AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  
Ouvrir CB

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Hafsa || La lionne rousse plus connue comme étant un Scorpion Rouge...

    Partagez
    Hafsa
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Une épée et un chakram...
    Messages : 489
    Age : 20
    Date d'inscription : 05/12/2014

    Hafsa
    Le sang pourpre est le chemin des Adorateurs du Scorpion...
    The shadow priestess || Original de Dashinvain-d7rlfp8 sur deviantart.
    "Mon nom est Hafsa et je suis une fille, aux dernières nouvelles de 23 ans. Je suis bisexuelle et je suis actuellement indifférente à tous types de relations, voyons voir si vous saurez changer cela... Mon principal défaut est ... ma sauvagerie... ? et ma qualité majeure est ... euh... Je ne sais pas, mon sale caractère ?."

    ►Thème musical du personnage: Say welcome to the red lion, darling !
    ► Nomade ou Citadin? ... Nomade, encore heureux !
    ► Le Groupe: ... Adoratrice du Scorpion, cela va de soi..
    ► Taille: 1m74
    ► Poids: 53 kg.
    ► Arme: Un chakram et une épée.
    ► Famille: ... Papa maman ? Ah merde, c'est vrai qu'ils existent eux... Soeurette jumelle et petit frérot ? Ça va très bien avec eux.
    ► Date de Naissance: Au beau milieu de la Saison des Tempêtes. Comme quoi, il y avait peut-être un fond de prémonition...
    ► Emploi: Moi ? Je ne suis pas nomade à temps plein ? *montre le bas de son corps* T'as cru que c'étaient des jambes, ça ?
    Me décrire ? ... Quoi, tu es... Non... Tu es aveugle ? Quoi ? SÉRIEUX ?! Tu es aveugle ?! ... Attends, attends. Tu m'expliques alors pourquoi je devrais me casser le poignet à écrire mon apparence sur une feuille si t'es aveugle ? Je vous jure, ils ne savent plus ce qu'ils veulent...

    Bon, on va commencer par l'évidence. Mes vêtements. On m'a très souvent dit que je laisse mon visage à la vue de tous, et parfois même que mes cheveux sont à l'air libre. ... Oui, j'ai bien dit parfois, suis un peu ! Tu crois quand même pas que je vais me laisser brûler sur place quand le soleil est dans les parages ?! Évidemment que non ! Dès que le soleil pointe le bout de son nez, un tissu marron se pose sur ma chevelure, et un tissu pourpre suit le même chemin. Histoire de me protéger, parce que je sais pas si vous êtes au courant, mais crapahuter dans un désert... Ça peut vous immoler si vous ne prenez pas garde aux bonnes manières à acquérir. Et sinon... Je me couvre sous des couches de tissus, comme tous les nomades... Du tissu marron à l'intérieur, et pourpre à l'extérieur... Vive le tissu, son règne sera long, il n'y a que lui...

    Oh ! Si, bien sûr, peut-être que vous remarquerez l'épée qui barre mon dos ? OH BON SANG ! Vous l'avez vu ! ... Erhm. Le fourreau est attaché grâce à un complexe de tissus, sans que cela ne me gêne dans mes mouvements parce que cela aurait été bien dommage, n'est-ce pas. Le fourreau est classique pour un nomade, peut-être que la poignée ou la lame ( * ) vous interpelleront plus... Donc, quand vous verrez ( parce que vous ne l'entendrez pas ) ma démarche féline et silencieuse, voici un précieux conseil. Écartez-vous de mon chemin. Très rapidement. Si ce n'est pas mon épée, c'est mon chakram ( * ) qui va vous réduire en bouillie sanguinolente. Dommage que le tissu épais qui recouvre trois parties du chakram a besoin de tant d'attention. Enfin dommage... Ça dépend du contexte.

    Ma corpulence, maintenant ? Petit coquin... Mes vêtements me donnent un corps plutôt fin, bien qu'il soit suffisamment musclé. Les combats, les longues marches, les séances d'escalades, autant d'activités qui forgent la musculature. Sans qu'elle soit sur-developpée pour autant... Donc, vous l'aurez compris, je n'ai rien à envier à personne, et personne n'a quelque chose à m'envier. Je suis souple ? Oui, je le suis pas mal, bien que je préfère dire que je suis agile. Galipettes, acrobaties, enchaînements réussis, pour que la clef des combats victorieux soit toujours dans ma main. ... Je suis rapide ? Là est mon seul atout physique. N'essayez pas de me contredire, vous aurez forcément tort. Enfin bref. Quoi donc ? Ma poitrine ? Et bien oui, j'en ai une, je suis une femme jusque là... Alors oui, j'ai une abrutie de poitrine qui se situe dans la moyenne, elle n'est pas petite, elle se remarque, mais je n'ai pas des montagnes non plus. Doucement, calmez-vous...

