Agartha. Un désert, où cohabitaient nomades et sédentaires. Cependant l'assèchement progressif des oasis développa la cupidité des sédentaires qui se mirent en guerre les uns contre les autres. Les cités tombèrent une à une devant ce fléau jusqu'à ce qu'il ne reste que 1400. Les nomades quant à eux préférèrent éviter ces conflits en priant leur Divinité de leur accorder un sommeil de deux millénaires. Mais quand ils se réveillèrent, ils furent non seulement confrontés à des citadins beaucoup plus avancés technologiquement mais aussi à une hostilité tangible. Hostilité contre ces nomades ressurgit du passé mais aussi hostilité au sein même de la ville de 1400. Puis une nouvelle guerre éclata : la Révolution. Est venu à nouveau le temps du choix : se battre ou partir ? Ainsi naquit l’Exode, un mouvement rassemblant nomades et citoyens souhaitant fuir la guerre en partant par-delà les montagnes vers un territoire glacé où vit un peuple étrange.

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Kal Ykaem Lulo

    Partagez
    Kal Lulo
    avatar

    Favorite de la Gazelle
    Arme : Poche de poison dans les vêtements, à souffler sur les ennemis
    Messages : 74
    Date d'inscription : 02/01/2015

    Kal Ykaem Lulo
    Comprendre, c'est presque le contraire d'exister
    Snnns  || Tae
    "Mon nom est Kal (ombre sous la dune) Ykaem (calme) Lulo et je suis une fille de vingt ans. Je suis bisexuelle et je suis actuellement célibataire et je suis bien partie pour le rester, j'ai pas que ça à faire. Mon principal défaut est mon manque d’énergie et ma qualité majeure est ma constance."

    ► Nomade ou Citadin? Nomade.
    ► Le Groupe: Favori de la Gazelle.
    ► Taille: Un peu plus d'un mètre cinquante.
    ► Poids: Un peu plus de quarante deux kilos.
    ► Arme: Poches remplies de poisons en poudre cousues dans les manches, contenant un paralysant, un poison mortel, et d'autre dispersées dans le manteau avec des préparations aux effets divers.
    ► Famille: Père, mère, parcourant le désert.
    ► Date de Naissance: La nuit ?
    ► Emploi: Guérisseuse adepte du fifty-fifty /sbamm/  
    Ce que vous verrez en premier, c'est une large tâche bleue se découpant sur le sable, ou plus probablement se fondant dans la pénombre d'une tente. Une vieille écharpe bleue élimée pend souvent à son cou. Il lui arrive d'en froisser un bout entre ses doigts, en réfléchissant, ou quand elle ne sait pas quoi faire. Ses vêtements de nomades sont bleues et gris, larges autour de son corps frêle. Dans ses poches immenses, un carnet, un crayon, et autant de plantes traditionnelles que d'appareils de la ville, gagnés à force de guérir. Une coupe stricte, courte, géométrique, lisse, noire prenant de vagues reflets bruns au soleil tombe le long de son visage ovale, régulier aux lèvres marquées, mais si proche de la couleur de la peau qu'on ne les voit que peu. Ykaem a une peau pâle, blafarde, mais là encore, elle n'est pas la seule, les dons de sang font apparaître d'autres peaux livides dans le clan. Ses yeux gris sont plantés, insondables surmontés d'une épaisse frange noire. Elle est minuscule, mais si elle doit lever la tête, c'est avec défie, ou au moins avec assurance. A force d'entrainement, elle est devenue ambidextre, mais se sert de sa main gauche pour écrire, par habitude, bien que son écriture n'ai plus rien de commun avec celle de son enfance. Un réseau rosé de cicatrices marque son épaule osseuse.
    Je ressemble à ça...


    C'est quelqu'un de calme, comme l'indique son nom, qui peut sembler imperturbable, voire froide. Elle met dans ses gestes une précision absolue, mais aussi une lenteur et une mesure troublantes. Frêle, faible, elle parle peu, à mots la plupart du temps mesurés, mais il ne viendrait pas à l'idée de grand monde de la croire renfermée. Son visage parle pour elle, avec une étonnante limpidité... Enfin, si elle le veut. En présence d’inconnus, elle sera inexpressive. Elle est pourtant largement disposée à soigner chaque personne croisée qui en aura besoin, mais elle leur fait clairement comprendre qu'elle veut quelque chose en échange, un livre, une anecdote, bref de la connaissance. Ou bien un point de pression utile. Elle n'a pas vraiment d'autre idéal que celui de comprendre, et n'aura aucune scrupule, ou peu, à utiliser l'art de maîtriser les secrets. Détestant être perdue et devoir croire quelque chose, elle essaye de comprendre ce monde nouveau où les prières l'ont jetée Ykaem ne croit surtout pas en la Gazelle Blanche, ou un quelconque Scorpion Blanc. Elle aimerait expliquer les particularités des peuples par la science(des midi-chloriens ? /sbamm/), et entendant parler de génétique, et du développement des sciences, elle prépare un voyage à dos de chameau qu'elle sait périlleux à travers le désert pour recueillir des données et échantillons, puis vers 1400. Elle ne veut pas croire, et ne comprend toujours pas comment ils ont tous pu... Rester en vie aussi longtemps. Elle est cependant ravie de découvrir ce nouvel univers, et espère pouvoir aller en ville régulièrement et profiter des installations scientifiques.
    Ce qui se passe dans ma tête


    Je sers tout d'abord à envelopper un petit corps, si petit, mais vivace, qui bouge faiblement et crie, à le protéger de la nuit glaciale qui entre sournoisement sous un pan de la tente. Le feu est éteint, le père l'a renversé en accourant trop vite auprès de sa femme. L'enfant ne semble jamais dormir, elle épuise ses parents, qui craigne de la perdre comme avant elle ses deux sœurs. Mais l'enfant, si petite, résiste.

