Agartha. Un désert, où cohabitaient nomades et sédentaires. Cependant l'assèchement progressif des oasis développa la cupidité des sédentaires qui se mirent en guerre les uns contre les autres. Les cités tombèrent une à une devant ce fléau jusqu'à ce qu'il ne reste que 1400. Les nomades quant à eux préférèrent éviter ces conflits en priant leur Divinité de leur accorder un sommeil de deux millénaires. Mais quand ils se réveillèrent, ils furent non seulement confrontés à des citadins beaucoup plus avancés technologiquement mais aussi à une hostilité tangible. Hostilité contre ces nomades ressurgit du passé mais aussi hostilité au sein même de la ville de 1400. Puis une nouvelle guerre éclata : la Révolution. Est venu à nouveau le temps du choix : se battre ou partir ? Ainsi naquit l’Exode, un mouvement rassemblant nomades et citoyens souhaitant fuir la guerre en partant par-delà les montagnes vers un territoire glacé où vit un peuple étrange.

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Le boulet de service a parfois un cerveau...

    Partagez
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2319
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Reeds Matt
    " La meilleure des stratégies est de ne pas en avoir."
    Mukuro Rokudo || Katekyo Hitman Reborn alias KHR
    "Mon nom est Matt Reeds et je suis un homme, ça se voit de 39 ans. Je suis bisexuel et je suis actuellement en couple. Mon principal défaut est ma maladresse puérile et ma qualité majeure est ma tenacité pugnace à toutes épreuves."

    ► Nomade ou Citadin? Citadin.
    ► Le Groupe: Armée. Ça se voit en plus, bande d'aveugles.
    ► Taille: ... 1m87.
    ► Poids: 89 kg.
    ► Arme: Il possède deux dagues effilées qui restent gentiment planquées dans son uniforme, il ne se s'en sert qu'en cas de dernier recours, c'est-à-dire pas si souvent que cela, en fait. Pour ne pas dire rarement.

    L'arme qu'il utilise le plus est un nodachi qui est très particulier. Il n'y a pas spécialement de décorations sur la poignée, et le fourreau argent n'est orné que de deux serpents bleu et rouge, réplique parfaite de la couleur de ses yeux vairons.

    Spécificité de cette arme ? Elle tranche au niveau atomique, ce qui explique qu'avec son nodachi, il peut couper nettement un sniper en deux, ce qui rend l'arme plus tranchante et incisive. Et pourtant, sa force et sa précision n'entament en rien la légéreté inhabituelle du nodachi. C'est classe, hein ?

    ► Famille:  Il entretient une grande relation de fraternité/soeurorité avec sa petite sœur, qui a 21 ans, et qui est une artiste encore peu connue ( en tant qu'artiste, hein, parce qu'elle est très connue pour être la petite sœur du Lieutenant Reeds ).

    Son père est alchimiste et sa mère est commerçante, et il entretient avec eux des relations normales. Et les voit relativement souvent. Matt a tendance à être facilement agacé par la protection de sa mère, mais au fond, il l'aime énormément.

    ► Date de Naissance: Un jour de tempête de sable. Quand exactement, allez savoir... C'était un dimanche. OH ! Voilà ! Il est né le 21 décembre. Au solstice de l'hiver... Inexistant ici mais bon...
    ► Emploi: Un des six sous-big boss. Lieutenant Reeds, de l'Armée de l'Air. Pour vous servir...
    Matt Reeds ? Il est là-bas. Vous ne pouvez pas le louper avec son look sombre et qui peut paraître décalé. Si, si, je vous jure, il ne s'habille qu'en costard noir, ce fou ! ... C'est de lui que je vous parle... Mais oui, lui ! Costume noir, cravate noire, veste noire à l'intérieur rouge par-dessus le tout, oui, lui. Vous êtes frappé, vous... Son tee-shirt ? C'est le seul élément de sa tenue qui varie selon ses envies. Blanc uni, bleu en dégradé vers du blanc, pourpre, orange strié de bandes noires... Bref, tout cela, quoi. Oui, il ne porte que des bottes noires qui ont tout juste trois centimètres de talons. Et ne le rappelez pas devant lui, ce type a un caractère de merde. Si, si, je vous jure. Ce n'est pas pour rien s'il a des chaînes au niveau des hanches, du torse, des bras, des épaules... Bref, partout. Evidemment que vous les voyez, mais vous êtes vraiment frappé, hein !

    Ah, vous venez de remarquer que ses cheveux sont bleus ? Bien, vous avez fait un pas dans votre existence. Un pas en arrière. Sa chevelure est bleu nuit, pas bleue. Tss tss tss... Ses cheveux sinon. Ils sont courts, excepté quatre mèches qui lui arrivent grosso modo au milieu de la cuisse. Et je vous jure, ces mèches, c'est sa fierté, il y tient tellement qu'il pourrait se tuer juste pour garder ses longues mèches nocturnes. Bon, sans aller jusqu'à se tuer à la réflexion, mais vous m'avez compris, hein. Il lui arrive de les teindre en noir ou en violet, mais cela ne reste pas très fréquent et, surtout, ne dure jamais plus d'une semaine. Le bleu nuit, c'est sa couleur naturelle, et ce bleu nuit, c'est sa couleur préférée. Quoi, ses yeux ? Quoi, ils sont vairons ? Ah, ceux-là... Ses yeux sont effectivement vairons ; le gauche est rouge, le droit est bleu. Plus dans le bleu marine d'ailleurs. Après, les nuances existent et sont propres à chacun. Pour son cas, les nuances dépendent de la luminosité environnante.