    Quoi donc ? Mes yeux ? ... Ils sont verts. Pourquoi ils sont verts nom de nom, je me serais sentie tellement mieux s'ils étaient plus foncés... Mais non. Nous sommes dans un désert, et mes yeux ont choisi d'être d'un vert d'eau plutôt clair. Rien de mieux pour affronter le soleil, merci. Heureusement que ma peau blanche cadévrique est naturellement douce et n'est pas sensible aux rayons solaires, n'est-ce pas, j'aurais éclaté un rocher sinon... Quoi donc ? Mes cheveux ? Ah eux... Ils sont roux ai-je envie de dire, mais ça tu le vois... Ah non. Pardon, j'ai oublié que tu étais aveugle. ... Menteur, va. J'ai des cheveux roux qui m'arrivent jusqu'au milieu du dos, voire légèrement plus bas. Généralement, ma chevelure est rabattue du côté gauche de mon visage et me cache un oeil au passage. Avoir la classe tout en restant simple, voilà un exercice difficile...

    ... Plaît-il ? Tu as cru que j'allais monologuer sur mon physique durant encore combien de temps ? ... Tu m'as prise pour une scribe ou quoi ? Je suis une nomade, je te dis ! Arrête un peu de t'amuser et de faire des cochoncetés et lis correctement !
    Le physique d'une rousse...


    - Ma jumelle ? Ah, c'est une sauvage. Une vraie sauvage. Mais alors... Dans les règles de l'art. Ne touchez surtout pas à ses proches ou ce qu'elle considère à elle, parce qu'elle vous sautera à la gorge pour arracher vos boyaux par les narines. Ne tombez pas dans le piège... Elle n'est pas possessive ou jalouse. Mais protectrice. À l'image d'une lionne qui protège ses petits. Différence que, dans le cas de ma jumelle, ses petits sont sa famille. Parents mis à part. Non... Pas à l'image de, elle est une lionne. Aussi puissante qu'indomptable, aussi libre que méfiante.

    Mais sous ses airs de sauvage sans aucune pitié, elle cache un peu d'humanité. Non que j'essaie de la rendre plus... agréable... Elle aime les effusions de sang, est une excellente chasseresse, traquera toujours sa proie tant que celle-ci n'est pas morte de la manière souhaitée, se battra comme une lionne jusqu'au bout... C'est un fait. Elle est ainsi. Elle agit plus qu'elle ne parle, et... D'ailleurs, quand elle parle, c'est avec une pure franchise. Elle n'aura jamais l'intention de vous blesser ou de vous rassurer, elle dit les choses comme elles le sont. Ou du moins, comme elles le sont pour elle. Très crue dans ses propos, donc.

    Ce qu'il faut comprendre, c'est ce qui la pousse à être comme ça. À défendre son territoire, qui est constitué de sa vie, ce qu'elle est, et son entourage. Ne comptez même pas soutirer un seul mot d'elle en ce qui concerne son histoire ou sa personnalité ou bien ce qui se cache sous ses tissus, c'est peine perdue ; elle ne dira rien. Essayez de parler d'elle en sa présence et elle se taira, comme par magie. C'est assez surprenant. Ne parlons même pas de son prénom, c'est sans doute ce qu'elle préserve le plus. Elle n'est ni timide, ni réservée, je vous l'ai fait comprendre ; elle n'aime simplement pas parler d'elle. Et pour revenir à nos scorpions... Où se cacherait le peu de son humanité ?

