Agartha. Un désert, où cohabitaient nomades et sédentaires. Cependant l'assèchement progressif des oasis développa la cupidité des sédentaires qui se mirent en guerre les uns contre les autres. Les cités tombèrent une à une devant ce fléau jusqu'à ce qu'il ne reste que 1400. Les nomades quant à eux préférèrent éviter ces conflits en priant leur Divinité de leur accorder un sommeil de deux millénaires. Mais quand ils se réveillèrent, ils furent non seulement confrontés à des citadins beaucoup plus avancés technologiquement mais aussi à une hostilité tangible. Hostilité contre ces nomades ressurgit du passé mais aussi hostilité au sein même de la ville de 1400. Puis une nouvelle guerre éclata : la Révolution. Est venu à nouveau le temps du choix : se battre ou partir ? Ainsi naquit l’Exode, un mouvement rassemblant nomades et citoyens souhaitant fuir la guerre en partant par-delà les montagnes vers un territoire glacé où vit un peuple étrange.

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Dites moi, kézaco? -- PV : Zeph (terminé)

    Partagez
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 620
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    Damon toqua à la porte en face de lui, il attendit quelques secondes, la mallette toujours bien serré, qu'on vienne lui ouvrir.
    Tout avait commencé ce matin même, l'opération était bien rôdé depuis quelques jours, interpellation d'un petit gang à leur qg, la tâche aurait dû être facile.
    L'escadron de l'unité spéciale se déployait sur le toit du bâtiment en toute discrétion, Damon serrant comme il faut son harnais et sa corde, vérifiait son masque à gaz. Oui il était prévu qu'ils entrent par une descente en rappel, l'effet de surprise combiné aux grenades flash devrait calmer les jeunes durs du quartier avant de finir dans les petites cellules de 1400. Une fois tout le monde en place, l'équipe attendait le feu vert.
    Quelques minutes passèrent, le silence radio étant toujours en place. Puis on entendit un "go, go , go !" sur les talkiewalkies et cette unité d'intervention montra son savoir. De manière totalement synchronisé toute l'équipe descendit le long de la façade pour se mettre au dessus des fenêtres, un "on entre" se fit entendre.
    Damon prit appuie sur la façade, s'écarta de quelques mètres et vint briser la légère vitre les pieds en avant, détachant en même temps les mousquetons. Il lança une grenade comme l'ensemble de ses partenaires et avança arme aux poings. Deux secondes après, il aperçut un membre dudit gang, il s'écria :

    "C'est un piège ! "

    Il avait pu voir sur le visage de son adversaire un masque à gaz. Ils étaient au courant de leur venue, ils c'étaient préparés... Merde, merde et MERDE.
    Sans plus attendre, il ouvrit le feu et descendit l'homme qui lui faisait face, la fumée ne descendait pas, au travers du nuage il vit apparaître une sorte de lueur bleu qui s'agrandit dans une sorte de bruit de surchauffe, mais qu'est ce qu'il se passait ici?
    Une détonation se fit ressentir et violemment entendre, jetant le matricule 212 à terre sous le choc, un des pylônes en béton renforcé vola en éclat à proximité. Un débris vint frapper le pauvre blond à la tête. Ce choc le sonna légèrement, il mit rapidement sa main sur la tête  pour remarquer qu'un liquide rougeâtre coulait dans ses cheveux. Et mince, Maxine allait le tuer si elle apprenait ça...
    Quoi qu'il en était, ce n'était pas le moment de penser à cette femme, sa vie étant autant en danger que celle de ses camarades.
    La lueur apparut une nouvelle fois, la détonation aussi et cette fois c'est tout un pan de mur qui éclata plusieurs mètres plus loin. Par réflexe l'orphelin plaça ses bras devant son visage, choix judicieux car un nouveau débris vint frapper son avant bras lui provoquant surement un hématome.
    Cette étrange force bleu apparut une nouvelle fois, mais Damon se redressa et se jeta à travers les fumigènes dessus.
    Il plaqua un homme au sol. Il ne savait pas trop à quoi il faisait face alors il enchaîna rapidement par trois coups à la hanche, qui ne manqua pas de faire réagir ce psychopathe qui tenta de se débattre avec un crochet.
    Lorsque le soldat entraîné para son coup, il remarqua que l'étrange lueur provenait... de son bras?
    Il n'en fallut pas plus, 212 s'empara du bras et se glissa en dessous, les deux jambes sur la gorge de son assaillant, dans cette position il tira autant qu'il put, de toute sa force malgré les supplications de cette homme. Il tira, faisant levier avec son bassin jusqu'à ce qu'il entende le bras se briser.
    Il n'attendit pas plus pour que Wilson envoie une énorme décharge électrique et le sonne pour les quelques minutes . Cette intelligence artificielle avait de bons réflexes, heureusement.
    Damon se mit rapidement en position de combat, il ne savait pas où diable était son arme ni même ses adversaires.
    Cependant la fumée se dissipa, le combat était terminé, 6 membres du gang était à terre, mais parmi eux se traîner aussi deux policiers... Les blessures n'étaient pas mortelles pour eux heureusement, ils avaient reçu des débris et quelques coups plus ou moins violents mais aucune balle.
    L'évacuation se fit rapidement, tout comme les rapports, cependant tout le monde était d'accord sur deux points : ils savaient que l'intervention allez avoir lieu, et une arme inconnue incroyablement puissante les a pris en joue, détruisant avec facilité le décor.

    Damon se faisait panser la tête quelques mètres plus loin, à l'abri de toute cette agitation grandissante, une fois de plus il c'était fait blesser décidément...
    Mais Wilson le coupa dans sa tranquillité :

    " - Monsieur, après quelques recherches nous avons un agent spécial qui pourrait nous aider à identifier cette arme.
     
     - Ca va j'ai compris Wilson...."

    Le blond remercia l'infirmier et se dirigea vers le petit groupe et mit la main sur l'arme.

    " - J'emmène ça chez l'agent spécial ...
     
      - Zéphyr.

      - Ouais c'est ça, le spécialiste en armement pour qu'on en apprenne plus, Wilson contacte le Lieutenant pour qu'il soit informé de mes faits et gestes. On a besoin de savoir si c'est facile à fabriquer, si c'est déjà vu, enfin tout ça quoi, pour se préparer et ne pas avoir prochainement plus que deux gars allongé sur les lits. Je pense qu'on a eu pas mal de chance aujourd'hui qu'il n'y est rien de grave."

    La suite fut simple, il plaça l'arme dans une malette et partit en direction de l'appartement de cet agent spécial, guidé par son gantelet, peut être aurait il du se changer avant... Quoi qu'il en était il venait de toquer et la porte s'ouvrit, sur un jeune homme? :

    " Bonjour, je suis le matricule 212, je ne sais pas si on vous a prévenu de mon arrivée mais on a grandement besoin de l'aide de ton père Zéphyr concernant ce qu'il y a dans cette malette."



    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1226
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Weaponry Blue
    "Zéphyr, il y a un message en provenance de l'armée"

    La voix de l'IA se perdit au milieu du cliquetis rapide des touches d'un clavier. Un grognement irrité est la seule réponse que daigne donné le jeune homme assis à son bureau et tapant un énième rapport sur son ordinateur. Comme le veut la coutume, Zéphyr est noyé sous le travail et n'est pas prêt d'en voir la fin. Si ces nigauds de l'armée pensent qu'il va lire leur demande de rapports supplémentaires, ils se fourrent le doigt dans l’œil jusqu'au coude. Ils n'ont qu'à les écrire eux-mêmes leur rapport!, pensa le jeune Savant rageusement.

    L'annonce de son assistante artificielle fut vite oubliée en faveur des paragraphes qui lui restaient à écrire, tous plus barbants les uns que les autres. Ce ne fut que vingt minutes plus tard que le message de l'Armée se rappela à lui, par le biais de la sonnette de la porte d'entrée.

    Grommelant dans sa barbe, Zéphyr se leva et marcha lourdement jusqu'à la porte d'entrée, l'ouvrant brutalement. Il leva un sourcil inquisiteur, refusant d'exprimer de quelconques formules de politesse.

    "Bonjour, je suis le matricule 212." dit l'homme blond qui se tenait là. "Je ne sais pas si on vous a prévenu de mon arrivée mais on a grandement besoin de l'aide de ton père Zéphyr concernant ce qu'il y a dans cette mallette."

    Zéphyr ressentit une envie soudaine de lui claquer la porte au nez. Il n'y avait rien de plus énervant que les abrutis qui se ramenait chez lui sans même avoir vérifier chez qui ils allaient.

    "Navré de vous décevoir mais mon père est enterré et n'a jamais porté ce nom de toute manière. Mais si ça peut vous aider je suis le Professeur Zéphyr Shrapnel." annonça Zéphyr, mâchoire serrée et regard noir, appuyant son titre afin que cette abruti assimile bien l'information. "Qu'est-ce que vous me voulez?"

    La politesse pouvait aller se faire voir! Ce matricule 212 ne verrait pas son hall d'entrée tant qu'il ne se serait pas mis à genou pour s'excuser. C'était ça, ou il se prenait un point dans la gueule, version Dieu du Vent. Un accueil VIP à la Shrapnel en somme.

    Code by Frosty Blue
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 620
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    "Navré de vous décevoir mais mon père est enterré et n'a jamais porté ce nom de toute manière. Mais si ça peut vous aider je suis le Professeur Zéphyr Shrapnel."

    Hm. Merde? Voilà l'unique pensée qui venait de traverser l'esprit du blond suite à cette réponse. Et avant même qu'il ne s'excuse, le jeune Zéphyr lança avec un regard inquisiteur :

    "Qu'est-ce que vous me voulez?"

    Euh... D'accord, ça doit être la crise d'adolescence. Lui aussi était passé par là après tout, mais un ado doublé d'un génie de par son titre : professeur. Mais le jeune blond devait commençait par s'excuser :

    " - Je suis désolé, faisant partie de la police militaire je ne croise pas souvent des jeunes génies... Je ne savais pas non plus que vous étiez professeur car c'est mon intelligence artificielle qui m'a parlé de vous suite à un soucis que nous avons rencontré en opération tout à l'heure."