    J'atterri sur une cartes à l'encre parfaitement tracée, enluminée ou figure toute la myriade d'étoiles changeantes visibles des courbes poudreuses des dunes. De son tas de couvertures, la petite refuse absolument de prendre le remède tendu. Je suis arraché des mains fiévreuses qui me torde nerveusement, par les mains fortes, entaillées par les plantes et le couteau.
    Ses parents, Hamul et Nila Lulo n'ont pas voulu cesser d'arpenter le désert. A cause de leur métier en premier lieu. Astronome et "chasseuse de plantes". Nila pouvait débusquer les plantes dangereuses, rares qui s'agrippait au sable, derrière un rocher. Vive, forte, dotée de courbes généreuses, la petite lui ressemblait assez peu, sauf pour leurs yeux clairs et leur petite taille. Hamul
    était grand, mince, le crane rasé mais une longue barbe noir et tressée s'enroulait sur ses joues. Son regard était perpétuellement dirigé vers le ciel. Il me saisit et m'emmena dehors avec lui, hors de porté de l'enfant boudeuse.  

    Je suis maintenant la capuche d'une petite fille au yeux gris et aux cheveux noirs. Elle ressemble beaucoup à ses deux parents, mais ses yeux gris, elle les tient de la femme qu'elle suit, sautant tant bien que mal à sa suite de roches en roches. Son souffle se fait de plus en plus irrégulier, elle manque de chuter à chaque pas, le moindre cailloux roule sous ses pieds, la pousse. Sa mère pince les lèvres, inquiète et la prend par la main, la soutient, puis finit par la prendre dans ses bras. Malgré cela, elle sait que l'enfant écoutera, et commencera à retenir le nom et les usages de la plante qu'elles vont chercher. Elle les retient aux bout de deux, trois cueillettes.  

    Elle se lie d'amitié avec un petit lézard. Ça chatouille !

    Je tombe avec elle dans le sable trop chaud. Sa respiration est plus laborieuse et sifflante qu'a l'ordinaire. Elle s'accroche a un caillou. J'ai un trou qui perce mon étoffe ! On la porte derrière une dune. On lui donne des remèdes, on monte la tente autour d'elle... Elle finit par se réveiller, mais il y a dans ses gestes une précaution nouvelle, comme si son propre corps était une pierre friable pouvant s'effriter et devenir sable à tout moment.

    Elle me noue en écharpe maintenant que je suis trop petit pour sa tête.

    Ils rencontrent la mère de sa mère, une femme au visage sec et cuivré, et aux même yeux gris que sa fille. Ils rentrent au camp le plus proche et font une grande fête. La vieille femme attrape le regard de l'enfant. Elle hoche la tête et donne un carnet jauni à Kal, avant de se retourner vers le feu. L’écriture de la femme est serrée, les pages noircies.

    Tandis que la silhouette vêtue de pourpre s'éloigne, sa mère pleure et elle ne comprend pas. Dans la nuit, elle emporte une partie de la réserve d'herbes et part. Elle se retrouve seule et perdue, le souffle sifflant dans la nuit avec le sable crisant sur les dune. Elle pleure elle aussi. Tout son corps tremble. Elle tombe à genou dans le sable glacial. Sa bouche est envahie, ses yeux sont encroûtés de larmes gelées. Elle pers le contrôle sur ses doigts gourds, elle ne voit plus. Sa peau est attaquée de mile épingles de sable. Elle ne peut plus remplir ses poumons. Elle a beau haleter, tousser, cracher du sable humide dans le sable froid, elle étouffe.

    Elle ne sait pas si elle a vraiment survécu tout le long de la nuit. Elle profite d'encore un peu de fraîcheur à l'ombre d'une dune monumentale. Elle ne sait ni ou elle est, n'y ou aller. Sa gorge brûle. Ses yeux pleurent. Sa tête résonne.

    Des pas lourd agite le sable. La tête brune de la petite rebondi à cause du tremblement, ses cheveux noirs se répandent sur le sable. Elle est perchée sur un chameau, entre deux jarres de dattes, sac bleu au contenu fragile.

    Elle est déposée à l'étape suivante de la caravane, dans un petit oasis prospère. Ces parents finissent par la retrouver. Elle ne leur parle pas de cette peur qu'elle avait alors que ses yeux se fermaient, que ses doigts n’obéissaient plus et s'agitaient contre elle en vagues spasmes, elle dit juste qu'elle s'est perdue.

    Son père lui dit qu'il croisait très rarement grand mère, et que vu son âge, elle serait bientôt accueillie dans une dune. Pendant une course de la lune dans le ciel, ils ne démontent plus la tente, ils attendent qu'elle se remette. Son père lui apprend à lire, et lui parle de la course des étoiles, et du moyen de se repérer dans les dunes changeantes, et elle consigne ses connaissance dans un cahier, une habitude qui ne la quittera pas, contrairement à son écriture appliquée qui deviendra une vague d'encre indéchiffrable.

    Le carnet est dense, les feuilles fines, et l’écriture, d'assurée devient tremblante. Mais jamais la pensée enfermée dans l'encre ne perd de sa pertinence. Plantes, mais aussi mathématiques, constructions, et surtout, le langage. Une toute autre langue que sa grand mère apprenait, avec quelqu'un d'autre, qui la connaissait mieux qu'elle. Sur une page, un croquis de collier, deux disque formant une sphère. L'une en argent, et l'autre en... bois ? Une matière de sédentaires ? Sa grand mère, si mouvante, qui avait donné son corps au sables, veuve d'un homme de la ville. Kal sourit. Ça ne l’étonnait pas de sa grand mère, si savante et au yeux si perçants.

    Le soleil appuie impitoyablement sur les tissus bleus qui recouvrent Kal. Il ne lui semble pas qu'il tape, ou qu'il brûle, mais une insupportable pression. Je me colle et m'éloigne de sa bouche au faveur de ses respirations. Sous ses mains, sous son bras blanc dégagé des étoffes, il y a un entrelacement ferme de rubans grossiers de toile, vaguement rouge, mais plus surement brunes. Sa mère arrive enfin, faisant voler le sable sous ses pas précipités. L'homme au turban beige est ramené à l'ombre, la tente dressée une colonne de fumée blanche chargée de vapeur l'eau et d'odeurs la relie au ciel par un fragile ondoiement. Dans la paume de la fillette, dans un bois sombre et veiné de brun rougeâtre, une silhouette de cheval lissée par le temps galope entre les relis sombre de peau fermée. Elle le glisse entre le page du carnet, et fais son bandage en souriant.
     
