Agartha. Un désert, où cohabitaient nomades et sédentaires. Cependant l'assèchement progressif des oasis développa la cupidité des sédentaires qui se mirent en guerre les uns contre les autres. Les cités tombèrent une à une devant ce fléau jusqu'à ce qu'il ne reste que 1400. Les nomades quant à eux préférèrent éviter ces conflits en priant leur Divinité de leur accorder un sommeil de deux millénaires. Mais quand ils se réveillèrent, ils furent non seulement confrontés à des citadins beaucoup plus avancés technologiquement mais aussi à une hostilité tangible. Hostilité contre ces nomades ressurgit du passé mais aussi hostilité au sein même de la ville de 1400. Puis une nouvelle guerre éclata : la Révolution. Est venu à nouveau le temps du choix : se battre ou partir ? Ainsi naquit l’Exode, un mouvement rassemblant nomades et citoyens souhaitant fuir la guerre en partant par-delà les montagnes vers un territoire glacé où vit un peuple étrange.

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Un jour de fiançailles - feat Hamdi

    Partagez
    Nour Mu'Zineb
    avatar

    Fille du Serpent
    Messages : 388
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/10/2014


    C'est une drôle de chose que de se retrouver soudain fiancée à un parfait étranger. La veille Grand-Mère a annoncé à Nour qu'elle a entamé des discussions avec un Favori de la Gazelle en vue de la marier à son fils. Bien que Grand-Mère se soit montré évasive sur ses motivations pour commencer ce genre de discussion - apparemment de manière assez sérieuse pour qu'on lui en parle - à peine six mois après son passage à l'âge adulte, Nour en retire que Grand-Mère a brièvement rencontré le jeune homme et l'a trouvé compatible avec sa petite-fille, d'où les démarches.

    Nour n'est pas particulièrement contre. Ce serait un mensonge éhonté que de dire qu'elle n'a jamais songé au mariage. Elle y a pensé. Elle n'a cependant jamais considéré que cela pourrait se faire aussi rapidement pour elle. A quinze ans peut-être il y aurait les premiers signes, s'est-elle dit à l'époque. Mais voila, tout juste dans l'âge adulte elle voit déjà se profiler à l'horizon la perspective du mariage.

    Elle doit le rencontrer aujourd'hui et sous les directions strictes de Grand-Mère, elle a prit soin de mettre ses meilleurs vêtements. Ses longs cheveux bruns, lavés la veille au soir, sont tressés dans son dos et parfumés. Elle porte aussi les boucles d'oreilles ornés de plumes ayant appartenu à sa mère. Elle n'est pas très confortable dans la robe bleu brodé à la main par la mère de Grand-Mère et sa sœur il y a de cela bien longtemps mais elle comprend l'importance de faire bonne impression.

    "Tu es très jolie." lui dit Grand-Mère une fois que les deux femmes ont fini d'atteindre un niveau d'habillement suffisamment simple pour ne pas paraître forcé tout en étant assez formel pour une première rencontre avec un fiancé.

    Un art subtil s'il faut en croire le temps qu'elles y ont passé. Le bon côté de la chose c'est qu'elle n'ont pas à attendre beaucoup avant que les deux Favoris de la Gazelle ne se présente à la tente de la famille Mu'Zineb. Grand-Mère les fait entrer pendant que Nour attend un peu plus en retrait, raide comme un piquet. Elle attend que les deux hommes aient échangés des politesse avec la Sage Ra'Ifah puis elle fait un pas en avant.

    "Je suis Nour Rawda Mu'Zineb." se présente-t-elle nerveusement, sa voix tremblant un peu sur la fin. "Je suis très heureuse de vous rencontrer."