    Il ouvrit discrètement la mallette et sortit l'arme en question :

    " - C'est simple, on c'est fait attaqué par un type qui avait ça au bras. Il a tout simplement fait un énorme trou dans le mur et éclaté un pilier comme si c'était du papier, nous ne sommes pas passé loin de la catastrophe et deux de nos soldats sont à l’hôpital, rien de grave heureusement. Est ce que vous pourriez nous renseigner en tant qu'agent spécial?"

    Le soldat referma la mallette cependant, il n'allait pas lui remettre l'arme pour qu'on lui claque la porte au nez non plus. Pour tentez de réparer son erreur de tout à l'heure, vu qu'il est extrêmement "sociable" et pas du tout pris par son métier, il tenta un peu n'importe quoi :

    " - Mon père adoptif était lui aussi professeur. Je ne sais pas si vous avez entendu parlait de lui, il s'appelait Henrique Zigg, ça vous dit quelque chose?"

    Evoqué ces quelques souvenirs n'étaient pas une bonne idée, il fallu quelque temps à l'orphelin pour se remettre de cette perte immense. Mais, connaissant trop bien cette douleur, il pensait avoir offensé son interlocuteur, peut être que si lui aussi s'ouvrait un peu...
    Cependant avant que l'ado puisse répondre le gantelet s'illumina, et la voix robotique inhabituellement silencieuse jusque là se lança d'un coup :

    " - Bonjour Monsieur. Je suis W.I.L.S.O.N, la création du professeur Zigg. J'ai trouvé votre nom dans la base de donnée de l'armée et votre fonction. J'en ai avisé le matricule 212 quant à cette arme dangereuse.
    Votre dossier contient aussi le nom "Juliet". Que pouvez me dire sur cet IA?"


    Choqué, le blond regarda son poignet avant d'énoncer à haute voix :

    " - Depuis quand tu fais des monologues toi? Et c'est qui Juliet?"

    Le soldat était un habitué du terrain, et malgré le temps qu'il passe avec Wilson, cette IA ne cessera jamais de le surprendre. Il se questionnait encore terriblement à son sujet, sur ce qu'elle pouvait faire, notamment si elle pouvait penser par elle même, si elle ressentait.... Cela pouvait semblait fou, mais ses derniers agissements ne pouvait pas écarter cette possibilité. Wilson avait trouvé quelque chose et n'avait rien "dit". Damon allait devoir fouiller dans les restes des archives d'Henrique pour espérer comprendre. Peut être même que le génie nonchalant face à lui pourrait l'aider.
    Enfin tout ceci était hypothétique, avant toute chose, la police militaire devait régler le problème de cette arme dangereuse qui pourrait courir dans la ville, c'est la raison de sa venue, la principale mais surtout la seule.
    Plus tôt dans la journée il aurait pu mourir de ce rayon lumineux, il ne pouvait pas se permettre de laisser une telle menace planer sur la ville.
    Malgré que sa tête soit bandé, l’hémorragie n'était pas totalement arrêté, le mince coton blanc disposait désormais d'une petite tâche rouge en son centre qui s'agrandissait petit à petit, et sa tête continuer de le lancer de temps à autre.

    " - Juste une dernière chose, auriez vous un peu de coton que je change ce bandage rapidement? Je n'ai pas envie de croiser une personne qui pourrait s'inquiéter pour moi en voyant cette tâche..."


    Et voilà qu'il repensait à Maxine. C'est fou ce qu'à pu lui faire cette charmante jeune femme inconsciemment... Mais quel bonheur à la fois.



    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1226
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Weaponry Blue
    "Je suis désolé, faisant partie de la police militaire je ne croise pas souvent des jeunes génies... Je ne savais pas non plus que vous étiez professeur car c'est mon intelligence artificielle qui m'a parlé de vous suite à un soucis que nous avons rencontré en opération tout à l'heure."

    Si l'excuse le ramollit légèrement et que la remarque du 'jeune génie' le laissa de marbre (on lui avait déjà fait ce coup-là, les gens ne semblaient pas ben comprendre la notion de 'travail acharné'), le commentaire sur l'intelligence artificielle l'intrigua. Évidemment, il n'était pas rare que quelqu'un soit en possession d'une IA, c'était même plutôt courant. C'était la façon que ce type avait de dire que son IA 'lui avait parlé' de Zéphyr. Ça lui évoquait un je-ne-sais-quoi de pas commun qui piquait sa curiosité.

    Il eut donc un minimum d'intérêt lorsque le soldat ouvrit légèrement sa mallette pour lui laisser voir le contenu.

    "C'est simple, on c'est fait attaqué par un type qui avait ça au bras." 'ça' étant un bras. "Il a tout simplement fait un énorme trou dans le mur et éclaté un pilier comme si c'était du papier, nous ne sommes pas passé loin de la catastrophe et deux de nos soldats sont à l’hôpital, rien de grave heureusement. Est ce que vous pourriez nous renseigner en tant qu'agent spécial?"

    Zéphyr s'apprêtait à regarder l'engin de plus près lorsque l'homme referma la mallette. Irritation de retour, le jeune homme se redressa et jeta au blond un regard sévère. Visiblement, celui-là avait dans la tête de s'inviter chez lui. Ce n'était pas encore aujourd'hui qu'il allait avancer dans sa pile de rapport.

    "Mon père adoptif était lui aussi professeur. Je ne sais pas si vous avez entendu parlait de lui, il s'appelait Henrique Zigg, ça vous dit quelque chose?" dit l'homme soudainement.

    Les yeux de Zéphyr s'écarquillèrent légèrement. Le nom lui était familier. Le Professeur Zigg avait été un grand nom chez les Savants à sa manière. En tout cas, ce n'était pas quelqu'un qu'on oubliait facilement.

    "J'ai entendu parler de lui, oui." marmonna-t-il.

    A vrai dire, le fait que l'homme s'ouvre à lui si soudainement le mettait un peu mal à l'aise. Il fallait regarder les choses en face: il était loin d'être un génie de l'interaction sociale. Ajouté à cela le fait qu'il n'avait vraiment pas envie de révéler quoi que ce soit sur lui-même...Enfin ça ne pourrait pas faire de mal de mentionner que son frangin avait écrit quelques papiers en collaboration avec le Professeur Zigg...

    Il s'apprêtait à faire part de cette information lorsqu'une voix robotique le coupa dans son élan.

    "Bonjour Monsieur. Je suis W.I.L.S.O.N, la création du professeur Zigg. J'ai trouvé votre nom dans la base de donnée de l'armée et votre fonction. J'en ai avisé le matricule 212 quant à cette arme dangereuse.
    Votre dossier contient aussi le nom "Juliet". Que pouvez me dire sur cet IA?"


    Un sourire lui échappa. En voila un qui avait fait ses devoirs avant de venir. Tout à fat son genre de visiteur.

    "Depuis quand tu fais des monologues toi? Et c'est qui Juliet?" s'exclama le soldat.

    "Juliet est mon assistante. Une IA." expliqua Zéphyr avant d'ajouter à l'intention de Wilson: "Elle observe par les caméras autour de la maison. Tu vas pouvoir la rencontrer quand vous serez à l'intérieur, elle circule sur les écrans. Elle a du te voir mais elle doit être un peu timide."

    C'était un des traits originaux de Juliet. Si elle était d'ordinaire plutôt extraverti et sans-gêne, elle pouvait avoir des accès de timidité lorsqu'elle était confronté à d'autres IA. Surtout les versions antérieurs qui étaient donc 'plus vieilles' qu'elle. Lui il appelait ça sa réaction de gamine face à un adulte.

    "Juste une dernière chose, auriez vous un peu de coton que je change ce bandage rapidement? Je n'ai pas envie de croiser une personne qui pourrait s'inquiéter pour moi en voyant cette tâche..."

    Zéphyr inclina la tête.

    "Bien sur. Rentre on va s'occuper de ça."

    Dès que les visiteurs eurent passé la porte, la voix de Juliet s'exclama:

    "Je vais chercher les bandages!

    Définitivement timide.

    "On sera au labo." dit le jeune homme au couloir vide, sachant pertinemment que Juliet l'entendrait.

    Il se tourna ensuite vers le soldat.

    "Suis-moi." dit-il, le guidant vers l'arrière de la maison. "Et tu pourrais peut-être me dire ton prénom non? Je n'aime pas appeler les gens par un numéro."

    Il grimaça légèrement en disant ça. Il y avait quelque chose de tellement peu humain à appeler quelqu'un par un nombre. Pour lui c'était comme si la personne n'avait pas de nom. N'avoir pas de nom, c'était comme ne pas exister. C'était quelque chose qui lui rappelait de mauvais souvenirs.
    Code by Frosty Blue
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 620
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    "Juliet est mon assistante. Une IA."

    Wilson demandait à rencontrer une seconde IA? Le soldat était perdu. Il est clair que plusieurs fois il doutait sur la possibilité que son gantelet dispose d'une personnalité, enfin qu'il était derrière ces multiples lignes de code une personne, que le professeur Zigg avait réussi ce qui était censé être impossible pour le blond, mais le doute venait de monter de plusieurs crans d'un coup. Wilson avait caché des informations à son propriétaire, et avait choisi cet agent spécial pour "Juliet".
    L'orphelin ne pouvait pas lancer de regard à son gantelet pour dire qu'ils allaient avoir besoin d'une discussion, mais le besoin était bel et bien présent. Cependant il doit faire analyser cette arme mortelle en premier lieu.

    "Elle observe par les caméras autour de la maison. Tu vas pouvoir la rencontrer quand vous serez à l'intérieur, elle circule sur les écrans. Elle a du te voir mais elle doit être un peu timide."


    Damon haussa un sourcil, le jeune garçon parlait de Juliet comme si elle était quelqu'un, avec un caractère, mais est ce que ce caractère était programmé ou la vie était elle bien synthétisé? Si seulement il était comme son parent adoptif pour comprendre tout cet électronique... Mais au moins il comprit rapidement pourquoi W.I.L.S.O.N quémandait une rencontre.
    Finalement, le petit génie invita le blond a rentré, une voix robotique annonça qu'elle allait chercher des bandages. C'était donc elle Juliet.
    Le soldat emboîta le pas de Zéphyr, lorsque celui-ci annonça :

    "Et tu pourrais peut-être me dire ton prénom non? Je n'aime pas appeler les gens par un numéro."

