AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  
Ouvrir CB

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    {Terminé♥} Le scorpion surpris par une gazelle ? On aura tout vu .. {Hamdi♥}

    Partagez
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    Une journée éprouvante venait de se terminer. Quand je dis éprouvante, je pense bien sur, au fait que les journées sont longues et ennuyeuses à mourir. Je m'enterre ici ! Rien ne bouge, tout est statique et tout est basé autour du scorpion. C'est hallucinant de voir autant de gens intéressés par ces animaux. Vraiment, ils ont beau être magnifiques, effrayant ou que sais-je encore, mais ça reste des animaux. Je ne comprendrais jamais cette façon de voir les choses. Non, je rigole bien sûr le Scorpion fessait partie de nous autant que notre sang
    Je marche dans le camp, sans faire attention au regard des autres adorateurs. Je n'étais pas très à l'aise aujourd'hui et je voulais sortir, mais on célébrait le réveil de Kane, sans doute son seul ami. Il avait réussi les épreuves et allait se réveiller. Je devais hors de la vue de son père qui me haïssait à cause du mien. C'était triste. Mais bon.
    Donc en attendant que Kane soit sur patte, j'errais entre les tentes avec impatience. C'est alors que je vis le brun rappliqué. Je souris et me mis à courir. Arrivée à sa hauteur, je lui saute dans les bras

    -Kane ! Enfin te voilà !

    -Ilyria, lâche moi s'il te plaît mon père n'est pas loin !

    Je le lâche donc, soupirant. Mais le tire par la main loin du camps des AdS.

    -Alors comme ça s'est passé ?

    -Bah comme pour toi Ily.  j'ai fait comme toi. Et voilà. Tu m'amène où dit moi ? Sais-tu seulement ou tu vas ?

    -Bien sûr ! On va voir les Sédentaire de plus prés ! Tu es partant au moins ?

    Justement non, j'ai des choses à faire pour mon père. Je ne dois pas aller vagabonder dans le sable comme toi. Je n'ai pas le temps moi.

    -je vois alors j'y vais seule ! Tsss, toujours aussi trouillard et "respectueux" hein ?

    -oui et tu devrais faire pareil Ilyria. Un jour, ça te retombera sur le coin du nez et peut-être comprendras-tu ou je voulais en venir ?

    -Oui Kane... Je vais y aller et toi vas faire ce que tu dois faire avant de te faire gronder par ton père.

    Et on se sépara, moi du côté de l'oasis lui du camp. Pendant le chemin, je soupirai longuement et perdue dans mes pensées comme d'habitude, j'avance sans vraiment faire gaffe quand soudain, j'entant des rires. J'étais déjà arrivé ? Ah oui en effet.. je me cache donc dans un buisson et observe les jeunes gens sédentaires en train de s'amuser avec une chose ronde étrange. Un ballon, comme ils disent. Je reste donc là, sans bouger dans mon buisson, observant les citadins. Ils étaient vraiment différents et semblaient si faible contre la chaleur. La nuit allée bientôt tombée, je ne devrais pas rester si près... Mais je regardais encore. Sans le vouloir vraiment, je mémorisai les gestes des gens. Je n'aimais pas leur façon de vivre. Je trouvais ça complétement inutile et nul. Je soupirai et commençai à me reculer quand soudain, je ressentis instinctivement une observation particulière. Je me retourne et me retrouve nez à nez avec un favori de la gazelle. Génial ... Mes meilleurs amis !


    Dernière édition par Ilyria le Mar 5 Juil - 18:04, édité 1 fois
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 225
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Les yeux à demi- fermé, le rouquin marchaient d’un pas lent et sans aucune motivation à la suite d’un Kalil toujours aussi surexcité et sautant sur la moindre micro- dune de sable qui s’offrait a lui. Les cheveux encore plus en vrac que d’ordinaire, il passa un main dessus en tentant un minimum de les aplatir aux endroit les plus rebelles tout en réprimant un grand bâillement trahissant son manque de sommeil. L’explication a cela étant que Hamdi s’était couché tard -autrement dit aux aurores- pour étudier minutieusement un objet qu’il avait trouvé et que sa sœur lui avait sauté dessus jusqu’à ce qu’il se réveil. Sa punition ? Aller chercher de l’eau…
    Frottant ses yeux un peu rougis, le favori avait donc sur l’une de ses épaules deux épaisses gourdes souples, de l’autre côté, son éternel sac de toile.

    - Kalil… Ralentit un peu tu veux…

    Il passa une main sur sa bouche, baillant de nouveau tout en secouant très légèrement la tête pour tenter de ce réveiller… en vain.
    Trébuchant doucement, il réussit à reprendre pied avant de perdre l’équilibre, son regard accrochant soudainement une lueur rougeâtre a l’horizon et non loin de lui. Cela ne lui faisait pas vraiment faire un détour et …il fallait avouer qu’il était curieux de savoir ce que cela pouvait être.
    Réajustant son fardeau sur son épaule, il se dirigea donc vers son nouvel objectif, s’approchant silencieusement pour pouvoir observer sans faire de bruit. Sur ses talons, le petit renard blanc ce joignait au jeu, son pelage se mêlant a celui du sable pour le faire paraître presque invisible.

