AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  
Ouvrir CB

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Rivalité n'est pas nécessairement hostilité.. Quoique... -Ying Mu'Shazi-

    Partagez
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    Allongée dans le sable, les mains derrière la tête, en croix, j'observe les étoiles qui brillent accompagné d'une magnifique lune. Une nuit vraiment superbe. Fraîche. Agréable. Un sourire sur mes lèvres rend mon visage moins dur. Plus calme. D'après Kane, quand j'ai ce sourire, je suis ravissante. Un rire ironique sortant de ma gorge casse le silence nuptial.

    Petit à petit, le sommeil m'emporte, je me sens tellement bien.. Mais ma nuit et agitée. Vraiment très agitée.

    Je marche dans le sable. La chaleur est très étouffante. Bizarrement étouffante. J'ai soif. Mais j'ai terminé ma gourde. J'ai soif. J’enchaîne les mirages d'Oasis. Je me sens faible. Très faible. Je tombe. L'air me manque. Le sable brûle ma peau. Pas un souffle de vent. Pas une goutte d'eau. Personne. Juste de longues dunes.. Sensation de fondre. Le cadavre de mon ami devient lourd. Viri'th... J'arrive pas à le laisser. Pourquoi tant d'attachement à cette bestiole.. Viri'th.. Le bleu de mon ami a tellement terni.. Il met impossible de le laisser.. Non.. Jamais.. Je ferme les yeux, me laissant rejoindre mon compagnon.

    -NON !

    Mon hurlement me fait sursauter comme une enfant. Je lève les yeux vers le ciel et comprends que j'ai passé la mâtinée à dormir. J'ai soif. Est-ce suite à mon rêve ou la douce chaleur du matin ? Je ne sais pas... Je bois un peu. Ça fait du bien. Je me lève doucement, retire le sable de mes vêtements. Le poids de mon Katana me rassure et je le sors. Sa couleur bleue reflète légèrement les rayons du soleil. Je passe un doigt sur la lame et ferme les yeux. Je commence à lever mon arme et entre dans une danse avec elle. Je la fais tourner au-dessus de ma tête, fendant l'air avec aisance. Tournant et virevoltant, je me laisse envahir par cet instant..J’accélère mes mouvements, me laissant porté. Je saute, et commence à me battre avec un homme invisible, que seule, je peux voir. C'est un soldat de l'armée. Qui me cherchait. Un soldat pas comme les autres. Un soldat armé d'une belle épée. Je suis calme et posée. Étant plus en train de danser que de me battre réellement, cherchant l'énergie de mon âme pour le combiné avec ma force physique. Mes gestes accélèrent encore quand j'ouvre les yeux et vois une ombre proche.Trop proche. Je m'arrête et l'observe. Il s'approche. Assez pour que vois sont propre Katana à sa ceinture. Les cheveux noirs de cet inconnu me fascinèrent un instant avant d'être surpris par le blanc de sa peau. Un citadin ? Non. Impossible.

    D'un regard farouche je l'observe avec curiosité. Un tout petit peu plus grand que moi, il est quand même bien formé. Une silhouette de quelqu'un d'agile et rapide. Un peu comme moi. Je souris et fait tourner mon katana sans le quitter des yeux. Provocatrice.
    Invité
    avatar

    Invité
    Invité

    Invité
    Invité
    Jun était comme une graine de sable parmi tant d’autre dans ces dunes de sables à pertes de vue. Il marchait sans réel but, laissant des traces de pas que la brise matinale effaçait de temps à autre. Cela faisait quelques temps qu’il piétinait le sable, allant toujours tout droit, à la recherche d’une quelconque distraction. Il fallait dire que sans Yue, la vie était beaucoup plus monotone qu’elle en avait l’aire. Il se voyait il y a encore quelques années, ou plutôt quelques siècles puisque beaucoup de temps était passé depuis le début du « sommeille », en train de jouer avec ce dernier dans le sable, à se chamailler, ou plus simplement à discuter.