    Hm, il n'avait pas tort. Le blondinet ne c'était pas présenté en bonne et dû forme :

    " La force de l'habitude, toutes les personnes qu'on rencontre pour la première fois en opération ont tendance à nous appeler par notre matricule... Mais sinon je suis Damon."

    Au fur et à mesure du chemin pour rejoindre le labo, l'orphelin se rendait compte que cet appartement était bien différent du sien. Grand, moderne, mais ressemblant parfois plus à un atelier qu'un lieu de vie. Peut être leurs habitations marquaient les différences entre les deux hommes.
    Puis un petit flash dans l'esprit du blond :

    " Question peut être idiote, mais comment une IA peut apporter les bandages? Un corps robotique en plus des écrans?"

    Intérieurement le soldat se mit une claque. Il ce l'était dit lui même qu'il était venu pour une seule et unique raison, qui concernait cette étrange arme et non sa curiosité. Il repasserait peut être un autre jour pour la satisfaire, en attendant le matricule 212 devait faire son rapport à l'agent spécial, d'autant plus qu'ils étaient arrivés dans le laboratoire, une pièce surprenante et témoignant de l'acharnement de son propriétaire.
    Damon posa la mallette et l'ouvrit une nouvelle fois, expliquant cette fois tout ce qu'il a vu :

    " - Je ne sais si ça peut aider, j'ai un peu mal vu à travers les fumigènes, mais cette arme semble se "charger" avant de tirer en émettant une grosse lueur bleu. Ensuite la détonation est violente et bruyante, elle m'a jeté à terre alors que je n'étais pas forcément proche et au niveau des dégâts je me souviens vous avoir raconté. Bref je n'ai pas vraiment envie d'imaginé si sa touche un homme... Vous avez déjà entendu parlé de quelque chose du genre?"

    Avant que Zéphyr ne puisse répondre, l'écran bleu du gantelet attira l'attention de son propriétaire en clignotant. Un message était affiché Monsieur, puis je me connecter à un écran pour voir Juliet?

    " - C'est pas à moi de décider ça !"

    Se rendant compte qu'il parlait tout seul au milieu de cette pièce tandis que quelqu'un travaillait à côté, le blond eut le besoin de s'expliquer :

    " - Mon gantelet aimerait se connecter à un écran pour... voir Juliet probablement, est ce que c'est possible Monsieur?"

    Oui, il était un peu plus âgé que son interlocuteur qui n'avait pas encore l'air d'être majeur, mais le protocole militaire reste le protocole militaire, en bon soldat qu'il était, Damon ne pouvait pas l'ignorer, d'où le Monsieur dans sa phrase, qui devait lui faire tout aussi bizarre qu'il devait sonner étrange dans la tête de son interlocuteur.



    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1226
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Weaponry Blue
    "La force de l'habitude, toutes les personnes qu'on rencontre pour la première fois en opération ont tendance à nous appeler par notre matricule... Mais sinon je suis Damon."

    Comme quoi les gens étaient bizarres. Qui de sain d'esprit penserait à appeler quelqu'un par un matricule alors qu'ils ont un nom et un prénom? Allez savoir ce qui passait par la tête des gens des fois...

    Enfin, au moins il connaissait l'identité de son invité maintenant.

    "Question peut être idiote, mais comment une IA peut apporter les bandages? Un corps robotique en plus des écrans?" demanda le blond alors qu'ils traversaient la maison.

    "Oui, il y a plusieurs petits robots ménagers dans la maison qu'elle peut contrôler." répondit Zéphyr en le faisant entrer dans le laboratoire.

    La pièce était aménagée pour être pratique et manquait donc cruellement de décoration. Elle avait été conçue pour comporter de grands espaces de travail, avec une multitude d'engins de haute technologie nécessaire à ses recherches et à l'entretien d'EOLE. Il n'avait pas lésiné sur les dépenses pour l'aménager, mais il n'avait jamais regretter l'aménagement de son laboratoire privé.

    Il indiqua une grande table à Damon qui y déposa la mallette avant de l'ouvrir et de lui donner son rapport.

    "Je ne sais si ça peut aider, j'ai un peu mal vu à travers les fumigènes, mais cette arme semble se "charger" avant de tirer en émettant une grosse lueur bleu. Ensuite la détonation est violente et bruyante, elle m'a jeté à terre alors que je n'étais pas forcément proche et au niveau des dégâts je me souviens vous avoir raconté. Bref je n'ai pas vraiment envie d'imaginé si sa touche un homme... Vous avez déjà entendu parlé de quelque chose du genre?"

    Zéphyr lui dédia un sourire crispé. Et activa son bras, juste assez pour le faire virer au bleu, légèrement transparent caractéristique d'EOLE.

    "Ce genre de lueur bleu?" demanda-t-il un bras sardonique.

    Le pauvre soldat n'avait pas de chance. Les nouvelles qu'il apportait étaient loin d'être bonnes et si l'arme qu'il venait d'apporter était bien ce que Zéphyr redoutait qu'elle soit...Ce serait déjà une arme dangereuse dans de mauvaise main. Et avec ça, ce serait une masse de travail inimaginable en plus pour lui. Que du bonheur.

    Juliet choisit ce moment pour s'afficher dans un écran, bientôt suivi d'un petit robot portant un plateau sur lequel était posé un nécessaire de premier secours.

    "C'est pas à moi de décider ça !" s'exclama Damon sans crier gare.

    Surpris et ne comprenant pas de quoi il était question, Zéphyr lui jeta un regard inquisiteur.

    "Mon gantelet aimerait se connecter à un écran pour... voir Juliet probablement, est ce que c'est possible Monsieur?"

    Ah, le fameux Wilson.

    "Oui bien sur. Par ici Wilson." répondit le jeune homme avec un geste de la main.

    Il se dirigea vers une console et s'empara du gantelet. Il le brancha rapidement et mis à jour les autorisations des écrans du laboratoire.

    "Je vois que tu n'as pas d'apparence programmée." commenta-t-il en cours de ses manipulations. "Je t'en met une aléatoire pour le moment, on la peaufinera selon tes goûts plus tard."

    Il finit l'insertion de Wilson et jeta un oeil satisfait à l'écran le plus proche où Juliet avait été rejointe par un homme, plus grand qu'elle, habillé élégamment.

    "Soyez sage tout les deux." intima le soldat avant de retourner examiner l'arme.

    Il apporta le bras jusqu'à un scanner et lança une analyse rapide pour avoir une idée des composants. Le rapport arriva au bout de quelques secondes.

    Si l'arme n'était qu'une pâle copie d'EOLE, la formule était néanmoins proche de celle de la matière plasmique. La différence principale était que quiconque avait créé cette arme n'avait pas réussi à faire une matière mais plutôt une énergie qu'il avait ensuite placé dans un implant basique. Autant dire que ce bras-ci ne changeait pas de forme. Tout au plus il se chargeait en énergie plasmique avant de la rejeter tel un pistolet. La façon dont cela avait été orchestré lui rappelait le principe des pistolets-lasers. Ceux-ci avait disparu assez rapidement car il n'était pas aussi puissant que des pistolets à balles, bien que plus précis. Il semblait que ce bras avait atteint la puissance que les pistolet-lasers n'avait jamais réussi à produire.

    "Juliet ouvre un nouveau dossier et sauvegarde le résultat d'analyse. Appelle-le Iokasto." ordonna Zéphyr avant de se tourner vers Damon. "J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c'est qu'ils n'ont pas réussi à reproduire EOLE. La mauvaise c'est qu'ils sont assez proche de la bonne formule et qu'ils tout de même réussi à créer une arme d'une puissance destructrice."

    L'expression de Zéphyr s'assombrit.

    "Une autre mauvaise nouvelle c'est que la formule ne s'invente pas. Autrement dit quelqu'un a réussi à mettre la main sur des informations top secrète connues uniquement de l'armée et de moi."
    Code by Frosty Blue
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 620
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    "Oui, il y a plusieurs petits robots ménagers dans la maison qu'elle peut contrôler."

    Hm, le blond trouvait ce concept intéressant, pourquoi n'adapterait il pas ce système avec Wilson? Non il ne pouvait pas pour plusieurs raisons : la première étant qu'il n'avait pas les capacités neurologiques nécessaires pour prétendre oser essayer de mettre en place un tel système, la seconde étant que Wilson en robot ne serait pas... Wilson. Drôle d'attachement n'est ce pas?
    Puis son interlocuteur lui ramena les pieds sur terre :

    "Ce genre de lueur bleu?"


    C'était exactement la même. Alors la taupe qui les avait balancé plus tôt dans la matinée était cet agent spécial? Tsss. Damon analysa rapidement la pièce, il n'avait pas beaucoup de temps pour trouver un endroit qui pourrait l'abriter du premier tir avant de se jeter sur son agresseur, et cette fois il n'avait pas d'équipe pour le couvrir... D'un coin de l'oeil, il vit un robot arriver dans la pièce, avec des bandages sur un plateau. Hein?
    Il jeta de nouveau un regard assez méfiant sur Zéphyr, la lueur avait disparu. Euh... ? Mais il n'était pas sur le point de l'attaquer? Les dents du blond se décrispèrent, toutes ces histoires de taupe jouer avec ses nerfs, voir le rendait parano.
    Bon au moins il n'aurait pas à se battre, mais comment ce gang c'était procuré la même arme que cet agent? Avant qu'il ne puisse poser ses quelques questions, le blond fut coupé par le second soldat qui prit Wilson et commença à le paramétrer sur l'écran.
    Étrangement, il donna l'apparence qu'avait toujours imaginé Damon à son gantelet, celle d'un homme imposant en costard, qui semblait calme, intelligent et surtout pacifique, dangereux en rien, quelle étrange coïncidence. Cependant, il disparut rapidement avec Juliet.
    Les yeux verts perçants redescendirent sur Zéph, en grand professionnel qui était d'ores et déjà en train de placer l'arme dans une sorte de grand scanner. Il en profita pour se munir des bandages avant d'entendre une phrase annonciatrice de mauvaises nouvelles :

    "Juliet ouvre un nouveau dossier et sauvegarde le résultat d'analyse. Appelle-le Iokasto."


