Agartha. Un désert, où cohabitaient nomades et sédentaires. Cependant l'assèchement progressif des oasis développa la cupidité des sédentaires qui se mirent en guerre les uns contre les autres. Les cités tombèrent une à une devant ce fléau jusqu'à ce qu'il ne reste que 1400. Les nomades quant à eux préférèrent éviter ces conflits en priant leur Divinité de leur accorder un sommeil de deux millénaires. Mais quand ils se réveillèrent, ils furent non seulement confrontés à des citadins beaucoup plus avancés technologiquement mais aussi à une hostilité tangible. Hostilité contre ces nomades ressurgit du passé mais aussi hostilité au sein même de la ville de 1400. Puis une nouvelle guerre éclata : la Révolution. Est venu à nouveau le temps du choix : se battre ou partir ? Ainsi naquit l’Exode, un mouvement rassemblant nomades et citoyens souhaitant fuir la guerre en partant par-delà les montagnes vers un territoire glacé où vit un peuple étrange.

Lorsque le passé et le futur se rencontrent...


    Si nous étions pas fous, nous devendrions tous dingues {Illyria & Hamdi}

    Partagez
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 227
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Cela devait être la première cause de rencontre avec les Adorateurs du Scorpion… aucun doute là-dessus, cela devait être une loi universelle, celle du monde sacré. Il ne pouvait en être autrement, sinon, comment expliquer cela ? Non, cela serait tout bonnement inexplicable.
    Si l’on récapitulait… le premier Adorateur qu’il avait croisé était Ra’ven. Ce jour là, il était près de l’oasis en train de remplir ses outres d’eau assez loin du camps car il avait été dans l’obligation de rattraper Kalil avant. Bon… La seconde était donc une Adoratrice, Illyria… Qu’il avait rencontré en allant remplir des outres d’eau et en courant après Kalil… Et maintenant, alors qu’il était à l’entrée de son camps, il croisé un couple d’Adorateur alors qu’il revenait après avoir du poursuivre un Kalil insupportable pendant dix minutes avec des outres pleines d’eau qu’il venait de remplir… Résultat, cela devait être une loi universelle : Les outres ayant besoin d’eau et un Kalil insupportable étaient les premières causes de la rencontre avec des Adorateurs du Scorpion…

    Il n’était plus qu’à quelques pas et le petit renard c’était déjà réfugié entre ses nombreuses couches de vêtements. Il avança d’un autre pas, prudemment. Ils ne semblaient pas blessés… Mais peut-être attendaient-ils quelqu’un à l’intérieur de l’une des tentes ? Le camps semblait calme lui-aussi…

    - Vous avez besoin de quelque chose ?


    Il fronça les sourcils, regrettant un peu sa question en voyant leur sourire bien peu rassurant. Il se retint de reculer d’un pas, ils étaient près du camps des Gazelles après tout, il ne craignait rien… Et puis, les Adorateurs n’avaient aucune raison des les attaquer…

    - Peut-être bien que oui…

    La réponse prononcée sur un ton mielleux ne l’aidait pas vraiment à être totalement rassuré en plus de ne pas l’éclairer et pourtant, cette fois, il ne manquait pas de sommeil. Il posa un moment les yeux sur leurs armes, revenant à leurs visages sans un mots. Ils semblaient vraiment en pleine forme et leur posture ne présageait en aucun cas à une visite de courtoisie.

    Un léger rire les secouèrent et ils avancèrent, réduisant un peu plus la distance les séparant. Il ne bougea pas, sa main tenant toujours le lien de ses outres avec légèreté. Il restait droit et confiant, curieux de savoir ce qui les emmenaient au camps sans avoir été blessé et sans vouloir dire ouvertement la raison. Pourtant, ils ne dégageaient pas du tout la même atmosphère que Ra’ven.
    Il chuchota quelques mots à Kalil et ce dernier se mit à courir dans le sable en zigzagant, rejoignant le camps. Il attendait patiemment qu’ils reprennent la réponse à leur question. Il aurait pu rentrer au camps mais il aurait fallut pour cela qu’il passe près d’eux et leur tourne le dos, il ne manquait pas de prudence à ce point là… Ou du moins, cela lui semblait être une mauvaise idée cette fois.