    Dans ses habitudes. Ses habitudes de s'étirer tous les matins, de contempler le sable à perte de vue, de dormir... Non, son sommeil n'a rien d'humain. Elle est capable de ne pas dormir pendant des jours, mais alors dès qu'elle se met à dormir... De lionne elle passe à marmotte. ... Bon, dit comme ça, elle passe plus pour un automate paresseux qu'une lionne avec un peu d'humanité mais... Je vous épargnerai toutes ses habitudes, plus singulières les unes que les autres, pa... Pourquoi ça ? De une, parce qu'elle n'aimerait pas que je parle d'elle à ce point, et de deux, parce que je ne vais pas tout vous dévoiler non plus. Donc, je disais... La deuxième chose qui la rend humaine, c'est sa façon de parler. De parler quand elle en a envie, j'entends. Parce que si elle n'en a pas envie, son langage merveilleusement familier risque de venir plus ou moins rapidement à la charge.

    Elle n'est pas forcément polie, je vous l'ai dit, d'autant qu'elle est crue dans ses propos. Par contre... Elle ne parle pas comme une vulgaire gosse des bas-étages, et c'est sans doute cela qui atténue sa sauvagerie. Bien qu'elle ait sa propre façon de parler, qui peut être surprenante... Et aussi quand vous connaissez le terreau de son comportement, la base de son caractère, cela atténue que plus son caractère de lionne. ... N'espérez pas un seul mot de plus de ma part. J'en ai assez dit. Si elle préserve son essence aux yeux de tous, ce n'est pas pour que les deux seules personnes - moi-même et notre petit frère - en qui elle a profondément confiance le divulguent au premier venu.

    Surtout que j'ai tendance à ne voir que le bien en elle, vu que je la connais. Mais il n'empêche que si vous devez retenir quelque chose, rappelez-vous qu'une lionne a toujours un sale caractère. Et elle ne fait pas exception.


    Le caractère d'une lionne...


    Retranchés dans les Galeries Souterraines, au beau milieu de la Saison des Tempêtes, deux petites princesses... diables sont nées.  L'évenement fut marqué comme il se doit par le doyen du Clan, et les deux petites reçurent le rituel de naissance au sein du sanctuaire du Scorpion. Leur naissance ne chamboula pas grand chose en particulier... Ce fut lorsque leurs caractères s'affirmèrent que des changements sont entrés en vigueur. Mais cela mit cinq années. Cinq longues années de marches et d'apprentissage sur la longue et dure voie des Adorateurs du Scorpion...

    Les différences entre les deux jumelles s'affirmèrent très tôt, et leur caractère étaient complètement opposés. L'une était l'aurore, calme et posée, bien que sa faiblesse physique soit un défaut pour une Adoratrice du Scorpion. Elle s'entraînait cinq fois plus que les autres pour arriver à maintenir une endurance à peu près moyenne pour son Clan. Étant extravertie, elle réussissait toujours à se faire aider, bien qu'elle se borgnait à n'accepter que l'aide de sa jumelle. Parlons-en, justement... La jumelle aux cheveux de feu était le crépuscule, une sauvageonne solitaire. Et méfiante ; elle ne laissait personne l'approcher. Et paraissait fournir d'énormes exploits pour laisser sa soeur avec les autres. Telle était la différence. L'une se battait pour que le Clan soit fière d'elle, maintenant des aptitudes moyennes avec beaucoup de difficultés.

    L'autre, en revanche... Véritable lionne, excellente chasseresse, passait son temps à s'entraîner, s'étirer, s'échauffer, escalader, faire tous les exercices possibles et inimaginables pour approcher un niveau beaucoup plus élevé. Et combler son principal défaut physique ; son manque de force. L'une travaillait son endurance physique de son côté, l'autre travaillait sa force musculaire de son côté, et les deux s'entraînaient sur leur souplesse ensemble. Elles étaient toujours ensemble, à un tel point qu'il est impossible de parler de l'une sans parler de l'autre. C'est ainsi qu'elles grandirent et passèrent leur enfance. Mais parlons plutôt de notre lionne rousse...

    Elle filait, donnant l'illusion d'être plus rapide que le vent, et semblait avoir misé ses capacités physiques sur sa rapidité, son agilité et sa souplesse pour compenser sa force musculaire. Elle ne faisait que s'entraîner. Et rester auprès de sa jumelle.. L'enfance de la lionne rousse se passa sans encombres particulières, jusqu'à ce jour, lors de ses sept ans...

    ***

    - Eh, la rousse ! T'en as pas marre de coller Naïda ? Ta jumelle n'a pas besoin d'une gêneuse ! Et sans (...) Naï se fiche de toi, en fait. ,conclut-il.

