Agartha. Un désert, où cohabitaient nomades et sédentaires. Cependant l'assèchement progressif des oasis développa la cupidité des sédentaires qui se mirent en guerre les uns contre les autres. Les cités tombèrent une à une devant ce fléau jusqu'à ce qu'il ne reste que 1400. Les nomades quant à eux préférèrent éviter ces conflits en priant leur Divinité de leur accorder un sommeil de deux millénaires. Mais quand ils se réveillèrent, ils furent non seulement confrontés à des citadins beaucoup plus avancés technologiquement mais aussi à une hostilité tangible. Hostilité contre ces nomades ressurgit du passé mais aussi hostilité au sein même de la ville de 1400. Puis une nouvelle guerre éclata : la Révolution. Est venu à nouveau le temps du choix : se battre ou partir ? Ainsi naquit l’Exode, un mouvement rassemblant nomades et citoyens souhaitant fuir la guerre en partant par-delà les montagnes vers un territoire glacé où vit un peuple étrange.

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Käjil Mu'Zakir - Fils du Serpent

    Partagez
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Nanoqin
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1170
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Voici le dossier dédié à Käjil, mon ancien personnage. Il contient pour le moment ses fiches et sera prochainement complété par les liens des RPs auxquels il a participé.


    Dernière édition par Zéphyr Shrapnel le Sam 20 Juin - 17:46, édité 1 fois
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Nanoqin
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1170
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Mu'Zakir Käjil
    Citation choupinette ou credo du personnage
    Original d'Aoshiki || Zerochan
    "Mes prénoms sont Käjil, Raja (crainte et espoir de Dieu = nom respectueux) et Saji (calme et paisible comme la nuit = nom d'adulte) et je suis un garçon de 19 ans. Je suis bisexuel et je suis actuellement célibataire. Mon principal défaut est mon indifférence et ma qualité majeure est ma sagesse."

    ► Nomade ou Citadin? Nomade
    ► Le Groupe: Fils du Serpent
    ► Taille: 1m78
    ► Poids: 57kg
    ► Arme: Dague de cérémonie richement décorée qui est plus utile comme accessoire que comme arme.
    ► Famille: Les origines de Käjil sont assez mystérieuses. Si sa mère était une Fille du Serpent, l'identité de son père reste à ce jour inconnue. D'autant que la seule personne qui aurait pu l'identifier, c'est-à-dire la mère de Käjil, est morte à l'accouchement.
    ► Date de Naissance: 03/02
    ► Emploi: Fils de dieu? Malade?
    Chez les Fils du Serpent, le campement est monté de tel façon que les tentes soient disposées en cercle autour d'un grand feu. Ceci vient d'une vieille croyance selon laquelle des démons et esprits de l'Autre-Monde viendrait, la nuit, hanter le monde des vivants. Ainsi les nomades se rapprochent les uns des autres pour être plus forts, le feu éloignant les démons et offrant ainsi une protection supplémentaire. Cette tradition, vieille de plusieurs milliers d'années, fut abruptement altérée dix-neuf ans avant le Long Sommeil.

    Aujourd'hui le cercle s'ouvre et laisse un espace qui est comme une porte. Une quinzaine de mètres plus loin se tient une tente seule, légèrement plus luxueuse que les autres. Cette tente est non seulement éloignée des ses semblables mais aussi du feu protecteur. Laissant son unique habitant à la merci des dangers de la nuit.

    Celui-ci est un jeune homme de taille moyenne, à la silhouette frêle. Il est vêtu des habits traditionnels de Mû. Ceux-ci consistent en d'amples et longues tuniques et pantalon de toile, faits d'étoffes simples aux tons sombres. Un manteau rouge sombre couvre son corps de ses épaules jusqu'à ses chevilles et dissimule partiellement ses vêtements.