    Dernière édition par Hamdi Rahal le Jeu 16 Juin - 21:37, édité 1 fois
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    La matiné est bien avancée mais je n’ai rien prévu à faire. Je me repose donc tranquillement près du camp des adorateurs et je surprend une conversation intéressante entre deux hommes.

    [...]  Les gazelles.. On va allé voir les petites biches des sables pour leur faire une de nos blaguounettes perso..

    -Ouais ! Et si l'on peut en trouver une en détresse, cela serait encore mieux !

    Je me redresse les fixent alors qu’ils  partent en riant. Et je soupire. Depuis ma rencontre avec Sinan, tous se bouscule dans ma tête. À quoi bon continuer de vivre de cette façon ? Cette bouille rousse m’a bien fait comprendre qu’il est tout à fait près à m’aider à devenir quelqu’un de bien.. Je soupire et sans savoir pour quelle raison, je me mets à suivre les deux jeunes AdS.
    Je n’écoute pas leurs bavardages écoeurant sur les favoris, Et ignore royalement leurs rires débile. Je reste à une distance importante d’eux. Je n’ai pas envie d’être prise pour une espionne. Enfin.. Être chopée en train d’espionner.  Il marcheavec un telle lenteur que je me vois contraint de m’arrêter lorsque je me rends compte que je ne suis qu’à quelques pas d’eux.

    Par un soudain pressentiment, je me baisse. Juste à temps. Une tête se tourne dans ma direction
    .-mmh.. ça devait être un lézard ou je ne sais quoi.
    -Ou alors t’en entendu un fantôme !
    -Aha, tu es très drôle !

    Ils se remettent à avancer et j’attends. Nous sommes très près du clan de la gazelle, à quoi bon allez plus loin ? Et, finalement, je me réjouis de ne pas avoir bougé, car une voix se fait entendre. Et vu le timbre de celle-ci, c’est un jeune du clan des FdG.

    - Vous avez besoin de quelque chose ?

    - Peut-être bien que oui…

    La voix de l’un deux me confirme alors que c’est bien un favori. Ils ont trouvé leur Gazelle en détresse. Je soupire.. Je fais quoi maintenant… Je reste là ? Je mets derrière eux et fais comme eux, histoire de me défouler ? C’est alors qu’une petite Flèche file en direction du camps de la gazelle. Et je reconnais la forme d’un petit re.. renard ? Renard.. Gazelle.. Kalil ! Sinan! Non.. La gazelle en détresse c’est mon ami ! Je regarde par-dessus la dune et mes pensées se confirment. Je grogne intérieurement et ne réfléchis pas. Alors que les deux adorateurs s’avancent, je m’élance et me plante entre les prédateurs et leurs proies.

    -Bande de Lâches !

    -Tiens, mais qui vois là ! La fille du sale traître de Ra 'ven! Et qui semble.. Vouloir protéger ce petit bout d’homme ! Traîtresse ! Tu sais ce qui t’attend !

    -Je m’en fous de ce qui m’attend ! À deux contre un homme avec des outres pleines d’eau ! Vous êtes d’une lâcheté ! Attaquer vous a quelqu'un de votre taille !

    -La traîtresse parle de lâcheté, tiens donc !

    Il crache à mes pieds pendant que l’autre me contourne et attrape Sinan.

    -Sort ton Katana, et je me fais un plaisir de lui couper la gorge…

    Je laisse échapper un juron et mon regard effrayé croise celui de Sinan. C’est le moment où jamais de lui prouver qu’il compte à mes yeux..
    J’ai beau savoir que le favori n’est pas sans défenses, je nepeux pas m’empêcher de vouloir le protéger. Je sors donc discrètement une mini Serbacane et porte ma main à la bouche. Sans viser, je souffle. La pique fonce et perce l’oeil de l’homme qui lâche Sinan.
    Je souris de soulagement quand je vois le rouquin envoyer son poing dans les cotes de l’adorateur et je me tourne vers le second, lance mon katana qui se fige dans son bras. Je m’avance et me penche sur lui

    -On, ne touche pas à mes amis..Passe le bonjour au Scorpion Blanc de ma part.

