AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  
Ouvrir CB

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Nouvelle rencontre - Pv Käjil ♪ Terminé ♪

    Partagez
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Le rouquin ouvrit lentement les yeux avant de les refermer aussitôt, levant son bras pour le mettre sur son visage. Il était parti bien loin cette fois dans son excursion et s’était quelque peu assoupi lors de son retour. Se relevant doucement, Hamdi épousseta ses vêtements parsemés de sable avant de réajuster son turban. Encore une fois, il allait faire un retour remarqué si sa sœur lui mettait la main dessus.

    Remettant son sac en place, il se remit en route, observant les alentours désertiques. Sa boussole indiquait qu’il n’était plus très loin du campement. S’arrêtant un moment, il chercha son petit compagnon, se demanda si ce dernier n’était pas rentré avant lui avant de tomber en avant, une étrange créature lui ayant sauté avec un grand élan en plein sur le dos. Mettant les bras en avant juste à temps pour ne pas manger du sable, il soupira avec sourire, s’asseyant dans le sable.

    - Arrête de sauter partout, Kalil.

    Sa voix était calme, mais cela n’empêcha pas le petit fennec de se tapir dans le sable, un éclair malicieux dans le regard. Le petit animal était joueur et adorait faire des petits tours. Mais il aimait encore plus les câlins, c’est donc pour ça qu’il sauta sur Hamdi dès que celui-ci tendit les bras. Caressant tranquillement le pelage soyeux couleur sable, il garda son petit compagnon dans les bras tout en se relevant, reprenant sa route vers le campement. Heureux que l’on s’occupe de lui, Kalil fermait les yeux, émettant un petit son de satisfaction.

    Après quelques minutes, le jeune homme se mit à sourire, voyant enfin sa destination. En se concentrant bien, il pouvait entendre quelques voix trahissant les éclats de joie des siens. Mais cela restait encore incompréhensible à ses oreilles. Le petit renard des sables l’ayant entendu également, il bougea ses oreilles gaiement avant de sauter des bras de maître, courant en zigzaguant vers le campement d’un air impatient.

    Hâtant le pas, le sable se soulevait silencieusement à chaque foulée alors que le bruit de ses objets s’entrechoquant résonnait de plus belle. Arrivant à destination un peu essoufflé, il écarquilla légèrement les yeux à la vue de l’inconnu devant lui. Marquant un temps d’arrêt, Hamdi fut d’abord surpris par le regard du jeune homme devant lui qui devait avoir à peu près son âge. Maintenant qu’il y pensait, il avait entendu parler d'une personne issue des fils du serpent qui venait régulièrement, mais Hamdi voyageant souvent, il ne l’avait encore jamais rencontré. Ne voulant pas paraître impoli, il pencha légèrement la tête en avant en signe de respect et de salut.

    - Enchanté de faire ta connaissance, je suis Hamdi.

    Semblant curieux, le petit renard sauta une nouvelle fois sur Hamdi, se cachant sur son épaule pour observer la personne lui étant inconnu.


    HRP:
    Bonsoir,
    Si un détail te dérange, n'hésite pas à me le dire, je changerais.


    Dernière édition par Hamdi Rahal le Lun 22 Déc - 23:19, édité 1 fois
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Le moment était à nouveau venu pour Käjil de se rendre au campement des Favoris de la Gazelle. Le remède qu'il venait chercher était essentiel pour contenir son mal et l'affaiblir, du moins pour un temps. Ce remède était préparé par la 'Gazelle Blanche', une femme albinos qui faisait périodiquement don de son sang pour soigner Käjil. Le jeune serpent avait toujours ressenti une grande reconnaissance à l'égard de la guérisseuse. Sans elle, il aurait déjà rejoint ses ancêtres sur le Lointain Rivage.

    La douceur qu'incarnait Rima n'était pas un trait unanime chez les membres du clan de la Gazelle. Au sein des flammes d'énergies, certaines fortes et les autres défaillantes parsemait le campement, le jeune homme percevait les regards furtifs des Gazelles. Certains regards rencontraient le sien, blanc laiteux avec une touche d'or, cernés de maquillage rouge. Ceux-là s'empressaient de se détourner, le plus souvent avec gêne. D'autres s'arrêtaient sur son corps dissimulé sous de nombreuses couches de tissus, comme s'ils cherchaient à voir les marques sombres de sa maladie. Chez la plupart se lisait de la méfiance, peur craintive chez certains.

    Käjil continua son chemin, tentant d'ignorer le fait que personne n'osait croiser sa route où s'approcher de trop près. Il y était habitué. En fait, la situation dans son propre clan était bien pire. Ses frères avaient si peur de lui qu'il était contraint de ne pas quitter sa tente. Mais cela lui importait peu. Veiller sur son clan à distance lui permettait de garantir qu'il ne causerait aucune peine en s'éteignant. Il était après tout voué à une mort précoce.

    Il fut légèrement étonné de voir un jeune homme s'arrêter devant lui. Celui-ci devait avoir son âge s'il en croyait la jeunesse dépeinte par ses traits délicats. Sa chevelure possédait l'incroyable couleurs des flammes vivaces et ses yeux étaient du même vert que les mystères. L'énergie qui animait le jeune homme était, à l'égal du personnage, d'une incroyable beauté. Devant cet homme dont chaques caractéristiques hurlait qu'il était en vie, Käjil ne put s'empêcher de sourire, un sourire léger presque invisible.

    "Enchanté de faire ta connaissance, je suis Hamdi."

    Hamdi, 'pluie après de nombreuses années de sècheresse'. Il avait été bien nommé.

    "'Celui qui amène la vie', c'est un beau nom." remarqua Käjil avec un hochement approbateur.

    Il marqua une pause, presque honteux de révéler son propre nom. C'était dans ces moments-là qu'il aurait aimé se présenter en tant que Käjil mais l'usage voulait qu'il se présente comme étant Saji, l'enfant démon.

    "Je m’appelle Saji. C'est une grande joie que de te rencontrer Hamdi."

    Remarquant le petit renard des sables perché sur l'épaule de son interlocuteur, Kâjil offrit un sourire à l'animal.


    HRP:
    Et voilou, j'espère que ça te convient ^^


    Dernière édition par Käjil Mu'Zakir le Dim 19 Oct - 14:32, édité 2 fois
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Hamdi sourit, le remerciant d’un signe de la tête au compliment tout en passant une main sur l’une des mèches qui s’échappait de son turban. Il fallait avouer ce qu’il était, il ne savait jamais vraiment comment réagir face à ceux-ci et préférait donc souvent garder le silence.

    - Je m’appelle Saji. C'est une grande joie que de te rencontrer Hamdi.

    Il sourit, « calme et paisible comme la nuit ». Cela semblait bien lui correspondre, son nom semblait mystérieux, comme lui. Au sourire de Saji, le jeune homme aux mèches de feu attrapa le petit fennec qui lui semblait plutôt d’avis de se cacher un peu plus dans ses nombreux vêtements. Le petit animal n’aimant pas être pris au dépourvu et percé à jour, comme s’il était un grand maître en discrétion, fit une moue boudeuse à se trouver ainsi entre le jeune homme et Hamdi. Même s’il était protégé dans les bras de ce dernier.

    - Ton nom a quelque chose de mystérieux, il est comme magique.

    Quelques regards inquiets s’accrochèrent à celui d'Hamdi, mais ce dernier se contenta de faire de légères courbettes en signe de bonjour, un grand sourire aux lèvres. Il se demandait si c’était son interlocuteur qui suscitait de tels regards qu'il n’avait que rarement vu mais trouvait la question bien trop déplacée pour être posée. Et si un étranger au clan venait régulièrement c’est qu’il était…

    Ne voulant penser à cela, il écarquilla les yeux de stupeur avant de prendre sans réfléchir le bras de Saji. Se précipitant vers l’ombre d’une tente, il l’entraînant rapidement avec lui avant de lui accorder un grand signe d’excuse.

    - Ah pardon de t‘avoir entraîné avec moi… Si elle me trouve, cela ne va… Attends Kalil !

    En profitant pour s’échapper, le petit renardeau avait directement couru dans la direction où il avait vu sa cadette un peu plus tôt. Encore une fois, il allait faire un retour remarqué même si elle n’oserait sans doute pas élever la voix devant son nouvel ami.