    La chevelure du jeune homme, qui est d'un blond terne virant au châtain clair, est orné d'une coiffe traditionnelle. Elle est composée d'étoffes légères de couleurs variées. Une natte de laine blanche, rappelant son appartenance au clan du Serpent y est accrochée et descend jusqu'à son épaule avec le surplus d'étoffe et de fil. Une bague d'oreille en or orne son oreille gauche.

    Son visage, qui est quasiment la seule partie visible de son corps, est pâle. Des cernes bordent ses yeux mais sont cachées par du maquillage rouge. Ces "décorations" sont censées reproduire les marques que possède la divinité Serpent aux mêmes endroits. Cette volonté de l'associer à l'entité gardienne du clan provient tout d'abord de la couleur étrange de ses yeux. Ceux-ci sont en effet blanc avec une touche de jaune sable. Une couleur peu naturelle qui suscite effroi et étonnement.

    La deuxième raison est le mal qui le ronge depuis sa naissance dont témoignent ses joues creuses, ses traits tirés et sa maigreur. Cette maladie se manifeste par des marques noires qui envahissent peu à peu chaque partie de son corps. A ce jour la maladie a déjà recouvert l'intégralité de son dos et a commencé à envahir son torse et ses bras, ainsi que sa jambe gauche. Il cache toujours ces parties de son corps, ne laissant personne voir les marques de sa malédiction.
    Je ressemble à ça...


    En raison de la peur qu'il inspire, le jeune homme est laissé à l'écart. Sa solitude l'a poussé à devenir un être indépendant et silencieux, un homme de peu de paroles. S'il parle peu, il n'en réfléchit pas moins. C'est un jeune homme très brillant et cultivé, qui affectionne tout particulièrement les jeux de stratégie et les livres. L'histoire le passionne par dessus tout et il éprouve de l'intérêt pour toute chose ancienne.

    Aussi lors des rares occasions où il prend la parole, ou plutôt lors des rares occasions où on lui adresse la parole, il offre des réponses claires et succinctes, allant droit au but. Malgré leur brièveté, ses mots sont sages et valent la peine d'être écoutés. Ceci fait de lui un excellent conseiller et les membres du clan viennent souvent à lui en quête de solutions. En effet, qui de mieux que celui qui détient "la parole de Dieu" ? Le jeune homme se prête à cette farce avec une bienveillance non feinte. Malgré l'hypocrisie de son clan et leur mensonge à eux-mêmes, il éprouve de l'affection pour le clan dans lequel il est né.

    La distance entre sa personne et les autres ne le dérange pas. En fait, il pense que c'est mieux ainsi. Se sachant voué à une mort précoce, il trouve inutile de créer des liens affectifs avec qui que ce soit. Ceux-ci ne servirait qu'à causer une peine inutile.

    Il ne considère donc pas sa solitude comme un fardeau. Toutefois, ne s'étant jamais lié à une quelconque personne, son rapport aux autres est distant et il peut même paraître froid. Ceci n'est pas dû à un caractère indifférent mais plutôt à la façon dont il a vécu et est devenu en conséquence. On pourrait dire que ses émotions sont restées à un stade primaire, elles sont d'une certaine façon sous-développées, voire primitives. Ainsi, l'amour ou la pitié ne sont que des notions floues pour lui, puisqu'il n'y a jamais été confronté. De la même façon, la douleur émotionnelle n'est qu'un concept à ses yeux, plutôt qu'une réalité.

    Au contraire, la douleur physique lui est très familière. Du fait de sa maladie, la douleur est une compagne constante dans son existence. Les attaques, durant lesquelles les marques s'étalent, se manifestent par des douleurs intenses, des migraines et parfois des fièvres fortes. Cela limite énormément ses mouvements et s'il peut voyager avec son clan, il le fait souvent sur le dos d'une monture. Cette condition physique ne lui a pas permis d'avoir une enfance comme les autres et il est depuis longtemps habitué à rester assis sous sa tente, bien souvent seul de surcroît.