    Il se redressa cependant très vite, quelque peu surpris de constater que l’objet de sa curiosité était en réalité une personne… qui elle- même semblait espionner un groupes de jeunes citadins un peu plus loin.
    Elle recula, ne sembla pas l’avoir tout de suite remarqué avant de brusquement se retourner vers lui. Instinctivement, il leva les mains devant lui pour montrer qu’il n’était pas armé et qu’il ne comptait pas l’attaquer.

    - Euh… Bouh ?

    Le manque de sommeil fais faire des choses pour le moins…. Particulière ? A cet instant, c’était la seule chose qui était passé dans la tête du rouquin en voyant la demoiselle aux cheveux presque plus rouge que les siens. Pour justifier la farce, le petit renard surgit de derrière le nomade, sautant entre eux tout en soulevant le sable avant d’aller courir un peu plus loin en direction des citadins, certainement intéresser par leur jeu.
    N’y prêtant pas attention, Hamdi ne quittait pas des yeux l’inconnue, recula prudemment d’un pas comme mué par un instinct de survie. Étrangement, il avait comme un mauvais pressentiment… mais peut- être seulement à cause du katana qu’il voyait sur la jeune fille et du fait qu’elle le dépassait de quelques centimètre bien que cela ne fusse pas facile à voir en étant sur le sable…
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    Discrètement, je pose ma main sur le pommeau de mon arme, mais ne le dégaine pas.

    -Euh... Bouh ?

    Hein ? Qu'est-ce que... ? C'est alors que sans comprendre vraiment, j'explose de rire. Un rire grave et peu entraîné qui pourrait effrayer n'importe qui. J'aperçus le petit renard et calmai mon hilarité. Je reporte mon attention sur le nomade. Je repris mon air hautain de d'habitude et l'observe curieuse. Lui aussi est roux ? Il y avait pas mal de roux dans le désert ma parole ! Je soupire longuement. J'avais envie de jouer, mais... Ici, je risquais gros. Alors autant faire copain/copine avec lui... Enfin semblant de faire, même si, je pense, il ne tombera pas dans le panneaux. Bon, on va dire que, car il m'a fait rire, je ne le ferais pas souffrir. Car bon, faut vraiment être bon pour me faire rigoler comme ça.

    Mais aparament, il n'avais pas vus de quel camps j'étais... Je pris mon cher Viri'ith dans les mains et le présentai à l'homme en même temps que moi

    -Je m'appelle Ilyria et voici Viri'ith, mon scorpion. Maintenant, je voudrais savoir... C'est quoi ce jeu bizarre auquel jouent les citadins ?

    Je re glissa mon ami sur la nuque et regarda à nouveau les sédentaires. Maintenant, ils lancent l'objet avec les pieds ? Vraiment bizarre...
    Je les regarde longuement, ne prêtant même plus attention à l'homme.

    [Rah le manque d'inspiration me tue xD désolé, ce post est cours ^^ ]
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 225
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Il cligna des yeux en l’entendant rire, ne réagissant pas vraiment. Mais comment le devait- il de toute façon ? Il se contenta donc d’observer la jeune fille curieusement, posa rapidement une nouvelle fois la main sur sa bouche pour bâiller. Rien à faire, il était vraiment et cruellement fatigué.
    Il passa une main dans ses cheveux en vrac, fronçant légèrement les sourcils en voyant le scorpion dans les mains de la demoiselle. Cet animal comme compagnon… pour lui cela ne voulait dire qu’une chose, c’était une adoratrice du scorpion. Il soupira imperceptiblement, baissant sa main tout en provocant les cliquetis de son vêtement. Il fallait l’avouer, il ne les aimaient pas… mais pas du tout.

    -Je m'appelle Ilyria et voici Viri'ith, mon scorpion. Maintenant, je voudrais savoir... C'est quoi ce jeu bizarre auquel jouent les citadins ?
    - Enchanté…

    Il observa avec minutie où elle glissait de nouveau son « ami ». Prudence était mère de sûreté et il le savait. Aussi, malgré la courtoisie dont il ferait preuve, il ne masquerait pas sa méfiance. Par parce qu’il en était incapable mais parce qu’il ne désirait pas agir de la sorte.
    Il s’approcha un peu, son regard se rivant sur les citadins plus loin. Hum… il lui semblait avoir déjà entendu parler de ce jeu. Il fini par hausser les épaules avant de jeter un œil vers la dénommée Ilyria. Il ne devait pas la jugée alors qu’il ne la connaissait pas, elle n’était peut- être pas comme tout les autres de son peuple… Même s’il avait des doutes. Mais dans un sens, s’il avait été arrêté sur ce genre de chose, alors il n’aurait pas sauvé Matt ce jour là.

    - Je suis Sinan et mon compagnon ce nomme Kalil.

    S’éloignant en direction des citadins, il fit tout de même bien attention de ne pas lui tourner le dos avant de s’arrêter, plongeant son regard dans le siens.

    - Pour savoir quel est leur jeu, le mieux est de leur demander non ? Allons les voir. Nous sommes assez loin de la ville. Qu’en pense- tu ?

    Il tendit la main vers elle, non pas pour prendre la sienne mais pour lui faire comprendre qu’il l’accompagnerais. De toute façon, il devait toujours aller chercher de l’eau et donc était sur le bon chemin. Il allait seulement être un peu plus long que prévu…
    HRP:
    Pas de soucis~
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    Je rechigne. Je rumine, je grogne mentalement. Il n'est vraiment pas drôle de ne pas régir ! Seule réaction ? Un bâillement ! Il se moque de moi ? Ou alors il est juste fatigué... Et si je l'aider à dormir ? Un petit coup derrière la tête et il dormira comme un petit chat ! Non ? Oui, c'est vrai, tu as raison, j'avais promis de ne rien lui faire.. Quelle promesse à la noix !