    Zéphyr se retourna vers l'orphelin et continua sur sa lancée, tandis que les mains sûres du soldat changeait doucement son pansement :

    "J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c'est qu'ils n'ont pas réussi à reproduire EOLE. La mauvaise c'est qu'ils sont assez proche de la bonne formule et qu'ils tout de même réussi à créer une arme d'une puissance destructrice. Une autre mauvaise nouvelle c'est que la formule ne s'invente pas. Autrement dit quelqu'un a réussi à mettre la main sur des informations top secrète connues uniquement de l'armée et de moi."

    Le soldat réfléchit quelques petites secondes, avant de répondre sur un ton plutôt calme :

    " - On le savait pour la taupe, les truands de ce matin on était prévenu de notre opération, on a perdu l'effet de surprise. Par contre on était loin de penser qu'elle était aussi haut placé pour connaître des informations sur... Eole? D'ailleurs, d'habitude c'est Wilson qui m'aide pour ces choses là, mais qu'est ce qu'est Eole? Je n'en ai jamais entendu parler et mon gantelet n'est pas là pour fouiller dans les dossiers..."

    Le blond reposa le coton usagé sur le plateau en remerciant le robot? Bon pourquoi pas, il parlait bien avec Wilson, pourquoi n'en ferait il pas de même avec Juliet?

    " - Pendant que j'y suis, c'est facile à produire? Comment on peut le contenir? On peut le désactiver à distance? Je suis désolé de vous harceler avec ça, mais si je me retrouve sur le terrain avec mon équipe face à ce truc une nouvelle fois j'aimerais qu'on ait l'avantage cette fois."

    Le regard du blond venait de s'illuminer d'un coup, un flash venait de lui traverser l'esprit, se rappelant d'un coup sa mission avec le lieutenant Reeds et... la taupe. Et si tout était lié?
    L'orphelin plaqua sa main sur la table, le regard décidé dirigé vers l'agent spécial :

    " - L'autre jour avec le Lieutenant Reeds nous étions aussi arrivé à la conclusion d'une taupe haut placé au sein de l'organisation, pas un petit corrompu de la police. Je ne sais pas pourquoi un soldat de terrain comme moi se retrouve mêler à toutes ces histoires de complot par ailleurs... Bref. Cette taupe connaissait le la... labin? Lavin? Non, non le latin ! Voilà, cette langue étrange. Il y aurait pas un moyen de lier cette arme à cette langue, je sais pas une inscription, un truc de la formule ? N'importe quoi ! Je dois savoir si on traque le même homme que ce jour là."

    Un sourire crispé, voir étrangement mal dissimulé. Si les deux affaires étaient liées, le blond venait de trouver un indice pour accomplir la promesse qu'il avait faite à l'enfant ce jour là. Un pas de plus vers cette enfoiré qu'il attraperait. Son poing, bien caché cette fois, se serra de nouveau, oh oui si c'était le même, il allait payer.



    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1226
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Weaponry Blue
    Damon prit le temps de réfléchir avant de répondre.

    "On le savait pour la taupe, les truands de ce matin on était prévenu de notre opération, on a perdu l'effet de surprise. Par contre on était loin de penser qu'elle était aussi haut placé pour connaître des informations sur... Eole? D'ailleurs, d'habitude c'est Wilson qui m'aide pour ces choses là, mais qu'est ce qu'est Eole? Je n'en ai jamais entendu parler et mon gantelet n'est pas là pour fouiller dans les dossiers..."

    Zéphyr écouta la tirade de l'homme avec attention. Ses sourcils se froncèrent une fois celle-ci terminée, marque extérieure de réflexion intense. Ainsi, il y avait bien un espion. C'était bon à savoir, mais ce ne serait pas véritablement utile tant qu'ils n'auraient pas déterminé qui était l'espion en question.

    "Pendant que j'y suis, c'est facile à produire? Comment on peut le contenir? On peut le désactiver à distance? Je suis désolé de vous harceler avec ça, mais si je me retrouve sur le terrain avec mon équipe face à ce truc une nouvelle fois j'aimerais qu'on ait l'avantage cette fois." reprit le blond après avoir offert ses remerciements au robot.

    Zéphyr lui aurait bien répondu mais avant qu'il n'ait pu ne serait-ce que commencer à formuler une réponse, le soldat plaqua une main sur la table.

    "L'autre jour avec le Lieutenant Reeds nous étions aussi arrivé à la conclusion d'une taupe haut placé au sein de l'organisation, pas un petit corrompu de la police. Je ne sais pas pourquoi un soldat de terrain comme moi se retrouve mêler à toutes ces histoires de complot par ailleurs... Bref. Cette taupe connaissait le la... labin? Lavin? Non, non le latin ! Voilà, cette langue étrange. Il y aurait pas un moyen de lier cette arme à cette langue, je sais pas une inscription, un truc de la formule ? N'importe quoi ! Je dois savoir si on traque le même homme que ce jour là."

    Du latin? Ce n'était donc pas n'importe quel abruti sans éducation. Les langues mortes depuis plusieurs siècles étaient quasiment exclusivement réservés aux historiens et aux scientifiques qui les utilisait toujours pour des termes techniques et noms savants.

    "Je ne peux pas répondre à cette question avec les informations que je posséde à l'heure actuelle." répondit Zéphyr avec précaution. "L'arme EOLE a été créée par mes soins en se basant sur des formules écrites par mon frère ainé Gale Shrapnel, un ami de ton père. Ces formules sont cryptées et ne contiennent pas de latin. J'ai de toute façon favorisé le grec dans la rédaction des dossiers d'EOLE. Eole est le nom du dieu grec du vent, tu sais."

    Le jeune homme marqua une pause, jetant un oeil à la copie encore posée dans le scanner.

    "Pour répondre à tes questions précédentes, je suis le seul à avoir produit une telle arme pour le moment. J'en suis le créateur et l'unique fabricant. Les formules n'ont jamais été révélées à quiconque et les technologies nécessaires sont trop avancées pour que n'importe quel faussaire puisse la reproduire."

    Un sourire narquois apparu sur ses lèvres alors qu'il planta son regard de cendre dans celui du soldat.

    "D'autant que peut de gens réalisent que l'arme ne se contient pas. L'arme est mon bras mais mon bras n'est pas l'arme. Autrement dit, pour reproduire exactement EOLE, il faudrait s'amputer d'un bras et le remplacer par l'arme. Ce n'est pas une chose que tout le monde est prêt à faire."

    Il redémarra le scanner, mettant en marche une analyse plus poussée et donc plus longue du membre coupé.

    "De ce que je peux voir cette arme est loin d'être aussi puissante qu'EOLE. Mais je ne pourrai pas en savoir plus sur son fonctionnement avant d'avoir analyser ses composants plus en détails."
    Code by Frosty Blue
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 620
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    Les yeux emplit d'espoir de Damon revinrent à la normale rapidement, simplement en entendant ces quelques mots :

    "Je ne peux pas répondre à cette question avec les informations que je possède à l'heure actuelle."

    Merde. Le blond ne laissait pas tomber pour autant, mais maintenant il piétinait de nouveau pour retrouver cet homme, mais il allait sûrement continuer de faire parler de lui, il faut qu'il soit patient et attende son erreur. Une seule, pour que Damon ait enfin l'opportunité de l'attraper.

    "L'arme EOLE a été créée par mes soins en se basant sur des formules écrites par mon frère ainé Gale Shrapnel, un ami de ton père. Ces formules sont cryptées et ne contiennent pas de latin. J'ai de toute façon favorisé le grec dans la rédaction des dossiers d'EOLE. Eole est le nom du dieu grec du vent, tu sais."


    Gale Shrapnel? Gale... Ce nom lui disait quelque chose maintenant qu’il y réfléchissait, mais ou l’avait il entendu ? Henrique parlait peu de son travail, tout du moins du côté professionnel.
    Rapidement le blond chassa ses pensées de sa tête. Eole était donc une arme, une arme dangereuse et apparemment unique, mais qui créait la convoitise autour d’elle… Avec l’aperçu de ce matin, Damon avait du mal à envisager ce dont était véritablement capable Eole…

    "Pour répondre à tes questions précédentes, je suis le seul à avoir produit une telle arme pour le moment. J'en suis le créateur et l'unique fabricant. Les formules n'ont jamais été révélées à quiconque et les technologies nécessaires sont trop avancées pour que n'importe quel faussaire puisse la reproduire."

    Un léger soupir s'échappa sans que l'orphelin ne s'en rende compte. Il n'aurait vraisemblablement pas besoin d'affronté un détenteur de Eole dans les temps à venir, finit les trous dans les murs et les piliers qui sautent!
    Mais une autre information s'initia dans son esprit, c'est ce jeune homme, un gamin à peine sorti de la crise d'adolescence, et encore, qui possédait une telle capacité de destruction, et qui était capable de la reproduire. Et si il changeait de camp pour diverses raisons? Peut être était il facilement manipulable... Une inquiétude commençait à naître, mais elle fut coupé net par le regard inquisiteur qui vint croiser ses yeux perçants. Non, Zéphyr avait l'air de quelqu'un de mature, décidé et sur de lui, il était difficile de l'imaginer changer sa veste aussi rapidement.

    "D'autant que peu de gens réalisent que l'arme ne se contient pas. L'arme est mon bras mais mon bras n'est pas l'arme. Autrement dit, pour reproduire exactement EOLE, il faudrait s'amputer d'un bras et le remplacer par l'arme. Ce n'est pas une chose que tout le monde est prêt à faire. De ce que je peux voir cette arme est loin d'être aussi puissante qu'EOLE. Mais je ne pourrai pas en savoir plus sur son fonctionnement avant d'avoir analyser ses composants plus en détails."

    Damon regarda avec une étrange expression son interlocuteur. Mélange de surprise, calme mais surtout compassion. C'était pour cette raison que son bras c'était allumé tout à l'heure. Il considérait Eole comme un pouvoir de destruction il y a encore quelques secondes, mais il le voyait désormais comme un fardeau. Il ne savait pas quoi répondre à cette annonce, à cet aveu en quelque sorte. Mais la réalité est bien loin de ce qu'on peut croire dans un laboratoire, et que ce soit le bon moment ou pas, le blond ne put s'empêcher de parler d'une triste réalité, celle qui les entourait :

    " - Détrompez vous... Sur le terrain j'ai vu des choses, et croyez moi, certain sont prêt à plus que de perdre un bras pour avoir du pouvoir, et Eole à l'air d'en amener beaucoup. Je m'inquiète un peu pour votre sécurité si ils apprenaient que vous pouvez la refaire. Et peut être devriez vous faire de même."