    La jeune rousse se contenta de l'ignorer passablement, ne prenant pas en compte les trois quart du dialogue de celui qui incendiait son caractère. Se retenir, il était un membre de son Clan, plus âgé qui plus est, et ils étaient tous réunis pour une Cérémonie de passage. Se calmer. Se calmer... Il était un membre du Clan. Stop. Se calmer... Pourtant, à la dernière phrase, elle se retourna et émit un grognement de fauve prêt à attaquer une proie minable et dérangeante. L'autre ne se démonta pas pour autant.

    - Tu n'y as jamais pensé ? Pourquoi elle a reçu son prénom à la naissance et que toi, tu n'en as toujours pas ? Tu n'es rien, ni pour elle ni pour personne d'autre.

    Son grognement se fit beaucoup plus sourd et menaçant. Elle se pencha en avant, prête à lui bondir à la gorge et l'étrangler, l'égorger si elle trouvait une arme tranchante à portée. Son interlocuteur ne se démonta pas pour autant, bien que le grognement l'ait fait sursauté. Par surprise. Et il se mit à hurler, alors que Naïda approchait avec le petit frère des jumelles, Chams.

    - Ouvres les yeux, petiote, ils te tourneront le dos à la première occasion, ils ne font que se servir de to...

    La jeune fille de sept ans n'entendit que le verbe « se servir » pour qu'elle se jette sur lui à une vitesse fulgurante, sans le faire basculer en arrière pour autant vu qu'elle était face à un homme, Adorateur du Scorpion de surcroît. Elle savait qu'elle n'avait aucune chance, mais elle n'allait pas le laisser dénigrer sa famille sans réagir. Sans dire un mot, elle défendit les deux personnes qu'elle protégeait et chérissait à coups de crocs et de griffes. Le jeune homme de treize ans se débattit, l'envoya au tapis une fois mais elle revint à la charge. Elle ne cessait pas de l'attaquer, lui lancer du sable dans les yeux pour l'aveugler et bondir directement à sa gorge. Une lionne sur la défensive.

    - Ma jumelle arrête ! Il va te réduire en charpie si tu continues !

    Autant demander à la Saison des Tempêtes de disparaître, c'était peine perdue. Elle continuait d'attaquer, l'autre se défendait en la balançant dans un coin, sans arriver à la faire abdiquer. Elle continuait inlassablement. S'arrêta brusquement. Et se débattit avec virulence quand elle s'aperçut que le doyen du Clan l'avait emprisonné dans l'étau de ses bras. Elle ne parlait pas, mais ses grognements et son regard parlaient très bien, eux.

    - Ça suffit. Tu l'as suffisamment abîmé comme ça.
    - La belle affaire ! Toutes ces plaies et écourchures sont superficielles, je ne l'ai pas abîmé du tout, vous voulez dire !
    - Ça suffit, j'ai dit. Petite, excuses-toi.
    , tonna-t-il d'une voix sans appel.
    - Je m'excuse, vermine.

    Un grognement jaillit de la gorge de la rousse, très long et qui ne s'arrêta pas, laissant bien comprendre que oui, elle s'excusait mais, non, elle ne pardonnerait pas l'affront de son aîné. Une sauvageonne. Qu'avait-elle d'humain avec un comportement pareil ? ... Si on mettait de côté ses précédentes paroles... Pour autant, elle cessa de se débattre, sachant ô combien que le Doyen était beaucoup plus fort qu'elle musculairement. Et dans cette position... Aucune chance de rivaliser. Il se tourna vers le gamin de treize ans et dit alors, d'une voix dure.

    - Excuses-toi.
    - C'est ça ouais ! C'est elle qui m'a foncée dessus !
    - Parce que tu l'as provoquée. Ne nies pas, j'étais là depuis le début. Excuses-toi, ai-je dit.
    - Je m'excuse, sale lionne.


    Le grognement, toujours présent, laissa bien comprendre qu'il pouvait se fourrer ses excuses dans l'estomac. Le Doyen se pencha vers elle, lui révélant la véritable raison de sa présence ici. La petite arqua un sourcil, méfiante, puis inclina la tête en signe de respect. Dès qu'il desserra ses bras, la rousse s'enfuit pour se poster devant sa jumelle et son petit frère. Elle se tourna vers celui qui allait recevoir sa cérémonie de passage, gravant ses traits dans sa mémoire. Lui... Il allait payer.