    S’asseyant dans le sable, Hamdi poussa un léger soupir avant de regarder le fils du serpent qu’il avait emmené dans ses « ennuis » sans prévenir.

    - C’est la première fois que je vois un fils du Serpent. Tu habites loin ?

    Les favoris de la gazelle étaient ceux qui voyageaient le moins même s’ils n’étaient pas encore sédentaires. Mais c’était loin d’être le cas de ceux du Serpent, le jeune homme se demandait donc s’il n’était pas trop fatigant pour Saji de faire constamment des allers- retours ainsi. Loin d’être de la pitié, c’était simplement dans sa nature de vouloir aider et protéger. Le désert n’étant pas toujours très enclin à favoriser les voyageurs, il en savait quelque chose.


    HRP:
    Käjil est vraiment mignon^^
    J'espère que ma réponse ira ><
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Le petit renard eut l'air de vouloir s'enfuir mais fut vivement rattrapé par Hamdi. Le rouquin souriait à présent, une réaction rare en présence de Käjil.

    "Ton nom a quelque chose de mystérieux, il est comme magique." déclara le jeune Favori de la Gazelle.

    Käjil sentit ses joues pâles s'échauffer sous le coup du compliment. C'était bien la première fois qu'il obtenait une réaction positive non seulement à sa présence mais aussi à son nom. Son cœur se serra cependant, car malgré la gentillesse dont faisait preuve Hamdi, la signification de ce prénom n'était un secret de personne. Il était vrai que les Favoris de la Gazelle portait moins d'intérêts aux vieilles histoires et aux traditions anciennes que ses pairs ; peut-être Hamdi ignorait-il la vraie signification de ce prénom?

    La culpabilité envahit le jeune homme lorsqu'il se rendit compte des regards qu'ils attiraient. Voir Hamdi en sa présence n'était certainement pas une bonne chose pour le rouquin. Il s'apprêtait à faire ses excuses au jeune homme et à se retirer lorsque le rouquin le tira brusquement par la manche. Kâjil se laissa entraîner dans l'ombre d'une tente, rendu muet par la stupéfaction.

    "Ah pardon de t‘avoir entraîné avec moi… Si elle me trouve, cela ne va… Attends Kalil !"

    L'appel du jeune homme resta sans effet, le petit renard s'enfuyant dans une direction qu'Hamdi semblait redouter. Käjil suivit le mouvement de son interlocuteur et s'assit sur le sable. Toute envie de partir l'avait quitté. Malgré le fort sentiment de culpabilité qui l'habitait encore, il devait admettre qu'il avait envie de discuter avec le rouquin. Il y avait de cela bien longtemps qu'il n'avait pas été traité comme une personne normale, s'il l'avait été un jour. Il n'avait pas eu de conversation avec qui que ce soit depuis un certain temps, et il se prit à apprécier sa simple conversation avec Hamdi.

    Il devrait tout de même s'assurer qu'Hamdi sache à qui il s'adressait. Ne rien dire reviendrait à berner le rouquin, ce que Käjil n'avait pas le cœur de faire. Il allait se lancer mais Hamdi le devança une fois encore.

    "C’est la première fois que je vois un fils du Serpent. Tu habites loin ?"

    Käjil eut un instant de surprise.

    "Nous nous sommes installés de l'autre côté de l'oasis afin de pouvoir remplir nos réserves d'eau mais nous repartirons bientôt." expliqua-t-il. "Je viens chercher mon remède ici, environ tous les trois mois. Mais comme nous partirons bientôt vers les montagnes, je suis venu chercher de plus grandes réserves pour le voyage. Une fois là-bas il se peut que nous ne puissions pas repartir pendant un certain temps."

    En vérité, Käjil utilisait son remède plus fréquemment que par le passé. Son mal empirait de plus en plus rapidement et de plus grande quantité de sang de Gazelle était nécessaire pour le maintenir dans un état stable. Ses marques avaient encore progressé et là où elles ne s'étalaient que sur son dos auparavant, elles commençaient à poindre au dessus de ses épaules et sur son flanc droit. Käjil était donc anxieux à l'idée de s'éloigner de ce qui amoindrissait la douleur.

    Il jeta un coup d'oeil furtif vers le visage d'Hamdi avant de tourner son regard vers le sable. Cette fois-ci, il devait lui dire.

    "A propos de mon nom..." il hésita. "Il signifie que je suis comparable aux démons qui peuplent la nuit. C'est pour cela qu'il n'est peut-être pas bon pour toi d'être vu en ma compagnie..."

    Par habitude, Käjil ressera son manteau autour de lui, comme pour mieux dissimuler les marques qui marquaient sa peau. Quoiqu'il se passe ensuite, sa rencontre avec Hamdi resterait l'un de ses meilleurs souvenirs.


    HRP:

    C'est Hamdi qui est mignon! ^^
    Et tes réponses sont parfaites, je n'ai rien à dire.
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Hamdi pencha légèrement la tête, un peu curieux de connaître la raison de la surprise de son interlocuteur. Mais il était vrai qu’il avait agi avec brusquerie et que le fils du serpent n’était peut-être pas habitué à cela.

    - Nous nous sommes installés de l'autre côté de l'oasis afin de pouvoir remplir nos réserves d'eau mais nous repartirons bientôt, expliqua Saji. Je viens chercher mon remède ici, environ tous les trois mois. Mais comme nous partirons bientôt vers les montagnes, je suis venu chercher de plus grande réserve pour le voyage. Une fois là-bas il se peut que nous ne puissions pas repartir pendant un certain temps.

    Les montagnes… c’était plutôt loin de nous puisque nous ne quittions que rarement les rives. Il semblait aussi qu’il ait besoin de beaucoup de soins. Quand il le regardait ainsi, il ne semblait lui pas malade… fragile par contre avec son teint si clair et ses yeux blancs. Mais peut-être faisait-il aussi de son mieux pour que cela ne se voit pas. Le favori de la Gazelle n’avait pas vu d’autre personne lui étant inconnu donc le jeune homme avait dû venir seul chercher son remède.

    Ce fut au tour d’Hamdi d’être surpris, ne comprenant pas le malaise de Saji. Avait- il fait quelque chose de mal sans s’en rendre compte ? Ne sachant que faire, lui aussi commençait soudainement à être mal à l’aise.

    - A propos de mon nom... Il signifie que je suis comparable aux démons qui peuplent la nuit. C'est pour cela qu'il n'est peut-être pas bon pour toi d'être vu en ma compagnie..., révéla Saji.

    Hamdi resta un moment interdit, la surprise se trahissant sur ses traits. Comparable aux démons… Cela aurait été un mensonge de dire que le jeune homme eut pensé à ça en connaissant son nom mais pourtant, même avec cette révélation, il ne comprenait pas le mal. Même s’il saisissait à présent l’inquiétude de son vis-à-vis et des siens. Souriant, il posa une main qui se voulait réconfortante sur l’épaule de Saji.

    - Il n’y a pas que les démons qui peuplent la nuit, les protecteurs veillant sur les voyageurs aussi. Je pense qu’on pourrait le voir ainsi aussi.

    Pour lui, le fils du serpent n’avait en rien l’air d’un démon et il n’aimait pas juger les gens sur un simple nom ou une apparence. Seuls les actes déterminaient ceux qu’ils étaient et d’après ce qu’il pouvait voir, Saji semblait être quelqu’un de bien.

    - Tu ne devrais pas être inquiet de ton prénom, tu ne ressembles pas à un démon. Je suis aussi un « protecteur », alors entendons-nous bien !

    Ce n’était pas qu’il refusait de voir ou de comprendre ce qu’il venait de lui être dit, mais il voulait lui faire comprendre qu’il y avait une autre façon de voir les choses. Chaque personne avait sa propre interprétation, certaines plus lumineuses que d’autres et Hamdi faisait parti de ces personnes. Il fallait avouer que le jeune homme ne ressemblait pas aux siens dans sa façon de penser à plusieurs égards même si ses préceptes étaient les mêmes.

    - Hamdi Sinan Rahal ! Montre-toi tout de suite !