    Jun ne vit pas vraiment le temps passer, et quand il songea à rentrer, le soleil, qui était à peine levé lors qu’il était partie, se trouvait désormais plus haut dans le ciel. Il fit alors demi-tour, ne voulant pas inquiéter les autres inutilement. Ce fut alors qu’il remarqua une silhouette au loin, à quelques mètres de lui. Il fronça les sourcils, et s’approcha de la mystérieuse personne. Il espérait vivement que ce ne soit pas une personne de la famille : ils s’inquiétaient souvent inutilement.

    Jun soupira de soulagement quand il fut assez proche pour dire que ce n’était pas une personne du clan, mais s’inquiéta lorsqu’il le remarqua. Une Favorite de la Gazelle ? Une Adoratrice du Scorpion ? Surement pas une Citadine : elle maniait le katana avec une trop grande fluidité, dansant avec un ennemi imaginaire. Elle s’arrête subitement, et se tourne vers le jeune homme : elle semble avoir remarqué sa présence. Il grimaça légèrement, non pas à cause de la différence de taille minime entre les deux jeunes gens, mais plutôt en remarquant que ses cheveux étaient presque aussi rouges que le sang.

    La jeune femme tourna son arme en sa direction, et Jun sortit le sien d’un geste souple, acceptant de croiser le fer avec cette dernière. Il était venu s’amuser, alors pourquoi pas ? Et puis, ce ne sera pas la première fois qu’il reviendra mal en point à la maison…Quoique ce n’était surement pas à cause d’un défi au katana. Mais bon, il était plutôt bon alors…Et puis cette personne avait titillé sa curiosité, alors pourquoi ne pas répondre à une proposition si gentiment proposée ? Et puis, il ne le regrettera pas, hein ? Ça, il n’en était pas si sûr.
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    Un sourire sadique étire mes lèvres lorsque l'homme sort son propre katana. Le calme que je ressens en lui me surprend un instant avant de comprendre que je suis aussi sereine que lui. Je lèche mes lèvres, les humidifiant ainsi et étudie à nouveau mon adversaire. Malgré le calme que j'avais ressenti un peu plus tôt, une lueur d’excitation brille dans son regard. C'est étrange d'avoir l'impression de se voir dans un miroir alors que "le miroir" est un inconnu.

    Je souris davantage, faisant tourner mon arme devant moi. Il a pu observer la façon de me battre, et donc m'étudier, j'imagine. Je continue de tourner mon katana de plus en plus vite tout en avançant lentement, lançant de temps en une volée de sable dans mon dos. Je ne cherche pas à l'impressionner ou quoi que se soit, seulement, dans mon état d'âme, j'étais joyeuse de pouvoir me confronter à un autre qui plus est ne faisant pas partie de mon clan. Je m'arrête à quelques mètres de lui et commence le combat en lançant mon arme vers sa hanche.

    Le bruit des lames qui s'entrechoque me fit frissonner de plaisir. Que j'aime ce bruit ! Kane et moi adorions croiser le fer ainsi et cet instant me rappelle les moments passés avec lui. Mon sourire n'ayant jamais quitté mon visage, la sensation de bien-être m'envahit. J'aime combattre. J'aime battre. J'aime gagner. Un combat amical comme celui-ci était le plus instructif. On apprend tellement de choses et le but n'est pas la mort.


    C'est alors que sa lame frôle mon bras, laissant une fine trace rouge un peu au-dessus de mon coude. Je me recule d'un pas et comprends que mon inattention m'a encore joué un tour. Je secoue la tête et souris avant de retourner dans l'action. Cet instant a duré une seconde, mais m'a permis de voir que l'homme souriait aussi, fier de m'avoir touché.