    ***

    C'est suite à cette rixe que la lionne rousse avait reçu son prénom, murmuré à son oreille comme un secret. Et elle en serait éternellement reconnaissante au Doyen de ne l'avoir divulgué à personne, l'emportant même dans sa tombe. Pour sa part, elle ne l'avait divulgué à personne. Que ce soit sa jumelle ou son petit frère, avec qui les habitudes des surnoms fraternels défiaient tout prénoms, ou avec le Clan. Quant à ses parents, n'en parlons même pas, ils pouvaient toujours rêver eux...

    En grandissant, elle s'était familiarisée avec les parchemins présents dans l'antichambre du Santuaire du Scorpion Blanc, et avait été voir les deux autres Clans nomades pour en apprendre un maximum. L'histoire de son Clan, des deux autres, des nomades en général finalement, et un peu des sédentaires. Qu'elle ne comprenait pas entre nous. Quel était l'intérêt d'avoir une maison fixe, à part développer la paresse ? Aucune, exactement. Enfin bon... Ce fut à ses treize ans, comme la coutume le disait, qu'elle fut initiée à la Cérémonie de Passage à l'Âge Adulte. Elle regarda sa jumelle à côté d'elle, soupira quelque peu, et dix initiés creusèrent alors un trou dans le sable, chacun était suffisamment éloigné pour que la communication soit impossible.

    Elle creusa, encore et encore, jusqu'à ce que le trou soit profond de plusieurs mètres. Elle avait pris avec elle un petit morceau de viande séché, deux herbes, et une maigre ration d'eau. Lorsque le Doyen vint voir son trou, vérifiant que les parois étaient lisses mais surtout suffisamment étroites pour que le pouvoir des Scorpions soit inefficace, la première partie put commencer. Trois jours et trois nuits, et ce n'était encore que le matin du premier jour. Notre rousse lutta pour ne prendre ses rations qu'à la fin de la deuxième nuit, bien que la tentation fut grande à de nombreuses reprises. Mais elle lutta, encore et encore. La chaleur peinait à s'engouffrer aussi bas, mais elle la sentait bien. Une chaleur étouffante. La fraîcheur de la nuit fut plus supportable pour celle qui préférait le froid au chaud. Bien qu'en étant immobile, les membres frigorifiés de la lionne ne furent pas du même avis.

    Le premier jour et la première nuit passèrent sans trop d'encombres. Elle avait tenté d'escalader les parois grâce au don des Adorateurs, mais s'était vite rendue compte que cela n'était pas possible. Le trou était beaucoup trop étroit. Mais surtout, ne pas respecter les rites de cette Cérémonie était encore moins enviable. Et c'était surtout hors de question, un peu de dignité que diable ! Donc elle lutta. Le deuxième jour, l'envie de manger et de boire fut plus grande encore que le premier, mais elle résista. Elle ne voulait pas flancher. Ne pas flancher. Ne pas flancher... Son plus grand supplice était de rester debout au fond du trou – pas assez de place pour être assise et encore moins pour être allongée – et, par dessus tout, de ne rien faire. Cela lui pesait beaucoup.

    Vers le milieu de la deuxième nuit, elle céda à la soif dans un premier temps, puis à la faim. Faire remonter le tout à ses lèvres prit bien des heures, si bien qu'elle finit de manger ses maigres rations au lever du troisième jour. Buvant son eau en suivant. Elle commençait à en avoir marre de rester là sans bouger, et elle décida alors de faire des micro-mouvements. Tout d'abord, trembler. Gainer ses muscles. Une idée lui traversa l'esprit, et elle gaina ses muscles un maximum de temps, s'accorda quinze minutes de répit, et recommença de façon à exploser son ancien record, faisant le décompte mentalement. Elle s'occupa ainsi toute la troisième journée. À l'arrivée de la troisième  nuit, elle décida enfin de dormir. Et puis... Non. Elle ne s'autorisa que des micro-sommeil, luttant contre son instinct de marmotte. ... Elle commençait sérieusement à en avoir marre là... Alors qu'elle allait sombrer, le Doyen apparut à son trou. Récitant des paroles anciennes qui captèrent de suite l'attention et la méfiance de la lionne rousse.