    Le lézard vient de mourir. La petite semble désemparée, et reste morose pendant une longue période.

    Une tache sombre brise la courbe douce d'une dune qui se forme sous la poussée du vent. Kal marque le sable de son bâton et s’agenouille auprès du corps. Sa mère arrive en courant, répondant à son appel, suivi de son père.

    Ils dressent autour du corps d'enfant les murs de tissu. L'eau chauffe, une partie de stock de charpie* est plongée dans le précieux liquide bouillonnant. L'odeur lourde de douleur, de plaies emplit la tente, colle comme le tissu et le sable aux épaules du garçon. Kal et sa mère arrivent enfin à dégager le vétement et à ôter le sable et les lambeaux de crasse. Deux marques rouges, deux horribles tâches s'enfoncent dans les épaules du petit. Nila siffle longuement devant l'étendue du carnage.

    La lame mord le creux du bras, rouvrant la cicatrice que partagent presque toutes les Gazelles. Elle serre les dents à la sensation progressive de vertige, de faiblesse qui apparaît. Le sang serpente sur la peau pâle, ruisselle doucement dans le grand bol où il fume, mélangé avec les plantes réduites en poudre.

    Son père et sa mère lui assurent qu'ils ne peuvent rien faire d'autre et disparaissent derrière leur pan d'étoffe. Le lit de la petite, simple paillasse fine posée sur le sable est occupé par le corps de l'adolescent. Il dépasse grotesquement du petit lit, dans lequel Kal semble pourtant minuscule. Elle s'asseoit en face de lui, posant son menton sur ses genoux.

    Il ouvrit de grand yeux affolés, passant d'immobile, trop calme à agité en un instant. Ça commence par des tremblements, de plus en plus violents, se muant en mouvements incontrôlés, en convulsions. Kal grimace, compatissante. Elle l'immobilise tant bien que mal, passant ses bras autour de sa taille. Il ralentit peu à peu, avant de se stopper complètement. Elle se demande si elle doit le lâcher, mais s’endort sans bouger.

    Il fait encore froid, et la couverture a été inconfortablement déplacée. Elle se lève en grognant et se dirige vers le feu mourant au centre de la pièce. Elle écoute son père lui parler de l'orage qu'ils suivent avec sa mère, attrape les deux tasses qu'il lui enfonce dans les mains et le regarde se draper dans son grand manteau, courant à la suite de sa mère, encore endormie. Elle commence par avaler sa tisane, pleine de débris de feuille et trop infusée, sa mère n’était donc pas partie depuis longtemps, avant de lever la tête vers le blessé. Elle lui fait signe de s’asseoir, et passe les grandes mains autour de la tasse chaude, guidant ses mouvements. Elle souffle, dégageant sa frange trop longue de ses yeux, soulagée de ne pas avoir affaire à nouveau à la même chose que la nuit dernière. Il est grand. Bien plus qu'elle, qui ne l'est vraiment pas. Il a un visage pâle, asséché par le désert. Des yeux verts, pas très vifs, un peu voilés et écarquillés. Assez étranges, fuyants, à moitié cachés par les cheveux, blond pâle, très clairs, un peu ternes et rêches, couvrant sa nuque et ses épaules. La longue tresse blanche des Serpents sinue contre le côté de son visage.

    Le jour ne tarde pas à se lever, et avec lui la chape d'écrasante chaleur. Kal se résigne à se lever, et va chercher les vivres disponibles dans les fontes du chameau. Tout en jetant les ingrédients au hasard dans le grand récipient chauffé par les braises mourantes, elle lève la tête de ses mains accomplissant des gestes machinaux. Il est immobile, apathique, sauf son regard, nerveux. Elle hésita, tourna les mots dans sa tête avant de se décider à parler.

    « Les adultes vont être absents un moment. Ils suivent les traces d'un orage. On ne bougera pas d'ici je pense. »

    Voilà pour les informations. Elle allait pouvoir laisser sa curiosité parler. Plus ou moins.

    « Je m'appelle Kal, et toi ? »

    « Uko » Affectueux. Elle sourit un peu tristement. Ça ne se voyait plus tellement, mais ça se sentait d'une certaine manière.

    Elle défait doucement les bandages des épaules, retenant une grimace. Son bras la lance, à force de repasser le couteau sur la cicatrice chaque jour. Elle comprend un peu mieux le désintérêt de sa mère et son père pour le métier de guérisseur, et moins bien l’intérêt que d'autres peuvent avoir pour cette tâche. En remettant en place les lanières, elle voit qu'il ne reste rien du stock préparé par sa mère, et réalise à quel point la guérison va être longue. Elle sourit à Uko, ne prenant même plus la peine de parler, il ne devait avoir dit que deux mots depuis qu'il était avec elle, alors qu'avec un geste, elle peut espérer avoir une réponse. Elle devient plus observatrice en chassant ces petites expressions, en apprenant à les interpréter.

    Uko les aide comme il peut à préparer le départ, les parents enfin de retour. Il est décidé que l'enfant passera avec les Lulo la Saison des Tempêtes, puis qu'ils allaient chez les Serpents ramener le petit.

    Un an. Je me suis fait recoudre huit fois, déchirer onze fois, renouer et dénouer beaucoup, et enroulé autour du doigt de Kal un grand nombre de fois, bien que la petite essaye d'éviter de faire ça en présence d'Uko, qui déteste ça.

    La longue foule de Serpents s’étire au milieu de deux grandes dunes. Les parents échangent un peu d'eau contre quelque herbes, soignent ceux qui le veulent. Kal lève la tête vers Uko, droit comme un i, visiblement angoissé. Ça l'agace de devoir lever la tête comme ça, tout le temps ! Elle ne devra sûrement plus le faire. Peut être pour regarder les étoiles, se repérer, plus pour savoir si un jeune garçon beaucoup trop grand et muet veut encore de la tisane. Bien qu'il daigne lui adresser un signe de tête ou un marmonnement vague, dans ses bons jours.

