Agartha. Un désert, où cohabitaient nomades et sédentaires. Cependant l'assèchement progressif des oasis développa la cupidité des sédentaires qui se mirent en guerre les uns contre les autres. Les cités tombèrent une à une devant ce fléau jusqu'à ce qu'il ne reste que 1400. Les nomades quant à eux préférèrent éviter ces conflits en priant leur Divinité de leur accorder un sommeil de deux millénaires. Mais quand ils se réveillèrent, ils furent non seulement confrontés à des citadins beaucoup plus avancés technologiquement mais aussi à une hostilité tangible. Hostilité contre ces nomades ressurgit du passé mais aussi hostilité au sein même de la ville de 1400. Puis une nouvelle guerre éclata : la Révolution. Est venu à nouveau le temps du choix : se battre ou partir ? Ainsi naquit l’Exode, un mouvement rassemblant nomades et citoyens souhaitant fuir la guerre en partant par-delà les montagnes vers un territoire glacé où vit un peuple étrange.

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Une occasion de faire connaissance ?

    Partagez
    Norya Rahal
    avatar

    Favorite de la Gazelle
    Arme : Une paire de Saï
    Messages : 116
    Age : 21
    Date d'inscription : 13/01/2016

    Une occasion de faire connaissance ?

    Comme une grande partie des favoris de la Gazelle, ma famille et moi avons profité de l'Exode pour partir. La guerre en cours n'était pas la nôtre, à quoi bon rester avec le risque de se faire sauter ? Surtout, que le premier groupe à être allez à la recherche d'un nouveau lieu de vie, sont venus dans tout le désert annoncé leurs trouvailles. Un désert de glace. De neige. De froid. J'ignore comment est le froid. Mais c'est sans doute mieux que de prendre une bombe perdue dans le coin du visage.
    Et puis, voyons le bon côté ! Je vais voyager avec Hamdi ! Depuis le temps que j'espère qu'il va me prendre dans l'un de ses voyages ! Bon, certes, ce n'est pas "le sien", mais quand même, c'est un début ! Je l'observe prendre ses affaires, comme un chaton qui regarderait sa mère chasser, puis je pars faire la même chose. Quand c'est l'heure de partir, je suis telle une puce. Je saute dans tous les sens, bousculant malgré moi, quelques personnes qui, après un sourire d'excuse de ma part, me pardonnent avec un rire. Je souris et retourne voir mon frère.

    -Je suis tellement contente !

    Un sourire s'affiche sur son visage et il me tapote le haut du crâne, pensif.

    -Ne pense pas trop grand frère ! Après tu vas tomber.

    Mais je le laisse dans ses pensées, trop excitées pour prendre son comportement comme une mauvaise chose et observe notre groupe. Rares sont ceux qui restent. Mais ils nous souhaitent bonne chance, et nous partons enfin.

    Sur le chemin, je joue avec le renard de mon frère. Lui et moi, on fait la course entre les gens. Ils me disent de garder l'énergie pour arriver au bout de notre périple, mais rigolent en se souvenant que j'en ai à revendre. Je lève la tête, et observe le vol des oiseaux, impressionnée par tant de légèreté, et de liberté. Kalil profite de mon inattention pour me sauter dessus. Je pousse un cri de surprise et on se retrouve à rouler dans le sable. Le renard jappe, et je rigole, les cheveux perlés de grain de sable.

    Nous sommes mélangés à d'autres clans depuis quelques jours près de grandes montagnes, toujours dans notre désert. Mais aujourd'hui c'est un jour particulier. Grand frère et papa ont un rendez-vous avec une fille du serpent. Ayant suivi Hamdi  (qui pour l'occasion  à fait un bel effort) discrètement, j'ai pu voir la fille en question. Vêtue dans une belle robe bleue, elle est bien jeune ! Je la regarde, ma capuche rabattue pour cacher ma chevelure rousse. Je fronce les sourcils et la curiosité prend le dessus. Je m'approche encore un peu jusqu'à arriver à entendre. Un mot me fait ouvrir de grands yeux. "fiançailles"  ?? J'en suis d'abord vexé. C'est MON frère ! Puis, une autre pensée fait surface. Fiancé, il aura des responsabilités. Il ne pourra pas partir seul aussi souvent. Et puis, c'est vrai qu'a son âge..

    [...]

    ça fait quelques jours maintenant, qu'Hamdi et Rawda se sont rencontrés. Comme ils passent beaucoup de temps à se parler pour apprendre à se connaître, je laisse donc mon frère avec elle. Me retrouvant seule, je décide de partir un peu plus loin. Et c'est là que je fais la rencontre de mon futur compagnon. Je ne le sais pas encore, mais ce sont ses cris qui m'ont alerté. Très aigus mais aussi tellement doux. Faible. Je me suis rapprochée et je suis tombé sur un petit être. Un oiseau. Il m'a regardé, effrayé.

    -Bonjour toi.. Qu'est-ce que tu as, tu es blessé ?