    Un petit silence s'ensuivit. Finalement Damon termina :

    " - Pour l'arme faite à votre guise. Vous êtes l'expert."

    Un léger bruit de porte attira l'oreille du soldat soudainement. Sans plus attendre, il s'empara du pistolet dissimulé jusque là dans le creux de son dos et se retourna prestement pour mettre en joue... le petit robot ménagé qui partait avec le bandage usagé.
    Damon se sentit un brin ridicule, mais avec son annonce de tout à l'heure et le fait qu'il était sur les nerfs avec ces histoires de taupe, il ne se rendait pas compte qu'il était trop à l'affût. Il dut expliquer son geste à Zéphyr en rangeant son arme :

    " - Excusez moi... Les taupes de l'organisation ont failli me coûter la vie plusieurs fois ces derniers temps, et maintenant que certain s'intéresse à ce que vous détenez... Enfin vous comprenez non?"

    Le blondinet s'appuya de nouveau sur la table, guettant la réponse de l'agent spécial, au moment où Wilson apparut en compagnie de Juliet sur l'écran face à lui. A ce moment il eut de nouveau un flash, qui remontait à longtemps cette fois-ci :

    " - Je sais où j'ai entendu parler de Gale !

    - Monsieur, Tempest."

    Un petit sourire nostalgique apparut sur le visage du blond. Oui, c'était Tempest qui parlait de Gale parfois avec son père adoptif Henrique alors que lui jouait comme les enfants de son âge.
    Il ne savait pas grand chose d'elle, hormis qu'elle passait parfois à l'ancienne demeure familiale des Zigg et qu'il devait l’appeler marraine. Il ne c'était jamais vraiment demander pourquoi, car on l'avait toujours présenté comme tel, il se souvenait juste qu'elle était extrêmement gentille.

    " - Agent spécial, je vais synthétiser les informations. Madame Tempest dont j'ai vu une photo dans la maison, est un jour passé à l'orphelinat où se trouvait Damon. Elle l'a remarqué car il était blessé de partout, il passait son temps à se battre pour aider les plus jeunes mais ne gagnait pas toujours. Gale travaillait avec le père adoptif de Damon, Henrique, qui lui fit part de son envie de faire une dernière action bien, qui l’engagerait, je ne rentre pas dans les détails. Gale en parla à Tempest, qui lui recommanda d'adopter cet enfant, l'adoption pour l'action bénéfique, Damon pour qu'il survive à l'orphelinat. Elle passa de temps en temps voir comment évoluer le jeune garçon, une sorte de marraine éloigné Monsieur. "

    Le blond regardait, la bouche béante, l'image de son gantelet, surpris de toutes ces informations que lui même ne connaissait pas forcément, en bégayant à moitié il demanda :

    " - Mais... Comment? Comment tu sais tout ça ? Et depuis quand tu fais des phrases aussi longues?

    - J'ai été programmé pour assimiler tout ce qui m'entoure. J'ai retenu quelques morceaux de conversations entre Madame Tempest et professeur Zigg. Juliet peut éventuellement confirmer."

    Toujours aussi surpris, Damon ne put ajouter un seul mot, il baissa son regard en direction de l'adolescent face à lui, attendant une quelconque réaction.



    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1226
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Weaponry Blue
    "Détrompez vous... Sur le terrain j'ai vu des choses, et croyez moi, certain sont prêt à plus que de perdre un bras pour avoir du pouvoir, et Eole à l'air d'en amener beaucoup. Je m'inquiète un peu pour votre sécurité si ils apprenaient que vous pouvez la refaire. Et peut être devriez vous faire de même."

    Les lèvres du jeune homme s'étirèrent en un sourire empreint d'amertume.

    "Ça je le sais bien. J'aurais sacrifier bien plus qu'un bras pour avoir EOLE un peu plus tôt." dit-il avant de pouvoir s'en empêcher.

    C'était une admission importante pour lui. L'admission de quelque chose qui lui avait pesé sur la conscience depuis qu'il avait acquis le bras bleu. S'il avait été en possession d'EOLE ce fameux jour trois années auparavant, il aurait pu sauver sa famille. Il aurait payer n'importe quel prix pour cela.

    "Pour l'arme faite à votre guise. Vous êtes l'expert." termina Damon après un instant de silence.

    Zéphyr hocha la tête, expression sombre. Il ne s'amusa même pas de la réaction exagéré du soldat au départ du robot ménager. Il se contenta de regarder le pistolet d'un œil morne et désintéressé.

    "Excusez moi... Les taupes de l'organisation ont failli me coûter la vie plusieurs fois ces derniers temps, et maintenant que certain s'intéresse à ce que vous détenez... Enfin vous comprenez non?"

    "Plus que tu ne le crois." lâcha Zéphyr d'un ton laconique.

    La conversation lui pesait soudain. Elle avait prit une tournure qu'il aurait préféré éviter et des souvenirs remontait à la surface de son esprit, assombrissant son humeur encore davantage.

    Ces ruminements noirs furent interrompus par une exclamation de Damon, aussi soudaine qu'inattendue.

    "Je sais où j'ai entendu parler de Gale!" s'écria-t-il.

    Wilson choisit ce moment pour réapparaitre et ajouter son grain de sel.

    "Monsieur, Tempest."

    La mention de sa sœur eut un effet instantané sur Zéphyr. Beaucoup plus alerte qu'il ne l'avait été un instant plutôt, il fronça les sourcils en observant ses deux invités.

    "Agent spécial, je vais synthétiser les informations. Madame Tempest dont j'ai vu une photo dans la maison, est un jour passé à l'orphelinat où se trouvait Damon. Elle l'a remarqué car il était blessé de partout, il passait son temps à se battre pour aider les plus jeunes mais ne gagnait pas toujours. Gale travaillait avec le père adoptif de Damon, Henrique, qui lui fit part de son envie de faire une dernière action bien, qui l’engagerait, je ne rentre pas dans les détails. Gale en parla à Tempest, qui lui recommanda d'adopter cet enfant, l'adoption pour l'action bénéfique, Damon pour qu'il survive à l'orphelinat. Elle passa de temps en temps voir comment évoluer le jeune garçon, une sorte de marraine éloigné Monsieur. " la longue tirade de l'IA s'interrompit, donnant à Zéphyr assez de temps pour assimiler ces informations.

    Il entendit vaguement les paroles échangés par Damon et l'IA mais n'y prêta pas attention. Les informations donnés par Wilson tourbillonnaient dans son esprit tentant de faire sens de ce passé dont il avait tout ignoré.

    "Vous connaissiez ma soeur?" dit-il enfin, regard allant de Damon à Wilson.

    Une pensée s'imposa soudain à lui. Peut-être qu'ils avaient des informations sur la mort de Gale et Tempest. Peut-être pas Damon. Mais Wilson au moins. Peut-être qu'il pourrait lui apprendre des choses sur lui, Zéphyr.

    "Est-ce que vous savez..." commença-t-il puis s'interrompit.

    Zéphyr se secoua intérieurement. Mais qu'est-ce qu'il faisait au juste? Il ne pouvait pas se mettre à demander des informations aussi importantes. En premier lieu il ne savait même pas s'il pouvait leur faire confiance. Il ne connaissait pas Damon et Wilson n'était ultimement qu'une machine. Ces informations avaient pu lui être données sans qu'elles soient véritables. Autant qu'il le sache, Damon pouvait être l'espion. Il pouvait être l'un de ceux qui avait participé à l'assassinat de Gale et Tempest.

    Il se fit brusquement plus froid, plus distant.

    "Oubliez-ça." dit-il en se retournant pour observer les résultats du scan.

    Discrètement il envoya à Juliet par le biais de son bracelet numérique l'ordre de vérifier que Wilson n'est pas tenté de relever des données dans la mémoire de l'ordinateur principale. Il ne pouvait pas se permettre de faire confiance aveuglément. A qui que ce soit.
    Code by Frosty Blue
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 620
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    La réaction ne se fit pas attendre :

    "Vous connaissiez ma soeur?"

    Connaître était un bien grand mot, il était trop jeune pour faire autre chose que survoler la personnalité de celle qui avait agi comme un ange gardien pour lui selon les dires de Wilson. Il se souvenait surtout d'elle comme une personne gentille et qui prêtait attention à ce qui l'entourait.Il n'était pas au courant de que venait d'énoncer Wilson, il aurait aimé la remercier maintenant qu'il était assez grand pour comprendre la portée de ses gestes.
    Cependant le blond s'apprêtait à répondre, lorsque Zéphyr lui coupa la parole :

    "Est-ce que vous savez..."

    Oui? Est ce que Damon sait quoi?
    Sur un ton beaucoup plus froid que sa première réaction, l'agent spécial termina par :

    "Oubliez-ça."

    Pourquoi ce changement si radical d'humeur? Après une révélation inattendu le blondinet se serait attendu à faire des échanges plutôt normaux, voir banals et pas un renfermement aussi soudain. Cette réaction étrange le choqua presque autant que leur connaissance commune. Doucement, il croisa les bras sur son torse et s'adressa à celui qui lui tournait le dos pour travailler de nouveau.

    " - Est ce que ça va?"

    Cette question était posé sur un ton amical, il tentait de faire le premier pas vers cet inconnu sans vouloir le brusquer, mais tout un tas de question avait surgi. Il voulait en apprendre plus sur une des personnes qui l'avait vu grandir ! Était ce une curiosité trop flagrante ou bien de l'égoïsme? L'orphelin ne savait pas exactement, mais il questionna son interlocuteur :

    " - Vous ne voulez pas me parler de votre sœur? J'aurais aimé en savoir plus sur elle... J'étais loin de m'imaginer que c'était grâce à elle que je suis sorti de mon orphelinat, je pensais juste que c'était une amie d'Henrique."

    Oui c'était maladroit pour que l'adolescent s'ouvre, mais Damon avait besoin de savoir qui elle était véritablement. Il ne pouvait pas s'adresser à elle directement, selon son père adoptif un accident de voiture l'avait prise trop tôt, mais ce que le soldat ne savait pas, c'est qu'il était bien loin de la vérité qu'on lui avait caché. Le tempérament pacifique et gentil du professeur Zigg...
    Soudain le gantelet W.I.L.S.O.N s'illumina de nouveau, l'IA était revenu dans son "ordinateur", si on pouvait le dire ainsi. Le blond n'y prêta pas attention jusqu'au moment où la voix robotique si familière brisa le silence de ce laboratoire :

    " - Monsieur. L'agent spécial cache quelque chose. Juliet a tenté de me bloquer sur les serveurs."