    « Tu vas mieux » C'est un peu étrange de lui parler, elle ne l'a presque pas fait pendant l'an passé.

    « On repassera te voir... Si j'arrive à convaincre mes parents de se tenir à une seule chose. Ça risque de prendre assez longtemps. »

    Un sourire. Sans doute mieux que rien. Elle me remet en place sur son visage, laisse échapper une quinte de toux. Uko est entraîné dans le clan par les connaissances, les curieux, une foule de tresses blanches semblable à la sienne. Kal sourit en me froissant entre ses doigts. Il est chez lui maintenant, sans doute, et ses parents l'aiment bien, elle finira par arriver à les guider jusqu'aux Serpents.

    Elle ne le fera jamais. Sa respiration se fait trop difficile.

    Elle reste au camp alors que ses parents s'enfoncent dans le désert. Elle étudie auprès du clan qui s'est presque complètement sédentarisé. La ville la fascine, et surtout, le bois. Elle veut comprendre comment une si petite graine peut donner, dans la terre âpre du désert un arbre si beau, majestueux, souple et dur.

    Je suis pressé contre la gorge de Kal. C'est le crépuscule, et bientôt, vite, tombera la nuit comme un rideau de froid noir. À genoux sur une dune, elle peut apercevoir le camp, les lumières chaudes jetées par les feux, les ombres mouvantes se projetant contre les flancs de tissu chaud et coloré. À côté d'elle, dans le sable, des bols sont étalés de tous côtés. L'étui de tissu bleu sombre où elle range ses herbes est négligemment déroulé sur le sable du désert, exposant les plantes aux brises. Le soleil sombre, tombe comme une pierre, silencieusement. L’atmosphère est si lourde. C'aurait sans doute été mieux si l'astre tombant derrière le monde avait fait un bruit, n'importe quoi d'autre que le souffle sifflant de la nomade, le bruit ténu du sable absorbant le sang qui rampait sur sa peau, poisseux, huileux, sirupeux, déjà refroidi par l'air de la nuit, comme l'homme à ses pieds, donc les yeux fous et luisants de fièvre quand elle l'avait heurté, quelques heures auparavant. Une aura de puanteur se dégageait de son bras, rongé par la gangrène, mais elle s'était sans hésiter penchée au dessus de lui. Elle avait incisé sa peau. Elle avait réduit des plantes, racines, pierres, et poudres, sirops, pâtes, cataplasmes, emplâtres, breuvages. Elle avait coupé, recousu... Mais rien n'avait fait. Il lui semblait que le reflet du feu dans les yeux du mort s'agitait d'un rictus de douleur et de haine. Elle franchit la dune avec la sensation brûlante et impossible du regard du mort dans son dos. Elle roula, chuta, courut, s’essouffla jusqu'au camp.

    Elle dut bien ressortir, démonter la tente, et quand elle franchit la grande dune, rien que le sable crisant sous ses pas. L'arrondi de la dune avait englouti ces deux yeux grand ouverts. Le clan reprend sa route vers le Sanctuaire de la Gazelle, fuyant les vents chargés de rayon de lumière miel accrochée par le sable.

    Elle avait pris l'habitude, étant petite de dormir sur le dos, sa respiration lui semblant plus facile, mais je l'ai rarement vu présenter à nouveau sa nuque à la terre, elle dort toujours sur le côté, dos tourné vers le camp et les feux dansants, les rires, les pleurs et les chants, les voix, le vent s'engouffrant entre les pans de toile. Elle garde les yeux grand ouverts, fixés contre l'arrondi sombre du tissu de la tente.

    Elle passe son initiation à dix-sept ans sans grand problème, beaucoup d'autres Favoris ayant une constitution fragile, à cause des dons de sang. Sans surprise, elle est nommée Ykaem, calme. Le doyen la regarde toujours avec un œil soucieux, qu'elle soutient sans hésiter. Sans cela, elle aurait sans doute été nommée de façon moins neutre. Muette ou froide pourrait être son prénom en ce moment.

    La guerre gronde aux portes du désert. Elle part soigner les blessés des deux camps, sa tente se mue peu à peu en bibliothèque, peuplée d’objets étranges et de notes sur les peuples, leurs coutumes, toute les informations qu'elle a.

    Ykaem est touchée à l'épaule, et rentre au camp. Peu de temps après, elle va avec les siens à cette Cérémonie. Sa mère, son père, tout son peuple, ils invoquent ce dieu. Elle ne prie pas, se demande comment ils peuvent croire à tout ça, et se sent glisser vers l'inconscience. Elle voit dans un demi songe, paniquée, tomber contre les parois, sur le sol de terre battue, son peuple en entier.

    Quand elle s'est éveillée, et qu'elle a réalisé, la Chute a pris une majuscule dans sa tête. Chute lourde, presque ralentie et engluée par le rêve, et chute de ses certitudes. Finalement, elle fut plus déterminée que jamais à trouver une explication. Il y en avait forcement une qui éclaircirait tout.
     
    L'histoire de ma vie


    Pour voyager, Kal finit par arriver à réunir assez d'argent pour s'acheter un chameau, un bon chameau. En voulant l'utiliser pour raccourcir son éprouvant trajet jusqu'au bazar, le chameau fut tagué d'une grossière étoile et nuage rouge sur le flanc, depuis, il n'obéit plus guère à Kal, et est globalement toujours en train de la dévisager d'un air désobligeant.