    Le rouquin sursauta vivement, se mordant légèrement la lèvre tout en regardant son ami un moment. L'agitation prédite était finalement arrivée, sa sœur était toujours aussi rapide à comprendre qu’il était rentré.
    Souriant, il se releva, se plaquant contre la tente tout en tentant de voir un peu plus loin dans l’allée principale sans être remarqué. L’idée que ce soit lui qui attire des ennuis à son interlocuteur plutôt que l’inverse lui fit avoir un regard d’excuse envers ce dernier. Le favori de la Gazelle ne tenait décidément pas en place et pourtant, il aurait voulu un peu de calme pour mieux faire connaissance avec le fils du serpent.
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    "Il n’y a pas que les démons qui peuplent la nuit, les protecteurs veillant sur les voyageurs aussi. Je pense qu’on pourrait le voir ainsi aussi." dit Hamdi après un silence. "Tu ne devrais pas être inquiet de ton prénom, tu ne ressembles pas à un démon. Je suis aussi un « protecteur », alors entendons- nous bien !"

    La bouche de Käjil s'entrouvrit sous l'effet de la stupeur. Un 'protecteur'. C'était une belle image, et une beaucoup plus rassurante que celle du 'démon'. Et puis, Hamdi avait dit que lui aussi était un protecteur. 'Entendons-nous bien', avait-il ajouté. Ses lèvres s'étirèrent en un sourire rare. Il posa un regard empli d'affection sur le rouquin qui sursauta vivement lorsqu'une voix retentit.

    "Hamdi Sinan Rahal ! Montre- toi tout de suite !"

    Hamdi se mordillait la lèvre en regardant Käjil, qui lui-même était un peu abasourdi par les évènements. 'Sinan' devait être le nom d'adulte d'Hamdi. Voila donc la raison pour laquelle il s'était appelé un 'protecteur'. Décidément, Hamdi avait de beaux prénoms. Il avait visiblement était nommé avec affection au contraire de Käjil. Là où d'autres auraient été jaloux, le jeune Fils du Serpent ne ressentait que du soulagement à la pensée qu'Hamdi avait eu ce qu'il méritait. Car dans l'esprit de Käjil, le rouquin était un modèle de gentillesse.

    Le jeune Fils du Serpent reporta son attention sur ledit rouquin. Il le regarda avec amusement se plaquer contre la tente pour tenter de voir sans être vu. Visiblement il n'avait pas envie d'être retrouvé. Devant le côté infantile de l'attitude d'Hamdi, Käjil laissa échapper un rire léger. Il se plaqua aussitôt la main sur la bouche, l'air penaud.

    "Excuse-moi, je n'avais pas l'intention de me moquer de toi." s'empressa-t-il de dire à l'intention du rouquin.

    Le rouge lui monta en joue, et il baissa son regard vers le sol. Il n'arrivait pas à croire qu'il ait été si impoli ! Le fait était d'autant plus honteux que la cible de son impolitesse était Hamdi.

    Käjil se remit sur ses pieds, hésitant quelques secondes. La situation lui échappait quelque peu, et il ne savait pas ce qu'il devait faire. Devait-il partir ? Si cette personne était un membre de sa famille, Hamdi serait peut-être gêné par sa présence. Ou peut-être était-ce sa compagne ? La voix avait été distinctement féminine. Hamdi, s'il était bien du même âge que Käjil, devait avoir dix-neuf ans. A cet âge-là la plupart des jeunes gens des clans étaient déjà en couple, en attente d'être mariés. Surtout chez les Serpents où les mariages arrangés étaient aussi fréquents que les mariages entre amis d'enfance. Käjil était une exception. Lui ne se marierait jamais. Par obligation et par choix.

    Par obligation car il était 'le fils d'un dieu' et était donc nécessairement déconnecté de toutes choses matérielles. Par choix car il ne souhaitait pas infliger la peine de sa mort à qui que ce soit.

    "Hmm...Qui est la personne qui te cherche?" demanda-t-il incertain. "Peut-être devrais-je partir?"


    Dernière édition par Käjil Mu'Zakir le Lun 20 Oct - 16:54, édité 1 fois
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Hamdi reporta son attention sur le fils du Serpent, le regardant dans un premier temps surpris de l’avoir entendu rire. Mais le jeune homme, semblant prendre cela comme un méfait, mit aussitôt la main sur sa bouche.

    - Excuse-moi, je n'avais pas l'intention de me moquer de toi.

    Pourtant, bien vite, la surprise fit place à un sourire empli de bonne humeur et de joie que son interlocuteur ne sembla pas voir en ayant baissé la tête rapidement. Aussi, oubliant quelques instants le danger phonique qui planait sur leurs oreilles, le favori de la gazelle attendit patiemment que Saji se remette. Une chose était sûre, il était vraiment heureux de voir son ami rire et sourire ainsi. Il avait l’impression qu’il ne le faisait pas beaucoup chez lui et trouvait cela dommage, cela emplissait son visage pâle de couleurs.

    - Hmm... Qui est la personne qui te cherche? Peut-être devrais-je partir ?

    Hamdi secoua légèrement la tête, se cachant un peu plus loin derrière la tente tout en faisant signe à Saji de le suivre. S’ils se faisaient repérer maintenant, même son compagnon risquait d’en prendre pour son grade même s’il n’avait rien fait. Sa sœur était beaucoup trop maternelle envers lui, mais tous ceux du clan également.

    - Il n’a rien à excuser. Tu dois rire quand c’est amusant et sourire quand tu es heureux. Tu as aussi le droit de pleurer quand tu es triste et hurler quand tu es en colère alors tu ne dois pas t’excuser. Et puis j’aime ton rire.

    Les émotions faisaient d’eux ce qu’ils étaient et peu importaient les opinions des autres. Il fallait être naturel pour ne rien regretter même si ce n’était pas toujours facile. Ce n’était pas rare qu’il dise des choses ainsi qui fassent réfléchir même si par la suite, il laissait la personne faire elle-même son propre choix. Il n’était pas là pour imposer… il n’espérait pas guider non plus en réalité. Il voulait juste montrer une autre façon de voir.

    - C’est ma sœur… Cela fait plusieurs jours que je ne suis pas rentré et elle vient me le reprocher. Mais si ça ne te dérange pas de jouer à cache-cache, tu peux rester.

    Il regarda le fils du Serpent d’un air interrogateur, se demandant ce qu’il était plus convenu de faire dans cette situation. Au fond, il savait parfaitement que sa sœur était quelqu’un de doux et pensait qu’elle s’entendrait sûrement bien avec lui mais… ce n’était peut-être pas le mieux qu’elle fasse sa connaissance dans cette circonstance-là. Elle ne le remarquerait sans doute pas tout de suite dans l'état actuel des choses. Et puis secrètement, cela amusait la jeune fille de lui courir après.

    - Ça arrive à chaque fois… je la soupçonne de bien s’amuser avec ça. Ajouta-t-il dans un sourire.

    Il voulait rassurer le jeune homme sur le fait que sa présence ne le dérangeait en rien et l’inviter bien au contraire à rester. Il voulait passer un peu plus de temps en sa compagnie si Saji voulait bien lui aussi.


    HRP:
    Je ne voulais pas mettre Käjil mal à l'aise donc si ça ne va pas, je change >.<
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Hamdi secoua la tête, signifiant ainsi à Käjil qu'il n'avait pas besoin de partir. D'un signe le rouquin l'invita à le suivre.

    "Il n’y a rien à excuser. Tu dois rire quand c’est amusant et sourire quand tu es heureux. Tu as aussi le droit de pleurer quand tu es triste et hurler quand tu es en colère alors, tu ne dois pas t’excuser. Et puis j’aime ton rire."

    Käjil écouta la tirade de son compagnon un léger sourire aux lèvres. Il n'avait jamais considéré son droit à ressentir des émotions. Probablement lié au fait qu'il n'en ressentait pas énormément de manière générale. Le manque de contact avec les autres faisait de lui un être solitaire aux sentiments peu développés. Il n'avait jamais considéré cela comme un handicap mais maintenant qu'il y pensait il était vrai qu'il ne se souvenait pas avoir montré d'émotions fréquemment. Il avait ri quelques fois mais n'avait jamais pleuré. Peut-être de douleur mais jamais de tristesse. La douleur était bien la seule émotion qui l'habitait constamment. Elle l'avait fait hurler, s'évanouir, se rouler à terre. Et puis elle lui avait finalement volé le sommeil.