    J’entends un long “non” lorsque je tue l’adorateur et me tourne vers Sinan.

    -Quoi non ? tu ne savais pas ! tu ne savais pas ce qu’il avait prévu pour toi ! Alors ne me fait pas la morale sur ce que j’ai fait ! Je vais déjà avoir des emmerdes avec les miens..

    Je m’écroule au sol, le visage dans mes bras. J’aurais pu pleurer. Mais je ne voulais pas.
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 227
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Peut-être bien que oui… Cela ne lui donnait pas vraiment un bon sentiment. Leur démarche féline, s’approchant sur le côté comme pour chercher un angle mort sous lequel attaquer. Il n’aimait pas cela, mais pour le moment, il attendait. Pas de conclusions hâtives, cela ne menait à rien de bon. Son seul allié venait de partir et malgré l’assurance qu’il affiché, il n’était pas en réalité très rassuré. Pourtant, les Adorateurs du Scorpions ne s’attaquaient pas à eux… enfin, surtout aussi près du camps. Il fronça légèrement les sourcils, un peu curieux aussi, que voulaient ces deux-là ? Même si à leur allures, il avait la sensation qu’il n’aimerait pas la réponse.

    Une voix s’éleva derrière ses deux « amis », féminine et… assez familière, et il tourna légèrement la tête, écarquillant un peu les yeux en reconnaissant la jeune femme. Pourquoi était-elle là ? Enfin, cela n’aurait peut-être pas dû le surprendre tant que cela, elle était une adoratrice elle aussi mais… Il pencha la tête sur le côté dans une question muette, ressemblant ainsi à Kalil quand il observait un objet avec intérêt.

    - Ra’ven…

    Les poings d’Hamdi se serrèrent alors que son visage se faisait plus grave, perdant l’innocence habituelle de ses traits. Il n’y avait que peut de sujet qui pouvait énerver ou faire perdre son sang froid à la gazelle mais une chose était certaine : parler mal de Ra’ven et souiller son nom en faisait partie.

    Il n’aimait pas la tournure des évènements… il n’aimait pas non plus que l’on traite Ilyria de la sorte et le fait qu’elle soit seule face à deux adorateurs. Certes elle n’était pas faible, elle faisait partie de leur clan après tout, mais il n’était pas pour autant heureux de cela. Par mesure de précaution, il porta une main sur son katana dans son dos. Il n’aimait pas combattre… Il n’avait pas vraiment de grande notion non plus et ne ferait absolument pas le poids contre eux mais, si cela pouvait les dissuader d’attaquer… Il soupira, non, c’était une mauvaise idée. Il fallait calmer le jeux. D’ailleurs, il faudrait vraiment qu’il prenne un moment pour penser à ses nouveaux accès de violence chez lui… cela l’inquiétait.

    Il n’eut cependant pas le temps de parler que l’un des deux hommes glissa derrière lui, sa main saisissant avec force son bras. Il… était prit en otage… contre Ilyria ? S’il perçue le regard inquiet de son amie, il ne lui retourna seulement qu’un regard surpris. Il n’avait pas pensé à ce genre de scénario.

    - Attendez, il…

    Ça phrase disparut dans le juron sonore proféré par l’adorateur qui le lâcha sur la coup et auquel il envoya un coup de poing bien senti dans les côtes afin de le faire taire un moment. Et ainsi, il ne sentirait pas la douleur… Il s’accroupit cependant à ses côté, observant l’oeil du blessé avant de se souvenir d’un détail pas vraiment oubliable : Il y avait un autre adorateur.

    Il se redressa, inquiet et effrayé cette fois. Elle ne devait pas… Elle l’avait blessé c’était suffisant, il ne fallait pas qu’elle le fasse… non !