    Son œil gauche est particulièrement fragile à toute lumière trop forte. Et de la lumière du soleil encore plus. Preuve, il saigne s'il reçoit trop de soleil dans l'iris. Sinon, son œil rouge peut saigner soudainement s'il estime qu'il a trop de lumière dans la rétine, sans que ces saignements soient très fréquents. En moyenne, c'est une fois par jour, voire tous les deux jours. Son visage... ? Très fin, je dirais, sans que la finesse soit ce qui ressorte. Ses lèvres sont... normales, ni trop pulpeuses, ni trop fines. Ses joues se creusent de fossettes quand il sourit ( méchamment ou gentiment ), ce qui l'agace parfois. Bon, d'accord... Souvent tout le temps. Son nez est normal, oui, vous me gavez là. Quant à sa peau légèrement rosée... D'une douceur sans pareilles, mes très chers et très chères. Une peau très douce sans soins particuliers. Détail très important. Il l'hydrate cependant une fois par semaine car, ne l'oublions pas, Agartha reste un désert immense et, surtout, sec. Normal, jusque là.

    Niveau corpulence, il possède une certaine finesse donc. Mais réfléchissez, si c'est comme ça pour son visage, pour son corps aussi ! Oh mes aïeux, quelle bande... Ce qui ressort de manière générale sont ses muscles qui, sans être saillants, se voient. Il a une grande force musculaire ( avec 89 kg de muscles aussi... ), le petit ( enfin, il ne fait que 1m87 ). Sans être Mr Indestructible, hein, calmez-vous. Il est très rapide et endurant, témoignant du fait qu'il se bat au quotidien. Niveau souplesse, il a la souplesse d'une fille normale. Non, il ne sait pas faire le grand écart, mais est disons plus souple qu'un homme lambda. Donc, très fort, rapide et endurant, souple comme une fille normale. Il a des faiblesses, hein, comme la fatigue, ou, pour commencer, des faiblesses masculines. Si, si, comme tous les hommes, et oui.

    Ce qui peut attester de ses faiblesses sont toutes les cicatrices de coups, de brûlures qu'il possède sur tout le corps. Les plus visibles ? Bah, vous les voyez, non ? Ignares. Oui, le trait marron clair qui barre horizontalement sa joue gauche. Ah, la deuxième qui est la plus visible est sur son dos. Deux diagonales lui barrent tout le dos, du haut des omoplates au creux des reins, voire même légèrement plus bas. La cicatrice a rendu sa peau boursouflée à cet endroit. Assez bizarre comme sensation si vous la touchez. Bon, par contre, vous n'allez pas la toucher facilement, parce que Reeds la chérit tellement qu'il estime que seul lui en a le droit. Et aussi parce que peu sont au courant de cette cicatrice qu'il adore. Autant dire personne ( à la réflexion, seul Kristen est au courant... Pour des raisons évidentes ), même sa petite sœur est dans l'ignorance sur ce point, c'est dire. Et ouais. C'est comme ça. Il a aussi toute une collection de tatouages, notamment sur son dos ( crâne entouré de fleurs noires, serpents divers ) et sur le haut de ses bras ( lettres gothiques ( N et I - ceci est un "i" majuscule - séparées d'un losange, le tout en noir ).

    Ouais. C'est le Lieutenant, quoi. Beau à regarder, sans être à tomber pour autant. Ça dépend pour qui, après. Ouais. Il est comme ça, le Lieutenant. Sa personnalité ? Ouh là... Les avis sont plutôt divergents sur son caractère. Bon... Ah ça va, on va vous le décrire. Tcheuh.
    La beauté n'est pas donnée à tout le monde...



    ~ Deux membres de la Division du Lieutenant Reeds ~


    - Donc, je vous parlais du caractère du Lieutenant Reeds... Première chose à dire, avant tout : il a un sens de l'orientation absolument pourri. Et vu qu'il est plutôt - très - autoritaire, quand il veut passer par tel endroit pour aller à l'ancienne 300, par exemple, ben il y va. Au fond, il est juste gamin et curieux, et il peut faire peur... Mais, franchement, il est cool, le Lieutenant...

    Étranglement étouffé de son compagnon qui manque de s'évanouir.

    - Cool ?! Il est traumatisant, le Lieutenant Reeds ! Trau-ma-ti-sant ! Et il fait peur, la vache ! Lui, quand il veut quelque chose, il l'obtient par tous les moyens. Et si des obstacles se dressent sur sa route... Bah... Ils disparaissent. D'eux-mêmes, ou réduits en charpie. Il adore détruire. Le Lieutenant Reeds c'est un psychopathe. Surtout qu'il a beau être pugnace, tenace, tout ce que vous voulez, il est surtout encore plus têtu qu'une mule. Et, qu'en plus, c'est un sanguinaire fanatique de sang ! Bon, j'exagère peut-être qu'un tout petit peu, mais quand vous voyez que ses saignements oculaires quotidiens font sa joie, là, ça fait peur. Mais cool ? Je ne crois pas non...