    Il lâcha un scorpion dans le trou, et repartit. La fillette de treize ans l'accueillit comme elle le put dans ses mains, et s'arrangea à pouvoir baisser son regard sur son compagnon venimeux. Un scorpion d'un rouge sombre qui attira immédiatement le regard émeraude de la petite. Le scorpion ne bougea pas, et elle non plus. La deuxième partie de la Cérémonie, celle de la souffrance à l'état pur. Pourtant, elle la sentit passer, cette piqûre. Cela lui brûla d'abord la main et envahit tout son être. Le poison... Elle délira pendant des heures, des jours peut-être, jusqu'à s'évanouir. Avec la volonté de ne pas se rappeler de ses délires. Quand elle se réveilla, ce fut pour voir ses parents perchés au-dessus de son visage, et son petit frère qui reposait un récipient sur le côté. Son trou était beaucoup plus large. Elle était allongée.

    Elle respira un bon coup et s'assit. S'étira. S'entraîna. S'échauffa. Fit ses enchaînements. S'étira à nouveau. C'était la nuit. Son petit frère s'approcha et lui tapota la joue, puis posa une main sur son front. Sa main était froide. Ou bien c'était son front qui était trop chaud.

    - Grande soeur ? ... Le Doyen nous a dit de te sortir du trou hier. Le venin t'a fait délirer deux jours, et tu as dormi quatre jours en suivant. Cinq en comptant hier. Tu as passé la Cérémonie de Passage, tu es une adulte maintenant grande soeur. Bon par contre... Tu avais une fièvre épouvantable. Elle est un peu retombée, mais tu fais attention d'accord ?
    - La vache, je me souviens de tout en plus...
    , gromella-t-elle de sa voix mi-endormie mi-enragée, puis elle fronça les sourcils. P'tit frère, où est ma jumelle ?
    - Le Doyen pensait que tu voudrais être celle qui l'extirpera de son trou.


    Son grognement sourd répondit. Elle ne faisait même pas attention à ses parents, trop occupée à jurer en silence. Elle se leva, chancelant un peu, et demanda à son petit frère de l'aider. Elle regarda ses parents, et inclina sa tête en signe de remerciement. Puis elle marcha, en quête du trou de sa jumelle. Une fois celui-ci trouvé, elle se mit à creuser, aidé de son petit frère. Ils mirent longtemps avant d'arriver à Naïda, mais une fois ceci fait, la lionne la chargea sur son épaule. Et remonta avec ses pieds, c'était beau de pouvoir adhérer à tout. Une fois en haut, elle allonga sa jumelle encore endormie au sol, et attendit patiemment qu'elle daigne se réveiller.

    ***

    Un monde de guerre. Tout n'était que guerre. Les sédentaires se disputaient la plus grande oasis, vu que les autres tombaient, une par une. Et le désert semblait rappeler à tout le monde qu'il était là, et qu'il faisait ce qu'il voulait. Un monde de guerre. Hafsa avait protégé sa jumelle et son petit frère dès que quelqu'un faisait mine de s'approcher trop près. Quel qu'il soit. Sauf les nomades, en revanche. Elle n'avait pas hésité une seule seconde du haut de ses dix-sept ans. Son épée en main, elle ne cessait de crapahuter dans tous les sens. Bien que sa jumelle se défendait bien aussi, et que son petit frère de douze ans se débrouillait. Ils ne pouvaient pas être partout à la fois, et c'était ce qu'elle s'évertuait de faire.

    Puis les guerres prirent encore plus d'ampleur, et les trois Clans nomades s'étaient repliés dans le sanctuaire de leur Divinité. Priant de leur accorder le sommeil, jusqu'à ce qu'une paix stable soit instauré. Ou du moins, jusqu'à ce que ces guerres intestines cessent. Ce qui se produisit. Un sommeil long, très long... Quand elle en émergea, elle avait l'impression que rien n'avait changé. Elle sortit des Galeries Souterraines et, la première chose qu'elle vit une fois ses pieds sur le désert, fut un espèce d'oiseau mécanique géant. Elle le suivit, du mieux qu'elle put parce qu'il allait vachement vite le machin et tomba nez à nez avec l'oasis. Toujours aussi immense, ça d'accord. ... Mais c'était quoi ce machin ?! C'était trop brillant !