    Que? Alors là tout était bien différent de la première idée de conversation banales à laquelle il c'était attendu. Discrètement, il écarta son bras de manière à attraper son arme rapidement si le besoin s'en faisait sentir mais quelque chose clochait, il ne comprenait pas ce qui était en train de se passer. Il était venu pour faire analyser une arme, par hasard ils se sont rendus compte qu'ils avaient une "amie" commune et maintenant il se sentait menacé? Il lui fallait plus d'explications. Son impulsivité prenant le dessus sur les bonnes manières, il tutoya l'agent spécial de l'armée :

    " - Zéphyr, dis moi que c'est un malentendu."

    L'idée de la taupe lui revint à l'esprit, Zéphyr serait le soldat qui les mettait en danger à chaque opération? Non, le blond n'était pas non plus très malin mais si bloqué Wilson était un plan pour l'éliminer parce qu'il se rapprochait trop de la vérité était un plan, il était plus que foireux, surtout vu que l'hypothétique agresseur possédait Eole. Une petite attaque alors qu'il avait le dos tourné aurait était suffisant, alors pourquoi? Le matricule 212 devait en avoir le cœur net. Son arme n'était pas dégainée, mais il c'était emparé de la crosse cette fois-ci, et fixait d'un regard dur le jeune homme :

    " - C'est toi leur complice? ..."

    Même avec cette question, et ce doute subsistant, le blond avait déjà un plan d'attaque. Wilson se préparait à devenir un dispositif IEM, en espérant que Damon tienne jusque là, et si l'impulsion n’arrêtait pas Eole, elle aurait moins le mérite de neutraliser Juliet et ses robots, ou les plonger dans le noir pour que le soldat puisse s'échapper... Mais intérieurement, il croisait les doigts pour ne pas en arriver là. Putain, le frère de Tempest quoi.



    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1226
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Weaponry Blue
    "Est ce que ça va?"

    Zéphyr serra les dents et garda le silence. Bien sur que ça allait. Qu'est-ce qu'il se figurait? Que Zéphyr allait craquer à cause d'une petite conversation minable?

    "Vous ne voulez pas me parler de votre sœur? J'aurais aimé en savoir plus sur elle... J'étais loin de m'imaginer que c'était grâce à elle que je suis sorti de mon orphelinat, je pensais juste que c'était une amie d'Henrique."

    Ce fut la goutte qui fit déborder le vase. La plupart des gens avait tendance à l'oublier mais Zéphyr était un adolescent et comme tout ceux de son âge il arrivait qu'il perde le contrôle de ses émotions.

    "Je ne vois pas ce que je pourrai te dire sur elle que tu ne sais pas déjà!" dit-il d'un ton cinglant. "Il semblerait que tu la connaissais beaucoup mieux que moi!"

    Alors que les mots quittaient ces lèvres la soudaine réalisation qu'il était jaloux de Damon le frappa. Effectivement, il ressentait une certaine frustration à savoir qu'un parfait inconnu avait côtoyer sa propre sœur plus longtemps que lui et la connaissait peut-être mieux que lui.

    Il serra les poings refusant obstinément de se retourner pour regarder le soldat en face.

    "Monsieur. L'agent spécial cache quelque chose. Juliet a tenté de me bloquer sur les serveurs." annonça soudain la voix robotique de Wilson.

    Cette fois Zéphyr fit volte-face jetant un regard noir au soldat.

    "Zéphyr, dis moi que c'est un malentendu." dit le blond.

    Les pupilles du jeune homme se rétrécirent sous l'effet de la colère. Alors comme ça il n'avait même pas le droit de protéger sa vie privée. Ce Damon Zigg se figurait-il qu'il pouvait simplement valser chez lui et récupérer toutes les informations qui l'intéressaient? Pour qui se prenait-il?

    "C'est toi leur complice? ..." demanda Damon.

    Zéphyr en resta interloqué quelques instants puis un rire court et dur lui échappa.

    "Leur complice?"

    Il posa un regard de dégout profond sur l'invité désormais indésirable.

    "Ce ne serait pas plutôt toi l'espion? Tu pensais vraiment pouvoir t'inviter et profiter du fait que j'ai laissé ton IA utiliser mes écrans pour pirater mon serveur?" cracha-t-il avec venin. "C'est mal me connaitre."

    Inconsciemment, il se mit en garde, son bras virant au bleu, prêt à l'emploi.

    "Quoi qu'il en soit je vais te dire une chose pour qu'on soit au clair tous les deux. Je déteste que des amateurs tentent de copier mon travail, je déteste les gens qui essayent de profiter de moi, et je déteste les traîtres." siffla-t-il. "Et il vaudrait mieux pour toi que tu ne sois aucun des trois."
    Code by Frosty Blue
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 620
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    "Je ne vois pas ce que je pourrai te dire sur elle que tu ne sais pas déjà! Il semblerait que tu la connaissais beaucoup mieux que moi!"

    A partir de ce moment, le jeune blondinet avait senti la frustration de Zéphyr, bien qu'il n'en comprenait pas réellement la cause, sans oublier qu'il ne saisissait pas comment un inconnu de la famille était capable de mieux connaître Tempest que son propre frère. A vrai dire, il n'avait pas cherché à comprendre plus que ça étant donné que la situation dérapait de plus en plus...
    Suite à ses interrogations et ses craintes, Damon s'attendait à une quelconque réaction, mais certainement pas à rire aussi court soit il. Lui était toujours crispé, prêt à dégainer s'il le devait.


    "Leur complice?"


    Cette réponse ne convenait guère au soldat. Il encaissa le regard que lui porta l'agent spécial sans broncher, le sien était devenu sévère. Il ne voulait pas s'amuser à jouer aux énigmes, et il envisageait toutes les possibilités qui lui restait.

    "Ce ne serait pas plutôt toi l'espion? Tu pensais vraiment pouvoir t'inviter et profiter du fait que j'ai laissé ton IA utiliser mes écrans pour pirater mon serveur? C'est mal me connaitre."

    Il s'empêcha d'ajouter avant que Damon ne puisse se défendre, ni exprimer son point de vue, et sur un ton bien loin de l'amabilité :

    "Quoi qu'il en soit je vais te dire une chose pour qu'on soit au clair tous les deux. Je déteste que des amateurs tentent de copier mon travail, je déteste les gens qui essayent de profiter de moi, et je déteste les traîtres. Et il vaudrait mieux pour toi que tu ne sois aucun des trois."

    La situation dégénérait complètement désormais, Zéphyr avait allumé son bras, il c'était mis en position de garde, non il cherchait sérieusement le combat?
    Connaissant mal Eole, le blond préféra faire un pas de recul pour garder une distance de sécurité non négligeable, dans le seul et unique but d'anticiper les réactions de l'adolescent qui le fixait. Cependant ce qu'il venait de dire ne laissa pas l'orphelin de marbre. Sur un ton maîtrisé pour ne pas dégager encore plus d'animosité, il déclara :

    " - Moi un espion? J'ai failli me faire exploser par le truc que tu as mis dans ton scanner. Tu me crois assez malin pour avoir trouvé un complice idiot, lui avoir donné cette arme, mis en scène une opération militaire qui a failli devenir un fiasco et me faire ça moi même à la tête dans le seul et unique but de venir glaner sans aucune discrétion quelques informations sur toi ? Et bien c'est mal me connaître aussi."

    Oui, Damon n'était pas l'homme le plus malin de la cité, il le savait, sauf que d'habitude il évitait de le signaler sous tout les toits une des principales raisons pour lesquelles il n'est bon que sur le terrain et complètement inutile en amont. Il n'avait rien d'un stratège, il n'avait rien d'un meneur d'hommes.

    " - En plus, si tu n'es pas la taupe pourquoi te mettre en garde? Si on est dans le même camp tu n'as aucune raison de me menacer !"

    Pour lui montrer, le blond lâcha son arme et remis sa main devant, il ne se mit pas en garde pour un combat, il resta totalement neutre. A moins que cet agent spécial soit un acteur né, sa réaction ne semblait pas joué, le soldat avait été convaincu par l'énervement de son interlocuteur. Et de toute façon si il se trompait, il avait signer son arrête de mort, quoi que son gantelet restait une variable importante de l'équation, mais là n'était pas la question.
    Il regarda l'ado droit dans les yeux, il n'avait que quelques années de plus seulement, il guettait dans son regard une quelconque réponse, aussi dure soit elle, avant de parler de W.I.L.S.O.N :

    " - Je suis nul en informatique, mais Wilson est en dehors de tes systèmes je me trompe? C'est lui qui m'a dit de venir te voir toi, alors si tu es d'accord, on va se calmer et regarder pourquoi ? Ça te va?"

    Si Zéphyr était particulièrement entêté, il ne serait surement pas calmé, et la situation n'irait pas en s'améliorant, mais le soldat se devait d'être honnête. Il n'avait aucune idée de ce que WIlson avait fait ou voulait faire, ni pourquoi il avait choisi cet Agent en particulier, mais le lien qu'avaient les militaires à propos de Tempest ne devait pas être le fruit du hasard, l'IA avait forcémment mijotait quelque chose.
    Maintenant, Damon en était persuadé. Wilson cachait tout un tas de secret et était beaucoup plus développé que dans l'imagination de son propriétaire. Professeur Zigg, qu'êtes vous parvenu à créer?



    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1226
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Weaponry Blue
    "Moi un espion? J'ai failli me faire exploser par le truc que tu as mis dans ton scanner. Tu me crois assez malin pour avoir trouvé un complice idiot, lui avoir donné cette arme, mis en scène une opération militaire qui a failli devenir un fiasco et me faire ça moi même à la tête dans le seul et unique but de venir glaner sans aucune discrétion quelques informations sur toi ? Et bien c'est mal me connaître aussi."

    Zéphyr écouta la tirade de l'homme, stoïque. Certes il paraissait sincère, mais une vie passée à se demander qui serait la prochaine personne à le trahir ne lui permettait pas de se détendre si facilement. Il n'avait aucune raison de croire le soldat et tant que ce serait le cas, il se tiendrai prêt à protéger sa vie et ses recherches, quel qu'en soit le cout.