    De plus, la douleur constante l'empêche parfois de dormir, le rendant insomniaque. A cause de cela, il a pris l'habitude de se balader dans le désert nocturne lorsque le sommeil le fuit. S'il a appris très jeune que des démons et esprits maléfiques rodaient sur Agartha lorsque le ciel s'assombrissait, il ose braver les démons, se disant que lui-même, en étant essentiellement un, ne risquait probablement rien.
    Ce qui se passe dans ma tête


    Käjil vit le jour il y a plus de deux mille ans, en plein désert, au moment même où le soleil disparaissait à l'horizon. Sa mère était une Fille du Serpent, tout juste sortie de l'enfance. La jeune femme n'ayant ni fiancé, ni époux, l'identité du père était indéterminée. La jeune femme n'avait pas souhaité dévoilé le nom de son amant et devait l'emporter dans sa tombe.

    La lumière du crépuscule teintait le ciel de rouge et on s'affairait pour allumer le feu. Un cri strident provint d'une tente aux rabats fermés. A l'intérieur, l'une des femmes qui assistaient à la naissance prit dans ses bras le nouveau-né et entreprit de le nettoyer. Pendant ce temps, les autres femmes s'affairaient autour de la mère qui perdait son sang à une vitesse affolante. Après quelques minutes de lutte acharnée, la jeune mère rendit son dernier soupir. Un silence respectueux et affligé s'installa alors qu'un drap fut placé sur la morte.

    Ce silence fut brisé par le cri étranglé de celle qui nettoyait l'enfant. Les autres s'empressèrent de la rejoindre et dans un silence pesant elle dévoila la marque noire qu'elle venait de découvrir sur le dos de l'enfant. Elles échangèrent des regards inquiets, puis l'une d'entre elles s'empressa de quitter la tente, revenant quelques minutes plus tard avec le Doyen du clan.

    Le silence devint solennel lorsque le vieil homme prit le nouveau-né dans ses bras. Il examina la marque avant de scruter le visage de l'enfant qui choisit ce moment pour ouvrir les yeux. Les iris blancs causèrent l'agitation parmi les femmes qui commencèrent à échanger des murmures effrayés. Le Doyen les fit taire d'un geste de la main.

    "Il ne faut pas voir en cet enfant un démon, mais un messager de Dieu." annonça-t-il d'une voix rauque.

    L'ancien avait effectivement compris dès le premier regard que le nouveau-né ne serait jamais considéré comme un être humain. Deux choix se présentaient alors. Le considérer comme un démon, vivre dans une peur constante, peut-être même aller jusqu'à commettre le crime de tuer l'enfant, ou faire de lui le Fils du dieu. Faire de ce garçon le messager divin venu apporter la parole du dieu Serpent. Il serait craint mais respecté, et la crainte serait une peur liée à la puissance du dieu plutôt que l'effroi réservé aux dangers.

    "Il possède les yeux du dieu Serpent et la marque sur son dos n'est que le résultat d'une trop grande puissance enfermé dans un corps d'homme."continua le vieux.

    Son audience commençait à se détendre. Si les femmes jetaient toujours des regards craintifs à l'enfant, elles semblaient accepter les paroles de l'ancien comme vraies.

    "Il nous faut le nommer." dit le vieil homme après quelques instants de contemplation silencieuse. "Il sera Käjil, jusqu'à l'âge adulte et Zakir, 'celui qui invoque Dieu'."

    L'annonce fut accueillie par un murmure approbateur et des hochements de têtes. Le vieil homme déposa le nouveau-né dans le berceau qui avait été préparé pour lui. Ce geste sembla ramener le bruit et du mouvement dans la tente, et les femmes recommencèrent à s'affairer pour ranger, nettoyer, et préparer les funérailles.

    ***


    Käjil fut élevé avec les égards dus au fils d'un dieu, mais malgré les marques de respect constamment présentes, les autres membres du clan gardaient leur distance. Ils ne passaient jamais plus de quelques minutes en sa présence, ne disaient jamais plus que le strict nécessaire. L'enfant grandit donc dans une grande solitude.