    "C’est ma sœur… Cela fait plusieurs jours que je ne suis pas rentré et elle vient me le reprocher. Mais si ça ne te dérange pas de jouer à cache-cache, tu peux rester."

    Les paroles d'Hamdi arrachèrent le jeune serpent à ses pensées. C'était donc sa sœur. Oui cela faisait sens qu'Hamdi ait des frères et sœurs. Il avait surement aussi un père ou une mère, ou même les deux. Käjil n'avait rien de tout cela et il lui était parfois difficile de se souvenir qu'il était une exception rare. Peu d'enfants étaient complètement orphelins après tout. S'il n'était pas rare que certaines personnes aient perdu l'un de leur parent, il était rare qu'ils aient toujours été seuls. Et s'il avait été un enfant normal Käjil aurait été adopté par une femme du clan. Et c'est peut être cela qui montrait qu'il tenait plus du démon que du protecteur car tout le monde aimait celui qui les protégeait mais les démons et les dieux étaient craints.

    "Ça arrive à chaque fois… je la soupçonne de bien s’amuser avec ça."

    S'arrachant une nouvelle fois à ses pensées, Käjil sourit avec amusement.

    "Vous semblez bien vous entendre." remarqua-t-il avec bonne humeur. "Cela doit être agréable d'avoir une sœur."

    Tout en parlant, il attrapa son compagnon par la manche et l'entraîna à travers le dédale de tentes.

    "Allez, allons-y. Si nous restons-là, elle va nous retrouver n'est-ce pas?" dit-il jovialement, en se retournant pour sourire au rouquin. "Et si elle nous trouve, tu pourras me prendre pour excuse."

    Le cœur de Käjil fit un bon dans sa poitrine. C'était la première fois qu'il jouait à cache-cache. Ou plutôt la première fois qu'il prenait part à un jeu avec une personne de son âge. Ce simple fait envoyait des papillons voleter dans son estomac et le rendait plus énergique qu'à son habitude. Hamdi portait décidément bien son nom de 'celui qui amène la vie'.


    HRP:
    Non, ne t'inquiète pas! C'est Käjil qui se met mal à l'aise tout seul. Qu'est-ce que tu veux, c'est dans sa nature ^^
    Mais il va être un peu plus joyeux maintenant j'espère.
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Il hocha la tête en souriant, il avait promis de la protéger dès sa naissance, plus que s’entendre ils étaient aussi très proches. Cependant, il n’osa rien dire à la suite de la phrase de Saji, ne voulant pas se montrer indiscret avec ses questions qui étaient personnelles. Pourtant, il était curieux d’en apprendre plus sur le jeune homme qui venait d’un autre clan que le sien.

    Surpris par le geste de son ami, il le suivit néanmoins sans broncher à travers les tentes, gardant son sourire. Il n’avait jamais réussi à semer sa sœur mais peut-être qu’à deux cela serait différent, ils auraient plus de chance.

    - Allez, allons-y. Si nous restons-là, elle va nous retrouver n'est-ce pas ? Et si elle nous trouve, tu pourras me prendre pour excuse.

    Face au sourire de Saji, s’il aurait pu, Hamdi aurait sourit encore plus qu'il ne le faisait. C’était inexplicable pour lui, il était seulement sincèrement heureux de le voir sourire et de pouvoir passer du temps avec lui. Cela lui rappelait un peu l’amusement et la légèreté qu’il ressentait quand il était en présence du militaire.

    - Je compte sur toi alors. Kalil est passé dans le camps ennemi, il va falloir être prudent.

    Il retint un rire qui fit résonner un peu plus les cliquetis de son vêtement. Il était vrai que cela contribuait à faire qu'il se faisait attraper mais ce n’était pas comme s’il pouvait vraiment y faire quelque chose… Par contre, le renardeau savait assurément reconnaître ce bruit. Il allait peut-être falloir tendre une embuscade pour attraper le petit animal.

    - Si elle nous trouve, je prendrais ça plutôt pour une occasion de te la présenter. Même si elle va nous hurler dessus un moment avant qu’on puisse dire quelque chose.

    Il passa une main dans ses mèches feues, regardant légèrement ailleurs, un peu gêné. Non par le comportement de sa soeur, mais plutôt par le fait qu'il était comme un enfant alors qu'il avait atteint l'âge adulte. Ce n’était donc peut-être pas le genre d’attention qu’avait besoin Saji. Quoique, si les regards inquiets aient bien été fixé sur lui, cela changerait sûrement après ça.

    - Peut-être devrions-nous nous cacher dans une tente ?

    Les tissus souples par endroits pouvaient permettre de se cacher en douce par derrière sans être repéré. Encore fallait-il choisit la bonne tente pour ne pas faire peur au propriétaire, même si à cette heure-ci, ils étaient à l’extérieur.

    - Tu as des frères ?

    Finalement, il n’avait pas pu s’empêcher de poser la question. Un peu gêné, il espérait qu’il ne lui en voudrait pas. Aussi, il chercha aussitôt un moyen de se faire pardonner, même s'il semblait autrement plus silencieux.


    HRP:
    Je me répète mais, Käjil est vraiment trop chou ><
    Pardon si ma réponse est un peu à l'envers, je recommencerais si ça ne va pas >.<
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Un léger cliquetis capta l'attention de Käjil. Il se retourna à demi pour regarder Hamdi avec curiosité et fut amusé de voir le garçon s'efforcer de ne pas rire. Les papillons se remirent à voleter dans l'estomac du jeune serpent.

    "Je compte sur toi alors. Kalil est passé dans le camps ennemi, il va falloir être prudent."

    Käjil eut un instant d'incompréhension avant de se rendre compte que le rouquin parlait du petit renard qui s'était enfui précédemment. L'allusion militaire le fit sourire. Il semblait que la seur d'Hamdi n'était pas la seule à prendre plaisir au jeu.

    "Si elle nous trouve, je prendrais ça plutôt pour une occasion de te la présenter. Même si elle va nous hurler dessus un moment avant qu’on puisse dire quelque chose."

    Le cœur du serpent fit un bond dans sa poitrine. Le présenter à sa soeur...C'était bien la première fois que quelqu'un souhaitait le présenter à quelqu'un d'autre, surtout à un proche. La plupart des gens verrait plutôt cela comme une façon d'imposer sa présence sur un innocent. Et puis, la manière qu'Hamdi avait de dire ça, c'était presque comme si...Käjil stoppa ses pensées. Il valait mieux ne pas trop s'aventurer. Ils venait tout juste de se rencontrer et Hamdi paraissait être d'une nature curieuse, rien ne prouvait qu'ils avaient des chances de devenir amis.

    "Peut-être devrions-nous nous cacher dans une tente ?" proposa Hamdi, ramenant son compère à la situation présente.

    Käjil se mit aussitôt à examiner les tentes qui les entouraient. Effectivement, les longs tissus souples offraient une multitude d'angles morts qui leur permettraient de passer inaperçus. Restait à trouver une cachette suffisamment grande pour eux deux, sans qu'elle ne soit trop visible. Son regard laiteux vogua sur les tentes, les examinant avec attention. Là! Un sourire satisfait aux lèvres, il attrapa la main d'Hamdi et l'entraîna vers le pan d'une tente plus large que les autres.

    "Par ici."

    Il souleva un pan de tissu, révélant un espace confortablement large. Ils n'étaient pas tout à fait à l'intérieur de la tente mais il aurait suffit qu'il soulève le pan de tissus qui leur faisait face pour y être.

    "Tu as des frères?" demanda Hamdi soudainement.

    Réflexivement, la poigne de Käjil se resserra autour de la main du rouquin. Il se reprit vite et s'empressa de rabattre le pan de tente derrière eux. Il lâcha ensuite la main du rouquin et s'accroupit sur le sable.

    "Je n'ai pas de famille mortelle, puisque je suis le Fils du Dieu Serpent." dit-il à Hamdi avec un sourire.

    Évidemment, cela n'était pas strictement vrai. Mais Käjil préférait expliquer les choses ainsi, plutôt que de dire que son père était inconnu et sa mère morte en couche. Du moins c'était ce dont il essayait de se convaincre. Pour une raison qu'il ignorait il se sentait mal. Il avait l'impression de mentir à Hamdi et il n'aimait pas la sensation que cela apportait. Il finit par céder à lui-même et entreprit d'élaborer sur sa situation.