    - Attends Ilyria, tu ne dois pas… Attends… NON !

    Il resta immobile a mi-chemin entre le blessé qu’il venait de quitter et Ilyria, les yeux écarquillés d’horreur. Des morts il en avaient vu, par maladie… par blessure… des morts assez douloureuses parfois… certaines plus triste que d’autre bien que toutes à leur manière portaient leurs chagrins. Mais cela était bien la première fois qu’il voyait une personne en tuer une autre juste sous ses yeux… la toute première fois. La tête lui tournait, il se sentait mal et se sentait coupable. Il n’avait pas pu l’empêcher… c’était simplement de sa faute…

    Les mots de la jeunes femmes lui firent l’effet d’un coup de tonnerre. Le faisant se sentir plus mal si cela était possible. Mais il tenait sur ses deux jambes… pour le moment. Pas pour très longtemps cela dit. Il avança d’elle… prudemment dans un cliquetis de vêtements qui le caractérisait bien. Ce n’était pas la peur de la jeune femme qui causait sa prudence mais bien son équilibre précaire sur ses deux jambes. Une fois assez proche d’elle, il se laissa tomber au sol soulevant un nuage de sable autour de lui, et il s’assit en tailleur à ses côtés tout en gardant un moment le silence, cherchant les mots. Silence qui fut interrompu par l’arrivé d’une connaissance à lui qui observa la scène d’un air perplexe, attendant un mot du rouquin.

    - ...Peux-tu emmener le blessé au camps ? Dis aux autres de faire attention, il est dangereux…


    Il parlait lentement et à voix basse, presque trop et dans une autre circonstance, aurait été curieux de savoir comment l’autre avait réussit à l’entendre.

    - Je m’occuperais de l’autre aussi
    . Fut les seuls paroles de son ami avant qu’il ne hisse le blesser sur une épaule et ne tire l’autre par la cheville. Mais Hamdi ne regardait déjà plus, les yeux fixait sur Ilyria.

    Il posa une main sur son front, sa main était un peu plus froide que le front de la rousse, ayant tenue un moment les outres pleine d’eau fraîche. Quand il reprit la parole, sa voix était toujours basse, comme happé par le silence et le soleil étouffant.

    - Tu n’es pas blessé ? Tu n’as rien ?

    Il s’en voulait, qu’elle ait dû tuer par sa faute… que ce soit des personnes de son clans qui aient attaqué également. Il s’en voulait d’être faible et de ne rien avoir pu faire. A quoi cela servait-il de refuser les combats si l’on ne pouvait rien empêcher ? Il secoua légèrement la tête, mettant cette interrogation de côté pour y réfléchir plus tard au calme.

    Il se releva, testant un moment ses jambes et récupérant ses outres tombés quand il avait voulut empêcher Ilyria. Il prit l’une des mains de la jeune femme dans la sienne, priant pour que le scorpion qui l’accompagnait ne le prenne pas pour une agression et la tira vers lui pour la mettre debout. Il n’était peut-être pas doué en combat mais il avait de la force et il ne comptait pas lâcher sa main.

    Gardant le silence, il l’entraîna dans le camps tout en tenant fermement la main légèrement plus petite que la sienne, saluant juste d’un mouvement de tête les siens sur son passage tout en ignorant certain regard surpris ou… amusé. Mais tous ne connaissait pas la situation…

    Continuant jusqu’à sa tente, il rabattit le pans cachant l’ouverture et la laissa s’installer tout en la surveillant de l’oeil. Il ne comptait pas la laisser s’enfuir.

    - J’ai de l’infusion fraîche, cela te fera du bien.


    Son ton était un peu plus ferme et assuré, il était chez lui et se sentait en sécurité alors, il voulait qu’elle aussi se sente en sécurité ici.

    - Tu peux rester ici aussi longtemps que tu le souhaitera.