    @Hamdi Rahal


    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 229
    Date d'inscription : 08/10/2014


    Même après s'être retourné la phrase plusieurs fois dans sa tête, il n'avait toujours strictement rien compris. Enfin, sur le principe, si... mais dans la logique, pas vraiment. Il était vrai qu'à son âge, beaucoup des siens étaient fiancé ou même plus. D'où peut-être l'inquiétude de son père de lui trouver une fiancée pour qu'il arrête de courir partout dans le désert sans se soucier de ce genre de chose. Il passa une main dans ses cheveux encore humide, il n'était vraiment pas à l'aise avec tout cela et se demandait vaguement si Norya était au courant de la décision de leur père et ce qu'elle en pensait.
    Il avait optait pour des vêtements plus traditionnel et dans les couleurs sables, bien moins lourds et colorés que ce qu'il portait d'habitude. Il avait même pas prit ses « trésors » parce que ce n'était pas le moment de se montrait trop original avait dit son père. Mais il n'avait pas pu s'empêcher de prendre le collier que Käjil avait laissé chez lui pour Kalil il y a de cela un moment maintenant. D'ailleurs, c'est aussi parce qu'il pensait à son ami qu'il était encore plus tendue d'aller près des montagnes voir des fils du serpent même s'il arrivait à le cacher. Oui, son ami étrange ne comptait pas...

    Le petit renard des sables sauta sur son dos avant d'élire domicile sur ses épaules, une patte prise dans le collier qu'il appréciait vraiment et la tête dans le cou du rouquin. Il sortit de sa tente pour fixer son père qui ouvrit légèrement la bouche, sûrement pour lui demander de laisser Kalil là mais il se ravisa en voyant qu'il avait prit ses armes, fermement attaché dans le bas de son dos. Depuis la dernière fois qu'il avait vu Illyria, il avait changé et son amie avait décidé de disparaître subitement. Il s'en voulait et avait décidé qu'il la retrouverait mais pourtant, chose étonnante, il n'était pas pleinement convaincu par l'exode.
    Partir ou rester... Il partirait pour sa famille et son amie. Mais des personnes qui comptait pour lui étaient restés...

    La main de son père fermement posé sur son épaule le fit avancer en silence et il fixait les montagnes sans vraiment les voir. Son père lui rappelait encore à quel point il était important que tout ce passe bien et qu'il allaient bien s'entendre mais il n'écoutait qu'à moitié. Il le voyait bien-sûr mais ne disait rien. Il avait bien vu que Hamdi n'était plus tout à fait lui-même depuis quelques temps et il s'inquiétait même s'il ne voulait pas le brusquer.

    Ils arrivèrent finalement à destination et il respira un grand coup avant de suivre son père tout en restant quelques pas derrière lui avant de saluer respectueusement la Sage. Il s'efforçait de ne pas regarder partout, intrigué et curieux car c'était souvent prit pour un manque de politesse, mais il ne pu empêcher un regard surprit en observant la Sage. Il l'avait déjà croisé... mais il ne se serait jamais doutait qu'elle ce mette d'accord avec son père pour le marier à sa petite fille.
    Bon, en même temps, il ne se serait jamais doutait d'un mariage arrangé tout court.

    Les politesse furent passés et une jeune fille avança. La première impression d'Hamdi fut de penser qu'elle semblait douce et fragile... mais loin de lui de se fier à ça alors qu'il avait Norya pour sœur.

    Je suis Nour Rawda Mu'Zineb. se présente-t-elle nerveusement, sa voix tremblant un peu sur la fin. Je suis très heureuse de vous rencontrer.

    Son père la salua puis le poussa légèrement dans le dos pour qu'il avance, sur son épaule, kalil fixait avec une grande attention la jeune fille qui venait de se présenter.

    Je m'appelle Hamdi Sinan Rahal, enchanté de faire votre connaissance.

    Ils avaient l'air aussi rassuré et confiant l'un que l'autre... Il se rappelait vaguement que son père lui avait parlé de compatibilité... mais il avait la légère impression que s'ils réagissait pareil, ils n'allaient pas aller au-delà de la présentation de leurs noms respectifs. Ce qui était sûrement l'avis de Kalil également -à moins qu'il fut outré d'avoir été oublié- qui poussa un léger cris.
    Oubliant légèrement -très légèrement- pourquoi il était là, il fit un sourire avant de poser sa main sur la tête de son compagnon de jeu.