    "J'ai eu une mère, brièvement, mais elle n'a pas survécu à ma naissance. Selon l'Ancien, ma 'divinité' était un trop grand fardeau pour son corps de mortel." il marqua une pause. "Mon père...est officiellement le Dieu Serpent. Personne ne saurait dire si j'ai un père mortel."

    Durant son explication, il garda les yeux baissés vers le sable. Sa main se resserrant sur le tissu couvrant son flanc droit. Ce que personne n'osait dire à voix haute c'est qu'il y avait de fortes chances que sa maladie ait influé sur la santé de sa mère.
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    La main qui tenait celle du jeune rouquin se crispa et ce dernier regretta aussitôt sa question. Blesser Saji était bien la dernière chose qu’il avait voulu faire. Il aurait dû se douter que parmi les différents clans qui peuplaient le désert, parler de la famille n'était pas toujours approprié.

    Il entra dans le recoin présenté par le fils du serpent, s’asseyant aussitôt sur le sable frais, un peu perdu dans ses pensées, se demandant comment il pourrait racheter sa faute. Ce fut la voix du jeune homme qui le ramena à la réalité.

    - Je n'ai pas de famille mortelle, puisque je suis le Fils du Dieu Serpent.

    Posant ses yeux émeraudes sur son interlocuteur, il haussa un sourcil sous l’effet de la surprise. C’était une explication pour le moins étrange à ses yeux, comme une justification. Comme une chose qu’on lui aurait répétée… Il ne trouvait pas vraiment les mots pour expliquer la sensation que lui provoquait cette phrase. Mais une chose était sûre, il l'a trouvé extrêmement triste.

    - J'ai eu une mère, brièvement, mais elle n'a pas survécu à ma naissance. Selon l'Ancien, ma 'divinité' était un trop grand fardeau pour son corps de mortelle. Mon père... est officiellement le Dieu Serpent. Personne ne saurait dire si j'ai un père mortel. Expliqua soudain le fils du Serpent.

    Pendant son explication, il avait gardé la tête baissé vers le sol. Ne sachant trop quoi faire pour le réconforter, Hamdi posa sa main sur celle de Saji, celle qui serrait fermement son vêtement.

    - Je suis désolé, de ne pouvoir comprendre plus que cela et de ne pouvoir t’aider davantage. Je ne peux qu’avoir une idée de ce que tu ressens… Ma sœur aussi, notre mère est morte en la mettant au monde.

    Le rouquin se redressa, on ne pouvait lire aucune trace de tristesse sur son visage. Seulement de la sérénité et de la bienveillance.

    - Je suis sûr que ta mère est toujours avec toi pour te protéger. Personne n’est seul regarde !

    Son visage s’illumina soudain d’un sourire alors qu’il mettait la main sur son cœur. C’est ce qu’il avait toujours vu, personne n’était jamais seul, ils finissaient toujours par trouver quelqu’un qui les accompagne. Parfois, cela mettait seulement un peu plus de temps.

    - C’est comme si nous étions frères, donc ma sœur est la tienne. Et puis, je ne connais pas ceux du serpent, mais si tu es là, c’est que tout mon clan veille sur toi, Saji !

    Le clan des favoris de la Gazelle était connu pour être un clan de « guérisseurs », mais pour Hamdi, quand ils donnaient leur sang pour soigner quelqu’un c’était quelque chose d’important, cela crée un lien. Alors tous ceux qui venaient ici étaient importants pour lui, pas parce qu’ils étaient fragiles ou avait eu un moment de faiblesse, mais simplement parce qu’ils s'étaient rencontrés et avaient partagé un moment avec eux.
    Il ne voulait pas laisser Saji dire qu’il n’avait pas de famille mortelle, comme s’il n’appartenait pas à leur monde. Il était là ici et maintenant.
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Une main réconfortante se posa sur celle de Käjil.

    "Je suis désolé, de ne pouvoir comprendre plus que cela et de ne pouvoir t’aider davantage. Je ne peux qu’avoir une idée de ce que tu ressens… Ma sœur aussi, notre mère est morte en la mettant au monde." dit Hamdi.

    De surprise, Käjil leva les yeux pour croiser le regard d'Hamdi. Lui aussi avait donc perdu sa mère. Cela avait dû être dur. Lui au moins n'avait pas eu le temps de connaître sa mère mais Hamdi, si. Käjil ne comprendrait sûrement jamais combien un parent disparu pouvait nous manquer.

    "Je suis sûr que ta mère est toujours avec toi pour te protéger. Personne n’est seul regarde !" continua le Favori de la Gazelle avec sérénité et bienveillance.

    Un sourire lumineux naquit sur les lèvres du rouquin alors qu'il posa la main sur son cœur.

    "C’est comme si nous étions frères, donc ma sœur est la tienne. Et puis, je ne connais pas ceux du serpent, mais si tu es là, c’est que tout mon clan veille sur toi, Saji !"

    Le Fils du Serpent resta incrédule l'espace de quelques instants. Ses yeux s'agrandirent de façon presque comique alors qu'il dévisageait Hamdi. Il resta complètement figé, le regard vide comme si son cerveau avait momentanément cessé de fonctionner.

    "Mon frère...?"répéta-t-il doucement. "Et ma sœur."

    Son regard s'illumina petit à petit et ses lèvres s'étirèrent doucement en un sourire éblouissant. Les paroles d'Hamdi tournoyaient dans son esprit comme une formule magique et lui apportait une sensation grisante qu'il n'aurait pu nommer. Une idée traversa son esprit de façon fulgurante et il tourna un regard enthousiaste vers le rouquin.

    "Käjil. C'est mon prénom d'enfant." dit-il sa voix douce légèrement plus énergique qu'à son habitude. "J'aimerais que tu l'utilises."

    Malgré l'effort d'Hamdi pour rendre son nom de Saji plus sympathique, Käjil restait le prénom qu'il affectionnait le plus. Comme beaucoup de noms d'enfant, c'était un nom sans signification qui avait été donné dans le seul but de le désigner jusqu'à ce qu'il reçoive ses autres noms. Mais Käjil l'aimait malgré tout, peut-être parce que n'ayant pas de signification il était au mieux banal. La banalité était attrayante à ses yeux car ayant toujours été spécial, il lui arrivait d'envier la normalité de la vie des autres.

    Ses pensées furent subitement interrompues. Le tissu qui les séparait de l’extérieur venait d'être vivement soulevé, exposant les deux garçons à la lumière du dehors. Käjil leva les yeux vivement vers la personne qui leur faisait face avant de poser un regard interrogateur sur Hamdi.


    HRP:
    J'avoue que c'est pas le meilleur ^^'
    Si quelque chose ne te convient pas n'hésite pas à m'en faire part. Je te laisse le choix pour la personne qui nous trouve, je ne sais pas si tu veux que ce soit ta sœur ou pas.
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Hamdi resta un moment immobile, arrêtant même de respirer en voyant l’air figé de son vis-à-vis. Ce qu'il craignait le plus à cet instant était d’avoir fait une bêtise… Lui qui parlait toujours passionnément et qui se rendait pas souvent compte directement que ce qu’il disait pouvait être mal perçu. Et blesser une personne était de loin ce qu’il détestait le plus, c’était une chose qu’il ne ferait jamais sciemment à moins d’y avoir été contraint des pires façons que ce soit. Autrement dit, qu’on s’en prenne à une personne à qui il tenait.

    Le soudain sourire de Saji le rassura aussitôt, le faisant légèrement rougir tant ce dernier était éblouissant. Aussi, le jeune Favori de la Gazelle retrouva aussitôt le sourire et hocha la tête pour confirmer ses dires.

    - Käjil. C'est mon prénom d'enfant. J'aimerais que tu l'utilises.

    C’était la première fois qu’il sentait autant d’énergie émaner de la voix du fils du Serpent et il put y voir l’affection qu’il portait à ce prénom. Hamdi se présentait toujours sous son nom d’enfant, tant il oubliait souvent que la coutume voulait qu’il se présente sous son autre nom. Une chose était sûre, il était touché que Saji lui demande de l’utiliser.

    Il sourit de nouveau, hochant de nouveau doucement la tête avant de dire d’une voix plus douce qu’à l'accoutumée.

    - Je t’appellerais Käjil alors. Merci.