    Observant de nouveau le silence, il servit l’infusion dans de grande tasse, posa l’une d’entre elle devant son amie avant de porter l’autre à ses lèvres après s’être assis en face d’elle.
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    Je souris malgré moi lorsque Sinan se dirige vers moi. Le bruit de ses vêtements est rassurant. Cela veut dire qu'il va bien un minimum. Qu'il n'est pas trop blessé. Qu'il est sans doute choqué vu le rythme incertain de ses bras. Il y a de quoi. Le jeune homme allait souffrir. Ou même mourir. Mais merde ! Avoir un ami ce n'est pas une traîtrise ! Il n'avait pas qu'à me rejeter suite aux actes de mon père..
    -J'aurai dû le suivre.. Mon père, je veux dire... J'aurais dû partir avec lui..J'ignore depuis quand être l'amie d'un gars d'un autre clan est une traîtrise. Pourquoi..

    Viri'th se met à gigoter comme s'il voulait faire quelque chose sans être sûr. Je lui murmure de façon que Sinan n'entende pas, que c'est ami. Et d'une rapidité scorpiale, se plante derrière le garçon. Je serre des dents. Avant de comprendre qu'il n'est pas face à mon ami mais plutôt face à ... Je déglutis.

    -Sinan.. Surtout.. Tu ne fais aucun geste brusque.. Voire si tu ne peux aucun geste du tout.

    Le combat se passe assez vite. Viri'th est plus petit mais plus rapide que le noir. Bon sang de bon soir mais pourquoi je n'y ai pas pensé.. C'est le scorpion du mec avec un oeil en moins. La besogne fini, Viri'th revient gentiment sur mes jambes et me pince gentiment. Il n'avait utilisé sa queue sur moi qu'une seule fois. Lorsque ma Céremonie de passage a l'âge adulte. Et heureusement. Je pose un doigt sur son corps en souriant. Aah..Merci Viri'th..

    Pendant ce temps, un nouvel arrivant venait de faire son apparition et Sinan lui dit d'amener le blesser au camp. Je fronce les sourcils quand il parle de prendre l'autre.

    -Attend.

    Je me lève en vitesse et fouille le corps de l'homme. Une piqûre me fait tangué violemment et j'arrive à sortir la bestiole. Verte. Dieu dont ce scorpion est magnifique. Il bouge violemment dans ma main mais je le tien au bon endroit. Sa queue et ses pinces ne m'atteignent pas.

    -Voilà..À ce moment, il est totalement inoffensif. Dis-je en montrant le cadavre.
    Je m'éloigne assez et relâche la bête. Qui s'enfuit loin et se glisse dans le sable. Bien. Et ne revient pas.. Je regarde Sinan de loin avant de le rejoindre. Ma démarche est saccadée. La fièvre monte. Le venin commence à faire effet.

    Je m'écoule à côté du favori et ferme les yeux quand sa main fraîche viens se déposer sur mon front.

    - Tu n’es pas blessé ? Tu n’as rien ?

    -Je.. J'ai juste pris un coup de venin, mais cela ira. Cela passera. Je.. Je vais juste être bizarre pendant un moment.. Comme Saoule.

    Bon, c'était une demi-vérité et un demi-mensonge. En vrai, j'allais très mal et j'étais au bord de l'évanouissement. Sans doute, le comprend-il quand il se relève et me prend la main. Je me redresse à mon tour et ne pense même pas à la lâcher. Tant pis.

    Même en réalisant que je traverse son camp main dans la main, la tête basse. Au diable l'honneur et l'orgueil. J'ai sauvé l'un des leurs en tuant l'un des miens alors qu'ils me remercient au lieu de me regarder comme cela !

    Il m'entraîne sous une tante et je m'écoule à peine rentré. Cette marche avait juste accéléré la propagation du venin et les hallucinations arrivaient.

    -Non.. Non.. Pas cela.. Pas Ici..

    Je sens mon corps se convulser de spasmes et je sombre dans un pseudo coma agité. Une légère léthargie. C'était mieux qu'halluciné et perdre ses moyens.

    Je me réveille quelques heures plus tard, des feuilles humides enduites de pâte spéciale. Et je me tourne vers Sinan qui est là et me regarde.