    -Enchanté...

    Hein ? À oui, je venais de me présenter. Je vois son regard quand je glisse Viri'th à sa place habituelle. Je souris, avec un petit air ironique et sadique. Le pauvre n'avait pas vraiment l'air rassuré...

    - Je suis Sinan et mon compagnon se nomme Kalil.

    - Sinan...? Sinan... Sinan... Votre nom me dit quelque chose.. Vous avez déjà eu affaire aux miens dans le passé..

    "Les adorateurs du Scorpion ne savent que faire le mal Ily. Jamais ils ne seront bons. Viens avec moi. Nous dirons tout ce qui se trame dans notre clan, nos forces. Nous dirons tous aux favoris de la gazelle pour qu'ils préviennent l'armé.
    Non papa.. Je ne peux pas te laisser faire ça. Je suis et je resterais une AdS! Tu me dégoûtes !
    Très bien. Comme tu veux. Je vais retrouver le père de ce jeune garçon qui m'a permis de parler. Sinan..."


    -....Sinan ?

    C'est alors que je remarque qu'il est parti voir les citadins. Avant de revenir vers moi et m'observer.

    - Pour savoir quel est leur jeu, le mieux est de leur demander non ? Allons-les voir. Nous sommes assez loin de la ville. Qu'en penses-tu ?

    Il me tendit la main. Je la regarde un moment, mais ne la prends pas. Je lui souris en serrant les dents. C'était le fils de celui qui avait aidé mon père à trahir les siens, mais ce dernier n'avait réussi à ne rien dire, car j'étais allé prévenir les miens avant qu'il retourne vers lui. Son amour pour moi l'avait tué.

    -très bien. Allons-y.

    HRP:
    J'aurais peut-être dû te demander pour la partie en italique. Si ça ne va pas, dit le moi, je changerai. ♥
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 225
    Date d'inscription : 08/10/2014

    HRP:
    Aucun soucis, ça peut rendre les choses intéressante et puis, c'est dans le style de Hamdi de faire un truc pareil^^ Pardon, j'ai pas trouvé le nom de ton père dans ta fiche... je le remplacerais après >.>


    Elle répéta son nom comme si elle cherchait quelque chose et il avança légèrement, prenant soin de ne pas lui tourner le dos. Il n’aimait pas se battre malgré l’arme qu’il gardait dans son dos mais ce n’était pas pour autant qu’il manquait de prudence et qu’il ne savait pas ce défendre. Bien que contre une adoratrice du scorpion et même si n’aimerait pas l’avouer, il ne ferait probablement pas le poids.
    Affaire aux siens… ? Il réfléchit un moment, observant les citadin non loin de lui, tendant finalement la main vers elle pour lui proposer de les rejoindre et d’en savoir un peu plus sur le fameux jeu. Matt avait dû lui en parler mais il n’était pas certains de pouvoir ressortir une explication correcte. Le sourire de son interlocutrice avait quelque chose… d’effrayant… Mais il ne dit rien.

    - Pour être honnête, j’évite les tiens le plus possible… Dans tout les cas, tu n’es pas obligé de me vouvoyer.

    Lui ne le faisait pas, même si aucune traces d’irrespect ne se trouvait dans sa voix. Il ne faisait simplement pas trop fit des formalités qui, a son sens, éloignés bien trop le gens en les empêchant ainsi de les faire ce comprendre.
    Il était aussi très rare qu’il se présente sous le nom de Sinan… ou du moins, laisse les personnes l’utiliser dans la mesure où il leur donnait son premier nom quand il commençait à construire un liens, tout comme avec son ami militaire. Des adorateur du scorpion… Hum… Son regard s’assombrit alors qu’il se souvenait d’un détail, un homme qu’il avait attendu pendant plusieurs jours avant de découvrir une sinistre nouvelle.
    Hochant légèrement la tête, il baissa donc sa main tout en se dirigeant vers le groupe de citadins, des personnes ayant à peu près leur âge sûrement. Kalil participait déjà, les faisant rire alors qu’il courrait après la sphère qu’ils se lançaient. Les sédentaires s’arrêtèrent en les voyant approcher mais il s’arrêta un moment, parlant a voix basse à l’intention de l’adoratrice.

    - Cette affaire concernerait- elle [Nom du père de Ilyria]… ?

    On pouvait sentir une certaine colère qui faisait trembler sa voix et ses poings se serrèrent même s’il tentait de ne rien laisser paraître sur son visage. Avançant finalement vers le petit groupe, il sourit en les saluant.

    - Bonjour, voici Ilyria et je suis Sinan. On se demandait quel était votre jeu… On peut participer ?

    Il attendait bien entendu toujours la réponse de la jeune fille mais ne voulait pas impliquer ceux de 1400 dans cette histoire. Dans un sens, il espérait donc qu’elle ne se jette pas sur lui devant eux… Non, probablement pas, il y aurait un trop grand risque pour elle par la suite si elle faisait cela.
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    HRP:
    Pardonne moi pour le temps que ça à pris ^^
    ps : je suis sur portable vus que j'ai changer, je corrigerais les fautes horrible quand je pourrais
    Je le regarde pendant longtemps cherchant à deviner ses passées. On dirait qu'il m'évite au maximum. Je souris. En même temps, il serait suicidaire de me provoquer.. J'hausse les épaules au moment où il prononça quelque chose. J'en compris pas grand chose. en gros ça donne :

    - Pour être honnête,  les tiens ...possible… Dans tout les cas,  ...de me vouvoyer.