    Elle passa deux longues années à les observer, s'étant parfois risquée dans la ville en frôlant la mort vu que certaines personnes semblaient vouloir l'écharper. Seul son don lui permit de s'échapper, et encore... Elle avait carrément dû aller voir un Favori de la Gazelle pour que ses blessures soignent et cicatrisent plus vite. Les armes des sédentaires étaient diablement efficaces et super dangereuses. Depuis, elle ne se risquait que sur les rives de 1400, toujours accompagnée de son scorpion. Qui était là où elle était. Sa jumelle et son petit frère ne s'étaient toujours pas réveillés lorsqu'elle avait dix-neuf ans. Ce qui arriva un an plus tard, et qui finit de sceller la réputation de notre lionne. Oui parce que...

    Elle n'hésitait pas à blesser ceux qui venait trop près d'elle ou de ses deux trésors. Tuant s'il le fallait, bien qu'elle fasse attention au nombre pour ce dernier point. Une sanguinaire qui s'en prenait à ceux qui l'approchait de trop près, tout en gardant un instinct de survie et de protection qui lui faisaient éviter les gros combats. Une sanguinaire psychopathe qui défendait son territoire, payant un lourd tribut parfois, mais qui arrivait toujours à s'en sortir d'une manière ou d'une autre. Une lionne. Son surnom, le Scorpion Rouge, se répandit comme une traînée de poudre. Chez les nomades et les sédentaires. Bien que pour ces derniers, tous les Adorateurs du Scorpion leur donnait du fil à retordre. Et, du côté de la lionne, le traité signé entre les trois Clans nomades ne l'aidait pas plus que cela dans sa curiosité. Qu'elle finit par repousser aux abysses de son caractère.

    Un événement survint, toutefois. Un événement suffisamment important pour qu'elle en vienne à traquer un Fils du Serpent dans tout Agartha, ne craignant pas du tout de s'attiser haine, rancune ou colère. Mais quand elle trouva celui qu'elle traquait, il était avec sa petite soeur... L'un n'empêcha pas l'autre. Notre lionne se jeta sur l'homme, et une longue lutte s'ensuivit. Deux combattants à forces égales. Ou du moins, il n'était pas très rapide, mais agile et très fort. Et elle n'était pas très forte, mais agile et très rapide. Ils étaient... complémentaires, dirons-nous. Sans savoir comment cela a pu se dérouler ainsi, le Scorpion Rouge tua le Fils du Serpent. S'attirant les foudres de la petite soeur qui, alors que notre rousse repartait déjà, cria :

    - Scorpion Rouge ! Si je te revois tu vas prendre cher !

    L'Adoratrice du Scorpion rejoignit ses deux protégés, et leur divulgua son prénom. Et tous deux le chérirent comme le plus important des cadeaux, des trésors. Tel un secret barricadé dans un coin de leur tête qu'ils ne rediraient jamais, quel que soit le prétexte.

    Depuis ce jour, la Lionne Rousse vaque à ses occupations, étirements, échauffements, entraînements. Elle n'était pas toujours avec sa jumelle et son petit frère, et revoyait le Clan seulement pour les Cérémonies de Passage ou bien lors de la Saison des Tempêtes. Elle a continué sa vie, avec une seule certitude. L'être humain était suffisamment abruti pour ne jamais arriver à une paix stable...


    C'est un scorpion sombre. La nuit elle paraît noire, tandis que le jour, le soleil laisse croire qu'elle est rouge pourpre. La Rousse en a donc conclu qu'elle était « rouge sombre ». Ce scorpion, qui est une femelle, est très venimeuse. Comme tous ceux de son espèce. Elle est assez indépendante, faisant ce qu'il lui plaît, même si elle ne reste jamais loin de son amie lionne. Toutes les deux se ressemblent sur le point de la liberté, la méfiance et la protection. Disons juste que Mera est beaucoup plus radicale que son amie, trait de caractère qui a sauvé plusieurs fois la Rousse, par ailleurs...


    Merah Hitam


    HRP
    Dans la réalité je suis...
    ► Pseudo(s) fréquent(s): Oh mon dieu ! Tellement ~
    ► Tu as quel âge? Héhéhé... Tu as des vues sur moi c'est ça ? ♥
    ► Tu nous a trouvé où ? Bah... Vous m'avez trouvé °°
    ► Comment tu trouves le forum? Sincèrement ? Très bien comme il est !
    ► T'as un autre compte? Lequel? Voyons voyons... Je ne suis pas comme ça (a)
    ► T'as pas un truc à nous dire hein? J'vous aime déjà tous autant que vous êtes *w*
    ► Code du règlement: Validation de la mort qui tue!