    "En plus, si tu n'es pas la taupe pourquoi te mettre en garde? Si on est dans le même camp tu n'as aucune raison de me menacer !"

    Et la raison pour laquelle ils se trouvaient dans cette situation était parce qu'ils ne savaient pas s'ils étaient dans le même camp! Il était con ou il faisait exprès?

    Quelle que soit les performances mentales de son interlocuteur, ce qu'il fit ensuite eut le mérite de surprendre Zéphyr. Il lâcha son arme. Alors certes, le corps d'un bon soldat était la meilleure arme qu'il puisse posséder mais tout de même.

    "Je suis nul en informatique, mais Wilson est en dehors de tes systèmes je me trompe? C'est lui qui m'a dit de venir te voir toi, alors si tu es d'accord, on va se calmer et regarder pourquoi ? Ça te va?" dit le soldat regard rivé dans celui du jeune homme.

    Zéphyr jeta un œil sceptique au gantelet puis força son bras à reprendre un semblant de normalité. C'était donc Wilson qui avait demandé à le voir. Pour être honnête il ne savait pas quoi penser de cette information. Surtout que selon les paroles de Damon, il ne comprenait lui-même pas tout ce qui passait par l'intelligence artificielle du gantelet.

    "J'ai pour principe de ne pas faire confiance à une technologie que je ne comprends pas." et donc incapable de maitriser, mais il valait mieux garder cette dernière information pour lui. "Tant que je ne suis pas absolument sur que Wilson ne présente aucun danger pour moi, je vais devoir lui interdire l'accès à mes serveurs."  

    De nombreux secrets d'états reposait dans ces serveurs et il était hors de questions de les mettre en danger. Mais s'il était honnête avec lui-même, encore plus que ces secrets d'états, il y avait un dossier dont il refusait catégoriquement que l'on découvre l'existence. Un dossier portant le nom de Caïn Wagner.

    Zéphyr darda un regard empli d'hostilité contenue sur son invité.

    "Maintenant, j'aimerais entendre les raisons pour lesquels Wilson a demandé à venir ici. Et je préfère vous prévenir tout de suite que si la raison ne me convient pas ou est incomplète ce sont vos vies qui seront en danger."
    Code by Frosty Blue


    HRP:
    Désolé, pour l'attente ^^
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 620
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    "J'ai pour principe de ne pas faire confiance à une technologie que je ne comprends pas. Tant que je ne suis pas absolument sur que Wilson ne présente aucun danger pour moi, je vais devoir lui interdire l'accès à mes serveurs. Maintenant, j'aimerais entendre les raisons pour lesquels Wilson a demandé à venir ici. Et je préfère vous prévenir tout de suite que si la raison ne me convient pas ou est incomplète ce sont vos vies qui seront en danger."

    Bon, le ton était donné. Ces deux là n'allaient surement pas devenir les meilleurs amis suite à cette conversation. Ce serait même le contraire probablement.
    Le blond hocha la tête.

    " - Je comprends pour Wilson."

    Pour la suite, Damon posa son bras avec le gantelet sur la table. Il essaya de garder une expression neutre, mais lui même ne parvenait pas à savoir ce que l'IA allait dire, il en savait fichtrement rien alors que ce gantelet venait de le mettre dans une situation bien déplaisante. Il regarda de nouveau l'agent spécial au moment où la voix robotique s'éleva dans la pièce.

    " -Monsieur. Navré de cette désagréable surprise, j'aurais dû vous informer avant.

    - On s'en fiche, c'est pas l'heure des excuses !"

    Damon s'emportait, il voulait savoir, il avait besoin de savoir ! Mais Wilson, sur qui il a toujours compté, à qui il a toujours fait confiance alors que ce n'est qu'une machine dont il ne connaît ni ne maîtrise l'étendu, lui cachait quelque chose et n'avait pas fait part de ses intentions. Il n'avait même jamais pensé que cet assemblage de fer à son poignet ferait des choses de son propre chef, enfin quelque chose sans prévenir son propriétaire.

    " - Tempest n'a pas été tué dans un banal accident de voiture comme on vous l'a raconté Monsieur. Je suppose que c'était pour vous laissez en dehors de quelque chose, mais j'avais besoin de plus d'informations avant de pouvoir vous en parlez. En cherchant dans les noms d'agents spéciaux, j'ai trouvé le lien de parenté. C'était pour moi le moyen le plus sûr d'obtenir ce que je cherchais, en plus d'obtenir vos informations sur ce prototype meurtrier."

    Le visage du matricule 212 se décomposa, le choc était énorme pour le jeune soldat. Il ne prêtait même plus attention à Zéphyr pourtant présent dans la même pièce et toujours aussi menaçant. A vrai dire, il ne savait plus quoi penser. Tout défilait à deux mille à l'heure dans sa tête sans que rien ne persiste.

    " - Que... Quoi?"

    Voilà les premiers mots qu'il prononça. Elle était morte quand il était jeune, il ne comprenait pas l'intérêt de lui avoir menti à ce sujet. Il ne comprenait pas ce qu'avait fait Henrique, la raison de ce choix. Pour résumer son état émotionnel, il était perdu. L'énorme prise d'initiative de W.I.L.S.O.N sur ce coup ne venait pas lui faciliter la tâche.
    Machinalement il passa sa main dans ses cheveux en baissant son regard.

    " - Je ne comprends pas... Pourquoi?"


    Il ferma les yeux et inspira. Une vaine tentative de reprendre le contrôle de ses pensées, de redevenir un semblant logique.
    Croisant de nouveaux les yeux de l'adolescent, le policier énonça simplement :

    " - Je ne sais pas quoi dire... Je ne sais pas si c'est une raison valide à vos yeux, mais si vous savez quelque chose, je vous en prie dites le moi."


    Cette insatiable curiosité était une grande part de son caractère, encore plus quand ça le concernait de près ou de loin. Mais son attitude avait été bouleversé, il avait complètement oublié que quelques minutes auparavant il était sur le point de se battre, il était loin d'être la personne qui tentait d'être amicale et sympathique, de calmer la situation. Désormais il était juste en quête d'information sur cette annonce tout aussi inattendue qu'imprévisible.



    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1226
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Weaponry Blue
    "Je ne sais pas quoi dire... Je ne sais pas si c'est une raison valide à vos yeux, mais si vous savez quelque chose, je vous en prie dites le moi."

    Lui dire? Lui dire quoi au juste? "Bonjour, je suis le petit frère adoptif de Tempest qui a très certainement été tué à cause de moi!" Ah oui! Il voyait comment le soldat pourrait bien le prendre. Ou peut-être serait-il intéressé par les détails morbides des circonstances exactes de la mort des jumeaux Shrapnel. En ce cas il avait la bonne adresse: Zéphyr était très bien placé pour lui raconter très précisément la scène, de la couleur menaçante des flammes jusqu'à l'odeur suffocante de chair en train de bruler.

    Alors que ces pensées furieuses tourbillonnaient dans son esprit agité, les traits de l’adolescent étaient déformés par une rage peu commune. Sa pâleur n'était que le premier indice de la violence de ses réflexions. Et encore, il doutait que ses traits tendus puissent révéler l'intégralité de ses sentiments sur la question.

    Cet homme dont il ignorait même l'existence jusqu'à ce qu'il se présente à la porte, avait valsé dans sa vie apportant avec lui des questions sur des évènements qui avaient hanté Zéphyr pendant des années. Qui le hantaient toujours.

    Il se figurait quoi cet abruti? Que Zéphyr avait tourné la page? Ce n'était pas le cas. La douleur physique d'avoir perdu un bras n'avait été qu'une partie infime du gouffre de souffrance dans lequel il avait été plongé ce jour-là. La communauté scientifique se figurait peut-être qu'il était un génie d'une intelligence rare mais ce n'était pas le cas. La vérité c'est que les flammes lui avaient tout prit. Sa seule famille, oui. Mais pas seulement. Elles lui avaient prit sa raison de vivre, son amour, son sommeil, ses larmes, jusqu'à sa volonté de survivre. Pendant des semaines il n'avait pas été plus qu'une coquille vide. Et cette coquille devait être remplie. Quoi de mieux pour cela que de se plonger corps et âme dans les recherches commencées par son frère?

    "Zéphyr?" la voix inquiète de l'IA l'obligea à se reprendre. "Zéphyr, tu dois absolument te calmer!"  

    Le ton de l'IA, quasiment hystérique à ce stade, le ramena à la réalité et il se rendit compte immédiatement que ses émotions semblaient influencer son bras. Sauf que ce n'était plus que son bras qui était concerné. Il ne savait pas comment cela pouvait être possible mais la teinte bleuté d'EOLE s'était étendue au delà de son épaule, s'emparant d'une partie de son torse. Il se força à respirer calmement et fut rassuré de voir sa peau reprendre une teinte plus proche de la normale.

    Une fois qu'il se sentit à nouveau maître de ses émotions, il tourna un regard dur vers l'invité indésirable.

    "Je n'apprécie absolument pas cette invasion de ma vie privée mais puisque apparemment tu ne seras satisfait que lorsque je serais complètement hors de moi je vais te dire ce qui s'est passé ce jour-là." siffla-t-il avec haine. "Une bombe à fait son chemin jusque dans notre maison et à tout emporter avec elle. Tempest, Gale et mon bras. Et pour être honnête, puisque tu semble aimer la franchise, j'aurais préféré qu'elle m'emporte avec eux!"
    Code by Frosty Blue
    Damon Zigg
    avatar

    Citadin
    Arme : Famas perfectionné et gantelet W.I.L.S.O.N
    Messages : 620
    Age : 23
    Date d'inscription : 29/06/2014

    Damon était colérique, il le savait, son entêtement le menait à des réactions exagérées la plupart du temps, souvent en le mettant en colère, mais face à lui se trouvait tout autre chose. Il n'avait que très peu de mots pour décrire l'émotion que dégageait le jeune homme face à lui. Haine et fureur.
    Le blond se sentait déjà menacé, mais voyant le bras de son interlocuteur s'allumer de ce bleu surnaturel il arrêta simplement de réfléchir. Par pur réflexe dû à des heures et des heures d'entraînement sa main vint se crisper une nouvelle fois autour de son pistolet, il avait même enlevé la sécurité. Qu'importe qui pouvait être cet agent spécial, il était hors de question que le soldat se laisse déchiqueter par cette colère noire sans se défendre, et malgré l'avantage technologique de son adversaire, le matricule 212 avait avec lui beaucoup plus d'expériences des combats.
    Tout comme sa main, sa bouche se crispa, il observait le scientifique plongeant dans sa colère tout en réfléchissant à la meilleure option pour lui, mais une voix qui ne lui était pas destiné lui remit les pieds sur terre.