    Les marques, qui s'étaient révélées être une maladie qui le rongeait de l'intérieur, gaganait du terrain d'années en années. Les remèdes à base de sang des Favoris de la Gazelle aidaient à ralentir la croissance des marques mais ne pouvaient les stopper complètement. Ces remèdes ne pouvaient rien non plus pour les douleurs qui accompagnaient la croissance de son mal et qui ne le quittaient jamais entièrement. Ainsi, l'orphelin grandit en côtoyant la Mort, conscient qu'elle le prendrait plus tôt que les autres.

    Le jour de ses douze ans, il fut amené près du feu, au crépuscule. Le Doyen qui l'avait nommé le jour de sa naissance l'y attendait. Lorsque l'enfant aux yeux de Serpent s'arrêta devant lui, il prit la parole.

    "Käjil Mu'Zakir." commença-t-il de sa voix chevrotante. "Douze années se sont écoulées depuis ton arrivée en ce monde et tu es aujourd'hui reconnu par ton clan. Aujourd'hui, tu deviens Raja, 'la crainte et l'espoir de Dieu'." une quinte de toux l'arrêta et la cérémonie fut abrégée.

    Une telle cérémonie se répéta le jour de ses dix-huit ans. Lors de cette nouvelle cérémonie, l'ancien qui l'avait nommé, étant décédé l'année précédente, fut remplacé par son successeur en tant que doyen. Celui-ci l'avait regardé pensivement puis avec une froideur non dissimulée, il lui avait donné le nom d'adulte de Saji, 'calme et paisible comme la nuit'. Un beau nom certes, mais qui faisait de lui le semblable des créatures qui, selon les légendes, peuplaient la nuit. Un démon, en somme.

    'Saji' avait souri et était retourné sous sa tente sans un mot. Le lendemain, le clan s'était mit en route vers les montagnes afin de prier le divin Serpent de les plonger dans un sommeil profond pour échapper aux guerres des mortels.

    Käjil Raja Saji Mu'Zakir avait dormi pendant deux mille ans. Deux mille ans sans douleur. Deux mille ans durant lesquels ses marques sombres n'avaient pas grandi. Mais tout cela devait avoir une fin.

    C'est ainsi qu'il se réveilla d'un sommeil de deux mille ans, toujours âgé de dix-huit ans et quelques mois, et dut faire face aux profonds changements qui avaient marqué le monde...
    L'histoire de ma vie


    HRP
    Dans la réalité je suis...
    ► Pseudo(s) fréquent(s): Frosty Blue
    ► Tu as quel âge? 18 ans
    ► Tu nous a trouvé où ? Dans ma tête
    ► Comment tu trouve le forum? ...
    ► T'as un autre compte? Lequel? Non, pas pour le moment.
    ► T'as pas un truc à nous dire hein? -_-
    ► Code du règlement: Validé

    Code de Frosty Blue de Never Utopia
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Nanoqin
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1170
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014



    x Käjil Saji Raja Mu'Zakir
    x Homme de vingt ans
    x Fils du Serpent
    x Atteint d'une maladie mortelle.
    x Possède des yeux blancs qui lui valent d'être prit pour le fils du dieu serpent.
    x Aime son clan malgré leur crainte à son égard.
    x Aime l'histoire et les jeux de stratégie.
    x N'a jamais eut de familles et a grandi dans la solitude.
    x Des amis: des personnes qui souhaitent l'aider à prendre goût à la vie et à rechercher le bonheur tant qu'il est encore temps.
    x Une ou plusieurs personnes de son clan qui sont en contact régulier avec Käjil parce qu'elle(s) est/sont en charge de prendre soin de lui au quotidien (lui faire/apporter à manger, s'assurer qu'il est en vie, l'aider à nettoyer/ranger son lieu de vie).
    x Une/Des personnes qui ne l'aime pas ou le craigne, pour quelque raison que ce soit.



    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Nanoqin
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1170
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 2:56