Agartha. Un désert, où cohabitaient nomades et sédentaires. Cependant l'assèchement progressif des oasis développa la cupidité des sédentaires qui se mirent en guerre les uns contre les autres. Les cités tombèrent une à une devant ce fléau jusqu'à ce qu'il ne reste que 1400. Les nomades quant à eux préférèrent éviter ces conflits en priant leur Divinité de leur accorder un sommeil de deux millénaires. Mais quand ils se réveillèrent, ils furent non seulement confrontés à des citadins beaucoup plus avancés technologiquement mais aussi à une hostilité tangible. Hostilité contre ces nomades ressurgit du passé mais aussi hostilité au sein même de la ville de 1400. Puis une nouvelle guerre éclata : la Révolution. Est venu à nouveau le temps du choix : se battre ou partir ? Ainsi naquit l’Exode, un mouvement rassemblant nomades et citoyens souhaitant fuir la guerre en partant par-delà les montagnes vers un territoire glacé où vit un peuple étrange.

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    A~ Pink that's Life || Alix Johnson (Abandonné)

    Partagez
    Maxine Frayer
    avatar

    Citadine
    Arme : Deux Katanas
    Messages : 167
    Date d'inscription : 30/06/2014


    FEAT. Alix Johnson le Savant.
    Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING △ 0000 mots.

    Nous voilà encore avec toi, la petite rose angélique, aujourd'hui, tu es de repos, tu n'en rates pas une pour aller voir celui qui passe sa journée à veiller sur toi. Enfin de façon discrète, on va dire que la construction de ton petit Rancker était surtout une excuse pour avoir un œil sur toi en toutes circonstances. Dans ton uniforme fait sur mesures, qui te donne une certaine classe, on ne va pas se mentir, tu arpentes les ruelles en route pour rejoindre Edward. Du haut de ton petit mètre soixante-cinq tu ne passes pas inaperçue avec ta tignasse rose bonbon et ton minois d'adolescente naïve. On se demande souvent si tu fais vraiment partie de l'Armée ou si tu es la secrétaire stagiaire du coin qui s'est trompée de bâtiment. Combien de fois on t'a demandé de porter des dossiers en croyant que tu es une employée de bureau. Malheureusement, tu aurais vraiment voulu que TJ vous rejoigne, c'est rare que vous vous retrouviez tous les trois comme avant. Mais soit, tu n'es pas du genre à te montrer supérieure aux autres alors tu ne dis rien et exécutes comme une quiche ce qu'on te demande au détour d'un couloir. Enfin là n'est pas le sujet, aujourd'hui une boîte de gâteaux en main, tu devais rejoindre Ed" pour passer un peu de temps avec lui, enfin c'est surtout pour lui faire un rapport détaillé de ce que tu as fait jusqu'à aujourd'hui. Malheureusement tu aurais vraiment voulu que TJ vous rejoigne, c'est rare que vous vous retrouviez tous les trois comme avant. Il va de soi que leur querelle est un facteur important de la distance entre les deux frères, mais au fond, tu sais qu'ils sont capables de tenir une journée sans se jeter dessus comme des charognards.

    Arrivant dans le secteur des savants, tu restes impressionnée par tout ce qui s'y passe. Ces machines, ces tableaux de calculs qui n'en finissent pas, toutes ces personnes en blouse blanches ou pas d'ailleurs, un petit sourire amusé se pose sur tes lèvres en voyant une petite demoiselle aux cheveux verts assez surprenante. Son style vestimentaire et son jeune âge attirent ton attention, au point de ne pas être la plus discrète du monde à la fixer de la sorte. Ça en deviendrait presque indécent. M'enfin, tout ça pour dire que les savants étaient quand même un monde à part, ils n'appartenaient pas à l'Armée, mais étaient en étroite collaboration avec eux. Tu surprends le regard de la jeune femme et détournes rapidement la tête reprenant ta route aussi vite, une gêne te prend le corps subitement. Rancker te suivant tout guilleret presque, parfois tu te demandes s'il n'est pas aussi humain que toi. A force de l'avoir à tes côtés, tu as l'impression qu'il t'écoute vraiment et sourit ou pleure avec toi. Enfin, en ce qui concerne la demoiselle, tu espères qu'elle ne l'a pas mal pris et qu'elle oubliera vite ta "fixation" sur sa personne. Enfin, il y a tellement de monde ici que tu n'es même pas sûre de la revoir ou qu'elle ne se souvienne de toi. Tu continues ta route et arrives devant le Bureau de ton frère. Toquant doucement sur la porte, tu attends une réponse ne voulant pas rentrer sans accord. On ne sait jamais s'il est occupé ou pas, mais bizarrement aucune réponse ne vient à ton oreille. Perplexe, tu entrouvres la porte et glisses doucement ton visage dans la jointure, tu n'entends pas plus de bruit qu'à l'extérieur et restes quand même un peu surprise.
    "Ed"... ? C'est Maxine...."
    Tu finis par ouvrir la porte en grand et laisses apparîitre un bureau vide de monde. Un long soupir s'échappe de tes lèvres. Il n'était pas là, il devait être très occupé. Mais c'est rare qu'il rate une de vos petites entrevues, cela devait être urgent pour qu'il se soit absenté. Tant pis, tu l'attends un peu après tout, tu n'as que ça à faire, tu ne travailles pas aujourd'hui. Posant la boîte de gâteaux sur le bureau, tu t'assoies sur son imposant siège de bureau, comme une gamine, tu passes le temps en tournant sur toi-même et fouillant un peu partout, curieuse. Les passants du couloir ont fini par te connaître, les voisins de bureau sont habitués à tes venues et c'est avec un large sourire que tu les salues. Les touffes roses de la même famille, il faut dire qu'Edward et toi, vous vous ressemblez assez. On vous repère assez vite, il faut dire, en ce qui concerne TJ depuis son escapade, il a changé de physique, avec ses cheveux rouges et rasés sur le côté, on a du mal à le caser dans le monde rose bonbon des deux boules de gum. Les gens sont assez surpris en apprenant que les trois sont liés. Et sachant que le rouquin lui fait tout pour ne pas avoir de lien avec Edward, c'est un peu en rigolant qu'il dit qu'ils sont liés par le sang. Les histoires de famille, c'est toujours compliqué lui direz-vous.

    Enfin, on continue de se perdre là, ce qu'il faut savoir, c'est que l'ennui te ronge affreusement à attendre monsieur seule dans ce bureau. Blasée, tu te lèves et décides de laisser un petit mot comme quoi tu "es allée faire un tour" et que s'il revenait avant toi, qu'il te contacte via Rancker. Un cookie entre les dents, ton petit compagnon à tes côtés, tu refermes le bureau derrière toi et te retournes vivement vers le couloir pour te prendre quelque chose de plein fouet. Titubant tu recules un peu et te tiens à la poignée de la porte. Celui que tu as percuté, lui, n'a pas tenu, à croire que tu es un véritable bulldozer pour qu'il se retrouve par terre. Mal et embêtée, tu t'approches vivement et ramasses tous les papiers et feuilles qui se sont éparpillées par ta faute. À genoux par terre, tu t'excuses mille fois de ta maladresse et lèves les yeux vers la personne en question. Figée tu reconnais les cheveux verts de la jeune savante, tu la regardes gênée et rougissante, tenant ses feuilles comme une bouée de sauvetage.
    "Pardon... Je ne regardais pas, je ne savais pas que vous étiez derrière moi... Tenez"
    Tu lui rends ses feuilles avec une petite moue qui voulait tout dire de ton état d'esprit contrarié par ce geste stupide de ta part.

    Pink that's Life

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 2:41