    Un bruit le fit soudain se mettre sur ses gardes, brisant le repaire secret des deux garçons tout en faisant entrer une vive lumière. Bien qu’il sentît l’air interrogateur de son ami, il n’y répondit pas tout de suite, poussant un soupir de soulagement.

    - Encore à te cacher. Si Norya te trouve… Oh, mais tu n’es pas seul cette fois.

    Hamdi hocha la tête tout en souriant mais n’eut pas le temps de répondre que l’abri se referma une nouvelle fois sur eux, un dernier chuchotis se faisant entendre.

    - Je vais brouiller les pistes, partez vite.

    Le Favori laissa échapper un léger rire avant de faire signe à Käjil, pénétrant à l’intérieur de la tente cette fois sans aucun autre occupant. Dehors, on pouvait entendre la voix de l’homme essayer de convaincre une jeune fille énervée qu’il n’avait vu personne.

    - C’est un peu tard, mais je te présente mon père.

    Comme il avait permis à son fils de s’éloigner du clan pour découvrir ce qui se cachait dans le désert, il l’aidait parfois à échapper à sa sœur pendant quelques heures le temps qu’il puisse se reposer avant qu’elle ne le trouve. On pouvait dire que leur famille était plutôt énergique.

    - Si on traverse rapidement, on atteint ma tente un peu plus loin. Tu veux essayer ?

    Allant à l’entrée de la tente, il regarda de part et d’autre pour vérifier qu’il n’y ait personne avant de faire un léger bond en arrière, soupirant ensuite avant de froncer les sourcils. Le petit renard des sables les avait trouvés… Ils allaient devoir faire vite ou trouver autre chose car l’animal n’allait pas les lâcher et ils risquaient de se faire repérer cette fois, surtout que la sœur du rouquin n’était pas loin.


    HRP:
    Je l'ai trouvé très bien^^
    Désolé je ne t'aide pas beaucoup avec ce post... si ça ne va pas, tu me dit^^
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Un homme se dressait devant eux, tenant le pan de tissu dans une main. Étonnamment, l'homme, visiblement un Favori de la Gazelle, ne sembla pas surpris de les voir là. Käjil se demanda même brièvement si c'était chose courant dans ce clan que de découvrir de jeunes hommes se cachant dans les recoins de tentes. Il chassa vite la pensée de son esprit, sachant pertinemment que cela ne se pouvait pas.

    "Encore à te cacher. Si Norya te trouve… Oh, mais tu n’es pas seul cette fois." dit l'homme avant de rabattre la tente sur eux. "Je vais brouiller les pistes, partez vite."

    Hamdi devait le connaître puisque, apparemment, l'homme savait pourquoi il se cachait. Norya devait être la sœur du rouquin. Cette fameuse sœur commençait à intriguer le jeune Serpent. Il serait curieux de voir à quoi elle ressemblait.

    Sur un signe du rouquin, Käjil le suivit à l'intérieur de la tente qui était désormais vide. Des bruits de voix alertèrent le jeune Fils du Serpent à la présence de la mystérieuse Norya à côté de la cachette qu'ils venaient de quitter.

    "C’est un peu tard, mais je te présente mon père."

    Käjil eut un mouvement imperceptible de surprise. Il ne savait pas pourquoi découvrir les membres de la famille d'Hamdi continuait de l'étonner. Il n'avait en fait pas tant de mal que ça à penser qu'Hamdi avait un père mais assimiler une image à cette idée lui était étrange. Peut-être était-il trop habitué à voir la figure paternel comme un concept abstrait? Dans tous les cas, il allait falloir qu'il cesse d'être étonné par chaque petite chose.

    "Si on traverse rapidement, on atteint ma tente un peu plus loin. Tu veux essayer ?"

    "D'accord." répondit Käjil sans réfléchir.

    Il observa Hamdi regarder les alentours attentivement et sursauta en même temps que lui lorsque le petit renard des sables les rejoints. Hamdi parut inquiet. Käjil mit un temps avant de se rendre compte de la raison de cette inquiétude. Le petit animal était une sorte d'espion, n'est-ce pas? Le jeune homme réfléchit un instant, puis attrapa le renard. Il cala le canidé qui se débattait contre son torse et fouilla dans son col. Il sortit un collier d'où pendait des perles d'os et de pierres semi-précieuses et laissa le petit animal jouer avec.

    "Ça devrait l'occuper un moment." commenta Käjil avec un sourire.

    Il rejoignit le rouquin près de l'entrée de la tente et jeta un coup d’œil à l’extérieur.

    "Si tu marches à côté de moi, je peux servir de bouclier entre ta sœur et toi. Elle ne me connait pas donc elle ne fera pas attention à moi et peut-être qu'elle ne te verra pas." suggéra-t-il doucement après avoir examiner le terrain.


    HRP:
    Mes réponses ne font que raccourcir ^^'
    Enfin, du coup je t'ai pas beaucoup avancé non plus, mais j'espère que ça ira quand même...
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Käjil réagit plus vite que Hamdi lui- même, bien trop concentré à ce qu’il allait faire, son ami avait fini par attraper le petit renard avant de le mettre contre lui. Laissant échapper un rire alors que l’animal se débattait sans succès, il les regarda intrigué.

    - Ça devrait l'occuper un moment.

    Hamdi l’observa sans rien dire alors que le fils du serpent le rejoignait. Un peu gêné malgré tout car Kalil risquait d’abîmer le pendentif.

    - Tu es sûr que cela ne pose pas de problème de le laisser jouer avec ?

    S’appuyant doucement contre la toile de la tente, il jeta de nouveau un coup d’œil à l’extérieur alors que la voix de sa sœur se faisait de plus en plus impatiente au fur et à mesure que leur père trouvait des excuses les plus discutables, laissant échapper un bref soupir au jeune homme aux mèches de feu.

    - Si tu marches à côté de moi, je peux servir de bouclier entre ta sœur et toi. Elle ne me connaît pas donc elle ne fera pas attention à moi et peut-être qu'elle ne te verra pas.

    Hamdi laissa échapper un léger rire. Il était vrai qu’il trouvait son ami aux yeux blancs discret et tout dans sa tenue et sa façon d’être montrait qu’il pouvait aisément se fondre dans le décor. Mais de ce point de vue-là, les deux étaient à l’opposée, car avec les couleurs chaudes et la couche de vêtements que possédait Hamdi, il était quasiment impossible pour lui de passer inaperçu.

    - Il est fort probable qu’il se passe l’inverse. Et puis, il n’y a aucun bouclier qui puisse tenir face à elle.

    Il sourit, plus il passait de temps en sa compagnie, plus il avait envie de le présenter à sa jeune sœur en réalité. Toutefois, il était toujours aussi peu pressé de faire face à la « colère » de cette dernière. De toute manière, il n’utiliserait personne comme bouclier, il trouvait cette façon de dire même un peu étrange. Pourquoi devrait-il utiliser Käjil comme bouclier ? Même si ce n’était pas quelque chose de grave, cela laissait une impression étrange à Hamdi.

    Prenant Käjil par le bras, il avança rapidement entre les tentes, courant presque avant de le lâcher quand ils eurent atteint presque l’autre côté du camp. Un peu fatigué, il pénétra dans la tente avec un grand sourire, invita le jeune homme à s’installer à l’intérieur.

    - Bienvenue à la maison ! Tu veux boire ?

    Mine de rien, ils avaient un peu couru et Hamdi n’avait pas pu se reposer depuis qu’il était rentré. Non pas qu’il n’avait pas pris de pose en revenant mais marcher dans le sable chaud était épuisant. S’asseyant, il prit deux tasses et commença à servir de l’eau avant d’en verser copieusement sur lui quand une irruption rousse apparut devant l’entrée de la tente.

    - Toi, toi et TOI ! On peut savoir où tu étais parti. En plus tu as laissé Kalil tout seul. Tu sais où il est ? Non mais tu es vraiment imprudent ! Et toi ! Pourquoi l’aides-tu ? Tu devrais laisser cet imbécile tout seul ! Ce n’est pas prudent d’être avec lui !

    Soupirant, il mit un verre devant Käjil tout en lui adressant un sourire. Il avait été sûr qu’elle s’en serait pris à lui aussi sans aucune raison.

    - Je te présente Norya, ma petite sœur. Souffla-t-il pour que seul Käjil l’entende.