    - Ah la la, tu dois être un bleu, toi. Bon, je te le concède, son autorité peut parfois devenir effrayante, et quand il est menaçant, ouais, il ne fait pas semblant. De là à dire qu'il est joyeux de voir son propre sang couler, là euh... Non. De voir celui des autres couler, oui, cela le rend joyeux. Encore plus si c'est celui d'un Adorateur du Scorpion ou d'un Pilleur. Mais mon grand, malgré le caractère puéril du Lieutenant, il reste un bon stratège.

    - Un bon stratège ?! Et les loopings en plein air, tu les as oubliés ? Et son sens de l'orientation lamentable, tu l'as oublié ?!

    - La vache, mec, détends-toi. J'ai dit qu'il était gamin, et c'est ainsi, il est gamin. Cela n'empêche pas qu'il soit un stratège très talentueux ( quand il active ses neurones, ouais, certes ), il n'aurait jamais été Lieutenant boulet comme il est sinon. Réfléchis un peu. Pour finir, je dirais une chose. Si vous ne travaillez pas comme il le faut, ou si vous n'êtes pas suffisamment rapide dans l'exécution de ses ordres, il devient encore plus effrayant et menaçant.

    - Ah non ! Pour finir, il faut surtout dire que, le Lieutenant, il n'accorde pas facilement sa confiance ! Par contre, une fois qu'elle est acquise, il se montre d'une fidélité sans faille. Limite naïve, par moments... Et, surtout, même si se plier aux règles n'est pas du tout son fort, il a toujours obéi au Général des Armées.

    - Mais ça c'est normal ! Mais quel idiot... Bon. Un autre témoignage, de sa soeur. Très connue dans l'Armée, en tous cas, parce qu'aucun homme ne l'approche facilement. Le grand frère veille. Dommage. Parce que sa soeur, elle est canon.


    ~ Rose Reeds la petite soeur de Matt Reeds, et lui-même ~


    - Mimi, il est génial !

    - ... T'es bien la seule à pouvoir m'appeler comme ça, mon ange...

    - N'importe quoi, Kristen il le fait aussi ! Bref, Mimi, il est génial ! Un peu narcissique, mais, vous savez, comme tout le monde quoi. Il se dit parfait, tout en sachant qu'il ne l'est pas. Mimi, moi je dis qu'il est parfait. En tous cas, pour moi ! Il est super intelligent, et il voue un culte aux notions 'Apprendre' et 'Harmonie'. Quand il m'apprend quelque chose, il est super calme et super patient. Et ça, c'est génial ! C'est grâce à lui que je progresse, philosophiquement et intérieurement parlant.

    - Euh... Tu en es... sûre ?

    - Après, comme tous les mecs, frérot, c'est un ironique-sarcastique. Comme sa prestation masculine qu'il vient de faire, quoi. Mais même ! Frérot, il est génial. Fort par certains aspects, mais avec ses faiblesses. Et c'est pour ça que Mimi est parfait !

    - Je sais, je sais, je sais...

    - Après, le problème, c'est qu'il lui arrive de faire assez souvent des concours de stupidité masculine. Vous savez, où les hommes se lancent le défi de faire l'action la plus débile, et celui dont l'action est la plus...

    - Audacieuse, pas débile !

    - ... débile remporte le concours. Frérot, ça reste un mec. Mais même, pour moi, il est parfait. Je le répète, je sais, mais j'adore mon frérot. Et il est parfait. Même s'il est plutôt fier, ce qui fait qu'il va au bout de ses idées, qu'il ait tort ou non. Excepté s'il met en danger ses hommes ou sa famille. Avec moi, il est hyper protecteur, mais jamais trop. Envers ses hommes, c'est pareil. Un gars de sa division m'avait raconté qu'un jour, un Pilleur l'avait violenté. Mimi est arrivé et l'a carrément assommé, pour finalement le tuer. D'après Mimi, il a pas fait exprès de le tuer. Il a juste frappé trop fort à la tête et à la nuque...

    - En même temps, il n'y a que moi qui soit habileté à martyriser mes hommes, mon ange. Ce n'est pas de la protection. Et je n'ai pas frappé trop fort, j'y peux rien s'il était fragile ce mec moi. Et puis il n'avait pas qu'à violenter un de mes hommes. Tss tss tss... Non mais oh.

    - Si. Tu les protèges.

    - Non.

    - Si.

    - Non, je te dis ! Enfin... Qu'un peu. Je suis surtout possessif, en fait. Mais ça aussi... Je ne le suis qu'un peu.

    - Ah, tu vois... Ah oui ! Ce que j'adore avec Mimi, c'est qu'il me fait souvent rire. En fait, il est tellement boulet, dans le sens de maladroit, que c'en devient presque maladif chez lui. Pas avec les mots, quoique parfois ça lui arrive, mais avant tout et surtout dans ses gestes. Je m'explique. Un jour, je lui avais juste demandé de me passer un verre, qui était à côté de lui. Ben il l'a pris tellement vite qu'en fait, il n'a fait que le pousser par terre. J'ai explosé de rire, et les parents ont souri. C'est ça aussi qui est génial avec lui. C'est un gros boulet, mais on lui pardonne tout de suite et tout le temps ses gaffes. Et il nous fait rire à la clé ! Ah, et encore mieux, il sait se faire respecter ! C'est grâce à ça que les gars de l'Armée ne m'embêtent pas trop. Vu que je suis nulle pour me battre, c'est Mimi qui me défend tout le temps. Et qu'une seule fois, vu qu'une fois suffit pour qu'on me fiche la paix. Parmi ceux de 1400 en tous cas.