    "Zéphyr, tu dois absolument te calmer!"


    A ce moment, l'agent spécial commença à se calmer ? Et Damon réalisa, ils n'étaient pas si différents après tout. Aucun des deux ne parvenait à être maître de leur émotions, était ce dû à leur jeunesse? Quoi qu'il en était, il resta légèrement perturbé par les minutes qui précédaient ce "retour à la plus ou moins normal". Un duel à mort avait failli se déclencher entre deux personnes du même camp, fichu caractère. Il aurait dû envoyer un Lieutenant au lieu de se déplacer lui même.
    De plus une partie de lui en voulait énormément à son gantelet qu'il fixa d'un regard dur et sévère. Tout était parti de son IA, il allait avoir une longue discussion avec ces lignes de codes lorsqu'il sera enfin chez lui, loin de tout.
    Finalement Zéphyr, toujours aussi amicalement annonça les phrases suivantes :

    "Je n'apprécie absolument pas cette invasion de ma vie privée mais puisque apparemment tu ne seras satisfait que lorsque je serais complètement hors de moi je vais te dire ce qui s'est passé ce jour-là. Une bombe à fait son chemin jusque dans notre maison et à tout emporter avec elle. Tempest, Gale et mon bras. Et pour être honnête, puisque tu semble aimer la franchise, j'aurais préféré qu'elle m'emporte avec eux!"

    L'esprit de l'orphelin se scinda en deux.
    La première partie fut choquée par cette révélation. Tempest avait donc était assassiné... Pour quelles raisons? Pourquoi ? Comment ? Qui? Bordel.
    La deuxième eu une réaction plus humaine, elle avait réalisé. Damon était un jeune homme mais face à lui se trouvait un adolescent, un adolescent traumatisé et abattu, ça se sentait avec les mots qu'il utilisait et le poids qu'ils avaient, ils étaient réfléchi et bien choisis. Ce n'était pas une réaction coup de tête à la rupture de son couple de deux semaines, bien loin de là.
    C'est cette partie qui prit le dessus, et lui fit perdre tout ses moyens. Leur parcours avaient étaient similaires en plusieurs points, mais contrairement à lui, Zéphyr n'avait pas l'air d'avoir trouvé d'objectif et de but, il ne semblait pas avoir réussi à se reconstruire. Il comprenait ce que ressentait l'adolescent, mais il ne trouvait pas les mots pour décrire ses sentiments. Alors il décida de se confier à son tour, c'était probablement stupide mais la situation avait changé du tout au tout désormais.

    " Je ne savais pas, je suis désolé. Je n'ai jamais connu mes parents, mes parents adoptifs ont été assassinés eux aussi, alors si j'avais su... Je... Je n'aurais pas agi comme ça tout simplement."

    Cette confession était ridicule. Le soldat était ridicule. Ridicule, mais il continua sur sa lancée :

    "J'ai longtemps était seul et perdu derrière, alors je te comprends totalement. D'ailleurs toute ma vie a tourné autour de cet évènement jusqu'ici. J'ai rejoint l'armée par idée de vengeance au début. Mais finalement je le fais pour honorer la mémoire de l'homme qui m'a élevé, et porter ses idéaux. A ma manière. Est ce bien ou pas? Je sais pas, et je m'en fiche."

    Le matricule 212 baissa les yeux. Il n'arrivait pas à exprimer clairement ce qu'il voulait dire, il n'aimait pas parler de tout son passé, ses raisons etc... Il inspira finalement un grand coup pour conclure, lâchant enfin son arme toujours dissimulé.

    "Bon. Tout ça on s'en fout. Je voulais juste dire que si un jour tu as l'impression que je peux t'aider pour quoi que ce soit... N'hésite pas."

    Cependant l'orphelin n'était pas dupe. Il se doutait bien qu'en quelques secondes, le scientifique n'allait pas passer de la haine à la gentillesse. C'est pour cette raison qu'il se leva et annonça :

    " Garde ça en tête. Mais je ne vais pas rester plus longtemps aujourd'hui. J'ai fais assez de conneries. Pour en revenir à la raison de ma venue, quand tu auras tout ce que tu veux, envoie le directement au lieutenant de la police militaire, mon rôle s'arrête là."

    Damon redevenait peu à peu le soldat professionnel, mais une nouvelle détermination germait dans son esprit, il ne dit pas un seul mot à ce sujet, mais peut être que son regard le trahissait. Il allait comprendre ce qui était arrivé à Tempest, et il allait faire payer les coupables, mais il allait déjà questionner Wilson qui semblait bien au courant.




    Yenene Elkidyr
    avatar

    Nanoqin
    Messages : 1226
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014


    Weaponry Blue
    A peine eut-il terminé de prononcer ces paroles enflammées que Zéphyr se rendit soudain compte de l'irrégularité de la situation. Même en prenant l'instabilité hormonale d'un adolescent engendrant des sautes d'humeur et des accès de colère disproportionné, son attitude depuis un certain temps lui paraissait soudain beaucoup trop hostile. Pourquoi s'était-il tant énervé? Son passé était une chose, mais de là à être autant sur la défensive...

    "Je ne savais pas, je suis désolé. Je n'ai jamais connu mes parents, mes parents adoptifs ont été assassinés eux aussi, alors si j'avais su... Je... Je n'aurais pas agi comme ça tout simplement."

    Les excuses sincères de Damon eurent l'effet d'une douche froide. Etait-il donc si immature qu'il ne pouvait pas se comporter aussi dignement que le soldat?

    ""J'ai longtemps était seul et perdu derrière, alors je te comprends totalement. D'ailleurs toute ma vie a tourné autour de cet évènement jusqu'ici. J'ai rejoint l'armée par idée de vengeance au début. Mais finalement je le fais pour honorer la mémoire de l'homme qui m'a élevé, et porter ses idéaux. A ma manière. Est ce bien ou pas? Je sais pas, et je m'en fiche."

    Tout en écoutant les paroles du soldat, Zéphyr inspirait profondément, obligeant son cœur à reprendre un rythme normale, et gardant une part de son attention sur Éole. Quelque chose clochait. Et il devait se reprendre avant qu'il ne perde le contrôle de la situation.

    "Bon. Tout ça on s'en fout. Je voulais juste dire que si un jour tu as l'impression que je peux t'aider pour quoi que ce soit... N'hésite pas."

    Une boule de regret s'installa dans la gorge de l'adolescent. Plutôt que d'être si protecteur de son dossier secret, il aurait pu en faire part à Damon. L'armée avait surement des informations sur Caïn Wagner auquel il n'avait pas accès. Il ne restait plus qu'à espérer qu'il n'avait pas complètement griller ses chances d'entretenir de bonnes relations avec le filleul de sa sœur.

    "Garde ça en tête. Mais je ne vais pas rester plus longtemps aujourd'hui. J'ai fais assez de conneries. Pour en revenir à la raison de ma venue, quand tu auras tout ce que tu veux, envoie le directement au lieutenant de la police militaire, mon rôle s'arrête là."

    Zéphyr ferma les yeux un instant avant de lâcher un soupir. Il aimerait s'excuser platement et convier le soldat à rester un peu plus longtemps mais la situation exigeait malheureusement qu'il soit laissé seul.

    "C'est moi qui devrais m'excuser pour mon comportement." admit-il, baissant le regard un bref instant avant de le relever pour regarder son interlocuteur droit dans les yeux.

    Il fut surpris par la détermination qu'il put y lire. Ce constat le fit sourire avant que son visage ne retombe dans la gravité, son regard s'assombrissant.

    "Je suis désolé que tu ais du me voir dans cet état. En ce qui concerne l'arme que tu m'as apporté j'enverrai mes rapports au plus tôt à tes supérieurs. Je t'enverrais une copie. Nous devons malheureusement considérer que d'autres copies surgissent sur le terrain. Je suis sur que les informations que je pourrais tirer de ce spécimen te seront utiles. En ce qui concerne Tempest..."

    En parlant, Zéphyr s'était retourné vers le scanner et se tenait désormais dos au soldat.
    Celui-ci ne pu donc pas le voir serrer les dents alors qu'il prenait sa décision.

    "Je t'enverrai ce que je sais. Mais ne t'attends pas à grand-chose." lacha-t-il enfin.

    Il inspira profondément et repris un ton plus professionnel.

    "Pour le moment je vais devoir te demander de partir. Je dois..." il regarda son bras avec une soudaine appréhension. "Je dois conduire quelques tests de toute urgence."

    Il releva alors le regard vers Damon et lui tendit la main, espérant que le soldat pourrait voir sa sincérité.

    "Je te prie d'accepter mes excuses et j'espère que tu accepteras que l'on se rencontre à nouveau. Il n'y a pas d'excuses pour mon comportement aujourd'hui et je ne vais pas essayer de t'en donner mais..." il se racla la gorge un peu gêné. "Si tu pouvais mettre ça sur le compte du surmenage je t'en serais très reconnaissant."

    Ce fut à Juliet qu'il s'adressa ensuite.

    "Raccompagne donc ces messieurs à la porte, Juliet. Et lance le programme d'urgence s'il-te-plaît."

    "Le sous-sol est activé." dit la voix de l'IA quelques instants plus tard, puis elle apparut sur l'un des écrans de la pièce un grand sourire aux lèvres. "Damon, Wilson, je vous raccompagne?"  

    Zéphyr les regarda s'éloigner, son esprit déjà agité par de multiples questions, une main agrippant la toile de son t-shirt au dessus de sa poitrine. Dès que ses invités furent hors de son champ de vision il se précipita vers l’ascenseur descendant vers le sous-sol et s'y engouffra. Cette progression d'Eole était plus qu'inquiétant et il se devait de se demander si cela allait continuer...Et si c'était le cas, qu'adviendrait-il de lui?
    Code by Frosty Blue
    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 18:20