    Tout en parlant, je me suis rapproché, de lui. Quand enfin j'ai pu le frôler de ma main, il a compris que je ne voulais pas lui faire du mal. Toujours inquiet, il me laisse le prendre dans mes mains. Je ne serre pas et mon cerveau cherche à qui l'amener. Ma sœur !

    Dans un saut, je me redresse et pars en courant au camp. Arrivée, je ne peux pas m'en empêcher.

    -RAAAAAAWDAAAAAAA !  

    Je crie son prénom respectueux entre les tentes. Les favoris me regardent en riant, étonnés de ne pas entendre le nom de mon frère, et les enfants serpents lancent sur moi des regards abasourdis. Mais voyant les autres rires, ils se détendent.

    -NOUR RAWDA MU'ZINEB !

    Quand je la trouve enfin, elle est avec mon frère, ils regardent l'horizon. Enfin, plus maintenant, ils me fixent. Hamdi semble stupéfait, et son amie ne comprend pas.

    -Rawda ! il faut que tu m'aides ! J'ai trouvé ce petit oiseau, il semble blessé.. Je ne sais pas ce qu'il faut faire.


    @Nour Mu'Zineb

    Code by Frosty Blue
    Nour Mu'Zineb
    avatar

    Fille du Serpent
    Messages : 394
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/10/2014


    Nour pousse un soupir, mélange de lassitude et de satisfaction. Voila les dernières essences de fleurs qu'elle pourra faire avant la traversée terminées. Elle ne sait quand elle retrouvera la matière première pour en faire d'autre. Si les rumeurs sont vrais, seuls la neige et le froid les attendent au-delà des géants rocheux. Pas de fleurs donc. Elle s'inquiète de ce qu'elle fera à l'avenir si elle doit laissé derrière elle les parfums et les senteurs fleuries. Certes, elle est désormais fiancée et il y a au moins un peu de stabilité à savoir qu'elle ne sera pas seule mais tout de même. Elle redoute l'inactivité.

    Se résolvant à demander conseil à Grand-Mère plus tard, la jeune fille range ses précieux flacons un à un dans un coffre de bois. Elle est en train de placer la dernière bouteille dans le coffre lorsque Sinan se présente à la tente de la famille Mu'Zineb. Elle lui sourit et s'empresse de terminer pour pouvoir le rejoindre dehors. Cela fait quelques jours déjà qu'ils ont fait une habitude de se promener ensemble à travers le campement échangeant quelques paroles pour apprendre à se connaître.

    Si ces balades avaient d'abord été source d'anxiété pour Nour, elle s'est rapidement mise à les apprécié à mesure que son affection pour le jeune homme grandissait. Le moins que l'on puisse dire c'est que Sinan est un garçon à la compagnie très agréable. Nour peut enfin admettre à elle-même qu'elle peut s'imaginer passer le restant de ses jours dans cette harmonie calme qu'elle ressent au côté de Sinan.

    Ils marchent un moment, s'arrêtant finalement pour regarder l'horizon. Ils profitent de la paisibilité des lieux lorsque celle-ci est violemment brisée par un grand cri.

    "NOUR RAWDA MU'ZINEB!"

    Un soupir de Sinan inique à sa jeune fiancée que la voix ne lui est pas entièrement inconnue bien qu'elle ne dise rien du tout à Nour. La jeune Fille du Serpent glisse un regard à son compagnon et note avec étonnement l'expression de stupéfaction sur le visage de celui-ci.

    Elle comprend toutefois rapidement lorsqu'elle la voix la personne en question. Cette chevelure flamboyante ne peut qu'appartenir à la petite soeur de Sinan dont le nom lui échappe malheureusement sur le moment.

    "Rawda ! il faut que tu m'aides ! J'ai trouvé ce petit oiseau, il semble blessé.. Je ne sais pas ce qu'il faut faire." lui dit la jeune femme rousse qui vient de courir vers eux, tendant à bout de bras un petit oiseau bien trop calme pour être en bonne santé.

    Nour se penche immédiatement vers l'animal, intriguée.

    "Le pauvre." murmure-t-elle en caressant la petite tête du bout du doigt.

    C'est qu'il a l'air bien mal en point le pauvre oiseau.

    "Il faut l'emmener chez moi." décide-t-elle immédiatement.

    Là-bas, elle aura le nécessaire pour examiner correctement l'animal et lui prodiguer des soins.

    Elle se tourne vers Sinan, une question dans le regard mais un signe du jeune homme lui fait comprendre qu'il ne sera pas de la partie. Elle lui fait un sourire désolé et lui souffle un au revoir avant de s'emparer du bras de sa belle-sœur pour l'emmener rapidement vers la tente familiale.

    "Tu peux m'appeler Nour si tu veux." offre Nour alors que les deux filles se dirigent vers la demeure de toile espérant la distraire de la détresse de son protégé. "Nous sommes destinées à être de la même famille après tout."

    @Norya Rahal


    Norya Rahal
    avatar

    Favorite de la Gazelle
    Arme : Une paire de Saï
    Messages : 116
    Age : 21
    Date d'inscription : 13/01/2016

    Une occasion de faire connaissance ?