    Peut être, quand Kal se mettra-t-elle à suffoquer, enfin vaincue par ses poumons, le regardera-t-elle s'étouffer d'un air impuissant, et regrettera son geste. Malgré tout, Kal aime bien le chameau, et le chameau... Supporte Kal et... Mange beaucoup.  
    Le chameau tagué


    HRP
    Dans la réalité je suis...
    ► Pseudo(s) fréquent(s): Le chat qui rôde, tinwee (tinwë, tinweh... ect)
    ► Tu as quel âge? Tsss, on demande pas son âge à une dame :P
    ► Tu nous a trouvé où ? Mon mariage avec les top sites, pour lancer un ami dans le rp.
    ► Comment tu trouve le forum? Super ! (même le thème de noël, et je déteste les thèmes de noël ! C'est du très beau, très bon !)
    ► T'as un autre compte? Lequel? Nope
    ► T'as pas un truc à nous dire hein? Vive les gazelles ! Soigneuse forever ! (oh, et j'espère que ce personnage qui veut prouver la non-existence de dieu ne blesse personne, ce n'est pas mon intention (en plus elle veut juste comprendre à la base), et de toute façon ce n'est qu'un personnage, hien ? ^^'') *Charpie, une sorte de pansement assez basique
    ► Code du règlement: Mangé par le chieur du TIF Victory (Je demande définitivement le TIF en mariage) ( Nous sommes déjà fiancés tous les deux, faut voir avec Käjil et Alix... Mais je suis sûr qu'ils accepteront aussi o/ )

    Code de Frosty Blue de Never Utopia


    Dernière édition par Kal Lulo le Jeu 1 Oct - 19:59, édité 18 fois
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2299
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Bienvenue chère membre !

    Que d'émotions les amis, mais que d'émotions !... Je me sens... Sur un petit nuage...
    Deux vrais nouveaux membres en si peu de temps... Je suis un administrateur comblé. Le TIF partage toute ma joie, j'en suis absolument convaincu et persuadé. ... Je suis vraiment content que tu te sois inscrite, vraiment content que tu apprécies le thème de noël ( bien le thème, hein ? Hein ? 8D ), vraiment content que tu sois là...
    Je.Suis.Heureux...

    Et en plus... Très bon choix d'avatar *w*

    Tinwë... Tiens, il faudra que je vérifie quelque chose à propos de ce pseudo... Tu es inscrit sur quel forum de RPG ? °°
    Et pour le code de présentation... Vérifies, prends tout ton temps ^^ Tu nous as posté une bonne partie de ta fiche directement, donc, ne t'en fais pas ^^

    Bon, entrons dans le vif du sujet.

    EDIT DE MATT : ... C'est... Le plus long commentaire que j'ai fait. J'ai dû faire plein de fautes, je vais me relire pour les corriger. Mais en tous cas... Ne te décourages surtout pas, ne baisses pas les bras, et nous pouvons en parler plus longuement sur la CB ou via les mps si tu veux. Ou ailleurs. Ou pas du tout, je crois que ce message va suffire pour t'effrayer XD
    Je... suis vraiment désolé pour la longueur de ce commentaire. Mais au moins, j'ai tout dit...
    Désolé. C'est. Très. Long... Ne fuis pas ! D8


    Ton personnage... Est très intéressant. Non, vraiment, je suis sérieux, et souviens-toi de ça : Ykaem est une perle... Ne prends pas mal ce que je vais dire, mais nous allons devoir revoir beaucoup de points ensemble.

    À commencer par ton pseudo... Il y a un petit truc que je n'ai pas compris °° ( je suis abruti. Oui, je confirme, à mon grand désespoir ToT ) Si je comprends bien, Luloh est le premier prénom et Ykaem le deuxième, c'est ça ? Auquel cas... Où est son nom de famille ? Les Favoris de la Gazelle ont deux prénoms ET un nom de famille. Leur deuxième prénom étant employé comme prénom respectueux. Donc... Ton pseudo ne va pas ^^"
    Il faudrait que ce soit de la forme Luloh /Nom de famille/ ou Luloh Y. /Nom de famille/ À moins que Luloh soit le nom de famille... *pige plus rien* /SBAF/

    Ensuite... Je comprends bien ta tentation de mettre le chantage dans les armes de ton personnage, mais ça ne va pas x) Il vaut mieux que tu le spécifies dans le caractère ;p Et au passage... J'adhère complètement à l'arme de Luloh. Un nomade qui utilise du poison ( sans passer par la case scorpion éè ), enfin ! o/ Et une FdG en plus... *w*
    Et tant que j'y pense, pour l'emploi... Tu peux mettre ce que tu veux, je ne sais pas si tu as vu ce que les autres nomades ont mis, mais ça te donne les couleurs au moins XD

    Pour le physique... Je t'avouerais que j'ai un peu buté sur l'âge, la taille et le poids. Dans le bon sens du terme, hein, j'étais agréablement surpris. Une fille frêle. Frêle. Bon sang. De la nouveauté. C'est génial *O* Par contre, il va falloir qu'on revoie certains points...

    Je ne sais plus exactement le nombre minimum de lignes précisément, en mauvais admin que je suis, mais c'est... court. Tu détailles certains points, sauf que tu es passée à côté d'autres aspects du physique de ton personnage. Elle doit être frêle, non... ? ( quoi je me répète ? Chut uwu ) Il faudrait que tu t'attardes un peu plus sur sa corpulence. Tu as parlé de son visage, mais... De quelle couleur sont ses yeux ? ( comment ça tu l'as mis dans l'histoire ? Rien à foutre ! Je le veux dans le physique 8D ) Et, je vais être encore plus chieur, mais ses vêtements ne ressemblent en rien à un nomade. En tant que FdG, ce n'est pas choquant, hein, rassures-toi ^^ Mais... Comment elle s'est procurée ces vêtements ? Et les appareils de la ville, comme tu le dis ? ( parce qu'il me semble que tu n'en parles pas ailleurs non plus dans ta présentation éè )
    Pour ce que j'ai lu, en tous cas... J'apprécie ^^ Même s'il y a ces points à revoir, j'apprécie, sincèrement. Disons que je suis juste... un chieur x)

    Pour le caractère... De une, je te le dis. J'ai rigolé quand tu as parlé de midi-chloriens xD Je ne sais plus comment ça s'écrit d'ailleurs.. Hahaha, la honte pour le correcteur que je suis TwT ( j'aurais à parler très longuement avec toi, d'ailleurs... Tu es libre quand ? /SBAF/ Erhm, erhm, soyons sérieux >.> ) ( EDIT : J'ai vérifié l'orthographe de ce mot révolutionnaire, et c'est midi-chloriens... °° )

    Bon. Pour la première ligne, fais très attention, ne confonds pas le prénom et le nom... Et pas le premier prénom et le deuxième prénom ! éè Non mais vraiment ! Toute une éducation à refaire ! *hein ? Comment ça je parlais de la mienne ?! ... Ouais c'est vrai que... /PORTE/* Bon, voilà, le petit détail qui m'a fait tiqué.