    Je secoue la tête doucement et essaya de mettre des mots aux trous mais je ne trouva rien. Je soupira doucement et jeta un regard derrière moi, vers les dunes.Mon regard se perdit là bas. Je me souvient de ses moments passés avec Kane et sourit.

    La vie.
    Les jours qui passent, les uns après les autres, entrainant avec eux leur lot d'événements, d'émotions.
    Ma petite enfance n'avait eu que très peut des jours heureux, tout du moins jusqu'a ce que Kane débarque dans ma vie. Je me souvient de cette femme et de cet enfant... Aaah... pauvres citadins. La malchance les avait fait tomber sur nous..
    Un corps meurtri. Un corps de femme, sur l'esplanade, non loin de l'entrée de ce purgatoire teinté de haine et folie.
    Le corps sans vie de cette femme, déchiqueté, dévoré. nous avions eu raison d'elle, de sa beauté, de sa force.
    Kane releva la tête.
    Un sac, attaché à un arbre, à dix pas de l'endroit ou gisait la femme.
    Un corps en réalité, un corps d'enfant, démembré..
    Des larmes, des cris, un coeur qui explose, la nausée. Le pauvre homme allez rester là.. à regarder sa femme et son fils...


    C'était beau la jeunesse ! C'est alors que sa voix coupa le silence et me sortit de ma rêverie.

    - Cette affaire concernerait- elle Ra'ven… ?

    Le jeune favoris avait l'air en colère mais je ne dit rien. L’excitation du souvenir m'avait donner une soudaine envie de sang...  Si il attaquait... Sinan se retrouverait face à une psychopathe enragée.. Mais il se contenta de me faire signe pour rejoindre les citadins.

    Arrivé là bas il leur fit signe et je fait de de même.

    - Bonjour, voici Ilyria et je suis Sinan. On se demandait quel était votre jeu… On peut participer ?

    Je me retourne vers Sinan.

    Ooh ! parle pour toi, moi je ne joue pas.. à moi que tu veilles que je change les règle à ma façon ? Je vais allez m’asseoir là bas pour vous regarder.

    Je lui lance un regard arrogant et un clin d’œil qui en disait long sur "mes règles de jeu". En pasant près de Sinan, je le regarde avec sérieux en lui disant dans un murmure

    - oui c'est à propos de lui..

    Je vais donc me poser sur le muré de façon à les observer.
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 225
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Il retint un soupir face à la réaction de l’adoratrice, serrant ses poings fermement sans même s’en rendre compte. Changer les règles ? Rien que cette idée -et comprenant où elle voulait en venir- le révoltait. D’ailleurs, malgré le bref échange, les jeunes citadins avaient assez bien compris la tension et observaient le silence, l’un d’eux hochant toutefois la tête vers Hamdi tout en se tenant assez éloigné des deux nomades.

    Il ferma brusquement les yeux face à sa réponse, la laissant s’éloigner sans un seul mot ni un seul geste. Une fois qu’elle fut assez loin, il rouvrit ses yeux émeraude, se tournant aussitôt vers les citadins et se vidant l’esprit afin de pouvoir leur sourire.

    - Pouvez-vous m’expliquer les règles ?

    La voix douce et calme du Favori sembla leur redonner leur air enjoué alors qu’ils se mettaient à expliquer leur jeu. Mais Hamdi n’écoutait qu’à moitié, revoyant le visage de l’homme qu’il avait connu si peu de temps finalement. Pourquoi l’avoir tué ? Pourquoi ceux du Scorpion prônaient-ils la violence à ce point ? Ce n’était pas de la curiosité et même avec son esprit ouvert, il savait pertinemment qu’il refuserait toute réponse pouvant être favorable aux meurtres et à la violence. Ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait concevoir et il ne voulait pas faire d’effort pour tenter de l’accepter un jour.

    Le jeu commença alors que Kalil tentait de se mêler à la partie, courant après le ballon qui se balancer d’un joueur à l’autre. La partie durant quelques minutes où Hamdi ne parvint pas à se libérer l’esprit, coupant assez couramment à celle-ci avec un sourire d’excuse tout en promettant toutefois aux citadins qu’il reviendrait sans doutes rejouer avec eux un jour prochain. Récupérant ses outres qu’il avait posé à terre pour jouer, il s’avança vers l’Adoratrice, un air froid sur le visage et parlant d’un ton sec malgré le ton polie toujours présent.

    - Restons-en là. Ra’ven était quelqu’un de bien.