    Rawda m'attrape le bras après avoir salué mon frère. Je ne rechigne pas face à ce geste. C'est la fiancée de mon frère après tout. C'est donc ma sœur. Je jette des petits regards inquiets à l'oiseau. Est ce que nous avons une chance de le sauver ? Je jette un regard à Nour. Fin, Rawda. Nous marchons assez vite, et les gens se poussent à notre passage. Je ne sais pas pour elle; mais je ne fait attention à personne. Et puis, c'est elle qui me tient le bras. Je la suis, à la fois excité et stresser. Si tout ce passe bien, le petit oiseau des sables pourra s'envolé ici, sinon, il s'envolera aussi, mais dans l'autre monde, avec les champs magnifique que mon frère me décrit quand il me parle de maman. Même si je n'ai jamais vu cet endroit, je sais qu'ils existent. Sinon, maman n'y serait pas.

    Elle me dit alors que j'ai le droit de l'appeler Nour. Je lui fais un large sourire.

    -D'accord, Nour; mais dis, tu crois qu'on va pouvoir le sauver ? Il est faible, non ? J'espère qu'il va survivre, et qu'il pourra s'envolé bientôt.

    Nous arrivons chez Nour et je la regarde faire. Je salue sa famille, et me sens toute petite. Je reste calme, pour faire bonne figure, mais aussi pour ne pas donner une mauvaise image de moi à ma future famille. Sa tente n'est pas si loin de la notre, je pourrais sans doute aller voir les enfants du serpent plus souvent maintenant que je sais où ils sont. Et l'oiseau pourrait même être un prétexte..

    -Dit, c'est quoi ce que tu utilises ? Tu sais quel est la race de l'oiseau ? Il mange quoi tu crois ? Il faut le nourrir comment ?

    Je ferme ma bouche. Il faut qu'elle reste concentrée pour ne pas faire de bêtises qui pourraient blesser le petit. Je m'assieds à coté, et la regarde, accoudée à la table. Je suis trop inquiète pour bouger partout et faire du bruit. Et le calme, parfois, ça fait du bien.

    Puis, quand elle me regarde, je me redresse, et lui demande.

    -Alors ?? il va s'en sortir tu crois ??


    @Nour Mu'Zineb

    Code by Frosty Blue




    Encore merci pour cet event et pour cette soirée de fou rire =D
    Nour Mu'Zineb
    avatar

    Fille du Serpent
    Messages : 394
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/10/2014


    "D'accord, Nour; mais dis, tu crois qu'on va pouvoir le sauver ? Il est faible, non ? J'espère qu'il va survivre, et qu'il pourra s'envoler bientôt."

    Nour lance un sourire compatissant à sa future belle-sœur. Elle n'ose pas répondre de peur de faire une promesse qu'elle ne pourra pas tenir. Elle se contente de la tirer avec elle dans la tente familiale. Nour sourit brièvement à Grand-Mère et Leïla qui s'affaire dans un coin de la tente avant d'emmener la jeune rousse vers une table ou elle lui fait signe de déposer l'oiseau.

    La petite créature est bien faible et l'état de son aile n'est pas prometteur. Si elle n'arrive pas à la réparer convenablement ils devront tuer l'oiseau. Après tout, un oiseau qui ne peut pas voler n'a plus de raison de vivre. Avec un petit pincement au cœur, Nour se met à la tâche. Elle commence par verser de l'eau dans la gorge de l'animal avant de se pencher sur son aile blessée.

    "Dit, c'est quoi ce que tu utilises ? Tu sais quel est la race de l'oiseau ? Il mange quoi tu crois ? Il faut le nourrir comment ?" la jeune femme à ses côtés n'est clairement pas habituée à être silencieuse et bien qu'elle fasse un effort pour ne pas déconcentrer Nour, elle semble ne pas pouvoir se contenir.

    Trop concentrée sur sa tâche, Nour ne répond pas au flot de questions qu'elle entend à peine.

    Ce n'est qu'après de longues minutes que Nour lève le regard vers sa future belle-sœur.

    "Alors ?? il va s'en sortir tu crois ??" lui demande aussitôt la rousse.

    Nour soupire.

    "Je ne sais pas." admet-elle. "J'ai fixé son aile. Maintenant il faut attendre que l'os se répare pour voir s'il pourra à nouveau voler."

    Ses yeux gris verts tombe à nouveau sur la créature ailé qui a arrêté de bouger il y a un moment. L'avenir seul leur dira si l'animal vivra. En attendant, songe Nour, il vaut mieux ne pas trop s'y attacher. Elle sourit donc à sa belle-sœur et dit:

    "Il vaut mieux qu'on le laisse se reposer maintenant. Allons nous asseoir et prendre du thé. Nour pourrons discuter."

    Doucement mais fermement, elle guide son invitée vers la petite table et l'invite à s'asseoir pendant qu'elle prépare le thé. Ce n'est qu'une fois assise en face de la rousse, deux tasses de thé fumantes posées sur la table, que Nour s'autorise à poser la question qui lui brûle les lèvres depuis un moment déjà.

    "Comment t'appelles-tu? Je ne penses pas que nous ayons été présentées jusqu'à présent."

    @Norya Rahal


    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 5:45