    Et je vous présente Kalil, mon compagnon d'exploration.

    « Reste toi-même », lui avait dit son père. Mais il n'avait sûrement pas imaginé à quel point cela était encore plus difficile pour lui ses derniers temps. Alors rencontré une... sa fiancée sans savoir quoi faire n'arrangeait en rien les choses.

    Nour Mu'Zineb
    avatar

    Fille du Serpent
    Messages : 388
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/10/2014


    C'est le père qui la salue le premier. Puis son fils, qui s'était alors respectueusement tenu un pas derrière son père s'avança.

    "Je m'appelle Hamdi Sinan Rahal, enchanté de faire votre connaissance." se présenta-t-il.

    Nour ose enfin le regarder. La première chose qu'elle remarque c'est sa chevelure rousse, flamboyante. C'est une couleur magnifique qu'elle n'a encore jamais vu sur quelqu'un de son clan. Bien sûr, elle a vu des gens avec cette couleur de cheveux au bazar ou à la ville mais c'est autre chose de le voir de si prêt. Puis elle voit les yeux verts, pas le même vert que les siens.

    Un cri l'arrache à sa contemplation et elle remarque un petit renard perché sur l'épaule de Sinan. Elle suppose qu'elle doit l'appeler Sinan. Elle imagine que comme eux les Favoris de la Gazelle n'utilise leur premier prénom qu'avec la famille proche. Elle n'est sûre qu'étant tout juste fiancés ils puissent se permettre de s'appeler par leurs prénoms d'enfants.

    "Et je vous présente Kalil, mon compagnon d'exploration." ajoute-t-il en désignant le petit animal.

    Nour sourit, c'est un beau renard ce Kalil. Elle a envie de le caresser mais n'ose pas et se contente donc d'incliner la tête dans la direction de l'animal avec Grand-Mère les guide vers la table basse. Ils prennent tous place autour de la table, les femmes d'un côté, les hommes de l'autre et les deux fiancés l'un face à l'autre. Nour ne s’assoit pas tout de suite cependant, il lui faut servir le thé aux invités. C'est un peu une tradition que la jeune fille fasse le thé. S'il est bien fait c'est un bon point, si au contraire le thé n'est pas bon cela peut être mal interprété. Nour a souvent ri quand sa Grand-Mère lui racontait des histoires de fiançailles brisées à cause d'un mauvais thé mais maintenant qu'elle se trouve dans cette situation, elle se prend à prier que son thé soit acceptable.

    Elle est encore nerveuse en l'amenant. Elle pose d'abord une tasse devant le père de Sinan avant d'en offrir une à son fiancé. Puis elle donne la sienne à Grand-Mère et laisse la dernière à sa place. Le plateau de service est rangé avant qu'elle prenne sa place à la table. Bien vite Grand-Mère et le père de Sinan sont engagés dans une conversation et les deux fiancés sont laissés à se regarder dans le blanc des yeux.

    Enfin, ils le seraient si Nour avait le courage de lever les yeux de la table. En l'occurence, elle met bien cinq minutes à se convaincre de le faire et lorsqu'elle ose enfin croiser le regard du jeune homme elle rougit promptement et baisse à nouveau les yeux. Elle se dit qu'il faut tout de même lui adresser la parole à ce jeune homme et cherche vite une question à poser.

    "Um..." fait-elle. "Tu as parlé d'exploration?" sa voix est faible et elle a peur un instant que Sinan ne l'ait pas entendu alors elle reprend un petit peu plus fort: "Que fais-tu exactement comme métier?"

    Ce n'est pas la question la plus originale mais elle se dit qu'il faut bien commencer quelque part.