    Il lui accorda un bref salue avant de partir en direction de l’oasis, n’attendant pas sa réponse. Il ne voulait pas ce battre malgré la colère qui l’habitait et même s’il pouvait à peu près ce défendre, il savait pertinemment que si elle voulait engager le combat, il n’aurait pas la force de gagner contre elle.
    HRP:
    Désolé du retard !
    Après je ne sais pas si tu veux continuer ou stopper le rp là... sinon je pense qu'ils vont finir par se taper dessus non ? xD Enfin ça me gêne pas spécialement tant que tu me le tues pas donc je te laisse décider~
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    HRP:
    Hamdi !! Un grand est énorme pardon pour le retard et en plus pour la longueur du post ^^'.....
    J'observe les garçons jouer sans vraiment comprendre les règles. Du jeu. Sinan.. Mon père.. Je rage involontairement. Sinan n'y était pour rien.. C'est mon père qui à trahis. Pas Sinan. Je soupire doucement. Je voulais faire payer, mais à quoi bon. Là, le jeune favoris n'a rien demandé... Mais qu'est-ce que je dis.. Depuis quand mes victimes me demandent des choses ? Un sourire sadique étire mes lèvres, mais là, j'étais a cours de d'idée. Je me perds alors, les yeux rivés vers le nomade. Un truc m'empêcher de vouloir lui faire du mal, mais quoi ?
    C'est sans doute, car c'est l'un des derniers qui a vu mon père en vie et que... Si j'avais suivis mon père Sinan aurais été un ami..

    Au bout de quelques minutes qui me parurent des heures, le jeune favoris attrape ses affaires et revient vers moi. Son regard froid et son ton sec me firent comprendre la vision qu'il a de moi. Elle était sans aucun doute juste d'ailleurs. Je soupire, en le regardant partir. Sa phrase résonne alors dans ma tête. "Quelqu'un de bien.. Quelqu'un de bien... Quelqu'un de bien..." Tel un écho, elle continue a m'envahir. Ça devient tel, que je m'écroule, au sol en poussant un cri. Faible, pas fort. C'est alors que je comprends. Si je ne veux pas faire de mal à la gazelle, c'est justement pour ça. Mon père ! Je ne connaissais pas son désir de "faire le bien". J'ai toujours suivi mes camarades sans jamais écouter mon père. Et je voulais savoir. Je voulais connaitre le vrai mot de l'histoire. Je n'ai que la version de mon peuple. Mais.. Eux n'étaient pas là.. "Fille de traite, fille de traite, fille de traître.... Je crie à nouveau. Sinan était trop loin pour m'entendre. Qu'avait dit Kane ? "Si tu as la chance un jour de croiser une personne à qui ton père a parlé, ne l'a laisse pas partir...

    Je me relève et me mets à courir derrière le nomade. Presque à sa hauteur, je l'appelle

    -Sinan... Attends. Apprends-moi. Donne-moi la vraie histoire. Qui était réellement mon père ?
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 225
    Date d'inscription : 08/10/2014

    HRP:
    Je t'ai battu en matière de retard, pardon u.u
    En plus j'ai pas eut la notification comme quoi tu m'avait répondu donc ça à mis encore plus de temps u.u

    Dis-moi si quelque chose ne va pas >.<

    On ne peut pas vraiment dire que la partie avait été joué avec plaisir, même si Hamdi trouvait le jeu amusant. Cependant, il avait autre chose qui lui occupait l’esprit. Ce que lui avait dit l’adoratrice tournait dans sa tête. C’était quelque chose qu’il ne comprenait pas… Même peut-être que malgré lui, il ne le voulait tout simplement pas.
    Terminant rapidement, il s’excusa avec un grand sourire d’avoir l’esprit ailleurs, promettant de revenir jouer quand il le pourrait. Ce jeu mérité de pas avoir l’esprit occupé et cela était également impolie pour les autres de faire les choses à moitié.

    Retournant auprès de l’adoratrice, il récupéra ses outres, les hissant sur son épaules en soupirant. Maintenant qu’il avait couru un peu partout, il était encore fatigué et dû faire un effort presque monumentale pour retenir le bâillement qui menaçait de franchir ses lèvres.
    Décidant de couper court également à sa conversation avec elle, il lui fit quand même un salue polie avant de ce diriger vers l’oasis, sa colère toujours présente malgré sa fatigue. Mais s’il oublié de prendre de l’eau, sa colère ne serait rien face à celle de sa sœur, il en tremblait d’avance. Kalil c’était perché sur son dos, en profitant aussitôt pour se cacher dans la masse de vêtement et s’endormir. Vraiment, quel profiteur se renard…

    Les pieds qui s’enfoncent dans le sables sont lourd et sa marche et encore plus lente qu’a l’allée. Il fallait dire ce qui était, il lui tardait de rentrer au camps pour dormir, mais… Cette adoratrice… Pour lui parler de lui, avait-elle été liée à Ra’ven ? Dans un sens, c’était étrange qu’elle est fait le lien avec lui… ou du moins, lui en parle comme ça… Il secoua la tête, ce qui était fait, était fait maintenant…
    Il sentit Kalil bouger avant que ce dernier ne décide de sauter dans le sable, se tendant en direction de la colline sableuse qu’ils venait de quitter. Ils n’était pas très loin mais la bute de sable suffisait à leur cacher la vue à présent. Il soupira alors que le renard semblait intrigué par ce qui se passait là-haut.

    - Ne t’en fait pas… Elle ne risque rien là-haut… Et les citadins non plus…


    Il soupira. Oui, il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter un peu malgré tout. C’était la ville de Matt alors il ne voulait pas voir un combat se dérouler aussi proche. Et puis, le camps des gazelles n’était pas loin non plus. Mais dans tout les cas, les adorateurs n’étaient pas aussi stupide pour se faire remarquer aussi près alors que les tensions étaient présente et que certains n’hésiterais pas à en profiter.
    Il secoua la tête, près à reprendre chemin quand un léger bruit émit par Kalil attira son attention. Il tourna la tête, se demandant se qu’il prenait à son compagnon avant de voir la jeune fille courir à sa suite. Il recula d’un pas, prudent tout en haussant un sourcil. Il ne voulait pas se battre… Une de ses mains serra un peu plus le lien retenant ses outres…

    Il sursauta légèrement, haussa un sourcil. Il devait l’avouer, il ne c’était pas du tout attendu à cela. Comme quoi, il l’avait jugé trop vite. Et lui qui c’était promis de ne jamais faire ça… Enfin, rien n’empêchait de rester sur ses gardes tout de même.