    Dans une pirouette rapide, je lui touche à mon tour son avant-bras avec le plat de ma lame avant de la tournée légèrement, afin de lui laisser la même marque sans risque de le blesser grièvement.
    Les égratignures ne sont que superficielles, mais je ne veux pas qu'il pense avoir l'avantage. Nous sommes à égalité et je m'amuse comme une enfant. Mon rival a l'air aussi enthousiaste que moi et le fait d'être à 1-1 le fit sourire et il accélère  le rythme que je suis avec facilité.
    Invité
    avatar

    Invité
    Invité

    Invité
    Invité
    La jeune femme faisait tourner sa lame, un étrange sourire aux lèvres. Si c'était pour faire peur à Jun, c'était définitivement raté. Ce n'était pas en voulant l’impressionner qu'il s'enfuirait, loin de là. Elle s'avança lentement, tournoyant de plus en plus rapidement son arme entre ses mains. Du sable s'envolait dans son dos, modifiant à peine le paysage composé de dunes. Si elle voulait distraire Jun, ce n'était pas la meilleure façon de s'y prendre. Ce dernier observait attentivement le Katana de son adversaire, et il vit, sans problème, la lame se diriger vers sa hanche. Il le para sans trop de difficulté.

    Le combat avait définitivement commencé.

    Les lames s'entrechoquèrent, et bientôt, un assortiment de tintement se fit entendre. Aucune des deux personnes présente ne voulait laissé l'autre remporter le duel. La femme avait toujours ce sourire sur son visage, ce sourire qui pouvait en faire frissonner plus d'un. Cette personne était dangereuse, c'était ce que n'importe qui aurait pensé - et c'était légitime. Elle aimait se battre, elle aimait gagner, cela se voyait dans ses yeux. D'une certaine manière, Jun aussi aimait combattre. Il aimait le maniement des lames, leurs noblesses ainsi que leurs beautés.

    S'avançant en avant, son katana avec lui, Jun laissa une légère coupure à son adversaire. Il sourit. Il était plutôt fière de son coup. Aussi tôt, la rousse répliqua, déchirant sa large veste. Dans son sciage, son katana avait également laissé une marque aussi rouge que celle qu'il avait donné, quelque instant plutôt.

    Ne voulant pas en rester là, Jun accéléra le rythme du combat. Sans difficulté, son adversaire suivit la cadence. Les mouvements s’enchainaient et aucun des deux ne prenaient l’avantage. Le duel traînait en longueur, et cela agaçait Jun autant que cela l'amusait. Au moins, la femme avait le mérite de lui en apprendre un peu plus sur l'art du combat des lames.

    Quelques mouvements de plus, et Jun laissa une autre marque sur le corps de la jeune femme, sur le haut de son bras cette fois-ci. Puis, à nouveau, les katana se croisèrent dans des bruits plus ou moins assourdissant. Jun reçut cet enchevêtrement de coup de lames une autre coupure. Toute aussi fine que la première, elle n'était pas très sérieuse, et c'était à peine si on pouvait voir le sang couler.

    Puis, les katanas se rencontraient à nouveau et tout recommençait. Un cycle se terminait, et un autre commençait. C'était sans fin. De loin, un simple passant pouvait croire avoir affaire à une danse. Une danse où chacun des protagonistes voulaient une seule chose: la victoire du combat.
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    Tel de flammes amicales, nous dansons. Lui et son élégance légère et puissante, moi et ma grâce sauvage et féline. Deux braises, deux courants d'air. L'un chaud aux allures masculines, l'autre froide avec une féminité à peine dévoilée. Deux lames semblables et pourtant tellement différentes. Une harmonie d'antithèse élégante et complémentaire. Dans un élan d'énergie malgré le combat qui dure encore, je me sens virevolter telle une buse autour de sa proie, mais je me sens aussi souris avec un aigle au-dessus d'à tête.
    Le combat dure en longueur. Le temps semble être arrêté.Je remercie d'être née adoratrice du scorpion. Ma fureur et ma hargne m'empêche de lâcher. Je ne me laisserais pas avoir par un homme qui ne fait pas partie de mon clan. Et je parle sans arrêter le combat.

    -Tu te bats bien; l'ami. Moi c'est Ilyria. Adoratrice du Scorpion. Tu sais, tu as de a chance. Tu as de la chance que je n'ai fichtrement pas envié de répandre le sang aujourd'hui.