    - S'ils commencent à t'approcher, en même temps, je ne donne pas cher de toi. Donc, ils ne t'approchent pas. Et pis, tu es ma soeur, à moi. D'abord.

    - Et pour finir... Mimi il est parfait, et en plus, il est câlin ! Donc, il est adorable. Voilà. J'ai le plus parfait des frères.

    - Moi j'ajouterai quelque chose. Je n'apprécie pas les compliments, mais par contre, je suis vachement fier de mes défauts. Et, je dois le dire, je n'aime pas être soumis. ... Nan mais, soumis à une autorité ! Arrêtez de me mater comme ça là... Soeurette m'a dit que, parfois, elle se demandait pourquoi je n'étais pas Pilleur... Mes humeurs, sans doute. Ou un certain Kristen même si c'est pas vrai c'est la faute à ma soeur mais c'est pas possible ça donc bon. Ou plutôt... Le Général des Armées et le Lieutenant Three. C'est avant tout pour eux que je suis encore dans l'Armée, et pour des idélogies aussi. Ah, et aussi... Je ne suis pas adorable, bordel ! Mais c'est quoi ça !

    - Vous voyez, il est tellement choupi-mignon, mon Mimi...
    , dit-elle avec des étoiles dans les yeux et un sourire joyeux.
    Le boulet maladroit a un cerveau, si si...


    Ce fut lors d'un beau jour, où le crépuscule offrait une lumière chaude au désert. Crépuscule qui emporta avec lui la chaleur du soleil, virant vers la fraîcheur de la nuit. Et lors d'une épouvantable tempête de sable. C'est lors de ce crépuscule qu'un bruit troubla l'air d'une maison, où une sage-femme était présente. Et où deux parents se regardèrent amoureusement. Leur enfant était né, et ils allaient pleinement s'occuper de leur petit garçon.

    Déjà à l'âge de trois ans, Matt faisait des bourdes inimaginables. Regarder sa mère travailler et réussir le miracle de tomber. Et même, réussir à retomber en étant déjà tombé. Lorsque son père l'amenait au travail, ce qu'il adorait, il commettait aussi des bourdes inimaginables. Comme se prendre une porte vitrée qu'il croyait ouverte alors que... Elle était fermée. Ne voulant pas être un fardeau pour ses parents, il se retirait assez souvent avec des collègues de son père. Qui répondaient à toutes ses questions. Il faisait pareil avec sa mère. Il posait des questions, tout le temps.

    Quand, à partir de quatre ans jusqu'à ses six ans, il apprit à lire et à écrire, il se plongea de suite dans des romans. Fantasy ou Heroic Fantasy, il ne comprenait pas tout à fait la différence. Lorsqu'il lut le Pacte des Marchombres, dictionnaire à la main, il fut séduit par l'idée qu'une question pouvait avoir deux réponses. Ce qu'il appliqua quand il posait des questions, et quand on lui posait des questions. Il dévora toutes sortes de livres, pourvu qu'il y ait des Arts Martiaux dedans. Et essaya d'imiter ce qu'il comprenait des différentes prises. Il y arrivait... Avec plus ou moins de casse, mais il y arrivait. Plus ou moins ( plutôt moins... ). C'est à partir de ce moment-là qu'il entretint sa souplesse féminine, son endurance et sa grande force. Et qu'il continua de lire, féru de lecture comme il était, et cela ne fit que développer son don pour la stratégie et son intelligence.

    A dix ans, lors d'une de ses énièmes escapades, il tomba sur des enfants de son âge qui se bagarraient. Pour des raisons justes ou injustes, de cela, il s'en fichait comme de son premier caleçon. Il fonça dans la bagarre, frappant plus ou moins tout le monde. Il ne se rendit même pas compte qu'un membre de l'Armée passait par là. Un membre de l'Armée qui accepta de le prendre comme apprenti. Un membre de l'Armée s'avérant être le Lieutenant Three. Jamais Matt ne sut pour quelles raisons il le prit sous son aile.

    ***

    Il fut admis en tant que soldat dans la Division Spéciale, cinq années plus tard. Et il a rapidement été connu, pour exactement trois raisons. D'abord et surtout parce qu'il avait une petite sœur déjà canon et qui promettait d'être encore plus canon en grandissant. Ensuite, parce qu'il était vachement bagarreur. Pour finir, parce qu'il avait une maladresse spectaculaire de tous les diables qui a fait foiré un bon nombre de missions. Au début, l'Armée se foutait de lui. Petit à petit, ils l'ont accepté. Il a un peu touché aux trois départements de l'Armée, et a été très vite retiré de la Police Militaire. Parce qu'il adorait saquer les citoyens de 1400, pour un rien souvent. Après avoir fait sauter deux tanks en ayant activé la bombe interne à retardement de l'un, il fut également retiré de l'Armée de Terre.