    Code de Frosty Blue de Never Utopia


    Dernière édition par Hafsa le Mar 10 Fév - 15:36, édité 32 fois
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 227
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Bienvenue parmi nous !! *sautille partout*
    Bon courage pour ta fiche~
    Hafsa
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Une épée et un chakram...
    Messages : 489
    Age : 20
    Date d'inscription : 05/12/2014

    Un coupain roux /o/ *lui fait la révérence* Merci mon coupain *o*
    *sautille partout et se remet à écrire sa fiche*


    Dernière édition par Hafsa le Sam 6 Déc - 12:01, édité 1 fois
    Alexie Mitchell
    avatar

    Citadine
    Messages : 350
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Bienvenue parmi nous ! Très bel avatar... "T'as cru que c'étaient des jambes" ?! Je l'ai déjà entendu quelque part... x)
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Citadin
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1169
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Mimi? Noooon, comment j'ai su?! O.o

    Ouais j'sais pas, j'ai p'têt regardé le nouveau prédéf hier....Hmmm....

    En tout cas, bienvenue à toi ^^
    Hafsa
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Une épée et un chakram...
    Messages : 489
    Age : 20
    Date d'inscription : 05/12/2014

    Merci Alixoune /o/ Tu ne devineras jamais combien d'heures j'ai passé pour dégôter cette image... Un carnage xD
    Et oui, ça t'a rappelé quelque chose, hein, hein ? 8D

    Käjichoune, la voix du Serpent Blanc t'a soufflé quelque chose... ! Comme quoi, tu es bel et bien son messager, c'est prouvé \o /SBAF/
    Bah fallait pas chercher loin XD
    Thank you darling ♥
    Nour Mu'Zineb
    avatar

    Fille du Serpent
    Messages : 340
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/10/2014

    Non, ça...fallait pas chercher loin, effectivement. J'veux dire y a que toi pour créer des persos aussi tordus atypiques *.*
    Hafsa
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Une épée et un chakram...
    Messages : 489
    Age : 20
    Date d'inscription : 05/12/2014

    Comment tu peux dire ça alors que t'as même pas lu son caractère ou son histoire ? XD
    Bon, physique posté, le caractère suit /o/
    Maxine Frayer
    avatar

    Citadine
    Arme : Deux Katanas
    Messages : 167
    Date d'inscription : 30/06/2014

    bienvenue jolie rousse ^^ bon courage à toi pour ta fiche!
    Hafsa
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Une épée et un chakram...
    Messages : 489
    Age : 20
    Date d'inscription : 05/12/2014

    Merci Maxichoune *^* ♥
    Et merci encore une fois ! o/ *ne sait toujours pas comment écrire son caractère* u.u
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2235
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Le caractère est posté depuis un moment, l'histoire suit lentement...
    Désolé du retard ! éè





    Kit 1 de Maxine:
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Citadin
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1169
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Pas de soucis, prend ton temps ^^
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2235
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Quand même, je sais pas si vous vous en rendez compte, mais ça fait plus de deux semaines...
    La fin de l'histoire arrive o/





    Kit 1 de Maxine:
    Hafsa
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Une épée et un chakram...
    Messages : 489
    Age : 20
    Date d'inscription : 05/12/2014

    Présentation enfin achevée...
    Pardon encore du retard que ça a pris ! éè
    Le Créateur
    avatar

    Messages : 131
    Date d'inscription : 04/04/2014


    Bienvenue membre n°3 du TIF !

    Deuxième membre du Trio Infernal des Fondas à présenter un DC, je te félicite ! Tu aurais pu faire un effort pour faire cette fiche plus rapidement, tout de même... /pan/
    C'est donc sans surprises que tu es validé, cher membre !

    Pour compléter ta validation tu dois:

    ✥ Remplir entièrement ton profil si ce n'est pas déjà fait.

    ✥ Recenser ton personnage, ici.

    ✥ Recenser ton familier.

    ✥ Recenser ton arme.

    ✥ Obligatoirement te créer une fiche de RP ( ou de Topic ), et une fiche de liens en suivant.

    Et n'oublie pas de parler d'Agartha autour de toi ^^
    Si tu as un forum, tu peux demander un partenariat, on se fera un plaisir de le compter parmi nos 'keupains' !

    EDIT DE MATT : Fiche clean.

    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 18:39