    - Je ne l’ai connu que peu de temps… Mais je sais que son but n’était pas de faire du mal aux vôtres.

    Il haussa les épaules, l’invitant à le suivre vers l’oasis. Il devait vraiment récupérer cette eau tant qu’il y pensait encore avant de rentrer sans. Sinon… Il ne voulais pas savoir ce qui pourrait ce passer quand il rentrerait chez lui.

    - Il voulait arrêter les conflits… ou du moins, les apaiser au maximum. Je l’admire pour avoir prit une telle décision aussi ouvertement.

    Surtout quand on connaissait un minimum les habitudes du clan des adorateurs qui étaient loin d’être des garants de la paix…
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    HRP:
    T'inquiète c'est pas grave ^^
    Bon voilà à toi de voir maintenant si tu veux retenir Ilyria ou pas suite à cette petite réponse.
    Je m'avance au côté du jeune homme, les yeux dans le sable, les mains sous mes vêtements. Je l'écoute, à la fois curieuse et distraite. Je ne dis rien, réfléchissant à ses paroles. À la suite de ses mots, j'attends. Je fais le tri dans mes pensées, dans mes convictions.


    -J'ai beaucoup souffert des insultes des miens. J'étais et je suis toujours la fille du traite, je suis aimé de personne dans mon clan. Sauf un garçon qui ressemble à mon père.. Mon meilleur et unique ami. Depuis toute petite, je n'ai eu qu'une seule conviction, qu'un seul désir : prouver que je n'étais pas mon père. J'ai tué, j'y ai pris plaisir, j'ai torturé, j'y ai pris goût. Je suis devenue sauvage et sanguinaire.

    Je m'arrête. Je m'arrête de marcher et de parler. Je secoue la tête, je ferme les yeux et inspire un bon coup. Qu'est-ce qu'il me prend ? Pourquoi je lui raconte tout cela ? Pourquoi.. Un vertige me prend soudain et je tombe à genoux. Plus de fierté, plus de mensonge. Je redeviens gamine face à ses souvenirs, la pression des autres me revient. Et alors que j'avais retenu mes larmes, il y a des années, je les libère sans gêne sans crainte, sans peur. Le visage dans les mains, je pleure tout mon saoul pendant quelques bonnes minutes.

    Sans prendre la peine de les sécher, je lève les yeux au ciel, murmurant des excuses au scorpion blanc. J'expire profondément et inspire précipitamment et comprends que j'ai du couper ma respiration pendant un petit moment. Je calme ma respiration, et me relève difficilement. Un mouvement sur mon épaule m'informe de l’inquiétude du mon compagnon et je le rassure en le caressant lentement. Mon regard se porte alors à Sinan. Je l'avais oublié lui. Je me gratte la tête avec nervosité avant de me détourner.
    -Je.. Je vais rentrer. Au revoir Sinan.

    PS :
    J'ai pleuré en l'écrivant ce rp... j'éspère que tu n'as pas pleuré en le lisant ^^
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 225
    Date d'inscription : 08/10/2014

    HRP:
    Illyria est vraiment mignonne *câlin*

    Je ne sais pas si Illyria connaît Matt ou en as entendu parler par le biais de Hafsa... ou si tu veux stopper le rp... Je te laisse choisir^^

    Dis-moi si je dois changer quelque chose^^


    Il écarquilla les yeux face à la confession. Il était peu dire qu’il ne c’était pas attendu à cela. Prit du plaisir à tuer et torturer… c’était une chose qu’il ne pouvait comprendre malgré tout les efforts qu’il faisait. Mais il ne voulais même pas envisager cette idée au fond alors… Toutefois, il baissa un peu les yeux en se souvenant du début. Des injures… Une traîtrise… c’était logique dans un sens… Mais ce qu’avait fait Ra’ven était tellement honorable à ses yeux qu’il n’avait pas envisager cela.

    Il c’était arrêté de marcher en même temps qu’elle, ne sachant que répondre à cela. Que pouvait-on dire ? Dans un sens, sa position était totalement opposé à la sienne. Mais il comprenait un peu mieux une partie… ne toléré pas l’autre… mais sa compréhension et son ouverture d’esprit glissait peu à peu, faisant jouer ses doigts dans un des plis de son vêtement dans un tic légèrement nerveux, le faisant teinter doucement.

    Quand elle s’écroule au sol, il fait un geste pour s’approcher avant de se raviser, estimant qu’il serait mal venu pour lui de la consoler. S’accroupissant, il évita que Kalil la rejoigne et attends en fermant les yeux. Il la laissait faire et respectait sa tristesse, a moins que cela était autre chose qu’il ne saisissait pas.
    Il se releva lentement quelques secondes après elle, attendant patiemment qu’elle se souvienne de sa présence.