    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 229
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Il ne pût s'empêcher de penser qu'elle avait de jolie prénom avant de se présenter à son tour. Ils étaient léger, un peu comme l'atmosphère qu'elle dégageait, si elle -et lui-même- n'étaient pas aussi stressés par la situation actuelle. C'est aussi pour ça que malgré qu'il regardait dans sa direction, il ne la détaillait pas du regard.
    Son compagnon poussa un cri et il sourit, retenant un léger rire avant de le présenter comme étant son compagnon d'exploration. Il devait avouer que celles-ci étaient bien plus drôle depuis que le petit renard était avec lui.

    Ses yeux accrochèrent le sourire de la jeune fille et inclina sa tête à son tour après la jeune fille comme pour la remercier. Il n'était pas très commun des coutumes de son clan dans la mesure où il était souvent en retrait de par ses expéditions, alors quand il s'agissait d'une rencontre officiel avec ceux d'un autre clan, cela rendait tout de suite les chose plus délicate. Il repensa au fait d'avoir entraîné son ami Käjil dans une partie de cache-cache sans vraiment lui demander son avis et sourit doucement malgré que son regard devint un peu triste, perdu dans ses pensées. Heureusement qu'il sentit la main de son père sur son épaule qui lui désigna la table et il hocha la tête en silence avant de le suivre, sortant ainsi de ses pensées.
    Il aurait largement préférait aider Rawda à faire le thé plutôt que de s'installer à la table, ses mains cachés sous celle-ci pour masquer un malaise plus qu'évident. Il en profita donc pour observer les mouvements de la jeune fille, s'arrêtant vite pour retenir au dernier moment Kalil qui avait décidé de partir en observation des lieux. Le prenant dans les bras, il le serra contre son torse tout en lui chuchotant que ce n'était pas le moment de partir à l'aventure.

    Elle revient vers eux et la remercie en inclinant légèrement la tête avec un sourire quand elle pose la tasse devant lui, se retenant de jeter un regard curieux en direction de son père qui semblait prendre un certain plaisir à discuter avec la sage tout en le laissant se débrouiller seul.
    Vraiment, il ne savait que faire dans cette situation... heureusement qu'il était occupé à tenir Kalil pour ne pas qu'il s'enfuit sinon il ignorait vraiment comment il aurait fait pour ne pas être trop tendu.

    Le silence s'installe et il pose son regard sur elle. Elle était jeune... plus jeune que Norya encore... Vraiment, ce n'était pas un peu... Enfin, c'était la tradition mais... Il avait vraiment peur de faire une bêtise là.
    Son regard croisa celui de sa fiancée d'un jolie vers et il rougit aussitôt, baisant son regard sur Kalil. Il avait été surprit là...

    Um... Tu as parlé d'exploration?

    Il relève la tête vers elle, honteux de ne pas avoir bien entendu ce qu'elle venait de dire. Il ouvrit légèrement la bouche en voulant demander avant de la fermer quand elle reprit.

    Que fais-tu exactement comme métier ?

    Il la regard un moment, pensif. Ce qu'il faisait ne pouvait pas vraiment être prit comme un métier, si ? Enfin, il s'amusait beaucoup... Du moins, c'est ce qu'il faisait avant. A présent, ce n'était plus vraiment le moment et il n'avait plus vraiment envie de traiter les chose avec autant de légèreté. Il serra un peu plus son emprise autour de Kalil avant de sourire à Rawda, un peu plus énergique.

    Je fais des recherches dans le désert pour percer ses secrets. Parfois je trouve des choses intéressante alors je les ramènent au clan pour qu'on réfléchisse dessus ensemble. D'autres fois, j'en parle avec... des amis à l'extérieur du clan pour avoir des avis et des approches différentes.