    Je lui pique la joue de la pointe de ma lame. Une larme de sang perle. Je la regarde glisser avec fascination. D'un petit saut en arrière j'évite la sienne. Chaque minute qui passe dure une éternité. J'ignore combien de temps nous combattons, mais la faim me tiraille l'estomac. Je sais avoir connu pire niveau faim, lors de ma cérémonie, comme tous les gens de mon clan. J'ignore donc cette petite douleur que caractérise la faim.

    La morsure de la lame adverse me fait sursauter. Une traînée coule mes vêtements. Plus profonde que les autres, elle n'est que superficielle et je l'ignore. Dans une pirouette, je lui entaille la hanche. Enfin. Je pense lui entailler la hanche, car un choc de fer vient me parer. Les katanas se rencontrent à nouveau et je plonge mon regard dans celui de l'homme. Je lui souris de toutes mes dents avant de tournoyer une nouvelle fois et laisse enfin un filet de sang léger sur sa hanche. Encore une fois, aucunes des blessures donnée ne peut tuer l'autre. Nous restons, lui autant que moi, dans cette optique de ne pas se blesser mortellement.

    -On fait une trêve pour manger un bout ou on continue jusqu'à ce que mort s'en suive ?

    Je lui sourit tout en continuant le combat, un rythme légèrement plus bas que toute à l'heure.
    Invité
    avatar

    Invité
    Invité

    Invité
    Invité
    Depuis quelques minutes, ils faisaient que ça: danser. Le combat traînait en longueur. Jun, très patient, ne fut pas plus dérangé que cela. Seulement, la rousse n'était pas vraiment de cette avis. La patience ne faisait pas partie de ses qualités. Il sourit, sans vraiment savoir pourquoi. Dans un sens, elle ressemblait à une enfant. Aussi têtu qu'eux. Mais elle ne semblait pas avoir leurs innocences. Il frissonna. Sur quel genre de personne était-il tombé?

    La femme prit alors la parole, sans que le combat s'arrête pour autant. Ilyria. Adoratrice du Scorpion. Vraiment? Alors maintenant, il comprenait un peu mieux. Elle disait qu'il avait de la chance. Elle ne voulait pas faire couler le sang, aujourd'hui. Le sang? Est-ce que tout les gens, là bas, voulait du sang? Cela le glaça un peu. Inexplicablement, il lui fit un grand sourire, plutôt étrange.

    -Content d'être à ta hauteur, Ilyria. Je suis Jun, Fils du Serpent,
    se présenta-t-il à son tour.

    Jun dû rapidement écarter ses pensés pour ne pas se déconcentrer. L'Adoratrice du Scorpion réussit à faire couler une goute de sang sur ma joue. Il fronça les sourcils, presque étonné du comportement de la femme envers la blessure rouge vermeille. J’esquisse un mouvement de lame, histoire de lui rendre la pareil. Elle évite la première, mais la la deuxième. Elle réplique aussitôt, et se reprend à deux fois avant de m'entailler légèrement la hanche.

    Le soleil devient plus fort. Il était sans doute pas loin de midi, et le ventre de Jun le tirailla. La faim se fit sentir. Il fallait manger quelque chose. La femme pensa même s'arrêter pour manger. Elle partagea même sa pensée. Le rythme du duel fut alors un peu plus lent.

    -Pour manger, nous devrons nous cesser le combat, répondit le Fils du Serpent.

    Joignant ses mots à ses actes, il désarma Ilyria, entrainant la chut de son propre Katana dans le sable.

    -Maintenant, on peut manger.Dit Jun, souriant.

    Jun ramassa sa lame, et l'essuya avec un bout de tissu avec le plus grand soin, comme il en avait l'habitude. Il la rangea dans son fourreau, et observa Ilyria, s'attendant à un coup peu orthodoxe. Elle n'allait surement pas s'arrêter. C'était une Adoratrice du Scorpion.
    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 18:44