    Je dois te le dire. J'ai adoré et j'aime toujours autant ce caractère. J'ai hâte de voir ce qu'il va donner en RP. Sincèrement... J'ai hâte. Vu que je suis un enfoiré, je ne vais pas faire l'éloge de ce caractère, sinon mon pavé sera beaucoup plus long que tous ceux que j'ai pu faire. ( EDIT : ... Haha... ... C'est déjà le plus long, alors avec l'éloge en plus... *se pend* )

    Je vais clarifier quelques points. Ce n'est absolument pas choquant qu'un nomade n'adhère pas aux croyances de son Clan, et d'ailleurs je me demandais quand un personnage comme ça allait arriver. Tu t'entendrais bien avec Hafsa, sur ce point ^^ ( oui, sur CE point xD ) Donc, ne t'inquiètes absolument pas ; vu la philosophie ( à laquelle je suis en complète harmonie, c'est normal de vouloir chercher à comprendre. Ta phrase au début de ta fiche... J'ai adoré. ) de ton personnage, c'est normal qu'elle en soit là. De ce que je comprends, en tous cas... Bref.

    Les points qui ne vont pas... Ou, dans la plupart de ceux que je vais citer, que tu dois approfondir... SONT JUSTE APRÈS ! *captain obvious, thank you for coming here !*

    De une, il y a un moment où tu as dit "En présence d'inconnus, il sera inexpressif." ... Luloh est une femme, mais en fait c'est un homme ? Et tu nous as menti durant toute ta fifiche de présentation ?! èwé /PAN/ ( cela dit, j'adhère au concept d'inexpression totale Victory Welcome to the club, darlin' o/ )

    De deux... À partir du moment où tu parles de génétique et du développement des sciences... Ça ne va pas. Qu'un nomade ait de telles connaissances, en plus un membre du Clan des FdG ( qui se sont presque sédentarisés pour être au plus près de la ville ) n'a absolument rien d'étonnant. Je répète. ABSOLUMENT RIEN D'ÉTONNANT... Bon. C'est une chose. En revanche... Comment elle les a eues, ces connaissances ? Tu n'en parles que très vaguement dans ton histoire, ou trop peu à mon goût, d'où le fait que je revienne sur ça. Parce que ça me paraît être un point essentiel. Comment a-t-elle appris ça ? Il faut que tu approfondisses ça, et absolument. J'ai l'impression que c'est... quand même un point névralgique de ton personnage.

    Pour ton histoire... Là, je vais être très clair. J'ai adoré. Ce que j'ai compris x) /COLLINE/ Parce qu'il y a une succession d'événements... Trop rapide. Mais d'une telle façon qu'on a l'impression que tu passes du coq à l'âne. C'est comme si tu zappais super vite sur la télé... Enfin, du ressenti que j'ai. Ça va beaucoup trop vite. Tu cibles certains détails, mais nous n'avons pas de visions d'ensemble. Non qu'avoir que des détails soit gênant, mais... La façon dont tu l'écris est gênante... ( hahaha... Il a rien compris en fait ._. /VLAN/ )

    ... "Dans la nuit, elle emporte une partie de la réserve d'herbes et part". (oui, je cite mal, je t'ai corrigée. Je vous encacate, laissez-moi montrer que je ne suis pas aussi con que je ne le laisse penser uwu ) ... OUI LULOH ! VIS TA VIIIIIIIIIIE *O* SAAAAUUUUUVES-EEEEEEN ! J'adhèèèèère /O/ *mode fan off* Bon, voulais-je dire. Certes. Elle part. Sauf que tu... ne détailles pas assez ce qui semble être un événement important de son histoire, pour que Luloh ait une réaction aussi rapide.

    Surtout qu'après, tu repasses du coq à l'âne... Ça fait chaos. Ce n'est pas un mauvais ressenti en soi, hein ^^ Personnellement, je trouve que c'est la base d'un beau style, mais il souffre du manque de développement de ce que tu nous livres. Ou alors, tu vas devoir m'expliquer toute ton histoire parce que je n'ai pas récupéré de mon repas de noël PLUS celui du nouvel an. Au choix x) /PAN/

    Bon, du sérieux. Après relecture plus approfondie de ton histoire, j'ai trouvé ce qui n'allait pas. Tu nous livres trop d'informations sans les approfondir. Et je crois que c'est ça qui me gêne le plus.

    Ensuite, je vais clarifier un autre point... Il ne s'agit pas de "dieu" mais de "divinité". Ça peut paraître absurde, dit comme ça, mais c'est absolument différent, donc fais attention à ce détail ^^

    Sinon... La partie sur le long sommeil de Mû... C'est magique. C'est magique de voir l'esprit de contradiction, l'émerveillement... Je crois, sincèrement, que j'apprécie toujours autant ce passage, même après l'avoir lu douze fois. Quoi c'est beaucoup ? *désigne la porte avec un air boudeur* Sors. J'aime ce que j'veux uwu

    D'ailleurs... Un petit H.S, mais je serais curieux de voir comment tournerait une conversation entre Käjil et Luloh x)

    Après... Le point sur lequel je reviens systématiquement. Les fautes de français. Héhéhé, tu croyais que j'allais t'épargner... ? x) *le gros sadique est de retour* Bon, je t'ai corrigée, donc tu ne retrouveras pas tes fautes... Héhéhé /pan/ Bref.

    Tout d'abord... Les accents. En particulier les accents circonflexes... "age" -> "âge". Oui, remercions la langue française de mettre des accents partout, avec des exceptions tout le temps x) Mais fais vraiment attention à ça. Tu confonds parfois les accents graves et aigüs ( "mére", "pére" ... Ce sont des accents graves, dans ce cas ;p Même si tu prononces à l'oral plus "mére" que "mère", mais bon... Abus de langage ToT )

    Ensuite... Au niveau de la conjugaison, tu confonds aussi la 1° personne du singulier avec la 3° ( du singulier oui uwu /pan/ ). Comme avec la citation que j'ai relevé ( tu avais écrit " elle emporte une partie de la réserve d'herbe et pars" ) ...