    Ouvrons une parenthèse importante. Tous se disaient que sa maladresse lui ferait défaut. Seulement au sein de l'Armée, hein... Parce qu'en dehors de l'Armée, les citoyens de 1400 prenaient Matt pour un psychopathe sanguinaire cruel et sans pitié. Comme quoi, une information peut facilement se déformer... Mais avouons qu'il y a du vrai dans cette réputation. Qui émergea également au sein de l'Armée au vu des missions que Matt effectuait. Il s'en donnait à coeur de joie de décapiter du Pilleur ou tout individu qu'il pouvait déchiqueter et massacrer.

    Et c'est lors d'une formation au sein de l'Armée de l'Air qu'une rumeur se répandit comme une traînée de poudre dans toute la ville de 1400 ( à croire que le petiot était un phénomène de foire... Ce qui n'était pas faux non plus à cette époque ). Oui. Une rumeur qui disait que Matt Reeds déchiquetait toute personne qui lui touchait les cheveux. Sauf sa soeur, et si elle le faisait, Matt grognait et boudait jusqu'à ce qu'elle arrête. Et très étrangement... Quelques mois plus tard... Il rentra officiellement dans l'Armée de l'Air. Fermons la parenthèse importante.

    Vers 18 ans donc, lorsqu'il entra définitivement dans l'Armée de l'Air, il fut connu pour être " Le Rebelle ". Pourquoi ? Très simple, il n'obéissait absolument pas aux ordres du Lieutenant Three. Jamais. Pourtant, il était son Senpai... Mais rien à faire. Et, lorsqu'il pilotait un avion de chasse, il s'adonnait à des acrobaties aériennes qui auraient pu lui valoir plusieurs réprimandes, voire même une exclusion pure et simple de l'Armée. Mais nul ne lui reprocha quoi que ce soit, vu que ses acrobaties les tiraient souvent de faux-pas ou de situations délicates. Et qu'il obéissait de moins en moins en conséquence. En revanche, quand son Lieutenant fut enlevé par des Pilleurs, le gang des Mad Storm précisément, tout se renversa dans les cerveaux de l'Armée au sujet de Matt. Qui, alors, avait 19 ans.

    Le Général des Armées, après consultation extrêment rapide du Conseil des Guildes, décida de récupérer le Lieutenant manquant par tous les moyens. Pourquoi donc ? Le Lieutenant Three était LA légende de l'Armée. Point. Il prit avec lui une trentaine de soldats, dont Matt. À qui il donna une consigne très claire ; un seul écart de conduite, et il était mort. À la surprise de beaucoup, il ne répliqua pas, et obéit. Lorsque les radars des avions de chasse repérèrent un groupe d'hommes non identifiés, le petit groupe leur fonça dessus. Matt reçut pour consigne d'en tuer le plus possible. Ce qu'il fit, avec un sourire de psychopathe aux lèvres. Aidé des autres avions, il s'élança vers une moto volante, dégaina son nodachi et trancha la machine en deux qui s'écrasa sur le sol avec une légère - ironie - explosion.

    Atterrissant par terre, il bondit vers son avion de chasse qui revenait vers lui, et s'en tint aux ordres du Général des Armées. Quand ce dernier ordonna que le Lieutenant Three devait revenir par tous les moyens, Matt n'hésita pas. Mais prit, en revanche, un large temps de réflexion. Se rapprochant, par le dessus, du groupe de motards volant, il bondit de l'avion et, nodachi en main, fonça dans le tas. Ce qu'il n'avait pas capté, c'était que la personne qu'il devait sauver était morte. Lorsque l'information lui monta au cerveau, il s'énerva. Gueulant comme un malade « Qui a osé tuer le Lieutenant Three ?! MON SENPAI ?!! Bandes d'enflures ! Ordures ! Lâches ! », et tuant à volée de lame. Largement aidé par les mitraillettes des avions de chasse. Il vira le seul Pilleur restant de sa moto volante et qui transportait le corps du Lieutenant, et rentra à 1400 avec la moto volante.

    Il suivit les avions de chasse, car vu son sens de l'orientation il se serait perdu au bout d'une seconde. Une fois arrivé, il fut littéralement descendu par le Général des Armées. Qui le réprima d'avoir agi de cette façon, de s'être blessé en fonçant dans le tas de cette façon. Puis, le Général s'en alla après l'avoir toutefois félicité, comme chaque personne ayant fait parti de l'excursion. Sept années s'écoulèrent après cet événement, durant lesquelles l'Armée put découvrir la face " don de stratégie " de Matt. Et à sa réputation de psychopathe cruel sanguinaire (...) se rajouta celle du stratège froid de l'Armée. Encore trois années s'écoulèrent. Le Général fit une brève apparition en suivant, et nomma Matt Lieutenant de l'Armée de l'Air. Le Lieutenant Reeds fut très vite respecté par son département, et, encore plus vite, il inspira la terreur dans ce dernier. Exigeant au possible, très menaçant lorsqu'on ne faisait pas très rapidement ce qu'il avait demandé, il se fit un nom dans toute l'Armée. Il avait 29 ans lorsqu'il fut nommé Lieutenant.