    Ou pour échanger des lieux secrets aussi, comme il faisait avec Matt qui lui expliquait aussi des choses sur la technologie de la ville. Ville qui avait dû bien changer maintenant et qu'il n'avait toujours pas eu l'opportunité de visiter finalement. Maintenant, ce n'était plus vraiment le moment... D'ailleurs, comment allait Matt et les autres ?
    Finalement, il reprit plus calmement, ne pouvait s'empêcher de passer légèrement une main dans ses cheveux d'un air gêné.

    C'est plus un passe-temps qu'un métier au fond...

    Peut-être aurait-il pu dire qu'il s'occupait... de diplomatie ? Vu les dernières catastrophe, il n'avait pas vraiment envie d'en parler ou d'y penser.

    Qu'aimes-tu faire ?

    Il se demandait à quoi elle occupait son temps. Il aurait bien dit aux fleurs avec son nom d'adulte mais il n'y avait pas beaucoup de fleurs dans le désert et, dans un sens, les chercher reviendrait à faire une chasse au trésor comme il faisait. Maintenant qu'il y pensait, il avait parfois trouver de magnifique fleurs lors de ses excursions...
    Nour Mu'Zineb
    avatar

    Fille du Serpent
    Messages : 388
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/10/2014


    "Je fais des recherches dans le désert pour percer ses secrets. Parfois je trouve des choses intéressante alors je les ramènent au clan pour qu'on réfléchisse dessus ensemble. D'autres fois, j'en parle avec... des amis à l'extérieur du clan pour avoir des avis et des approches différentes." explique Sinan après un instant de réflexion. "C'est plus un passe-temps qu'un métier au fond... " ajoute-t-il d'un air gêné.

    Nour ne comprend pas pourquoi il en est gêné. Ce n'est peut-être qu'un passe-temps mais ça semble fascinant. Passant elle-même beaucoup de temps à arpenter le désert elle sait que celui-ci regorge de mystères que peut se donne la peine d'étudier.

    Elle commence tout juste à se soucier que la conversation tombe à plat lorsqu'il lui demande:

    "Qu'aimes-tu faire ?"

    "Je suis parfumeuse." répond Nour instantanément.

    Se rendant compte qu'elle paraît trop nerveuse, elle prend une grande inspiration avant de reprendre un peu plus calmement.

    "Je fais des parfums à partir de fleurs que je trouve dans le désert. J'en ramasse à l'oasis aussi lorsque nous sommes de passage mais la plupart du temps je passe mes journées à explorer le désert pour trouver des fleurs." elle marque une pause. "C'était le métier de ma mère."

    Elle hésite, elle ne sait pas quoi dire de plus. Elle cherche frénétiquement quelque chose  à dire mais ne trouvant pas, le silence s'installe. Elle se mordille la lèvre inférieure, consciente d'avoir échoué. Ses doigts agrippent le tissu de sa robe pendant qu'elle se réprimande mentalement de ne même pas pouvoir faire durer une conversation plus de quelques minutes.

    Heureusement, le destin, clément, lui offre une seconde chance lorsque Grand-Mère lui suggère sur un ton plutôt décisif d'aller se promener avec Sinan pendant qu'elle et le père continue leur conversation. Il y a dans le regard de la Sage un ordre et Nour se lève immédiatement comprenant le message implicite de faire connaissances plus amplement avec le jeune garçon pendant qu'ils sont en tête-à-tête. Elle jette un regard timide au jeune homme et se dirige doucement vers la sortie, s'arrêtant en chemin pour prendre un voile qu'elle met sur sa chevelure pour se protéger du soleil. Elle s'assure que le jeune homme la suit avant de sortir. Une fois dehors, elle se fige ne sachant vers où diriger ses pas.

    "Où veux-tu aller?" demande-t-elle à Sinan. "Je peux te montrer nos oiseaux si cela t'intéresse."

    Elle se félicite intérieurement de cette idée arrivée subitement dans son esprit. Visiter la fauconnerie serait une très bonne occupation et lui permettrait de montrer à son fiancé ce que fait sa famille. Pour peu en tout cas que cela intéresse le garçon...
    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 18:15