    Posant la carafe d’eau à côté, il prit son propre verre tentant de se cacher dedans pour éviter de rire. Laissant le soin à Käjil de se présenter. Car si il lui avait dit qu'il pouvait utiliser son prénom d'enfant, il n'était pas sûr qu'il doivent le présenter ainsi, ne voulant surtout pas lui manquer de politesse.

    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    "Il est fort probable qu’il se passe l’inverse. Et puis, il n’y a aucun bouclier qui puisse tenir face à elle." répondit Hamdi.

    Le commentaire amusa Käjil. C'était à se demander si le rouquin se rendait compte de la façon dont il parlait de sa sœur. C'était à croire qu'elle était capable de tout. Une sorte d'entité divine et souveraine. Alors, soit Hamdi décrivait sa sœur telle qu'elle était soit il exagérait parce qu'il la redoutait un peu. Le Fils du Serpent penchait plutôt pour la deuxième possibilité.

    Käjil sentit une main attraper son bras. Avant qu'il ne puisse réfléchir à ce qui arrivait, le rouquin le tira derrière lui hors de leur cachette et entre les tentes du campement. Ils allaient si vite qu'ils étaient presque en train de courir. Käjil commençait tout juste à trouver l'exercice fatiguant lorsque les deux jeunes hommes s'engouffrèrent dans une tente.

    "Bienvenue à la maison ! Tu veux boire ?" dit Hamdi.

    Käjil hocha la tête avec un sourire reconnaissant. Oui, une boisson quelle qu'elle soit serait la bienvenue. Il n'était vraiment pas taillé pour les exercices. Ou peut-être manquait-il simplement d'entraînement ? Ce n'était pas comme si on lui avait donné beaucoup d'opportunités de travailler ses muscles. Lorsque les Serpents voyageaient, on le plaçait sur le dos d'un chameau et il n'en redescendait que pour dormir et manger jusqu'à ce qu'ils atteignent leur destination. Le reste du temps, il restait cloîtré dans sa tente, tuant le temps avec des jeux de stratégie ou des livres.

    Un éclair roux entrant dans son champ de vision le fit revenir à la réalité. Ce n'était pas Hamdi qu'il voyait mais une jeune fille à la couleur de cheveux identique.

    "Toi, toi et TOI ! On peut savoir où tu étais parti. En plus tu as laissé Kalil tout seul. Tu sais où il est. Non mais tu es vraiment imprudent ! Et toi ! Pourquoi l’aides-tu ? Tu devrais laisser cet imbécile tout seul ! Ce n’est pas prudent d’être avec lui !"

    Käjil fut un peu intimidé par le débit de paroles de la jeune fille. Il resta donc figé, yeux écarquillés à la regarder bêtement pendant l'intégralité de sa tirade. Ce fut lorsqu'un verre fut placé devant lui qu'il sortit de sa stupeur.

    "Je te présente Norya, ma petite sœur." lui souffla le rouquin avant de laisser Käjil se débrouiller.

    Bien qu'il l'ait deviné, le jeune Serpent fut pris au dépourvu pas la soudaine apparition de la 'sœur'. Comment se présentait-on à une sœur?

    "Je...Je suis Käjil Mu'Zakir du clan du Serpent." bredouilla-t-il ravalant sa salive.

    Bien qu'elle soit plus jeune, Norya avait une présence qu'il était difficile d'ignorer.

    "Je n'avais pas l'intention de vous causer du souci." ajouta-t-il pressentant qu'il valait mieux s'excuser.
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    D’un point de vue extérieur, l’on pourrait dire que Hamdi laissait son ami se débrouiller seul face à l’adversité. Mais en réalité, une des raisons était qu’il ne savait pas comment faire. La seconde ? Eh bien, il était un peu curieux de savoir comment Käjil allait faire face à sa sœur…

    - Je... Je suis Käjil Mu'Zakir du clan du Serpent. Je n'avais pas l'intention de vous causer du souci.

    Le rouquin releva la tête en souriant, sentant le regard de sa jeune sœur faire des aller-retours entre lui et le jeune serpent. Esquissant un mouvement pour se lever, il n’eut cependant pas le temps de dire un mot que la charmante jeune fille qu’ils avaient en face d’eux reprit la parole en faisant un petit signe de salut envers Käjil.

    - Je m’appelle Norya, merci de prendre soin de ce qui me sert de frère. Se redressant, elle reprit légèrement énervé toutefois. Vous ne savez faire rien d’autre de toute manière à part inquiéter les autres ! On devrait vous attacher pour vous faire penser à vos bêtises ! Et toi Hamdi si tu entraînes une nouvelle fois Käjil je-ne-sais-où, tu vas voir !

    Ouvrant la bouche pour répliquer dans un premier temps, il abandonna et fut toutefois rassuré quand cette dernière repartit alors qu’on l’appelait. Soupirant, il se rassit correctement avant de faire un sourire d’excuse à son ami, même si derrière cela, on voyait très bien que la situation l’avait tout de même un peu amusé.

    - Désolé, il est vraiment dur de lui parler quand elle est comme ça. Mais elle ne t’en voulait pas, tu sais.

    Sa jeune sœur s’inquiétait rapidement et les actions d’Hamdi n’étaient pas vraiment faites pour la rassurer, même s’il faisait tout son possible pour ne pas le faire davantage. Pourtant, il était certain que s’il restait au clan, il finirait par l’énerver encore plus. Il n’était pas vraiment fait pour rester au même endroit comme le faisaient les Favoris de la Gazelle. En tout cas, une chose était sûre et il avait été fier de sa sœur à ce moment-là, elle n’avait pas eu ce regard qu’il avait discerné chez les autres à propos de Käjil. Même s’il n’avait pas loupé son air interrogateur, il allait avoir droit à des questions quand il se retrouverait seul.

    - J’espère qu’elle ne t’as pas trop surpris… Elle ne voulait pas te manquer de respect. Mais si c’est le cas, je lui dirais de s’excuser.

    Il s’inquiétait toujours un peu que l’on puisse mal prendre les excès de la jeune fille. Elle était sa sœur après tout et il la protégerait. Même si à présent, il considérait aussi Käjil comme un membre de sa famille.

    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    La jeune fille qui se tenait face à lui, fit un léger signe de salut avant de se présenter.

    "Je m’appelle Norya, merci de prendre soin de ce qui me sert de frère." dit-elle avant de reprendre, son ton trahissant une légère colère. "Vous ne savez faire rien d’autre de toute manière à part inquiéter les autres ! On devrait vous attacher pour vous faire penser à vos bêtises ! Et toi Hamdi si tu entraînes une nouvelle fois Käjil je-ne-sais-où, tu vas voir !"

    Käjil aurait aimé protester et lui dire qu'il n'en était rien. Il avait choisi de suivre Hamdi de son propre gré et ne se sentait donc pas entrainé dans quoi que ce soit. Ce qu'il n'aurait pas ajouté c'est que personne ne se serait inquiété pour lui. Rima était la seule qui faisait montre d'affection à son égard et il aurait été plus probable qu'elle soit heureuse de le voir interagir avec quelqu'un de son âge qu'inquiète. Cependant, avant qu'il ne puisse reprendre la parole, Norya fut appelé et quitta la tente.

    "Désolé, il est vraiment dur de lui parler quand elle est comme ça. Mais elle ne t’en voulait pas, tu sais." dit Hamdi après que sa sœur soit partie. "J’espère qu’elle ne t’as pas trop surpris… Elle ne voulait pas te manquer de respect. Mais si c’est le cas, je lui dirais de s’excuser."

    Käjil se hâta d'offrir à son ami un sourire rassurant.

    "Non pas du tout. Ta sœur est quelqu'un de remarquable."

    Il ne mentait pas en disant cela. Le fait que Norya ait agi avec lui comme elle agissait, visiblement, avec son frère sans faire montre d'aucun préjugé était quelque chose de rare, et, aux yeux de Käjil, précieux. Il avait bien entendu remarqué le regard de surprise de la jeune fille mais passé cet instant initiale elle n'avait plus montré aucun signe de savoir qu'il n'était pas normal. Elle avait même agi comme si Hamdi était en tort alors que la plupart des autres auraient sauté sur l'occasion de rejeter la faute sur lui.

    "Tu dois être très fière d'elle."