    ***

    Mais revenons en arrière, nous avons ommis un passage crucial de la vie de ce boulet de service. Un moment qui allait déterminer le reste de son existence. Le Bleuté avait vingt ans, et n'allait jamais se douter que ce moment allait être si important... Que s'est-il donc passé ?

    Matt s'était encore retrouvé à l'hôpital de 1400, nommé aussi la White Area pour des raisons évidentes. Pourquoi encore ? C'est-à-dire qu'il y allait plutôt souvent le petiot... Pour des petites blessures, ou pour des blessures un peu plus graves. Voire parfois beaucoup plus graves tout court. Comment s'était-il retrouvé là ? En protégeant vaillamment son chef d'unité d'une blessure qui lui aurait été fatale. Non, non, pas du tout. En vérité, au moment où son chef allait y passer, Matt avait trébuché et avait pris à sa place. Trois balles logées dans son corps, deux à l'aine droite ( au niveau de l'os iliaque, au-dessus de la fesse quoi ) et une dans la cuisse. Et il s'est pris un bon coup dans l'épaule.

    L'opération avait réussi, mais vu que Matt saignait abondamment et courrait partout quand même, le Lieutenant Three l'obligea à aller à l'hôpital. Ou plus exactement, l'assoma pour le transporter à l'hôpital où il reçut des soins. Comme arranger son épaule droite ( les muscles en pétard, ça fait super mal ce truc ! ) ou encore enlever les balles de son corps et refermer les blessures. Et lui administrer une bonne dose de morphine. Pas pour la douleur, hein, pour qu'il se tienne tranquille. Matt avait grogné, protesté comme le gamin qu'il était. Bah ouais ! Il était soigné, il allait pas croupir ici ! Et ça faisait déjà deux jours qu'il était guéri d'abord ! Il était un soldat de l'Armée donc... Il plana. Quoi sur un avion ? Mais non. À cause d'une petite dose de morphine plus un somnifère derrière.

    Sa soeur, Rose Reeds, passa le voir en lui offrant un cadeau. Plusieurs pots de peinture, tous dans les nuances de rose, avec des feuilles et des pinceaux. Précisons que Matt avait depuis toujours porté la couleur rose en horreur. Plus exactement, quand la couleur est sur lui ou qu'on lui offre quelque chose de cette couleur. Et malheureusement, sa soeur ne sut jamais pallier à cette terreur... ou à cette haine, au choix. Mais vu que cela venait de sa soeur, le petit gamin fut enthousiasmé. Une infirmière passa par là, pour signifier que le patient Reeds devait être laissé tranquille pour la journée. Vu que c'était le matin. Matt planait toujours, et s'endormit. La dernière chose qu'il vit, ce fut sa soeur refermer la porte de sa... chambre. Cellule. Bref.

    Quand il se réveilla, en fin d'après-midi ( à moins que ce ne soit le début de soirée... ), ce fut pour voir un inconnu dans sa chambre d'hôpital. Un inconnu aux cheveux bleu foncé... Ouais mais non. C'était trop foncé pour être du bleu foncé ça. Du noir donc. Sa bouille de gamin fichée sur son visage, il s'apprêtait à le saluer, à dire quelque chose, mais non. Il beugua pendant de longues secondes. Pots de peinture ouverts. Pinceau dans l'un d'entre eux. Et. Et. ET. Le pire de tout. THE WORST THING EVER. Ses cheveux. Ses cheveux étaient peints en... rose... Matt aurait dû pousser un cri d'épouvante digne d'une fille regardant le pire film d'horreur dramatique et angoissant. Mais non. Il s'évanouit. Le choc fut trop grand pour son petit cerveau.

    Une infirmière qui connaissait Matt - pour une raison des plus obscures n'est-ce pas... - et qui passait par là s'arrêta devant la porte entrouverte, scotchée. Matt avait des cheveux roses et... Non. Ce n'était pas possible. Elle ouvrit brutalement la porte et s'écria :

    - MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATT ! NE MEURS PAS ! CE N'EST QUE DU ROSE ! NE MEURS PAAAAAAAAS !

    L'étranger, au milieu de la scène, tenait fermement les épaules du Militaire et le secouait sans réel ménagement avec une tête... étrange.

    - ... Il était pas censé tuer au lieu de mourir ?

    L'infirmière regarda l'inconnu avec des yeux ronds, interloquée par son geste. Puis lorsqu'elle entendit cette question, sa mâchoire aurait pu tomber au sol.

    - Mais vous êtes pas bien ou quoi ?! Comment voulez-vous qu'il vous tue alors qu'il est évanoui ?! VOUS AVEZ ( le petit Matt reprit ses esprits ) PEINT SES CHEVEUX EN ROSE !

    En voyant une expression d'absence sur le visage de Matt, qui venait tout juste de reprendre conscience, l'infirmière balbutia quelques mots.

    - Matt ? Eh... Tout va bien, on peut toujours se débarasser de la couleur...

    Elle ne finit pas sa phrase. Le Bleuté se dressa brusquement et bondit sur l'inconnu, ses mains se resserant autour de son cou. Saleté de Senpai, il lui avait confisqué son nodachi vu que Matt était censé être en repos forcé. Ce qui ne l'empêcha d'étrangler cet homme aux cheveux trop foncés pour être bleu foncé. Aux cheveux noirs quoi.