    -comment.. Qu'est-ce qui s'est passé ? Où est-ce que je suis..?
    Hamdi Rahal
    avatar

    Favori de la Gazelle
    Arme : Un katana et un ninjato
    Messages : 227
    Date d'inscription : 08/10/2014

    Un léger froissement d’étoffe lui fit rouvrir les yeux et il réajusta sa position, ses yeux braqués sur son amie jusqu’alors endormie. L’agitation avait fait place à un calme sans ondulation et il jeta un rapide coup d’œil au sceau en bois abandonné à l’entrée de sa tente. Un léger soupire franchi ses lèvres, les entrouvrant légèrement et il se concentra de nouveau sur l’adoratrice du scorpion… non, vers celle qui avait combattu pour sa vie… vers son amie.

    Il sourit, un sourire doux, à sa question et remplie deux tasses de thé. Il doit être froid à présent mais il savait pertinemment qu’il serait bon quand même.

    - Tu as perdue connaissance à cause du venin du scorpion.

    Il poussa l’une des tasses vers elle, gardant la position en tailleur qu’il avait depuis plusieurs heures maintenant. Depuis qu’il avait fini de la soigner en réalité. Mais il n’éprouvait aucune gêne à avoir gardé cette position aussi longtemps, il avait l’habitude après tout.

    - Tu es restée endormie plusieurs heures mais il ne devrait plus y avoir de problèmes maintenant. Un ami s’est occupé du reste alors tu ne devrais pas avoir de problèmes avec les autres. Il y a de fortes chances pour qu’ils ne connaissent pas ton intervention ici.

    Il récupéra sa tasse, soufflant sur son thé avant de se rappeler qu’il était déjà froid. Oui, le calme avait envahis son être à présent… mais peut-être un peu trop. Il se sentait engourdis de la pointe des orteils jusqu’à la racine de ses cheveux.
    Il bu une gorgée, souriant de nouveau avec douceur à la jeune femme qui lui faisait face.

    - Tu es chez moi. Tu peux rester aussi longtemps que tu voudra, ma porte t’es ouverte.

    Il observe le silence, fixant Ilyria des yeux. Il ne lui demandera pas si elle va bien à présent car les onguents ont dû faire effet et qu’elle risque de déformer la vérité en lui répondant de toute manière. Fierté de guerrière ? Certainement, mais il ne chercherait pas à comprendre. Pas maintenant et pas aujourd’hui. Aujourd’hui, il était seulement un peu fatigué. Et engourdi aussi mais ça, il avait déjà fait la constatation.

    Son regard s’égara une nouvelle fois vers le sceau rempli d’eau en plein milieu de l’entrée de sa tente et il passa distraitement une main dans ses cheveux ébouriffé. Il faudrait qu’il l’enlève rapidement de là avant que quelqu’un ne se prennent les pieds dedans en voulant entrer. Une personne comme sa sœur qui faisait toujours irruption chez lui en courant ou comme Matt qui parvenait à accomplir l’immense exploit qui était de trébucher dans le vide.

    Le cliquetis de son vêtement le ramena à la réalité et il baissa sa main, buvant une autre gorgée de thé tout en posant une nouvelle fois ses yeux sur son invitée. Puis il penchant légèrement la tête sur le côté, curieux… mais aussi étonnement sérieux.

    - Que comptes-tu faire maintenant ?

    Elle lui avait dit qu’elle aurait dû suivre son père… alors que comptait-elle faire à présent ? Il était quasiment sûr que le clan l’accueillerait si elle souhaitait rester avec eux. Mais était-ce ce qu’elle voulait vraiment ? N’avait-elle pas d’autre options ? Des personnes qui comptait pour elle au sein de son propre clan ? Était-ce dangereux qu’elle retourne chez elle ?
    Il baissa les yeux vers le liquide ambré du thé, fixant le reflet de son regard sans vraiment le voir. Puis il levant une nouvelle fois les yeux vers elle. Une chose était sûr, il ne la laisserait partir nulle part tant qu’il n’était pas certain que cela serait sans danger pour elle.

