Agartha. Un désert, où cohabitaient nomades et sédentaires. Cependant l'assèchement progressif des oasis développa la cupidité des sédentaires qui se mirent en guerre les uns contre les autres. Les cités tombèrent une à une devant ce fléau jusqu'à ce qu'il ne reste que 1400. Les nomades quant à eux préférèrent éviter ces conflits en priant leur Divinité de leur accorder un sommeil de deux millénaires. Mais quand ils se réveillèrent, ils furent non seulement confrontés à des citadins beaucoup plus avancés technologiquement mais aussi à une hostilité tangible. Hostilité contre ces nomades ressurgit du passé mais aussi hostilité au sein même de la ville de 1400. Puis une nouvelle guerre éclata : la Révolution. Est venu à nouveau le temps du choix : se battre ou partir ? Ainsi naquit l’Exode, un mouvement rassemblant nomades et citoyens souhaitant fuir la guerre en partant par-delà les montagnes vers un territoire glacé où vit un peuple étrange.

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Les Histoires de Grand mère Kal

    Partagez
    Kal Lulo
    avatar

    Favorite de la Gazelle
    Arme : Poche de poison dans les vêtements, à souffler sur les ennemis
    Messages : 75
    Date d'inscription : 02/01/2015

    Alors, à l'arrivée de Nöom, peu après que Matt lui ai expliqué le principe de notre belle mafia, je me suis retrouvé avec une petite fille de plus, à raconter une histoire. Matt m'a donné son autorisation de continuer à radoter, j'ai donc fait un post ici : http://agartha.forumactif.org/t508-les-histoires-de-kal
    Mais il m'a aussi suggéré d'en faire une histoire dans la mafia, donc... je l'ai fait. (Parce que je fais ce que je veux, j'ai l'accord du TIF nom de nom x)) Bref. Voilà la bête. (J'ai essayé d'en caser un maximum !)

    C’est connu, Kal aime accumuler des connaissances. Elle devrait les garder pour elle, les chérir égoïstement comme un dragon. (Mais, avec ses poumons elle aurait sans doute du mal à cracher du feu. Il faudrait demander à tout ses gendres et ses brus si certain-e-s la voit comme l’animal légendaire et féroce)

    Ykaem devrait donc, dans son intérêt, garder ses connaissances et en faire trafic. Mais, et c’est un des très rare domaine où elle laisse ses émotions prennent le pas sur son intellect, en dépit de tout bon sens, elle a un petit faible pour – non seulement l’idée de transmission libre des connaissances, mais aussi le simple fait de les transmettre.

    Kal, bonne grand-mère, arrière grand-mère, aime raconter des histoires. Et pour ne rien gâcher, son fiancé, son époux, l’amour de sa vie est un grand gamin.

    (et puis, sa chaîne du froid est utile à tant de trafic, elle est financièrement largement en sécurité, elle peut se permettre cette folie, se dit elle toujours en essayant de ne pas être sur la défensive.)

    Kal a aussi, même si elle ne l’avouera jamais à haute voix, un (énorme) petit faible pour sa famille, même ceux qu’elle voit moins que son époux et son frère Uko. Et plus inavouable encore, elle adore son rôle de matriarche de tout ce petit monde.

    Alors, pour raconter une histoire, elle fait les choses dans les règles.

    Une bouteille d’eau et de sirop pour la toux pour soutenir sa gorge sèche.

    Elle négocie avec Hamdi un nombre de coussins et de couvertures tout à fait disproportionné pour son seul corps faible, mais elle sait qu’elle ne restera pas seule bien longtemps. Hamdi l’aide à les installer et reste souvent avec elle jusqu’au début.

    Elikann arrive usuellement à ce moment là. Alix arrive avec une plaque de muffin encore chaud.
    Zephyr quitte ses corvées en pestant. Nour et Daz essayent de se mettre devant.

    Matt, Aloïs par l’odeur alléchés arrivent. Matt tombe à coté de son épouse sans délicatesse et dérange tout le monde.

    Kajil arrive, c’est rare qu’autant soit réunis dans autant de calme. Des chiens sortent des cousins pour baver sur le genoux de tout le monde.

    Kal est très heureuse d’être au centre, et d’avoir Matt pour la protéger de la menace canine.

    Kristen sort de son cabinet, alerté par le manque de bruit. Nöom remonte de la cave ou elle synthétise ses acides. Sola descend du grenier ou elle écrit, si elle y pense.

    On retrouve Logan quand il essaye de s’asseoir sur ce qui n’était, finalement, pas un coussin.

    Edward vient superviser tout ce petit monde, attirer par les cris de Logan et Kristen.

    Même Kane, Hafsa et Ilyria arrivent parfois, ensemble ou séparément. Ils se tiennent plutôt dans le fond de la salle, personne ne leur prête vraiment attention à ce stade.

    Parfois, quand les planètes sont alignées, que toutes les conditions sont réunies et que le cours de l’opium est en berne, Kal tousse même à cause d’une odeur de cigarette très familière qui emplit la pièce.

    Là, Kal sait que tout est près. Elle prend la plus grande inspiration possible, et entame son récit.

    « Il était une fois... »

      La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 10:26