    - Ce qui est fait est fait et rien ni personne ne pourra y changer quoi que ce soit… Quand bien même on le voudrait mais…

    Il l’observa un moment, Kalil qui avait repris place sur son épaule après avoir sauté sur son dos dévisageait l’adoratrice avec de grand yeux, penchant la tête sur le côté comme quand il trouvait un objet intéressant.

    - Nous ne sommes pas obligé d’être ennemis pour autant. Alors passe au camps des gazelles quand tu veux Illyria, je serais là.

    Bon, il ne tenait pas spécialement à voir les adorateurs du scorpion débarquer au camps mais… il pouvait toujours ouvrir une porte. La jeune femme ne semblait pas être aussi sanguinaire que ce qu’elle venait de lui décrire et puis, changer la nature d’un adorateur serait un peu comme vouloir changer la couleur du ciel, c’était impossible. Il le comprenait bien même s’il avait du mal à l’accepter mais… quelque chose lui disait que s’en a valait la peine.

    Se rendant compte qu’il s’était de nouveau arrêter, il reprit sa marche en direction de l’oasis. Oh, pas assez loin, juste un pas… juste un avant de finir le nez dans le sable alors que Kalil recommençait à courir partout.

    - Si cela continue, je vais devenir aussi maladroit que Matt…

    Il avait dit cela en soupira, ce relevant lentement tout en tentent d’enlever le sable qui s’était immiscé un peu partout dans ces vêtements lors de sa chute. S’il devenait aussi maladroit, cela n’allait pas être gagné la prochaine fois qu’il partirait en escapade avec le militaire… peut-être que la maladresse était contagieuse ? Espérons qu’il garde au moins son sens de l’orientation…
    Oui, la fatigue rendait un petit peu idiot…
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    HRP:
    du coup.. à toi de voir si tu veux continuer.. :p héhé ps : désolé c'est trèèès cours ^^

    Je l'observe encore un peu, le remerciant intérieurement de n'avoir fait aucun geste regrettable qui m'aurait irrité. Lorsque sa voix brise le petit silence, je souris. Ne pas être ennemis.. En effet. Nous pourrions être amis.

    -Ne pas être ennemis.. Tu m'ouvres ta porte si facilement alors que j'aurais pu faire du cinéma pour avoir ta confiance. Fais attention à toi Sinan. Je suis plus mauvaise que je ne le laisse paraître. C'est juste que je ne suis pas assez folle pour attaquer un homme à quelques minutes de son clan et avec la ville si proche.

    Je me retourne et par dans l'autre sens, et en espérant qu'aucun des miens ne m'ait vu avec un favori de la gazelle.

    Sinan.. Après avoir partagé ce moment avec lui je n'arriverai pas à lui faire du mal. Pourquoi ? Quelle raison ? Je l'ignore. Sans doute que mon coeur a ses raisons. Mais je communique que très peu avec. "Je serai là" eu-t-il dit. Être là pour moi ? Je cligne des yeux. Seul Kane m'a déjà dit cela. Et lui.. Je repense alors à ce que je m'étais dit plus tôt. "nous pourrions être amis".. Moi amie avec lui ?

    Je tourne alors la tête au moment où il tombe par terre. Je n'entends qu'à peine ses propos. Il se relève et je rigole. Mon rire grave toujours si peu entraîné fait surface.

    -Je vais aller remplir ma gourde.. Tu veux que t'aide à porter tes outres ?
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 225
    Date d'inscription : 08/10/2014

    HRP:
    Pardon du délai u.u
    Tu me dis si quelque chose ne va pas... ♥

    Il pencha la tête sur le côté, écoutant attentivement les paroles de la rousse. C’est vrai qu’il l’invitait peut-être facilement quand l’on regardait la situation d’un point de vue extérieur pourtant, il ne prononçait jamais des paroles avec légèreté et pensait chacun de ses mots. D’ailleurs, ce n’était pas pour rien qu’il pensait que les mots qui n’était pas dit avec la volonté n’avaient aucun sens et que, dans ces cas là, il préférait ce taire que de prononcer des paroles futiles.

    Il avait finalement sourit aux paroles de l’adoratrice. Il n’avait rien à répondre à cela, il ne connaissait de toute façon pas les adorateurs pour leur douceur et leur amabilité mais bien pour leur soif de sang et leur folie. Mais c’était ce que tout le monde savait… et il n’aimait pas se contenter de ce que les autres savaient et lui disaient, il voulait savoir et voir par lui-même également. Il ne s’arrêtait jamais. Mais tout de même, il avait noté que, à sa façon, elle l’avait prévenu… elle lui avait dit de se méfier d’elle. Il avait légèrement hoché la tête, faisant comprendre ainsi qu’il prenait bien sa mise en garde en considération mais que cela ne changeait rien à sa proposition. Évidemment qu’il se montrerait prudent… Et bien qu’il lui tournait le dos pour prendre la direction de l’oasis, il n’aimait toujours pas cette position et restait sur ses gardes. Même si elle n’était pas assez folle pour l’attaquer à un tel endroit comme elle avait dit.

    Il reprit donc sa route… d’un pas. Un seul petit pas avant de s’étaler lamentablement sur le sable chaud dans une chute digne de son ami militaire. Il soupira, faisant référence à ce dernier avant de se redresser tout en époussetant son vêtement… et il fallait être sûr que c’était une tâche bien fastidieuse vu le nombre de couche et de tissus différents que comportait sa tenue. Il soupira de nouveau, il voulait dormir… L’eau d’abord.