    Mais bon, comme je l'ai dit avec Ilyria, tu n'es pas la seule à faire cette faute, et de toutes façons... On en fait tous TOT *chiale* Mais ce n'est pas un prétexte pour en faire ! éwè Et d'ailleurs, de la même façon... Je te cite tes fautes pour que tu les voies et pour que tu le saches, pas pour t'enfoncer hein éè Alors, ne le prends pas... trop... mal .__.

    À ce niveau-là, fais attention entre le pluriel et le singulier. Pour reprendre la même citation... Une partie de la réserve d'herbeS. Pourquoi "herbes" ? Parce que "la réserve" sous-entend qu'il y a plusieurs herbes et pas qu'une seule. Et oui, le français est si compliqué... *la patpate* Courage éè

    Et, dernier petit point, fais extrêmement attention à ta syntaxe. Tu as un style d'écriture beau, particulier certes, mais magnifique. Le problème, c'est qu'il peut t'amener à certaines fautes de syntaxe... Je ne les ai pas relevées, je suis désolé, mais au moins je te le dis.

    Bon, après, tu ne fais pas que des fautes non plus, et même si je ne les ai pas toutes dites, ta fiche n'en est pas truffée non plus. Donc, ne t'inquiètes pas trop pour ça, mais en revanche, fais-y attention ;p

    Et je le précise, mais je ne parle que de ce que j'ai lu. Pour le reste... Je suis impatient de lire la suite. Alors ne me fais pas trop attendre, d'accord ? °° *... ouvre la porte et va se terrer loin dans le jardin de la planète voisine*

    Oh, j'ai failli oublier ! *vu que je parle trop* Nous mettons les couleurs aux fiches des membres validés ^^" Donc, si tu pouvais ne pas la mettre, s'il te plaît... °°

    VALA ! J'ai fini de monologuer en balançant toutes mes idées en vrac ! /O/ *s'étire le dos et bâille* Je vais me répéter mais... Merci. Vraiment merci de t'être inscrite. En plus pour nous présenter un personnage aussi intéressant *w*
    Et désolé pour avoir balancé mes idées comme ça sans ordre précis, bordel, mais faut que je me relise pour ordonner un minimum ce fouillis uwu

    Ne perds surtout pas ton courage face à mon roman de trois tonnes ( et encore, je me suis contenu, c'est ça le pire xD ), et si jamais tu as besoin de plus d'aide, n'hésites surtout pas à me mp, je te répondrais o/

    Courage pour finir ta fiche, j'ai vraiment hâte de te valider... *o* *trépigne sur place et tape du pied, impatient*
    FIGHT ON ! /O/


    Dernière édition par Matt Reeds le Ven 2 Jan - 18:11, édité 1 fois





    Kit 1 de Maxine:
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 227
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Bienvenue parmi nous !!!
    Je sais pas pourquoi.... mais ton personnage me fait un peu peur ._. *part se cacher*

    Bon courage pour le roman de Matt~
    Tu t'es surpassé o_o xD
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2299
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Je me suis clairement surpassé xD
    J'ai un peu tout balancé en vrac, pour reprendre chaque point qui se présentait à moi, et ça m'énerve un peu que ça fasse effet benne à ordures ToT

    Encore désolé, Luloh. Courage éè





    Kit 1 de Maxine:
    Kal Lulo
    avatar

    Favorite de la Gazelle
    Arme : Poche de poison dans les vêtements, à souffler sur les ennemis
    Messages : 74
    Date d'inscription : 02/01/2015

    Oh, j'ai jamais eu un meilleur commentaire *rougit*<3 (Et c'est moi qui ramène le deuxième membre, c'est pour ca qu'on est la en même temps ^^ (c'est un petit nouveau, faudra pas le manger) Vraiment désolée pour toute mes fautes (Les accents. Je devrai savoir comment ca marche depuis le temps mais ca veut pas rentrer dans ma tête xD) Pour le coté confus, c'est que c'est du point de vue de l’écharpe (pas de commentaire ok ?) Et les couleurs des membres validés ? Gné ? Et je suis désolé si c'est confus, ou imprécis, je fait l'histoire et le caractère en un bloc puis j'essaye de séparer (puis je bâcle l'apparence, je déteste faire ça, même si je sais que c'est très important) Donc, je vais retravailler tout ça, et je vous poste ça dans la nuit ^^


    Sur une décision totalement arbitraire, Lulo est son nom, Ykaem le prénom qu'elle donne au gens (chais pas si c'est le premier ou le deuxième ^^") Et K et une initiale
    Hafsa
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Une épée et un chakram...
    Messages : 496
    Age : 20
    Date d'inscription : 05/12/2014

    Ouip, pour le deuxième membre, j'ai eu un temps d'arrêt vu que je n'ai pas vu sa fiche de prés, mais j'ai compris ^^ *au moins un truc que j'aurais pigé XD*

    Oui, j'ai fini par comprendre que c'était du point de vue de l'écharpe XD /PAN/ Mais ce n'est pas ce qui me gêne, c'est que tu ne détailles pas assez les ressentis de ton personnage, ou à défaut, ce qu'il lui arrive... Et d'ailleurs, moi j'ai adoré que ce soit du point de vu de l'écharpe *w* ( quoi ? Oui j'ai adoré. Et je vous buffle uwu - oui, buffle, tout à fait éè - )

    Le titre de ton message ^^ Tu l'avais mis en bleu foncé, il me semble... Sauf qu'on met des couleurs aux titres des fiches présentations quand les membres sont validés... Euh... Tu me suis ? °° *ne se comprend pas lui-même /SBAF/*

    Ok o/ Je regarderais attentivement cette nuit °°

    Et promis, j'essaierai de ne pas assassiner ce nouveau membre, mais quand je commente une fiche, je la commente éwè
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2299
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Hum... Pour le physique... C'est beaucoup mieux comme ça. Je comprends tu aies du mal avec cette description, mais là au moins, il y a tous les éléments, et c'est plus clair. Et puis, tu auras tout le loisir d'en dire plus dans tes RPs, donc, pour moi, c'est bon o/ Un peu plus de détails n'aurait pas été de refus, mais bon... Là c'est ma curiosité qui parle.
    Ah si, peut-être. Par "vêtements", tu entends... Toutes les couches de tissus des nomades ? Ou vêtements des citadins ?