    En tout cas, Käjil l'aurait été s'il avait eut une sœur comme Norya. Elle avait le potentiel de devenir une femme comme Rima: respecté non seulement pour sa force mais aussi pour sa compassion.

    Käjil prit soudain conscience que sa réaction pouvait être perçue comme déplacée et posa hâtivement un regard d'excuse sur le rouquin.

    "Je suis désolé si ma réaction te parait étrange. Je n'ai pas l'habitude de rencontrer des gens comme Norya. La seule que je connaisse ici et Rima. Les autres nomades ne me traitent généralement pas de cette façon." s'empressa-t-il d'ajouter.

    Se rendant que plus il parlait, plus il s'enfonçait, Käjil préféra se taire et baissa le regard vers le sol, ses doigts jouant fébrilement avec le tissu de sa manche.
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Hamdi sourit à la remarque de son ami, heureux qu’il le prenne ainsi. Il était rassuré dans un sens au moins, il semblait qu’ils s’entendraient bien même si dans un sens, il n’aurait pas parié le contraire.

    - Tu dois être très fière d'elle. Je suis désolé si ma réaction te parait étrange. Je n'ai pas l'habitude de rencontrer des gens comme Norya. La seule que je connaisse ici et Rima. Les autres nomades ne me traitent généralement pas de cette façon.

    Il écarquilla légèrement les yeux face à la tirade de Käjil, ce dernier semblant être aussitôt gêné par ce qu’il venait de dire et se justifiant à un endroit où Hamdi ne comprenait pas qu’il y eut besoin de justification.
    Voyant le jeune Serpent regarder le sol avec grand intérêt, il ne pût s’empêcher de rire, s’excusant aussitôt.

    - Oui, je suis très fier d’elle. Mais tu n’avais pas besoin de te justifier.

    Souriant pour le rassurer, il se servit un autre verre d’eau, montrant la carafe à Käjil pour demander s’il en voulait d'autres lui aussi.

    - Rima… C’est quelqu’un de gentil et de calme. Quant aux aux autres…

    Il avait beaucoup de respect pour la jeune femme.
    Le rouquin resta pensif un moment. Même s’il pouvait comprendre à présent après ce que Käjil lui avait expliqué, il n’aimait pas vraiment que l’on puisse juger une personne à son simple nom. Même s’il était encore vrai que cela avait beaucoup d’importance pour les nomades, moins parmi les siens, mais important quand même.
    Ce reprenant un peu, il secoua légèrement la tête avant de sourire, son regard se posant sur son ami.

    - Dans ce cas, quand je pourrais, je te présenterais un ami. C’est un militaire… mais on part souvent explorer les déserts ensemble, il pourrait te raconter des histoires surprenantes !

    De ce côté-là, Matt et lui était assez semblable et il était sûr au moins qu’il ne jugerait pas Kâjil son prénom seul. Et puis certainement que White l’aimerait bien aussi…
    Sursautant légèrement, il passa une main dans ses cheveux.

    - Désolé… ça doit faire étrange pour un nomade d’apprécier les militaires… Mais lui est quelqu'un de bien.

    Surtout que maintenant qu’il s’en souvenait, ceux du Serpent n’étaient pas vraiment pour eux… mais pas vraiment contre non plus. Il espérait simplement ne pas avoir dit une chose trop étrange ou dérangeante à Käjil aussi, il s’excusa de nouveau.


    Dernière édition par Hamdi Rahal le Lun 22 Déc - 22:49, édité 1 fois
    Zéphyr Shrapnel
    avatar

    Savant
    Arme : EOLE - Bras plasmique
    Messages : 1175
    Age : 21
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Le rire du rouquin se fit entendre, et Käjil se prit à soupirer de soulagement. Il releva les yeux, un petit sourire gêné aux lèvres.

    "Oui, je suis très fier d’elle. Mais tu n’avais pas besoin de te justifier."

    Hamdi sourit et lui tendit la carafe d'eau. Comprenant la question muette, Käjil hocha la tête et tendit son verre afin de se faire resservir.

    "Rima… C’est quelqu’un de gentil et de calme. Quant aux aux autres…"

    L'expression de Käjil se fit grave, et il pencha légèrement la tête en guise d’acquiescement. Oui, Rima était une femme d'une grande bonté. De plus, il lui devait la vie et il n'était pas prêt d'admettre que l'on dise quoi que ce soit de mal sur sa bienfaitrice. Pas que beaucoup ne s'aventurerait à ce genre de choses. Rima était universellement reconnu comme étant l'une des âmes les plus pures que le désert ait porté.

    "Dans ce cas, quand je pourrais, je te présenterais un ami. C’est un militaire… mais on part souvent explorer les déserts ensemble, il pourrait te raconter des histoires surprenantes !"

    Käjil eut un instant de surprise. Il semblait qu'il avait cessé d'écouter Hamdi pendant un instant et le sujet venait de changer du tout au tout. Un militaire? Le jeune Serpent, sourit avec bienveillance. Hamdi semblait avoir beaucoup de connaissances hors normes. Lui inclut.

    "Désolé… ça doit faire étrange pour un nomade d’apprécier les militaires… Mais lui est quelqu'un de bien."

    Le blond secoua la tête légèrement.

    "Ne t'en fais pas. Il serait de mauvais goût pour moi de critiquer tes amis." ses lèvres s'étirèrent en un sourire de triste ironie. "Tu ne le sais peut-être pas Hamdi, mais je suis maudit. Je porte la mort en moi et la seule raison pour laquelle on ne m'appelle pas un démon et que l'on me dit le fils du Grand Serpent Blanc. Aux yeux de beaucoup ton affiliation avec un militaire est beaucoup moins grave que ta gentillesse à mon égard."

    Il ferma les yeux un instant, sentant soudainement une vague de fatigue s'abattre sur lui.

    "Je serais très honoré de rencontrer ce militaire. Je n'ai pas souvent l'occasion d'entendre des histoires sur le désert et il me plairait beaucoup d'en discuter avec lui."


    HRP:
    Je ne sais pas toi, mais je commence à m’essouffler un peu...^^'
    Peut-être que l'on devrait clore, non? A moins que tu ait des idées pour continuer?
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 219
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Hamdi médita un moment sur les paroles de son nouvel ami, un petit air pensif envahissant ses traits alors qu’il observait le silence. Il… « portait la mort » ? Dans quel sens devait- il le prendre ?
    Le rouquin posa les yeux de Käjil, le lien se fit enfin dans son esprit. Il avait besoin du sang de gazelle, c’était donc évident… Serrant légèrement le poing comme pour maudire le fait de n’avoir pas compris plus tôt. Il l’avait fait courir un peu partout qui plus était. Il hocha cependant la tête, ne montrant pas l’inquiétude qui s’était soudain emparée de lui. De ce qu’il avait compris, le fils du Serpent n’avait pas vraiment besoin que l’on s’inquiète pour lui. Être là était suffisant parfois mais une chose était sûre, Hamdi tenterait d’aller le voir le plus souvent qu’il le pouvait.

    - Je serais très honoré de rencontrer ce militaire. Je n'ai pas souvent l'occasion d'entendre des histoires sur le désert et il me plairait beaucoup d'en discuter avec lui.

    Le rouquin sourit, se redressant pour observer l’extérieur un moment, le regard perdu dans le vide.

    - Je pense que vous vous entendrez bien.

    Il soupira, retournant dans la tente avant de s’asseoir en tailleur devant le jeune homme aux yeux blanc, l’observant attentivement dans les yeux avant de sourire.

    - Je me fiche bien de ce que peuvent penser les autres de mes relations. Tous ceux ayant des liens avec moi sont mes frères, ce sont les seuls qui sont importants. Plus même que mon clan, même si je les aime beaucoup.

    Il se redressa, passant une main dans ses mèches de feu. Le jeune Favori parlait toujours avec sincérité, et plus encore avec ceux qu’il appréciait.

    - Tu as l’air fatigué… Tu veux que je te raccompagne ? En tout cas, merci pour ce moment, ta compagnie est agréable.

    Pour ce qui se passerait ensuite après cela, il y penserait plus tard. Ce n’était pas le plus important.


    HRP:
    Pardon c'est affreusement court... Mais puisque c'était celui de clôture c'est pas grave....
    Enfin si c'est le cas, je changerais >.<
    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin - 15:48