    Il sourit à la proposition de la rousse.

    - C’est gentil, mais si je te laisse faire, je me fais tuer… Il faut donc mieux que je les garde avec moi.

    Il avait rit, vaguement amusé en pensa à une autre rousse, sa sœur cadette. Secouant la tête, il accompagna l’adoratrice jusqu’au point d’eau, remplissant ses outres en même temps qu’elle s’occupait de sa gourde. Les environs était calme… c’était agréable… mais c’était le calme avant la tempête, comme toujours…
    Kalil sauta dans l’eau avec brusquerie, manquant d’entraîner Hamdi avec lui et alors qu’il se redressa et se retournait pour savoir qui avait causer une telle frayeur à son compagnon -et vérifiant que le scorpion d’Illyria était toujours caché (car c’est un peu inquiétant quand même les adorateurs du scorpion et leur scorpion)- il croisa le regard doré de…

    - Norya !

    Tombant sur les fesses en s’exclama, il éclaboussa un peu Illyria au passage. Mais aussi il fallait le comprendre, il ne pensait pas que sa sœur, ayant marre de l’attendre après lui avoir confié une tâche aussi simple que de récupérer de l’eay- était finalement venue le rejoindre pour voir ce qu’il faisait.

    - Hamdi Sinan Rahal ! De quel droit oses-tu prendre ton temps ! Et non seulement tu ne fait pas ta punition mais en plus tu en profites pour donner rendez-vous à ta petite amie ! Non mais tu te crois où ? Tu ne la même pas présenté ! Quel manque d’éducation ! Crois-moi que tu va m’entendre espèce d’abrutis de frère !

    L’entendre… oui, il entendait parfaitement bien et il était presque certain que leur clan devait l’attendre aussi vu le volume sonore qu’elle employée. Il ne voulait pas vraiment regarder l’adoratrice mais il s’inquiétait un peu de sa réaction face aux paroles totalement absurde de sa petite sœur. Il se leva donc de mauvaise grâce et, pour la première fois depuis longtemps, regarda sa sœur avec dureté et fermeté.

    - Tais-toi Norya. Tu va t’excuser à présent.

    Sa sœur recula d’un pas avant de chuchoter une excuse à la jeune femme. Il prit sa sœur par les épaules avant de faire face à Illyria, une lueur gêné dans le regard.

    - Excuse-moi, ma sœur à tendance à s’enflammer un peu…

    Il ne savait pas vraiment comment agir mais espérait que la jeune femme ne soit pas en colère pour avoir été prise pour la fiancée d’un favoris de la gazelle. Il se mordit la lèvre pour ne pas soupirer. Il était fatigué.
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    J'observe longuement Sinan. Il médite sur mes paroles, mon avertissement, mais ne dit rien. Il aurait pu fuir, m'insulter.. Mais il se contente de me regarder, la tête légèrement pencher sur le côté. plongeant mes yeux bleus dans le vert de son regard, je m'imagine en train de l'attaquer. Mais bizarrement, aucune scène de torture, aucune scène de combat ne me vient à l'esprit. Même si un de mes chefs me demandait de le tuer, je n'y arriverai pas. Même avec toute la volonté du monde, même avec des lames sous la gorge, je ne pourrai pas. Alors que j'aurais très bien pu le faire si je ne le connaissais pas du tout. Sans aucuns remords.. Alors que là, le tuer me remplirait de culpabilité.

    Je serre ma gourde vide au refus de l'aide que j'aurais pu apporter, mais retiens mes humeurs. Il a droit après tout. D'autant plus que je viens de lui dire de se méfier de moi. Tiens, en voilà une autre chose. Depuis quand je préviens les gens de faire attention d'à moi ? Depuis quand je leur dis de ne pas me faire confiance ?

    Je détourne le regard et observe son compagnon. Le petit animal à l'air joueur. Je souris et l'observe gambader et sauter dans l'eau près de son humain en train de remplir ses outres quand une petite flèche rousse surgit de derrière les dunes. Son cri me fait sursauter et je regarde Sinan qui, trébuchant, m'éclabousse un peu alors que je remplis ma gourde.
    Ma première réaction quand j'entend que l'on me désigne de petite amie, c'est de laisser glisser une pique dans ma main, voyant rouge. Puis, après que mon regard est croisé celui de ladite Norya puis de Sinan, je me ravise. Je range ma pique et inspire profondément.

    C'est la soeur de Sinan.. La fille d'un ami à mon père.. Je la regarde, partagée entre la colère, le désir de torturer, et le nouveau sentiment en moi.. Ce sentiment qu'a fait naître le favori de la gazelle. J'accepte les excuses de la fillette en souriant.

    -Ce n'est pas grave.. Mais ton frère n'est pas mon petit copain..

    J'ai un poing légèrement serré et l'autre qui retient Viri'th derrière ma nuque. Mordant l'intérieur de la joue, je lutte contre ce que j'aurais fait en temps normal. Essayant de paraître le plus naturel possible pour la soeur de Sinan, je devais lui paraître, à lui, très tendue..

    -Je.. Je vais rentrer.. Au revoir Sinan.. Et merci pour tes réponses.. à une prochaine fois, peut-être. Fait attention à toi.

    Je me retourne et fait chemin inverse, vers le camp des adorateurs. En souriant. J'étais contente d'avoir eu la véritable histoire de mon père, préférant croire un favori de la gazelle à mes chefs et mon clan.
    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 22:20