    - ESPÈCE D'ASSASSIN ! MEURTRIER ! INSENSIBLE !, hurla-t-il en brisant sans doute les tympans de ce type.

    Mon dieu ce que sa tête était lourde en plus... Encore à cause de la morphine et du somnifère ça... Il avait toujours dit que les médicaments c'était pas bien. Comment ça c'est sa petite soeur qui le disait ? Chut.

    - J'avais peur que tu ne réagisses jamais... Ne fais plus jamais ça...

    Matt ne répondit pas, essayant toujours de l'étrangler pour avoir... osé... peindre ses cheveux en rose. Imaginez un peu le massacre. Le GROS massacre. C'était impensable. Exactement, c'était impensable. La pichenette qui lui fut assenée eut le mérite de lui rappeler qu'il était tout de même shooté, et sa tête lourde tomba sur le sol. Ses mains ne s'enlevèrent pas du cou de cet assassin pour autant.

    - Nom d'un nodachi strié de magma, ma tête fait mal bordel... Et toi. TOI. Tu n'es qu'une enflure au rang de kodachi rouillé !

    Et, geste incompréhensible, l'inconnu le transporta dans son lit douillet, sous les draps en plus. Hein ? Ben là... Matt rougit comme une pivoine écarlate. Un gamin qui virait tomate mûre. Si c'est pas mign... Chut. Migno... Non, tais-toi, toi ! Plus important. Pourquoi il faisait ça, l'inconnu ? Alors qu'il avait commis un crime contre l'humanité ! Comment ça, c'était seulement contre Matt ? ... IL AVAIT PEINT SES CHEVEUX EN ROSE ! Crime contre l'humanité donc. Débat clos. D'où un pareil criminel le ramenait dans son lit ? La gêne était clairement visible sur son visage.

    - ...
    - Bonne nuit je suppose...


    Et effectivement, Matt s'endormit. Les médocs qui l'avaient shooté, l'émotion, et surtout, le choc titanesque. L'infirmière revint alors que Matt dormait, shooté par les médicaments, pour nettoyer les cheveux de Reeds de toute cette peinture. En se levant le lendemain, l'infirmière crut à un rêve. Et depuis, elle reste persuadé qu'elle n'avait fait que rêver... De voir Matt avec des cheveux roses. Et de cet inconnu. Blasphème. Quel péché de haut rang. Elle se fustige à cause de ça, l'infirmière... Et a toujours du mal quand elle croise Reeds et/ou Khalessie. Gênée à l'extrême.

    Et depuis ce passage qui détermina son existence, qui scella son destin, Matt fut amoureux. Quoi ? De l'infirmière ? Mais ça va pas non ? ... De l'infirmière ? N'importe quoi, voyons. De cet inconnu, qui se prénommait Kristen Khalessie. Il y eut plusieurs rencontres avant que ce sentiment naisse chez les deux hommes, cela dit... En fait, c'était à la deuxième rencontre que l'amour germa dans leurs coeurs. Parce que l'amour brille sous les étoiles... Erhm. Bref.

    ***

    - Lieutenant Reeds ! 85 est par là-bas, et les Pilleurs s'y dirigent !

    - J'ai dit que nous passons par là
    , répondit autoritairement Matt en pointant la direction opposée. Donc, nous passons par là, point. Objections ?

    - Mais Lieutenant ! Le lieu de mission...

    - J'ai dû mal entendre...
    , commença Reeds en dégainant lentement son nodachi.

    - Mais non, mais non, Lieutenant Reeds, notre compagnon a dû se tromper. Aucune objection, Lieutenant !

    - C'est mieux.


    Sur ce, Matt entama une série de loopings qui fit frémir la dizaine d'hommes qu'il avait avec lui pour cette mission. Bien évidemment, il ne se soucia guère des supplications de certains, et continua son chemin. Jusqu'à s'être totalement paumé. Il se rendit compte qu'il survolait 17 et non 85.

    - Vous voyez, Lieutenant, vous auriez dû écouter notre compa...

    - Quoi ? Pardon ? Qui aurais-je dû écouter ?
    , interrompit Matt d'une voix autoritaire et sans appel.

    - Notre compa..., commença-t-il.

    L'homme ne finit pas sa phrase. Reeds l'avait tout simplement assommé, un sourire gamin aux lèvres. Il fit demi-tour dans un acrobatie aérienne soudaine.

    - Je crois qu'en fait, c'était par là. Tous des incapables ici, ah mon dieu..., lança-t-il.

    Trois heures plus tard, il rattrapa les trois Pilleurs, et donna l'ordre d'ouvrir le feu. Ce que personne ne fit. Assez rapidement pour lui s'entend. De gamin, il passa à très menaçant. Et c'est avec un nodachi prêt à trancher une gorge que les hostilités commencèrent, et que Matt riait aux éclats comme un enfant. L'avion de chasse se posa à terre, et il jeta le seul survivant visible dans l'avion. Ils mirent l'après-midi à rentrer - son sens de l'orientation étant très pourri -, et, une fois sur place... Le Pilleur ne leur divulgua pas les informations que Matt voulait. Il frappa. Frappa. Frappa. Frappa. Sans réponses satisfaisantes. Et tua sans le vouloir.