    HRP:
    J'ai réussi à répondre avant la fin de l'année \o/
    Pardon pour le retard, mais j'ai eu une période où je n'étais pas du tout inspiré avec Hamdi >.<
    Tu me dis si quelque chose ne va pas ^^
    Ilyria
    avatar

    Adoratrice du Scorpion
    Arme : Katana
    Messages : 203
    Age : 21
    Date d'inscription : 24/12/2014

    Quand je me réveille, la première chose que je ressens, c'est une soif immense.  Puis une inquiétude grandissante. Comment, va Sinan ?Et que s'est-il passé après être arrivé dans le camp ? Je croise le regard du jeune homme et demande, ce qui s'est passé. Il sourit, et ce geste me rassure. Rien de grave. Il me répond que je me suis évanouie suite au poisson du scorpion vert. La petite créature ne m'a en effet pas loupé. Le garçon devait être sacrément gaillard à l'époque pour avoir supporté un tel venin.  Le favori me tend une tasse que je ne refuse pas. Je la bois lentement, fermant les yeux, savourant la tisane avec bien-être. Je n'ai qu’à regarder le garçon pour qu'il comprenne ma question. Il répond à ma question silencieuse. Mais la fin de son explication m'arrache une grimace.


    -Ils seront au courant, tu sais. L'un des deux, celui au scorpion noir, à un père proche des Anciens. Il a participé au jugement de mon père, et depuis, il attend qu'une chose. Un faux pas de ma part pour me faire subir la même chose. Mais, peut-être est-ce que je n’attends que cela...



    Il change de sujet, me rassurant sur le fait que je peux frapper à sa tente en cas de besoin. Je le regarde, mais j'ai surtout l'air détachée. À vrai dire, changé de camp, même s'ils m'accepteraient comme ils ont accepté mon père, je préfère vivre seule. Mais je ne donne pas de réponse négative au "protecteur", si je ne me trompe pas sur la signification de son prénom. Prénom d'adulte d'ailleurs, si je me souviens des coutumes des deux autres clans. Nous avons le droit à un compagnon, eux à un second prénom. Je préfère encore avoir Vi'rith qu'être renommé.. En mal. Au moins, mon compagnon est sincère est fidèle.


    -Je te remercie beaucoup pour cette proposition, Sinan.


    Ma voix est sèche, mais mes yeux expriment un réel remerciement. Car, si je ne suis pas Jugée par le sable, ils ne vont pas me garder au sein du clan. Avoir une porte ouverte quelque part peut toujours être utiles. Ont pourrais penser que je suis en parfait esprit de contradiction, mais en fait, je pense juste au fait qu'il est possible de profiter quelque temps de l’accueil chaleureux d'un ami, pour ensuite prendre sa route, seule. Il penche la tête, sérieux, et j'ai vite compris qu'il fait ça quand la curiosité le prend. Sa question me fait soupirer légèrement.


    -Par principe, je vais retourner chez moi. Je subirai ma sentence. Suite à mon acte, je ne pense pas qu'ils vont m'autoriser à rester dans le camp. Je serai libre. Je préfère subir n'importe quelle punition en tant que traître, que subir la honte d'être en plus une lâche. Je préfère que ma famille soit oubliée. Plutôt qu'ils parlent de "la traître qui, c'est enfui par lâcheté". Et puis, ça sera ma vengeance. Voir le regard de son père, quand j'annoncerai que j'ai tué son fils chéri... Je prendrais le même regard qu'il a pris en annonçant la sentence de mon père... Et il m'offrira ce que je désire en pansant me faire profondément souffrir...

    Je fini ma tasse et me redresse lentement. Je fais un clin d'oeil au jeune homme.

    -Je te remercie d'avoir pris sont de moi pendant que je faisais la sieste. Mais, je vais devoir rentrer. A bientôt, Sinan.

    HRP:
    Maintenant c'est à toi de savoir si tu veux répondre où si on s'arrête là
    Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé

    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 11:28