    Sinon... Pour cette partie de ta fifiche, je n'ai plus rien à dire de pertinent. Perfect job o/

    Le reste... On en parle sur la CB ou sur skype, donc je n'ai rien à dire ici.
    Fais juste attention aux fautes, mais tu en fais déjà moins, et c'est un excellent départ o/

    Je ne peux que te féliciter. Et te dire que j'aime toujours autant. Mais c'est peut-être que moi, après...





    Kit 1 de Maxine:
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Nanoqin
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1185
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Bienvenue ^^

    Comme à mon habitude, je me contente de dire que ta fiche est parfaite et je laisse les détails à Matt (je suis l'admin qui arrive après la bataille et qui ne voit que le meilleur *.*)

    Je dirais quand même que j'aime beaucoup la façon dont tu as écrit l'histoire. C'est très intéressant d'utiliser le point de vue de l'écharpe, et tu le fait très bien. Félicitations.

    Autre que ça, le fait que ton personnage ne croit pas en la divinité est très originale (je doit avouer que je n'avait jamais étudier cette éventualité), j'attends avec impatience de voir ce que tu en fait.

    Et merci pour le compliment sur le design, ça me touche beaucoup et je suis sur qu'Alix appréciera aussi ^^

    Sur ce, je te souhaite de bien t'amuser parmi nous et de survivre au déluge de critiques (bonne ou mauvaise) de Matt! Au plaisir de RP avec toi ^^
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2299
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Käjichoune, tu es d'accord avec moi *w* Mon dieu o/
    T'as vu, il est bien son personnage, hein, hein ? 8D *fan*

    Sinon, sur une note un peu plus sérieuse, je ne sais plus si je t'en ai parlé ou pas /vlan/, mais nous avons un petit problème.

    Si Lulo est son nom de famille... Il va falloir que tu corriges le titre de ta présentation. Ensuite... Tu as mis Ykaem comme premier prénom dans ton pseudo, mais dans son histoire, tu spécifies qu'il s'agit du deuxième... Tu pourrais modifier ça, s'il te plaît ? °°

    Et courage o/ J'ai vraiment hâte de te voir validée *w*





    Kit 1 de Maxine:
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2299
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Yka-chan ma fiancée... Il va falloir qu'on parle, toi et moi... °°

    Parce que, vois-tu, je ne veux qu'une chose et c'est te valider mais... Mes pouvoirs d'administrateur ne peuvent rien tant que ta fiche n'est pas finie... Tu comprends ? Tout mon désespoir de ne pas voir ta couleur ? Crying or Very sad

    Il ne reste que quatre jours pour finir ta fiche, alors s'il te plaît, finis-la dans les temps ;w; /pan/
    Plus sérieusement, si tu as besoin d'un délais, n'hésites surtout pas à me le dire, d'accord ma chérie ? ♥️





    Kit 1 de Maxine:
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 584
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    Tout d'abord bienvenue ! Very Happy (PS : Matt est quelqu'un de très aimable ! Pourquoi je dis ça? Je ne sais pas mais je le pense en tout cas. Enfin passons)

    Et ensuite ben encore bienvenue, courage pour la fin de ta fiche et passe un bon moment parmi nous :p



    Kal Lulo
    avatar

    Favorite de la Gazelle
    Arme : Poche de poison dans les vêtements, à souffler sur les ennemis
    Messages : 74
    Date d'inscription : 02/01/2015

    A ma très grande honte, je n'ai pas réussi à finir ma fiche dans le délai demandé, est ce que vous pourriez m'accorder un peu plus de temps ? ^^" Encore désolée, mais l'univers danse la macarena sur mon cadavre
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2299
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Accordé sans problèmes, ma fiancée ~♥
    Si je te donne une semaine de plus à compter d'aujourd'hui, ça te va... ?





    Kit 1 de Maxine:
    Kal Lulo
    avatar

    Favorite de la Gazelle
    Arme : Poche de poison dans les vêtements, à souffler sur les ennemis
    Messages : 74
    Date d'inscription : 02/01/2015

    Oui, je l'aurai sans doute même finie avant, merci beaucoup mon mattou ^^ ♥
    Hafsa
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Une épée et un chakram...
    Messages : 496
    Age : 20
    Date d'inscription : 05/12/2014

    Tant que tu la finis et que tu ne t'en vas pas comme une malotru *parano* /COLLINE/ ... *tousse* Bref, tant que tu la finis, disais-je donc, ça me va =w=
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2299
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Bon... Vu que ta fiche est finie...
    Et que nous avons discuté des détails, tu pourrais juste rajouter la précision s'il te plaît ma fiancée...?





    Kit 1 de Maxine:
    Le Créateur
    avatar

    Messages : 136
    Date d'inscription : 04/04/2014


    Bienvenue !
    ✥ Avant tout, tu as une originalité dans ton style d'écriture, tu as survécu au meilleur pavé de tous les temps que Matt a pondu, tu as su enthousiasmé le TIF... Tu fais des fautes, mais tu as déjà commencé à t'améliorer... Que dire de plus ? ( chameaux. Oui, je suis d'accord avec mon commentaire. /paf/ )

    C'est donc avec joie que je t'offre ta validation que tu attendais avec impatience depuis si longtemps o/ Et oui je sais je sais, c'est dur la vie, il faut bosser dur pour avoir une récompense et être coloré... /pan/

    ✥ De ton côté, il faut que tu remplisses entièrement ton profil si ce n'est pas déjà fait, recense ton personnage, ici, ton familier, ton arme, et que tu crées une fiche de RP ( ou de Topic ), et une fiche de liens.

    ✥ Je te souhaite encore une fois la bienvenue parmi nous et j'espère que tu t'amuseras bien sur Agartha !
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2299
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Okay, présentation rouverte pour le rajout du familier.
    Dis-moi quand tu auras fini, ma fiancée. =3





    Kit 1 de Maxine:
    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 11:28