    - Oh, zut, il est cassé... Bon, vous. Oui, vous cinq. Vous m'en amenez un autre, et au pas de course, vous devrez être ici avant la nuit, ordonna-t-il à ses soldats. Et plus vite que ça, je ne dois même pas avoir le temps de compter les grains de sable ! Allez, hop hop, on se dépêche ! Et vous, jetez moi ce corps immonde dans le désert. Et toi, apportes-moi ma tasse de café dans une heure, je serais sur les Rives de l'Oasis. ... On s'active, bande de feignasses ! Allez, allez !

    Les ordres étaient, évidemment, accompagnés d'un nodachi qui menaçait la personne ou les groupes de personnes concernées. Matt était juste un gamin qui goûtait au pouvoir, à 29 ans. Sept ans se sont écoulés. Et, ça reste entre nous hein, mais rien n'a changé...
    Il suffit de vouloir vivre pour avoir une vie...



    White fait à peu près deux mètres soixante de long, et est entièrement blanc. Ses yeux rouges sont ce qui effraie en règle générale, et ce par quoi les gens sont apeurés. Malgré tout, le serpent n'a pas foncièrement mauvais caractère. En effet, il est très protecteur envers Matt et ne laisse pas facilement son maître être approché. En fait, il ne dit rien si c'est Matt qui va vers l'autre. Si l'autre va vers Matt, là, il peut attaquer. À côté de ça, il est très câlin, ce qui pourrait en surprendre plus d'un pour un serpent.

    Cependant, son venin est plutôt effrayant. Et encore... Pour dire que vous ne risquez rien, simplement quelques désordres intestinaux et gastriques. Après avoir été paralysé une ou deux heures s'il mord plus longtemps. Et s'il mord pendant plus d'une minute, il peut paralyser le membre qu'il mord pendant une demi-journée... En sachant que le serpent secrète lui-même l'antidote de ce poison. Vous voyez, ce n'est rien, il suffit juste d'être chanceux...
    White ~ Le rouge n'est pas toujours dangereux... Seulement paralysant..


    HRP
    Et sinon, derrière l'écran, t'es qui toi ?
    ► Pseudo(s) fréquent(s): ... Oulah xD J'en ai trop... Night, Raven, White, Chi, Michael, Lucifer, je passe...
    ► Tu as quel âge? Oy oy, l'inquisition est passée depuis plus de 180 ans, que je sache... Bande de voyeurs.
    ► Tu nous a trouvé où ? ... Je suis un des Big Boss d'Agartha, membre du TIF, donc je vous ai trouvés avant que ce forum n'existe Victory La classe, quoi... Victory Victory
    ► Comment tu trouve le forum? J'adore. Le codage, la bannière, le QUEEL... Tout. Bah ouais.
    ► T'as un autre compte? Lequel? Hahahaha... Qui sait qui sait...
    ► T'as pas un truc à nous dire hein? Si. Un jour j'ouvrirais un asile. Et je l'assume Victory
    ► Code du règlement: Mangé depuis belle lurette !

    Code de Frosty Blue de Never Utopia
    [/b]


    Dernière édition par Matt Reeds le Lun 27 Juin - 2:58, édité 36 fois
    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1191
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Paragraphe 2: "pires bourdes inimaginables" à changer en "pires bourdes imaginables"

    Sinon ça va jusqu'ici ^^ J'aime bien.
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2319
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    J'ai écrit cela, moi ? Oh mon dieu, appelez une ambulance. Je défaille.

    Merci o/ Je tâche de finir au plus vite :3





    Kit 1 de Maxine:
    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1191
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    MIMOMIMOMIMO!

    Tiens la voila XD
    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2319
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Oh, merci, trop aimable, Käj' *^*





    Kit 1 de Maxine:
    Le Créateur
    avatar

    Messages : 141
    Date d'inscription : 04/04/2014


    Bienvenue membre n°3 du TIF !

    Troisième et dernier membre du Trio Infernal des Fondas à s'être présenté, je ne te félicite pas de ton retard !

    C'est donc sans surprises que tu es validé, cher membre !
    Tu as bénéficié de la grande mansuétude du Créateur, ne t'y trompe pas...

    Pour compléter ta validation tu dois:

    ✥ Remplir entièrement ton profil si ce n'est pas déjà fait.

    ✥ Recenser ton personnage, ici.

    ✥ Recenser ton familier.

    ✥ Recenser ton arme.

    ✥ Obligatoirement te créer une fiche de RP ( ou de Topic ), et une fiche de liens en suivant.

    Et n'oublie pas de parler d'Agartha autour de toi ^^
    Si tu as un forum, tu peux demander un partenariat, on se fera un plaisir de le compter parmi nos 'keupains' !

    EDIT DE MATT : Fiche à corriger. Mise à jour.

    Matt Reeds
    avatar

    Citadin
    Arme : Nodachi
    Messages : 2319
    Age : 20
    Date d'inscription : 10/04/2014

    GROSSE MÀJ EFFECTUÉE /O/





    Kit 1 de Maxine:
    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 10:23